logo
Lakroan'i Madagasikara
Partage

Carnet de route lors d’un famadihana

Razafindramanitr il y a 4 mois

Le famadihana ? Au premier abord, parler du famadihana c’est comme servir du réchauffé… Le journal Lakroan’i Madagasikara (version papier et www.lakroa.mg) a été invité à assister à un famadihana. Que raconter ?

Carnet de route lors d’un famadihana

Au bout d’une piste qui serpente entre monts et vallées on arrive dans le hameau de Ambikely. Arrivés dans le hameau l’aîné de la famille nous indique que les grands-parents sont déjà là. Le doigt recourbé, notre hôte nous montre dans un coin sous le chapiteau un “cercueil” ou ce qui ressemble à un cercueil. “Ce sont nos grands-parents” précise notre hôte.

 De tombeau en tombeau

« Ces grands-parents ont eu 5 enfants », précise un membre de la famille. “Tous des garçons. Et aujourd’hui leurs enfants ont construit leur tombeau ce qui fait qu’actuellement chaque lignée demande à pouvoir héberger les grands-parents dans leur tombeau” continue-t-il. Les grands-parents ont été déterrés du tombeau qui se situe à Antanambao pour être mis dans le tombeau dénommé Tsaramiarina (nom du tombeau des descendants de Rakoto Pierre et Razanamalala Alphonsine). Et ce sont les descendants de Rakoto Pierre et de Razanamalala Alphonsine qui sont à l’origine du famadihana du jour, en particulier les deux héritiers à Ambikely : Rakotoarimalala Germain et Rakotomahenina Benjamin Pierre. “Hanatontosa ny fanambadian’i Dada sy i Neny izahay no anton’izao lanonana, izao” souligne Rahenintsoa Toussaint Pierre, le cinquième parmi les enfants de Rakoto Pierre et de Razanamalala Alphonsine. Voilà donc l’objet principal du famadihana du jour. Les descendants de ce couple ont décidé de réunir dans un même linceul leurs défunts parents.

 Pourquoi ?

Pourquoi effectuer cet acte cette année et non pas l’année prochaine ? Telle est la question que l’invité se pose. Et on se remémore les différentes raisons que l’on entend souvent quand les gens décident de faire un famadihana. Une des raisons souvent évoquée est que le famadihana est décidée suite à un songe d’un des descendants qui dit que les razana lui ont dit qu’ils ont froid… Dans certaines régions, le famadihana s’effectue périodiquement tous les 3 ou 5 voire 7 ans. Il faut noter qu’aujourd’hui, rares sont les régions où les gens respectent cette tradition cyclique. Le famadihana se décide au cas par cas et suivant les possibilités des familles.

 

Sons du tambour et des sodina

Le famadihana s’accompagne toujours des sons du tambour et des sodina ou flûtes. Oui, à notre arrivée les échos des sons du tambour et des sodina nous ont accueillis. Ces sons venaient de cette maison qu’on voyait au loin là-bas, qui se distingue des autres maisons avec la fumée qui montait vers le ciel comme pour remercier le zanahary et les razana. Cette maison, une grande bâtisse de deux étages avec ses murs en briques, est la demeure du couple Rakoto Pierre et Razanamalala  Alphonsine de leur vivant.

Nous arrivons en fin de journée juste au moment du partage des viandes de zébus entre les gens qui ont participé aux diverses tâches [abattage du ou des zébu(s), dépeçage…]. Les morceaux du zébu ont leur destination et leur signification. On voit ainsi des hommes qui se partagent les morceaux hors de la maison et le partage s’effectue sur des branches pour ne pas salir la viande. D’autres hommes, dans la maison, se partagent d’autres morceaux.

Et le soir venu, le son du tambour et des sodina reprennent de plus belle. Mais, en fait ces sons venaient d’une sonorisation moderne et non plus produits par une troupe folklorique. La tradition se mue.

La nuit, les gens sont invités à danser. Oui le bal constitue une autre mutation dans la pratique du famadihana. Si auparavant on demandait aux zana-drazana de danser aux sons des tambours et sodina, aujourd’hui tout le monde danse suivant les chants choisis par le responsable de la sonorisation. Les gens ont dansé l’afindrafindrao et les autres types de danses dans les rencontres entre jeunes comme le kilalaka. Et autour de la piste de danse la bière coulait à flot tout comme le galeoka (on se trouve au pays Betsileo et le galeoka est leur boisson naturelle). C’était la fête au village.

