logo
Lakroan'i Madagasikara
Message des Evêques 2017

“La Vérité vous libèrera” ( Jn 8, 32)

admin il y a 7 mois

Comme à chaque fin de réunion ordinaire de la Conférence Epiuscopale de Madagascar, les Evêques envoient un message aux Chrétiens et aux hommes de bonne volonté. A la fin de la réunion de cette fin d'année 2017 la prochaine proclamation de Ramose Lucien Botovasoa constitue une source d'enseignement pour les Evêques.

“La Vérité vous libèrera” ( Jn 8, 32)

Message pour nous chrétiens et pour les hommes de bonne volonté

 

Que la Paix et la grâce du Christ soient toujours avec vous

 

C’est dans la jubilation que nous, vos Evêques, vous annonçons officiellement que Ramose Lucien Botovasoa sera proclamé Bienheureux le dimanche 15 Avril 2018 à Vohipeno, dans le diocèse de Farafangana. Nous invitons tous les Malgaches à rendre grâce à Dieu pour cette grâce particulière que le Seigneur nous a accordée.

 

En cette période très proche de cette grande célébration, nous vous exhortons à méditer sur la vie de Ramose Botovasoa, une vie unique qui l’a amené à la béatification car “les discours s’envolent mais les écrits restent et les paroles touchent mais les actes entraînent”. Il est né en 1908 et mort martyr le 17 Avril 1947 à 39 ans, encore très jeune. Beaucoup de missionnaires nous ont transmis la foi mais la vie de Lucien Botovasoa demeure particulièrement différente et édifiante. Nous voulons faire ressurgir quelques aspects particuliers de cette vie.

 

1. La foi de Ramose Lucien Botovasoa, une foi bien enracinée et inébranlable

Tout faire pour mieux glorifier Dieu” (Ad Majorem Dei Gloriam) est la devise sur laquelle Lucien a fondé sa vie de foi. C’est là qu’il a puisé sa connaissance et son amour sans limite du Christ : “Vous avez changé Monsieur” lui disaient ses élèves, car il a voulu imiter jusqu’au bout la vie du Christ : prier, vivre l’amour parfait selon l’Evangile, vivre en vérité... Il avait d’excellents rapports avec les prêtres, les sœurs et les autres chrétiens, laïcs catholiques ou non. Chaque jour après la classe, il lisait la vie des Saints à ses élèves. Il s’est dominé dans plusieurs domaines : abstinence, port de vêtements provoquant des démangeaisons... Il aimait réciter le chapelet partout dans la rue en cheminant, suivant l’enseignement du catéchisme. C’est un exemple de sanctification dans la vie quotidienne. Lucien Botovasoa était un homme de prières, un grand priant. C’est pour cela qu’il n’avait pas peur d’être martyr.

Comment est la vie des chrétiens aujourd’hui ? N’est-elle pas très fragilisée par de grosses épreuves que chacun endure chaque jour ? Pourtant il est très frappant de constater combien la vie de Lucien Botovasoa rejoint précisément ce que souligne le Pape dans son exhortation “La Joie de l’Evangile” n° 88 : “La foi authentique dans le Fils de Dieu fait chair est inséparable du don de soi, de l’appartenance à la communauté, du service, de la réconciliation avec la chair des autres. Dans son incarnation, le Fils de Dieu nous a invités à la révolution de la tendresse…”

 

2. Au sein de sa Famille.

C’est un père de famille dévoué à son épouse et à ses enfants. Il fait tout son possible pour rentrer chaque jour même s’il est parti en tournée. Pendant le repas, c’est lui qui donne vie aux discussions pour que ce soit un temps de joie. Pour vivre en communion avec le Christ Crucifié, il jeûne en donnant sa part à ses enfants.

L’enseignement catéchétique et la prière ont une grande place dans la vie de sa famille. Jour et nuit, il consacre beaucoup de temps à la prière. Grâce à ses efforts, ses parents et ses frères et sœurs ont été baptisés et ont reçu le sacrement du mariage. Il y en a même qui ont construit et fondé des églises. Ses enfants ont été éduqués pour être des modèles pour les autres enfants, surtout en classe. Il leur a inculqué le savoir-vivre et le respect des autres.

