logo
Lakroan'i Madagasikara
RGPH3

Le troisième recensement en bonne voie

Razafindramanitra il y a 9 mois

Le dernier recensement général de la population et de l’habitat (Rgph) à Madagasikara a été effectué en 1993. L’Onu recommande à chaque pays membre un Rgph tous les dix ans. Ainsi, les gouvernants Malagasy naviguent à vue depuis 2003.

Le troisième recensement en bonne voie

2003-2017. Depuis 2003, à Madagasikara, toutes les politiques sociales et économiques ont été menées avec des estimations et des projections. Les gouvernants malagasy naviguent à vue. En effet, le dernier recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) a été effectué en 1993. C’est le deuxième Rgph effectué à Madagasikara. La durée de vie efficiente des résultats d’un Rgph est de 10 ans. On sait que l’ONU recommande à chaque pays membre de tenir un recensement général de la population et de l'habitat tous les 10 ans. Au-delà de ces 10 ans, les données sont dépassées. Le troisième recensement aurait dû être effectué en 2003.

Effectuer ce troisième recensement est une nécessité technique” déclare Rajaonera Ida, Directeur général de l'Instat (Institut national des statistiques). Tous les responsables de l’Instat, qui se sont succédé, ont fait la même déclaration. En 2013, les responsables de l’Instat ont fait des pieds et des poings pour réaliser le troisième recensement car sans les données mises à jour les décisions risquent de ne pas correspondre aux réalités physiques.

Pour mémoire, rappelons ici ce que nous avons publié ici (lien : See more at: http://www.lakroa.mg/item-656_articles_societe_18-il-faut-40-mois-pour-recenser-les-malagasy-trop-long.html#sthash.Ftw3P9bX.dpuf). “Le recensement général de la population est un outil fondamental permettant de répondre aux besoins d'informations statistiques nécessaires à la planification, au suivi et à l'évaluation” explique le ministre de l'Economie et de la Planification,  Herilanto Raveloharison. Le Ministre de tutelle dit qu’en l'absence de recensement l'administration a travaillé grâce aux projections. Les résultats obtenus donnent une tendance générale et ne présentent pas les détails par commune. Selon le Ministre, le cadre institutionnel (décret et différents arrêtés) pour effectuer le RPGH3 est mise en place.

Le DG de l'Instat (à l’époque c’était Gérard Ravelomanantsoa) signale que les travaux préparatoires pour réussir le RPGH3 ont commencé depuis 2014 par la formation en cartographie moderne et système d'information géographique avec une descente sur terrain.

 

C’était déjà il y a près de 4 ans. De l’argent gaspillé en quelque sorte.

 

Cette fois-ci ce troisième recensement est en bonne voie” poursuit le DG de l’Instat en exercice. La méthode ne change pas. Mise en place du cadre institutionnel puis mise en place du cadre organisationnel. Pour l’organisation il n’y a que le nom qui change. En 2014 on avait instauré le CNR, comité national de recensement, aujourd’hui on a mis en place la Cellule centrale d’exécution du recensement (Ccer). En 2014, l’établissement de la cartographie censitaire avait commencé. Aujourd’hui, selon Tovonirina Razafimiarantsoa, coordonnateur de la Ccer, les cartographes formés ont commencé  le travail de balisage des constructions bâtis sur terrain (repérage avec  gps). Un travail qui va durer 4 mois. Ce travail est nécessaire pour pouvoir délimiter au millimètre près chaque circonscription. Chaque recenseur aura à sa charge une circonscription avec en moyenne 1400 habitants pour une circonscription en ville et 1000 habitants pour une circonscription en campagne.

 

L’argent…

Depuis toujours, le financement du Rgph a été évoqué comme blocage de sa réalisation. Tovonirina Razafimiarantsoa, coordonnateur de la Ccer, fait savoir qu’en Afrique un Rgph coûte en moyenne 2,2 $ par habitant. Et l’actuel Rgph3 coûte à peu près 1 $ par habitant. Même avec un coût aussi bas le budget total nécessaire pour effectuer ce Rgph3 n’est pas encore bouclé. Le DG de l’Instat Rajaonera indique qu’il faut 25 millions de dollars pour effectuer ce Rgph3. Il fait savoir que quatre partenaires accompagnent le gouvernement malagasy dans le montage financier du Rgph3 : la Banque mondiale accorde 20 millions de USD, à titre de prêt ; le FNUAP donne 1,7 million de USD, le PNUD soutiens à hauteur de 300 000 USD, l’USAID donne 600 000 USD et le gouvernement va verse dans la cagnotte 600 000 USD. Il y a donc un gap de plus de 2 millions de USD. Selon le coordonnateur de Ccer l’Union européenne a promis d’apporter son soutien d’une hauteur presque équivalent au gap. “Malgré que le financement n’est pas totalement bouclé le projet est en marche” assure le Dg de l’Instat.

