logo
Lakroan'i Madagasikara
Le milieu malade

Les “Paramed” mettent en doute le traitement médical

Rakotoson il y a 2 mois

Les “rumeurs”, fondées ou non, de plusieurs cas de patients décédés faute d’absence de traitement adéquat dans les hôpitaux (publics) ont fait la une des journaux récemment (début de ce mois de mars 2017). Les paramed ne veulent pas porter seuls le chapeau. Ils refusent le traitement médical imposé.

Les “Paramed” mettent en doute le traitement médical

Hospitaliser ? À Madagasikara, se faire hospitaliser devient un synonyme de danger de mort. Mourir deux fois. On peut mourir suite de la maladie, une suite normale dira-t-on. Mais, on peut aussi mourir faute d’un traitement adéquat. Les “rumeurs”, fondées ou non, de plusieurs cas de patients décédés faute d’absence de traitement adéquat dans les hôpitaux (publics) ont fait la une des journaux récemment (début de ce mois de mars 2017). Des informations devenues monnaies courantes depuis longtemps. On chuchote que les opérations ne se font qu’une fois les frais payés et en sus la part pour les chirurgiens.

Et au quotidien ? “Ce dimanche 27 novembre 2011 en début d’après-midi, une jeune accouchée perd son premier enfant après avoir souffert toutes les affres des contractions pré-accouchement depuis la veille. Elle est venue au Service des Urgences de la Maternité Befelatanana le samedi 26 novembre vers 5 heures du matin, sentant les contractions venir et se rapprocher. Elle a été ensuite orientée vers le second étage de l’établissement en question ; les contractions se succèdent tout au long de la journée sans qu’aucun personnel médical de cet étage daigne jeter un coup d’oeil ou venir à son chevet. Tout au long de la journée, aucun suivi ne lui a été fait, pas de visite ni de partogramme, rien ! Il faut dire que cette parturiente a été suivie en CPN par un médecin qui n’a pas été de garde ce samedi-là, et que par dessus le marché, elle a le malheur d’être une malgache de condition modeste, aussi aucun des « médecins » et « sage-femmes » présents dans l’étage ne se sont sentis obligés de s’en occuper, la laissant sans assistance à ses douleurs d’enfantement pendant presque 10 heures. À 23 heures 30 du soir du samedi 26 la parturiente fait une crise d’asthme et est transférée au premier étage du même établissement où elle a été mise sous sérum et oxygène. Et une fois de plus, plus aucun autre soin, plus de visite du personnel médical, toujours pas de partogramme, rien ! Elle a été laissée à elle-même toute la nuit pendant laquelle elle a rapporté avoir senti le bébé encore bouger et les contractions survenir de temps à autre. Le lendemain dimanche 27 novembre à 08 H du matin, un membre de la famille qui est venu lui rendre visite signale que l’avant-bras de la parturiente est tout gonflé parce qu’en fait le sérum qui lui est administré par voie intraveineuse a fait fausse route sans que le personnel de garde ne s’en soit aperçu ni s’en est occupé et pour cause, personne n’est passé de toute la nuit. Toute la matinée du dimanche, toujours pas de visite ni de soins ni rien malgré des appels au secours constants auprès du personnel en service. À 15 heures de l’après-midi, la femme se fait finalement accoucher par voie basse d’un bébé mort.” (source : http://www.madagascar-tribune.com/Lettre-ouverte,16732.html)

Un exemple parmi tant d’autres. L’auteur tenait à ce que cet exemple ne se renouvelle plus. Mais… Vœu pieu.

Où se trouvent les failles ?

On a pointé du doigt les capacités professionnelles du personnel paramédical. Et le nombre sans cesse croissant des écoles supérieures formant les agents paramédicaux est désigné comme source de cette mauvaise qualité dans la formation. Une mauvaise qualité dans la formation technique et une mauvaise formation au point de vue éthique.

Nous entendons toutes ces critiques. Nous ne restons pas les bras croisés” affirme Razanadrakoto Roland Albert. Il est le  PDG de l’Inspnmad un institut supérieur, créé en 2001, qui s’est spécialisé depuis 2008 dans la formation des agents paramédicaux.