Il n’a pas laissé sa femme et ses cinq enfants accablés par la peur devant les persécutions contre les chrétiens. Quand Madagascar a traversé les dures épreuves de 1947, lors des répressions contre les missionnaires et les chrétiens, il a exhorté sa famille : “quoiqu’il arrive, restez fermes dans la foi en Dieu”.

 Où est l’éducation au sein de nos familles aujourd’hui ? Qu’en est-il de l’amour mutuel entre les parents et les enfants ? Pendant la semaine, la famille ne s’entrevoit-elle pas que très peu ? Pourtant voici ce que nous enseigne le Pape : “La famille traverse une crise culturelle profonde, comme toutes les communautés et les liens sociaux. Dans le cas de la famille, la fragilité des liens devient particulièrement grave parce qu’il s’agit de la cellule fondamentale de la société, du lieu où l’on apprend à vivre ensemble dans la différence et appartenir aux autres et où les parents transmettent la foi aux enfants. Le mariage tend à être vu comme une simple forme de gratification affective qui peut se constituer de n’importe quelle façon et se modifier selon la sensibilité de chacun. Mais la contribution indispensable du mariage à la société dépasse le niveau de l’émotivité et des nécessités contingentes du couple. Comme l’enseignent les évêques français, elle ne naît pas ‘du sentiment amoureux, par définition éphémère, mais de la profondeur de l’engagement pris par les époux qui acceptent d’entrer dans une union de vie totale’ (Joie de l’Evangile 66). Nous vous exhortons à approfondir continuellement la dignité de la famille.

 

3- Ramose Botovasoa et la vie en société

La vie des malgaches ne cesse de se dégrader. Nous continuons à recevoir des doléances qui nous préoccupent profondément : à cause du bouleversement climatique, de la sécheresse très rude, de l’égoïsme et de la politique du chacun pour soi, la paupérisation de la population s’aggrave profondément. L’insécurité ne donne aucun répit à la majorité des gens et accroît l’appréhension soir et matin. Les rapports au sein de la société n’ont de cesse de se dégrader à cause du manque de confiance mutuelle. La corruption gangrène la vie à tous les niveaux et le coût de la vie ne cesse d’augmenter. L’égocentrisme a pris une place prédominante, ainsi que la vénération du dieu Argent. Si bien qu’il n’y a ainsi plus aucun respect de la vie: tuer une personne est devenu aussi banal que de tuer un poulet. La vérité est morte à Madagascar.

 

Que devons-nous faire ?” (Lc 3, 10) Nous cherchions de quoi faire un trépied et voici que nous trouvons les pierres pour en fabriquer. Voici la vie de Lucien Botovasoa, une véritable référence nous enseignant à prendre nos responsabilités. Sa capacité à manifester sa simplicité lui a valu l’estime de tous ceux qui l’entouraient. Très intelligent, après ses études il est revenu simplement enseigner à Vohipeno. Il n’a qu’un seul objectif : faire développer sa ville dans les tous les domaines.

C’était un homme honnête. Il ne s’est attaché ni à l’argent ni à la richesse terrestre. Il voulait imiter St François d’Assise dans tous ses actes. Même sa femme lui en a fait la remarque une fois: “Tu es si intelligent! Pourquoi ne pas travailler comme comptable pour gagner un peu plus d’argent ?” Avec sa simplicité habituelle il lui a juste répondu avec douceur : “Même si nous avions de l’argent jusqu’à remplir cette maison nous n’aurions pas la richesse que nous avons maintenant. C’est une richesse qui ne sera pas vaincue par la rouille!