Sokela et vary be menaka

Les Betsileo se caractérisent par le Sokela ou pratique linguistique. Mais ici encore dans cette famille le sokela a perdu de sa légende. La forme demeure. Par exemple, le discoureur présentait à l’assistance les différents types de boissons offertes [une bouteille de galeoka pour le droit d’ouvrir le tombeau et une autre pour le droit de fermer, une bouteille pour le tady fotsy (nécessaire pour nouer les linceuls recouvrant les corps des défunts), différentes boissons dont des boissons Star pour la famille]. Toutefois, les discours enflammés avec les proverbes ne sont plus là.

Le famadihana se caractérise aussi par le vary be menaka (riz avec les mets bien gras). Oui, les hôtes ont servi du riz avec les morceaux de viande de porc flottant dans du gras et même les légumes flottaient eux aussi dans du gras. Le galeoka ou taoka gasy trônait sur la table avec les produits Star.

Famadihana tôt dans la matinée

Cette cérémonie du famadihana présente ainsi plusieurs aspects distinctifs. Le famadihana, proprement dit, a été effectué entièrement dans la matinée. Il est à noter qu’ailleurs le famadihana s’effectue dans la journée pour se terminer en début d’après-midi. Pour le reste on voit les mêmes signes, le cercueil contenant le razana est porté sur les épaules avec le drapeau ouvrant la marche menant au tombeau. Et le dernier caractéristique de ce famadihana est que ce sont les femmes seules qui s’affairaient pou vêtir les razana du nouveau linceul. Les hommes se tenaient debout et tenaient les linceuls ou observaient. Durant cette cérémonie le galeoka coulait encore. Tout le monde buvait au goulot enfant comme grand-mère si on s’attendait à ce que seuls les hommes buvaient. Tout le monde avait le droit de boire.

La messe tous les jours

Le famadihana proprement dit a duré deux jours. Une messe a été dite en fin de journée du premier jour. La famille s’honore d’avoir donnée à l’Eglise plusieurs prêtres. L’aîné de Rakoto Pierre et de Razanamalala Alphonsine n’est autre que le directeur de rédaction sortant de Lakroan’i Madagasikara. Il s’agit du Père Guillaume Rakotonandratoniarivo de la Compagnie de Jésus. Plusieurs de ses proches parents sont des prêtres dont le père Rakotomamonjy François Xavier (du diocèse d’Ihosy), Odon Pascal et Jean de Dieu (du diocèse d’Ambositra),  Francis (un Déhonien), ses cousins soutenus par la présence active et symbolique de leurs nouvelles familles: amis et collaborateurs laics et religieux. Ils étaient trois à célébrer la messe ce vendredi soir et le samedi vers midi ils étaient 5. Un don du ciel. La troisième messe a été dite le dernier jour, dimanche et jour du Seigneur. Cette présence permanente de l’Eglise n’a pas servi de bouchon pour fermer les bouteilles de galeoka et interdire les enfants de boire au goulot. On voit ici que la famille de baptisés vit entre tradition et valeurs chrétiennes.

 

Voilà quelques notes glanées durant la famadihana qui s’est déroulé à Ambikely, entre Sandrandahy et Imito, ce 5 août 2017. Merci à la famille qui nous a invités.


Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 30 Nov. 2017 - 13:41-

    Baby shopping 2017. Pour la cinquième fois Prima Baby donne rendez-vous aux enfants et parents. Les dates à retenir sont les 1 et 2 décembre. Le lieu du rendez-vous se trouve sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Le vendredi 1 décembre : Shopping à petit prix ; Mora Mahazo (vente aux enchères) ; Coaching Parental. Le samedi 2 décembre Animations et Aire de Jeux en collaboration avec Le Marathon International de Tana. Concours de Déguisement. Coaching Parental avec les spécialistes de l'enfance. Le prix d’entrée est de 1000 ariary.

  • 28 Nov. 2017 - 14:39-

    Salon de la Microfinance. Annulé pour cause d’épidémie de peste, le rendez-vous pour mieux connaître les acteurs de la Microfinance se tient finalement ce jour 28 et le 29 novembre. Le Salon de la Microfinance des Banques et des Assurances, destiné au grand public, se tient sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Cette première édition du salon est orientée vers les offres de crédit répondant aux attentes de tous : particuliers, fonctionnaires, salariés des privés, agriculteurs, commerçants, artisans, transporteurs, et autres. Des conférences sont proposées aux visiteurs.