En 2016, les responsables des centres de formation se sont réunis pour un pré-colloque. Selon Razanadrakoto ce rendez-vous “résulte d’une série de causeries et entretiens des principaux dirigeants et membres du Syndicat des Infirmiers et des Sages –femmes de Madagascar, de l’Association des Paramédicaux de Madagascar, des Ecoles paramédicales privées et publiques, sur le Nouveau Système de Formation Paramédicale « FAC-MED » (programme Nationale Unique, Examen National Unique, Système LMD, autres dispositions connexes, etc….)”. A l’issue de ce pré-colloque le Cmr-paramed a été mis en place. Le cercle mixte de réflexion Cmr-paramed cherche les voies et moyens pour la revalorisation du système de formation paramédicale à Madagasikara.

Depuis sa création le Cmr-Paramed affirme qu’il soutient les réformes entamées. Mais…

Lors d’une rencontre avec la presse au début de ce mois de mars 2017, Razanadrakoto, président du CMR-Paramed, a émis des doutes sur l’effectivité des réformes. Il signale que le taux de réussite au concours unique de cette année 20417 et très bas. Le doute s’immisce au niveau des responsables des instituts privés.

Pourquoi est-ce uniquement chez nous qu’on organise un concours unique pour la licence ?” s’interrogent les responsables du Cmr-paramed. Une question légitime. Et un autre de préciser que les étudiants issus des centres de formation public ne passent pas cet examen unique. Deux poids, deux mesures. Quel serait alors la validité juridique du diplôme d’Etat au cas où les L3 IFIRP ne participent au concours  national unique (IFIRP : Institut de formation interrégionale des paramédicaux, institut public).

Le président du Cmr-paramed a effectué une tournée en province pour voir les réalités auprès des centres de formation dans les faritany. Il fait remarquer que les informations n’arrivent pas chez les responsables au niveau des centres dans les faritany. Par exemple, beaucoup d’étudiants ne sont pas au courant de l’existence d’un concours unique. Et un autre responsable de signaler que l’Etat organise un concours unique mais pourtant il n’y a pas de programme unique. Cette absence de programme unique explique en partie le faible taux de réussite lors du deuxième concours national unique.

Grosso-modo, les responsables au niveau des écoles et instituts supérieurs paramédicaux se questionnent sur les perspectives d’avenir du système de formation paramédicale et du corps paramédical à Madagasikara. Ils s’interrogent aussi sur les cas des diplômes délivrés avant la mise en œuvre effective du système Fac-med. Le traitement proposé risque d’aggraver la maladie qui touche l’environnement paramédical. En bref, le CMR-paramed veut un proramme unique pour tous, un concours unique pour tous (y compris les IFIRP)…

Et dans les hôpitaux les malades peuvent attendre et les accompagnateurs des malades auront le temps de mourir leurs havana là où le fihavanana n’a pas sa place.

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 29 May. 2017 - 13:22-

    Les greffiers en assemblée générale. Le syndicat des greffiers à Madagasikara annonce la tenue d’une assemblée générale extraordinaire. Cette assemblée générale extraordinaire se tiendra ce vendredi 2 juin 2017 au tribunal à Antananarivo. Le secrétaire général du syndicat des greffiers demande aux membres du syndicat de se mobiliser. Il demande aux responsables des différents services de donner l’autorisation aux greffiers désireux de participer à cette assemblée générale. Selon le secrétaire générale du syndicat il est temps de penser à passer aux actions car les greffiers ont assez attendu la réalisation des promesses données.

  • 29 May. 2017 - 06:44-

    POESAM 2017. Les candidatures à la 7ème édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient (POESAM) restent ouvertes jusqu’au 6 juin 2017. Le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique met en valeur les entrepreneurs proposant des produits ou services innovants, associés à l’utilisation croissante du mobile, qui répondent aux besoins sanitaires, agricoles, éducatifs, énergétiques, commerciaux ou industriels des populations locales ayant des opportunités prometteuses en terme d’impact sociétal.