 

4. Au niveau de l’enseignement et de l’éducation

Son aptitude à parler plusieurs langues comme le français, l’anglais, le latin, le sorabe etc. lui a permis d’avoir une ouverture envers plusieurs personnes, et beaucoup l’approchaient pour avoir ses conseils sur plusieurs sujets. Le cas le plus visible est celui de la réconciliation entre les deux villages voisins, qui avaient des problèmes de convivialité. Il n’a pas hésité à se concerter avec les rois et les notables pour trouver ensemble les solutions. Soucieux des jeunes perdus dans la passion des bals et des danses tabous, il a osé leur parler des méfaits et leur indiquer le droit chemin à suivre.

Combien connaissons-nous de jeunes qui ont déviés vers les stupéfiants, ayant une vie désordonnée, et que nous regardons sans réagir? Ces dernières années, l’éducation et l’instruction semblent avoir été rehaussée mais en réalité, il n’y a plus de valeurs transmises, seules les méthodes contraceptives et l’encouragement à l’avortement sont devenus les références.

 

Chers Jeunes, notre époque a besoin d’hommes et de femmes tout donnés à Dieu et qui aiment accompagner les autres, comme Lucien Botovasoa. Le monde a besoin d’apôtres qui s’engagent : des catéchistes, des responsables des mouvements et des associations ecclésiaux, des jeunes qui s’engagent dans les commissions et surtout des jeunes généreux pour faire vivre l’Eglise qui est également éprouvée, avec le peuple, par ce temps de crise... Soyez des générations de Bâtisseurs et non des démolisseurs, imitant Lucien Botovasoa comme l’exhorte d’ailleurs le Pape François dans “la Joie de l’Evangile n° 106 : “C'est un grand plaisir de trouver des jeunes engagés dans un «saint pèlerinage de la foi», transportant joyeusement Jésus sur toutes les routes, dans toutes les places, à travers le monde !

 

5. Le patriotisme et la politique de la recherche du bien commun de Lucien Botovasoa

Son intelligence et sa sagesse manifestent qu’il est un patriote qui s’est donné pour le pays. Il n’a pas voulu présider le PADESM ou être membre de MDRM car c’était contraire à sa conscience : “votre politique est une politique de mensonge, disait-il aux membres, et sûrement cela finira par un bain de sang”. Malgré cela il s’est engagé dans la recherche du développement intégral de sa région. Justement, c’est à cause de cette façon de voir la politique que les autorités de l’époque ont voulu attenter à sa vie. Il n’a pas hésité à leur dire : “je sais que vous allez me tuer et je ne peux pas tourner le dos ; si c’est ma vie qui permet de sauver beaucoup de monde, n’hésitez pas à me tuer. Je demande une chose: ne touchez pas à mes frères...

 

Observons ce que nous sommes en train de vivre : la politique se fonde surtout sur le mensonge et sur la démagogie. C’est cela que le peuple voit le plus. Il n’y a aucun sens du service mais la recherche de la richesse personnelle. C’est la haute corruption qui règne. La compétence et la sagesse ne sont plus les leviers pour développer le pays au détriment de l’autorité et de l’argent. Le foncier n’est plus maîtrisé, si bien que beaucoup d’héritiers perdent leur terrain ou bien les terres sont vendues à des étrangers. Cela se termine pas des disputes, des plaintes au tribunal, des familles s’entretuent même...

De nos jours, trouverons nous encore des malgaches (de seulement 39 ans!) prêts à être témoins de la vérité jusqu’à donner leur vie pour l’amour de leur pays? Nous aurons les élections bientôt, allons-nous encore avoir affaire, à travers les propagandes, aux promesses sans suite, à la volonté de diviser les gens, à la distribution d’argent pour tromper les masses? Souvenons-nous que “les paroles touchent mais les actes entraînent”. Rappelons-nous que Lucien Botovasoa est mort martyr pour avoir défendu la vérité et l’amour du prochain. Il a dit : “Que mon sang versé en terre soit le ferment pour le salut de ma patrie”.