Un recensement pilote a été effectué en 2016. Pour le coordonnateur du Ccer, ce recensement pilote a permis d’évaluer les différents cadres notamment le cadre logistique et organisationnel dont la communication. Le Ccer s’est rendu compte durant ce recensement pilote des craintes des gens. Le Ccer s’est rendu compte que les gens ont peur que ce recensement vise à leur prendre leur terre ou encore à instaurer de nouveaux impôts. Un autre problème viendra se greffer à ces craintes de la population. Ce recensement se fait en parallèle avec la préparation de la liste électorale. Automatiquement, le doute s’insinue. Doute ? Il faut alors que les agents recenseurs qui effectueront ce travail sur terrain n’affichent pas leur couleur politique. Car un agent recenseur va passer près de 30 minutes dans chaque foyer. Trente minutes pour remplir le fichier de recensement soit trente minutes de sondage politique…

Il est à signaler que le recrutement des agents recenseurs n’est pas encore lancé et a fortiori leur formation. Il faut 25 000 agents recenseurs pour effectuer le recensement proprement dite. L’accueil des agents recenseurs est-il obligatoire ? La loi répond que oui. Le Dg de l’Instat fait appel au sens civique de chaque citoyen pour permettre la bonne tenue de ce Rgph3. Il encourage les uns et les autres à se renseigner et à consulter le site web de l’Instat. Cet appel comblera-t-il le gap en communication ?

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 16 Dec. 2017 - 07:46-

    Amdp à Taolagnaro. L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) rattachée à la Présidence République effectue une enquête nationale sur l’économie de l’environnement des affaires à Madagasikara. Dans cette enquête les responsables de l’Amdp sillonnent le pays. Ils étaient à Taolagnaro ce 14 décembre 2017 pour effectuer l’enquête au niveau de la région Anosy. Cette enquête est constituée de consultation publique pour la contribution de toutes les forces à une étude visant l’émergence d’un développement économique durable et inclusif à Madagasikara.

  • 30 Nov. 2017 - 13:41-

    Baby shopping 2017. Pour la cinquième fois Prima Baby donne rendez-vous aux enfants et parents. Les dates à retenir sont les 1 et 2 décembre. Le lieu du rendez-vous se trouve sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Le vendredi 1 décembre : Shopping à petit prix ; Mora Mahazo (vente aux enchères) ; Coaching Parental. Le samedi 2 décembre Animations et Aire de Jeux en collaboration avec Le Marathon International de Tana. Concours de Déguisement. Coaching Parental avec les spécialistes de l'enfance. Le prix d’entrée est de 1000 ariary.

  • 28 Nov. 2017 - 14:39-

    Salon de la Microfinance. Annulé pour cause d’épidémie de peste, le rendez-vous pour mieux connaître les acteurs de la Microfinance se tient finalement ce jour 28 et le 29 novembre. Le Salon de la Microfinance des Banques et des Assurances, destiné au grand public, se tient sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Cette première édition du salon est orientée vers les offres de crédit répondant aux attentes de tous : particuliers, fonctionnaires, salariés des privés, agriculteurs, commerçants, artisans, transporteurs, et autres. Des conférences sont proposées aux visiteurs.