  • 26 May. 2017 - 07:59-

    Fin d’année scolaire pour l’Ecole des sports. Comme chaque année scolaire, l’Ecole des sports a organisé une journée spéciale pour clôturer l’année scolaire 2016-2017. Durant la journée du samedi 20 mai 2017 les pratiquants dans les disciplines ouvertes au sein de l’Ecole des sports sise à l’Ans (Académie nationale des sports) Ampefiloha ont montré une partie de ceux qu’ils ont appris durant l’année scolaire. "L’année scolaire au niveau de l’Ecole des sports prend fin bien avant l’année scolaire académique pour permettre aux inscrits de se concentrer sur leurs études académiques" explique Ranaivoson Patrice, dg de l’Ans.

  • 26 May. 2017 - 06:58-

    Salon de la technologie. L’agence Seho organise un salon dédié à la technologie. Il se tiendra du 1er juin au 3 juin au Palais des sports et de la culture. Les visiteurs trouveront dans ce salon Ventes-expos de produits à la pointe de la technologie (matériels informatiques, smartphones, objets et gadgets électroniques, jeux vidéos…), des démos de simulateur de vol, drones, RC... Il y aura divers concours (concours de développement de site web en 48h,  et un concours d'objets, de gadgets et d'invention électronique et technologique innovantes, un concours de jeux vidéos).

  • 24 May. 2017 - 18:00- Fetin'ny reny. Maro ireo hetsika misy natao hisarihana ny mpanjifa hividy fanomezana ho an'ny reny amin'izao fetin'ny reny izao. Ny fikambanana Ceinture Verte dia manao varotra fampirantiana voninkazo ary tontosaina ao amin'ny tranombokim-pirenena ao Anosy. Nanomboka io alarobia maraina io ny hetsika ho an'ity fikambanana ity. Ny Madavision dia manolotra ny Grande Braderie de Madagascar ao amin'ny Palais des sports Mahamasina. Santionany ihany ireo.
  • 24 May. 2017 - 17:33- Première journée et une grande affluence. La grande braderie de Madagascar a ouvert ses portes comme prévue sur  les coups de 9 heures du matin. Pour Harilala Ramanantsoa en cette première journée les habitués de l'événement étaient au rendez-vous surtout dans l'après-midi avec les enfants car demain jeudi Ascension il n'y a pas école. Elle pense que pour la journée du jeudi l'affluence sera encore plus grande avec la venue des visiteurs en famille.
  • 24 May. 2017 - 07:00-

    Grande Braderie mai 2017. La Grande Braderie ouvre ses portes ce mercredi 24 mai 2017 dès 8 heures. Elle revient dans sa cour de prédilection, là où elle a grandi et créé ses lettres de noblesse. Elle se déroulera du 24 au 28 mai 2017 au Palais des sports de Mahamasina. Cette seconde édition pour l’année est dédiée aux mamans mais aussi en prévision de la saison hiver avec les produits pour affronter le froid. Madavision la société organisatrice exige de la part des participants un minimum de remise de 15%. Une formule qui a fait la renommée de cet événement.

  • 20 May. 2017 - 08:13-

    Grande Braderie mai 2017. Après un détour au Stade annexe de Mahamasina, la Grande Braderie revient dans sa cour de prédilection, là où elle a grandi et créé ses lettres de noblesse. L’édition de la fête des Mères 2017 se déroulera du 24 au 28 mai 2017 au Palais des sports de Mahamsina. La formule ne change pas. Un minimum de remise de 15% est exigé de la part des participants par Madavision la société organisatrice. Harilala Ramanantsoa a rencontré les participants ce 19 mai 2017 pour rappeler cette base et faire connaître les dernières consignes.

  • 19 May. 2017 - 06:56-

    20 taona ny Fdl Spaa. Feno 20 taona ny firaisan’ny diakona sy loholona eo amin’ny sinaodam-paritany andrefana eo anivon’ny fiangonana FJKM.  Entina hanamarihana izany vanim-potoana izany dia miantso ireo rehetra efa nandalo tao anatin’izany firaisana izany sy ireo kristianina rehetra eo anivon’ny sinaodam-paritany ary ny mpino rehetra hiara-hiombom-bavaka ny tontolo andron’ny sabotsy 20 mey 2017. Hisy fotoam-pivavahana ny maraina ary antsam-piderana ny tolakandro. Ny toerana hanaovana izany dia ao amin’ny Lapan’ny Kolontsaina sy Fanatanjahantena.