 

Chers Frères et Sœurs, la vie de Ramose Lucien Botovasoa est un appel solennel à notre génération actuelle. C’est une invitation à sauver notre patrie, à vivre la vérité pour nous mener à la vraie réconciliation et à la paix. Que le modèle de vie que nous lègue Ramose Lucien Botovasoa et son intercession soient comme un flambeau qui reste toujours allumé dans nos cœurs et nous illumine. Confions tous nos efforts à la Sainte Vierge, Notre Dame de Madagascar.

Nous vous bénissons.

Antananarivo, le 15 novembre 2017.

Fête de St Albert le Grand, Evêque et Docteur de l’Eglise

 

Conférence des Évêques de Madagascar

 

Mgr Désiré TSARAHAZANA, Archevêque de Toamasina, Président de la Conférence Épiscopale de Madagascar

Mgr Marie Fabien RAHARILAMBONIAINA, Evêque de Morondava, Vice-Président

Mgr Jean Claude RANDRIANARISOA, Evêque de Miarinarivo, Secrétaire Général

Mgr Benjamin Marc RAMAROSON, Archevêque d’Antsiranana,

Mgr Odon Marie Arsène RAZANAKOLONA, Archevêque d’Antananarivo,

Mgr Fulgence RABEMAHAFALY, Archevêque de Fianarantsoa,

Mgr Fulgence RABEONY Archevêque de Toliara

Mgr Georges Varkey PUTHIYAKULANGARA, Evêque de Port-Bergé

Mgr Rosario VELLA, Evêque d’Ambanja

Mgr Roger Victor RAKOTONDRAJAO, Evêque de Mahajanga

Mgr Jean de Dieu RAOELISON, Evêque d’Ambatondrazaka

Mgr Gaetano DI PIERRO, Evêque de Moramanga

Mgr Marcellin RANDRIAMAMONJY, Evêque de Fenoarivo Atsinanana

Mgr Philippe RANAIVOMANANA, Evêque d’Antsirabe

Mgr Gustavo Bombin ESPINO, Evêque de Maintirano

Mgr Fidelis RAKOTONARIVO, Evêque d’Ambositra

Mgr José Alfredo Caires DE NOBREGA, Evêque de Mananjary, Administrateur Apostolique de Farafangana

Mgr Fulgence RAZAKARIVONY, Evêque d’Ihosy

Mgr Vincent RAKOTOZAFY, Evêque de Tolagnaro

Mgr Zygmunt ROBASZKIEWICZ, Evêque de Morombe

Mgr Michel MALO, Archevêque Emérite d’Antsiranana

Mgr Philibert RANDRIAMBOLOLONA, Archevêque Emérite de Fianarantsoa

Mgr Raymond RAZAKARIVONY, Evêque Emérite de Miarinarivo

Mgr Antonio SCOPELLITI, Evêque Emérite d’Ambatondrazaka

Mgr Joseph Donald Léo PELLETIER, Évêque Émérite de Morondava

Mgr Armand TOASY, Evêque Emérite de Port-Bergé

RP Jean Claude RAKOTOARISOA, Administrateur diocésain-de Tsiroanomandidy

 





Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 16 Jun. 2018 - 10:10-

    Minisitera MPAE : mitohy ny asa. Isan’ny Miinisitera tsy nisolo ny minisitra mitantana azy ny Minisiteran’ny Fambolena sy Fiompiana. Nahatsapa ankehitriny ny mpitantana ity minisitera ity fa misy mpanakorontana tafiditra ao anatiny ka nahatonga azy i reo hanao fanambarana. Nanambara ireo tompon’andraikitra ao amin’ny minisiteran’ny fambolena sy fiompiana ny alakamisy 14 jona lasa teo teny Ampadrianomby fa mandeha tsara ny asa rehetra ao amin’ny minisitera. Tsy mba nahitana olana hatramin’izay na dia minisitra Hvm aza no nitondra tao hatramin’izay ka hatramin’izao. Nilaza ireo tompon'andraikitra fa tsisy tombontsoa ho azon'ny Firenena indrindra ny tantsaha sy ny mpiompy amin'ny fanakorontanana.