  • 24 Nov. 2017 - 07:10-

    Accaparement des terres en Afrique francophone : identifier et promouvoir les solutions endogènes pour s’en sortir”, c’est le thème de la Conférence Régionale Afrique Francophone qui a eu lieu du 21 au 23 novembre 2017 à Abidjan. Cette conférence a vu la participation archevêques, des Evêques, prêtres, religieux et religieuses, Imams, chefs coutumiers, chef de village, agents pastoraux et acteurs de la société civile, les organisations partenaires. Les participants affirment que “L'accaparement des terres aggrave le fossé entre les pauvres et les riches en Afrique”. Cet accaparement est dissimulé sous le couvert des expressions de «croissance économique», «développement», «sécurité alimentaire» pour l'Afrique. Il est à noter que les participants se sont appuyés sur la parole de Dieu et l’enseignement du Pape François sur l’Environnement dans la Lettre Encyclique Laudato si (LS), et faisant suite à la conférence continentale sur l'accaparement des terres qui s'est tenue à Limuru, au Kenya, en novembre 2015.

  • 24 Nov. 2017 - 07:08-

    Convention pour le personnel du Ministère du Commerce et de la Consommation. Chabani Nourdine, Ministre du Commerce et de la Consommation, et Alexandre Mey, Directeur Général de Bni madagascar, ont signé un document de partenariat le mercredi 22 novembre. Il s’agit du Pack Mpiasam-Panjakana de Bni madagascar, une offre commerciale personnalisée avec des conditions préférentielles pour le personnel du Ministère de Commerce et de la Consommation. Cette convention leur facilite également l’obtention de crédits pour réaliser leurs projets.

  • 23 Nov. 2017 - 08:52-

    Pourquoi le foncier est-il source de conflit ? Le nombre de conflit avec en toile de fond le foncier augmente chaque jour. Des résultats ont été obtenus en 15 ans. On peut citer les différents textes de base, (lettre de politique foncière, des nouveaux textes législatifs…). Mais tout cela n’est pas suffisant pour éradiquer les conflits. Pourquoi cela ? L’Ong SIF, Sehatra Iombonan’ny Fananantany avec Transparency International organisent un atelier pour mieux appréhender les causes de ce conflit. Les raisons sont-elles conjoncturelles, structurelles ou… culturelles ? L’atelier se fera sur deux jours les 23 et 24 novembre à Antananarivo avec la participation des acteurs venant des régions.

  • 21 Nov. 2017 - 07:43-

    Parutions récentes. La Une = http://www.lakroa.mg/item-1227_articles_une_18-aoeny-marina-no-haha-olona-afaka-anareoa-jn-8-32.html ; Finoana = http://www.lakroa.mg/item-1228_articles_religion_18-aoela-varita-vous-libareraa-jn-8-32.html ; dossier = http://www.lakroa.mg/item-1229_articles_dossier_18-naaimons-pas-en-paroles-mais-par-des-actes.html ;

  • 20 Nov. 2017 - 07:54-

    Formation des formateurs de l’industrie culturelle. Le Ministère de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine, en étroite collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), initie un projet portant sur la formation des formateurs de l’industrie culturelle du théâtre et renforcement de capacité des écoles de théâtre à Madagasikara. Le projet se fera en cinq jours, à partir du 20 au 24 novembre 2017 au SAF FJKM à Soavina Ambanitsena et comptera 43 participants issus des 22 régions.

  • 17 Nov. 2017 - 08:33-

    Préparation conférence interministérielle de l’Omc. Le Ministère du Commerce avec l’appui de l’Union Européenne, organise les 16 et 17 novembre 2017, un atelier qui s’inscrit dans la continuité de la 6ème réunion du Comité APEI-UE/AFOA du début d’octobre. Il se définit aussi comme une réunion préparatoire à la 11ème Conférence interministérielle de l’OMC du 11 au 14 décembre 2017 à Buenos Aires. Le Ministère du commerce a toujours prôné l’approche inclusive dans le cadre des négociations et de la mise en œuvre des accords commerciaux internationaux auxquels Madagasikara a adhéré.

  • 17 Nov. 2017 - 06:57-

    Avant-projet sur les élections. Trois Avant-projets de Loi ont fait l’objet de débats, en profondeur lors du Conseil du Gouvernement du mercredi 15 Novembre 2017. A savoir : Avant-projet de Loi organique relative au régime général des élections et des referendums ; Avant-projet de Loi organique relative à l’élection du Président de la République ; et Avant-projet de Loi organique relative à l’élection des Députés de l’Assemblée Nationale. Ces trois Avant-projets de Loi organique seront soumis au prochain Conseil des Ministres pour débats et adoption.