  • 11 May. 2017 - 13:52-

    Le Conseil des Ministres du mercredi 10 mai 2017 au Palais d’Etat d’Iiavoloha a pris un décret pour le compte de la Présicence de la République désignant les membres du Comité de sélection national des membres du Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) à savoir : Madame Razafindrakoto Harimisa, Madame Ratsimbazafy Claudine, Madame Voahita Colette, Monsieur Tehindrazanarivelo Emmanuel Djacoba, Monsieur Velompanahy Aristide, Monsieur Rabenirainy Nirina, Monsieur Andrianasolo Andry Fiankinana Manantsaina, Monsieur Randriamampionintsoa Lantonirina, Général Mounibou Ismael.

  • 02 May. 2017 - 07:39-

    Session ordinaire du Parlement. Selon la Constitution, l'Assemblée Nationale se réunit de plein droit en deux sessions ordinaires par an. La durée de chaque session est fixée à soixante jours. La première session commence le premier mardi de mai (article 75). Il en est de même pour le Sénat comme stipulé dans l’article 84 de cette même constitution. L’ouverture de la session se fera ce 2 mai 2017 à 14 heures pour la Chambre basse et à 16 heures pour la Chambre haute. L’ordre du jour de la session sera dévoilé au fur et à mesure.

  • 28 Apr. 2017 - 13:20-

    SMédFM attaque le SMM. Le syndicat des médecins fonctionnaires de Madagasikara (SMédFM) dans a effectué une conférence de presse ce 28 avril 2017. Le président de ce syndicat dénonce ouvertement les attaques effectuées par le Syndicat des Magistrats de Madagasikara en faisant irruption à l’hôpital Hjra dans le cadre du dossier Claudine Razaimamonjy. Le SMédFM demande à ce que tout un chacun respecte les médecins et que tout citoyen souhaitant avoir des informations au sein d’un hôpital suit les procédures et les différentes étapes.

  • 28 Apr. 2017 - 13:17-

    Jazz Day. En novembre 2011, la Conférence générale de l’UNESCO a décrété le 30 avril pour être la Journée internationale du Jazz ou Jazz Day. Il s’agit d’un événement dédié exclusivement à la musique jazz. A Madagasikara, cela fera 6 années consécutives que cette journée est célébrée dans le pays. Pour la journée du dimanche 30 avril de cette année placée sous le signe du swing. L’agenda est le suivant : à 13h : Atelier de sensibilisation et d’initiation au jazz à l’attention des jeunes ; à 14 h : Podium Jazz au jardin d’Antaninarenina ; à 19h : Soirée cabaret jazz à l’Hôtel du Louvre Antaninarenina.

  • 27 Apr. 2017 - 08:52-

    Produire 100 000 tonnes de riz. Une cérémonie de signature de convention s’est déroulée ce jour dans les locaux de l’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) sis à Ambohitsorohitra (Immeuble de la Présidence) entre l’AMDP et la société chinoise Yuan’s, représentées par leur Directeur Général respectif, M. Hugues Ratsiferana et Lijun Zhang. Cette convention porte sur la promotion de la culture de riz hybride à Madagascar. Ce partenariat va toucher initialement quelques  communes des  zones des hauts plateaux et des zones côtières avec comme objectif 100 000 t de riz sur une surface test de 10 000 ha de surfaces cultivées en riz hybride.

  • 26 Apr. 2017 - 13:34-

    Hauts emplois de l’Etat. Le Conseil des Ministres du mercredi 26 avril 2017 à 10 Heures au Palais d’Etat d’Iavoloha vient de nommer par décret JAOMIARY Olivier Aimé comme nouveau Directeur Général de la Société Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Et ce même Conseil des Ministres du mercredi 26 avril 2017 à 10 Heures au Palais d’Etat d’Iavoloha vient de nommer par décret RAJAONARIVELO Laurent, Secrétaire Général du Ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures. Il est à noter que le regroupement de 2 Ministères du précédent Gouvernement a entraîné de nombreuses abrogations de nominations.