  • 05 Jun. 2018 - 06:58-

    Concours pour pourvoir les 40 postes d’inspecteurs du Trésor. Le ministère des Finances et du Budget informe que le dépôt de dossier pour le concours de recrutement d'élèves inspecteurs du trésor est ouvert depuis ce 4 juin. A noter que 40 postes sont à pourvoir, dont 35 sur concours direct et 5 pour les fonctionnaires du ministère. Le concours se tiendra du 22 au 23 novembre 2018 à Antananarivo Renivohitra, Antsiranana I, Fianarantsoa I, Mahajanga I, Toamasina I et Toliara I. http://www.tresorpublic.mg/tresorpublic/download.php?path=wp-content/uploads/2018/06/&file=concours_ins_2018.pdf

  • 26 May. 2018 - 11:34- GBM Fête des Mères. La GBM ou Grande Braderie de Madagascar a ouvert ses portes ce 23 mai comme annoncé dans les médias. On observe une grande affluence dans les allées. Selon MadaVision la règle de la réduction minimale de 15% est respectée par les participants.
  • 26 May. 2018 - 08:27-

    Décision HCC. Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 Relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery Rajaonarimampianina : La Haute Cour Constitutionnelle, Vu la Constitution ; Vu l’Ordonnance n°2001-003 du 18 novembre 2001 portant loi organique relative à la Haute Cour Constitutionnelle ; Vu la loi n°2014-043 relative à la Haute Cour de Justice ; Les rapporteurs ayant été entendus… (lire la suite sur  http://www.lakroa.mg/item-1389_articles_politique_18-dacision-relative-a-une-requate-en-dachaance-du-prasident.html

  • 22 May. 2018 - 07:11-

    Nouveau cardinal. Le Pape François a annoncé ce 20 mai dimanche de Pentecôte, qu’il créera le 29 juin prochain 14 nouveaux cardinaux dont 11 parmi eux sont des électeurs. Parmi ces 14 nouveaux cardinaux se trouvent l’Archevêque Désiré Tsarahazana. L’équipe de http://www.lakroa.mg/ salue ce nouveau cardinal en particulier et toute l’Eglise catholique notamment à Madagascar pour cette nomination. Que le souffle de l’Esprit Saint souffle sur ce nouveau cardinal pour donne un nouvel élan toujours plus positif sur l’EKAR que cela influe positivement sur la vie du pays.

  • 19 May. 2018 - 09:50-

    GBM Fête des mères. La Grande Braderie de Madagascar dédiée à la fête des Mères se déroulera du 23 au 27 mai 2018. Comme d’habitude les visiteurs bénéficieront d’une garantie d’obtenir une remise de 15% minimum. Les visiteurs auront une large gamme de choix pour honorer les mamans. Mais les stands traditionnels seront aussi là pour satisfaire toutes les demandes.

  • 09 May. 2018 - 11:42-

    Daty 3. Nanao fanambarana ny CENI ka nanolotra daty telo. Momba ny datim-pifidianana dia tranga telo no azo eritreretina ka nanaovan'ny CENI tolokevitra :
    - Tranga voalohany: Fifidianana Filoham-pirenena mialoha ny fotoana (alarobia 29 aogositra ny fihodinana voalohany)
    - Tranga faharoa: Fifidianana Filoham-pirenena tanterahina araka ny voalazan'ny andininy faha 47 amin'ny lalàm-panorenana (alarobia 28 novambra ny fihodinana voalohany)
    - Tranga fahatelo: Fanemorana ny fifidianana noho ny antony voalazan'ny Lalàm-panorenana hatrany (29 mai 2019 ny fihodinana voalohany)
    Hahafahana mandrindra araka ny tokony ho izy ny fifidianana sy manatanteraka izany ao anatin'ireo tranga roa voalohany (izany hoe amin'ity taona 2018 ity) dia takiana hazava amin'ity volana mey 2018 ity ny lalàm-pifidianana sy ny fandaminana ara-politika.