  • 13 Nov. 2017 - 08:46-

    Publications du 7 nov. Culture :http://www.lakroa.mg/item-1218_articles_culture_18-message-et-marche-vers-une-journae-mondiale.html

  • 13 Nov. 2017 - 08:45-

    La triplette femme en argent. La triplette malagasy engagée dans le championnat du monde féminin de pétanque, en Chine, est arrivée en finale. Elle a été battue par la triplette de la France sur le score de 13 à 6. Elle a écarté l’équipe italienne  en demi-finale (13-4) et éliminé celle de Thaïlande en 1/4 sur le score étriqué de de 13-12 et la Chine en 1/8 (13-7). La triplette est passée par le repêchage et a battu l’équipe du Canada (13-6).

  • 07 Nov. 2017 - 12:38-

    Publications du 7 nov. Culture : http://www.lakroa.mg/item-1215_articles_culture_18-7-novambra-andron-ny-mpanoratra-afrikanina.html Social: http://www.lakroa.mg/item-1213_articles_societe_18-formation-des-agents-ecd-a-toliara.html

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    Chamboulement à la tête du Sénat. En fin de matinée du mardi 31 octobre, Honoré Rakotomanana se démet de ses fonctions de président du Sénat. Immédiatement après l’annonce, une élection a été organisée pour élire son successeur. Rivo Rakotovao, nouveau sénateur, président du parti Hvm est le candidat unique. Il a été élu avec 52 voix sur les 55 électeurs (63 inscrits) et 2 votes blanc et 1 nul. Le sénateur Velontsara Paul Bert a été le seul sénateur a dénoncé cette élection fait à la va-vite. Une élection qui n’a pas été inscrite à l’ordre du jour.

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    2 novembre : Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. http://www.journee-mondiale.com/412/journee-internationale-de-la-fin-de-l-impunite-pour-les-crimes-commis-contre-des-journalistes.htm

  • 02 Nov. 2017 - 08:19-

    Publication récente. Politique : Adoubement de la manipulation des urnes http://www.lakroa.mg/item-1208_articles_politique_18-adoubement-de-la-manipulation-des-urnes.html

  • 31 Oct. 2017 - 09:58-

    Nécrologie. Deux personnalités publiques et connues ont disparu dans la journée du 30 octobre 2017. Dans la matinée de ce 30 octobre, Paul Rabary a fait savaoir sur son compte facebook la mort de sa mère dame Mathilde Rabary, femme politique, médecin, parlementaire, militante des droits de l’homme en créant l’association Sos victimes au non-droit. Et dans l’après-midi, on apprend le décès de Ralitera Etienne, âgé de 79 ans, grand chancelier de la République. Etienne Ralitera a occupé le poste de Grand Chancelier du temps du président Marc Ravalomanana. Paîx à leur âme.

  • 30 Oct. 2017 - 08:43-

    Carte professionnelle des  journalistes. Le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions vient de nommer les nouveaux membres de la Commission de délivrance de la carte d'identité professionnelle de journaliste. Lova Rabary Rakotondravony, Hery Rakotomalala, et Laza Marovola Rabenjamina sont nommés au titre des représentants des journalistes. Rocco Rasoanaivo, Nicolas Rabemananjara, et Salomon Ravelontsalama sont par ailleurs nommés au titre des représentants des patrons de presse, tandis que Volamiranty Donna Mara est désignée pour représenter le ministère au sein de la Commission.

  • 27 Oct. 2017 - 07:31-

    Bilan de la peste ce 26 octobre avec deux décès.  Avec deux nouveaux décès enregistrés ce 26 octobre le total des personnes décédées depuis le 1er août s’élève à 126. Les deux nouveaux cas de décès ont été enregistrés dans la Région Analamanga et dans la région Atsimo Andrefana. On constate selon la remontée des informations provenant du Ministère de la Santé publique que le nombre de nouveaux cas diminue cas (12 nouveaux cas pour la journée du 26 contre 28 pour celle du 25 octobre).

  • 18 Oct. 2017 - 12:09-

    Blueline business. Blueline lance ce 18 octobre son offre dénommée Blueline business. Cette offre est destinée spécialement aux entreprises avec 3 pôles de compétence : offre de connectivité, intégration et infogérance et services hébergés.

  • 18 Oct. 2017 - 11:54-

    Récente publication. Santé : Message de la Commmission Episcopale de la Santé http://www.lakroa.mg/item-1197_articles_sport_18-la-commission-encourage-la-poursuite-de-la-lutte.html

Du même auteur

newtech
economie

Dans la même rubrique

culture
culture
Publicité