  • 24 Nov. 2017 - 07:10-

    Accaparement des terres en Afrique francophone : identifier et promouvoir les solutions endogènes pour s’en sortir”, c’est le thème de la Conférence Régionale Afrique Francophone qui a eu lieu du 21 au 23 novembre 2017 à Abidjan. Cette conférence a vu la participation archevêques, des Evêques, prêtres, religieux et religieuses, Imams, chefs coutumiers, chef de village, agents pastoraux et acteurs de la société civile, les organisations partenaires. Les participants affirment que “L'accaparement des terres aggrave le fossé entre les pauvres et les riches en Afrique”. Cet accaparement est dissimulé sous le couvert des expressions de «croissance économique», «développement», «sécurité alimentaire» pour l'Afrique. Il est à noter que les participants se sont appuyés sur la parole de Dieu et l’enseignement du Pape François sur l’Environnement dans la Lettre Encyclique Laudato si (LS), et faisant suite à la conférence continentale sur l'accaparement des terres qui s'est tenue à Limuru, au Kenya, en novembre 2015.

  • 24 Nov. 2017 - 07:08-

    Convention pour le personnel du Ministère du Commerce et de la Consommation. Chabani Nourdine, Ministre du Commerce et de la Consommation, et Alexandre Mey, Directeur Général de Bni madagascar, ont signé un document de partenariat le mercredi 22 novembre. Il s’agit du Pack Mpiasam-Panjakana de Bni madagascar, une offre commerciale personnalisée avec des conditions préférentielles pour le personnel du Ministère de Commerce et de la Consommation. Cette convention leur facilite également l’obtention de crédits pour réaliser leurs projets.

  • 23 Nov. 2017 - 08:52-

    Pourquoi le foncier est-il source de conflit ? Le nombre de conflit avec en toile de fond le foncier augmente chaque jour. Des résultats ont été obtenus en 15 ans. On peut citer les différents textes de base, (lettre de politique foncière, des nouveaux textes législatifs…). Mais tout cela n’est pas suffisant pour éradiquer les conflits. Pourquoi cela ? L’Ong SIF, Sehatra Iombonan’ny Fananantany avec Transparency International organisent un atelier pour mieux appréhender les causes de ce conflit. Les raisons sont-elles conjoncturelles, structurelles ou… culturelles ? L’atelier se fera sur deux jours les 23 et 24 novembre à Antananarivo avec la participation des acteurs venant des régions.

  • 21 Nov. 2017 - 07:43-

    Parutions récentes. La Une = http://www.lakroa.mg/item-1227_articles_une_18-aoeny-marina-no-haha-olona-afaka-anareoa-jn-8-32.html ; Finoana = http://www.lakroa.mg/item-1228_articles_religion_18-aoela-varita-vous-libareraa-jn-8-32.html ; dossier = http://www.lakroa.mg/item-1229_articles_dossier_18-naaimons-pas-en-paroles-mais-par-des-actes.html ;

  • 20 Nov. 2017 - 07:54-

    Formation des formateurs de l’industrie culturelle. Le Ministère de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine, en étroite collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), initie un projet portant sur la formation des formateurs de l’industrie culturelle du théâtre et renforcement de capacité des écoles de théâtre à Madagasikara. Le projet se fera en cinq jours, à partir du 20 au 24 novembre 2017 au SAF FJKM à Soavina Ambanitsena et comptera 43 participants issus des 22 régions.

  • 17 Nov. 2017 - 08:33-

    Préparation conférence interministérielle de l’Omc. Le Ministère du Commerce avec l’appui de l’Union Européenne, organise les 16 et 17 novembre 2017, un atelier qui s’inscrit dans la continuité de la 6ème réunion du Comité APEI-UE/AFOA du début d’octobre. Il se définit aussi comme une réunion préparatoire à la 11ème Conférence interministérielle de l’OMC du 11 au 14 décembre 2017 à Buenos Aires. Le Ministère du commerce a toujours prôné l’approche inclusive dans le cadre des négociations et de la mise en œuvre des accords commerciaux internationaux auxquels Madagasikara a adhéré.

  • 17 Nov. 2017 - 06:57-

    Avant-projet sur les élections. Trois Avant-projets de Loi ont fait l’objet de débats, en profondeur lors du Conseil du Gouvernement du mercredi 15 Novembre 2017. A savoir : Avant-projet de Loi organique relative au régime général des élections et des referendums ; Avant-projet de Loi organique relative à l’élection du Président de la République ; et Avant-projet de Loi organique relative à l’élection des Députés de l’Assemblée Nationale. Ces trois Avant-projets de Loi organique seront soumis au prochain Conseil des Ministres pour débats et adoption.