  • 24 Apr. 2017 - 08:33-

    Le Père Njiva Lucien assassiné. Selon www.sobikamada.com Un prêtre catholique assassiné par balles cette nuit, un frère Noviciat blessé. L’attaque a eu lieu la nuit du samedi 22 avril visant la résidence des prêtres catholiques sise Ambendrana au cours de laquelle un prêtre au nom de Njiva Lucien de la congrégation capucine a été tué sur le coup, par balles de Kalachnikov. Le frère du Noviciat a été blessé au cours de l'attaque. Les bandits ont oublié sur le lieu du crime un sac plein de munitions de AK 47 généralement utilisées par les forces de l'ordre.

  • 20 Apr. 2017 - 07:21-

    Carte d’électeur biométrique. Teknet Group organise une porte ouverte sur l’utilisation des imprimantes à cartes et des solutions complètes pour l’identification et la personnalisation de badges et cartes plastiques tant à une petite société qu’à des grosses sociétés avec plusieurs milliers d’employés mais aussi pour les écoles. Selon Johanne Raharinosy, DG de la société, cette technologie a été utilisée en Tanzanie pour les cartes d’électeurs des 23 millions d’inscrits avec la société partenaire. Un exemple de dimension importante qui montre l’utilisation de cette technologie au-delà des utilisations dans la vie courante.

  • 20 Apr. 2017 - 07:17-

    Fivoriana ara-potoana voalohany ho an’ny Filankevitra monisipaly an’ny kaominina Antananarivo renivohitra. Nisokatra ny 19 avrily 2017 ny fivoriana ara-potoana Filankevitra monisipaly an’ny kaominina Antananarivo renivohitra. Haharitra folo andro izany ary hifarana ny 28 avrily izao. Faustin Andriambahoaka filohan’ny Filankevitra monisipaly sy ny birao miaraka aminy no nanokatra ny fotoana. Nanatrika ny fanokafana ofisialy ny Ben’ny tanana Lalao Ravalomanana sy ny mpiara-miasa akaiky aminy. Nirary soa ho an’ny mpanolotsaina rehetra ny ben’ny tanàna. "Ny mahasoa ny mponina aloha no mila banjinina fa avela ny adilahy, ny fampandrosoana ny Renivohitra no tokony himasoana" hoy ny Ben'ny tanana.


  • 19 Apr. 2017 - 12:49-

    Evolis à la conquête du marché malagasy. La société Evolis spécialisée dans la fabrication des cartes organise trois jours pour découvrir ses produits à l’hôtel Colbert. Selon le représentant de la société partenaire de Evolis des solutions complètes pour l’identification et la personnalisation de badges et cartes plastiques sont proposées tant à une petite société qu’à des grosses sociétés avec plusieurs milliers d’employés mais aussi pour les écoles. L’impression va du simple badge à des badges sécurisés. Evolis a ainsi imprimé les cartes d’électeurs en Tanzanie. La Commission électorale nationale (NEC) en Tanzanie a décidé de mettre en place un système d’enregistrement biométrique décentralisé, couplé avec l’émission instantanée d’une carte d’électeur dans un format carte plastique.

  • 19 Apr. 2017 - 12:44-

    Le président de l'Asoimi a fait faux bond. Le président Abel Randriamiarinarivo a fait faux bond. Il est le président élu pour l'Asoimi lors de la première élection effectuée en début du mois de mars. Il avait prévu de faire une déclaration à la presse ce 19 avril. Les membres de l’Asoimi était bien au rendez-vous donné ce matin du 19 avril mais le président Abel Randriamiarinarivo s’est excusé. Aux dernières nouvelles des tractations se déroulent en haut lieu pour résoudre le problème de l’existence de ces deux associations pour encourager les fonctionnaires à faire du sport. On attend donc les révélations de l’un des deux responsables de ces deux associations.

Du même auteur

newtech
culture

Dans la même rubrique

sport
sport
Publicité