  • 13 Nov. 2017 - 08:46-

    Publications du 7 nov. Culture :http://www.lakroa.mg/item-1218_articles_culture_18-message-et-marche-vers-une-journae-mondiale.html

  • 13 Nov. 2017 - 08:45-

    La triplette femme en argent. La triplette malagasy engagée dans le championnat du monde féminin de pétanque, en Chine, est arrivée en finale. Elle a été battue par la triplette de la France sur le score de 13 à 6. Elle a écarté l’équipe italienne  en demi-finale (13-4) et éliminé celle de Thaïlande en 1/4 sur le score étriqué de de 13-12 et la Chine en 1/8 (13-7). La triplette est passée par le repêchage et a battu l’équipe du Canada (13-6).

  • 07 Nov. 2017 - 12:38-

    Publications du 7 nov. Culture : http://www.lakroa.mg/item-1215_articles_culture_18-7-novambra-andron-ny-mpanoratra-afrikanina.html Social: http://www.lakroa.mg/item-1213_articles_societe_18-formation-des-agents-ecd-a-toliara.html

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    Chamboulement à la tête du Sénat. En fin de matinée du mardi 31 octobre, Honoré Rakotomanana se démet de ses fonctions de président du Sénat. Immédiatement après l’annonce, une élection a été organisée pour élire son successeur. Rivo Rakotovao, nouveau sénateur, président du parti Hvm est le candidat unique. Il a été élu avec 52 voix sur les 55 électeurs (63 inscrits) et 2 votes blanc et 1 nul. Le sénateur Velontsara Paul Bert a été le seul sénateur a dénoncé cette élection fait à la va-vite. Une élection qui n’a pas été inscrite à l’ordre du jour.

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    2 novembre : Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. http://www.journee-mondiale.com/412/journee-internationale-de-la-fin-de-l-impunite-pour-les-crimes-commis-contre-des-journalistes.htm

  • 02 Nov. 2017 - 08:19-

    Publication récente. Politique : Adoubement de la manipulation des urnes http://www.lakroa.mg/item-1208_articles_politique_18-adoubement-de-la-manipulation-des-urnes.html

  • 31 Oct. 2017 - 09:58-

    Nécrologie. Deux personnalités publiques et connues ont disparu dans la journée du 30 octobre 2017. Dans la matinée de ce 30 octobre, Paul Rabary a fait savaoir sur son compte facebook la mort de sa mère dame Mathilde Rabary, femme politique, médecin, parlementaire, militante des droits de l’homme en créant l’association Sos victimes au non-droit. Et dans l’après-midi, on apprend le décès de Ralitera Etienne, âgé de 79 ans, grand chancelier de la République. Etienne Ralitera a occupé le poste de Grand Chancelier du temps du président Marc Ravalomanana. Paîx à leur âme.

  • 30 Oct. 2017 - 08:43-

    Carte professionnelle des  journalistes. Le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions vient de nommer les nouveaux membres de la Commission de délivrance de la carte d'identité professionnelle de journaliste. Lova Rabary Rakotondravony, Hery Rakotomalala, et Laza Marovola Rabenjamina sont nommés au titre des représentants des journalistes. Rocco Rasoanaivo, Nicolas Rabemananjara, et Salomon Ravelontsalama sont par ailleurs nommés au titre des représentants des patrons de presse, tandis que Volamiranty Donna Mara est désignée pour représenter le ministère au sein de la Commission.

  • 27 Oct. 2017 - 07:31-

    Bilan de la peste ce 26 octobre avec deux décès.  Avec deux nouveaux décès enregistrés ce 26 octobre le total des personnes décédées depuis le 1er août s’élève à 126. Les deux nouveaux cas de décès ont été enregistrés dans la Région Analamanga et dans la région Atsimo Andrefana. On constate selon la remontée des informations provenant du Ministère de la Santé publique que le nombre de nouveaux cas diminue cas (12 nouveaux cas pour la journée du 26 contre 28 pour celle du 25 octobre).

  • 18 Oct. 2017 - 12:09-

    Blueline business. Blueline lance ce 18 octobre son offre dénommée Blueline business. Cette offre est destinée spécialement aux entreprises avec 3 pôles de compétence : offre de connectivité, intégration et infogérance et services hébergés.

Du même auteur

societe
newtech

Dans la même rubrique

economie
economie
Publicité