  • 05 May. 2018 - 15:04-

    Médiation du FFKM. Le FFKM continue à son rythme sa médiation. Une médiation qui a été ouverte par un culte œcuménique le dimanche 29 avril 2018. Un culte où déjà on a remarqué l’absence d’une certaine partie des acteurs politiques. Puis le lundi 30 avril, le FFKM a invité les députés de chaque camp. Seul le camp des députés “pro-régime” s’est fait représenter. Le camp des députés 73 n’a pas répondu à l’invitation du FFKM. Les quatre chefs d’Eglise du FFKM se sont déplacés, ce 4 mai, à Tsimbazaza pour rencontrer le président de l’Assemblée nationale et à Anosikely pour rencontrer le président du Sénat.

  • 05 May. 2018 - 12:59-

    Dates du recensement. Le Premier Ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier, a présidé ce 3 mai 2018 la cinquième réunion du Conseil National du Recensement (CNR). Cette réunion du CNR s’inscrit toujours dans le cadre de la préparation du troisième recensement général de la population et de l’habitation (RGPH-3). L’objet principal de cette réunion du CNR est de soumettre aux membres du CNR une proposition de date pour la réalisation du lancement du dénombrement. Ainsi, il a été validé que le recensement aura lieu du 18 mai au 10 juin 2018 à commencer par la numérotation de bâtiments (18 au 24 mai 2018), et par la suite, le  dénombrement de la population et des ménages (25 mai au 10 juin 2018).

  • 05 May. 2018 - 09:21-

    MTS. Le parti MTS (Malagasy Tonga Saina) a tenu son congrès le 4 mai 2018 à Antanimena. A l’issue de ce congrès, Mirasoa Razanamasy a été élu au poste de Secrétaire général du parti. Il remplace à ce poste Benjamina Ramanantsoa. Le Congrès a également désigné les coachs par Faritany. Concernant les afairres nationales, Roland Ratsiraka, président national du MTS, prône le « Soa toavina », faisant valoir le dialogue. Pour lui, il vaut mieux qu’un candidat soit présenter par un parti cela suppose l’existence d’une organisation. Le MTS affirme aligner des candidats à toutes les échéances électorales.

  • 03 Apr. 2018 - 08:58-

    Joyeuses Pâques à tous et à chacun. www.lakroa.mg souhaite à tous et à chacun de Joyeuses fêtes de Pâques. Que chaque jour qui se lève soit un jour de Pâques, un jour de victoire pour le monde. Dans son homélie de la nuit de Pâques 2018, le Pape François nous a invités à « transformer l’espérance en gestes concrets de charité ». La suite nous appartient.

  • 23 Mar. 2018 - 07:59-

    Passage de Eliakim (bilan du 22 mars à 20h). Le bilan provisoire global en date du 22 mars 2018 transmis par le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation du Bngrc nous donne les chiffres suivants : A l’échelle nationale, le bilan provisoire global fait état de : 21 décédés ; 50 872 sinistrés ; 19 439 déplacés cumulés ; 1 491 cases d’habitations endommagées ; 13 345 d’habitations inondées ; 2 392 cases détruites.

  • 20 Mar. 2018 - 07:58-

    José Vianey candidat aux présidentielles. Chaque week end apporte son lot de candidat à la candidature au poste de président de la République de Madagasikara. José Vianey vient d’annoncer sa candidature ce samedi 17 mars 2018 au Paon d’Or. Si l’on se réfère aux informations dans les informations, José Vianey ou Vijo a annoncé sa candidature en son  nom propre et non comme candidat du parti RAM. Ce parti certainement va entériner prochainement cette volonté du candidat Vijo. C’est devenu le modus vivendi.

  • 19 Mar. 2018 - 08:45-

    Passage de Eliakim. Le bilan provisoire global en date du 18 mars 2018 à 18h transmis par le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation du Bngrc nous donne les chiffres suivants : A l’échelle nationale, le bilan provisoire global fait état de : 17 décédés ; 15 772 sinistrés ; 6 282 déplacés cumulés ; 251 cases d’habitations endommagées ; 1 271 cases d’habitations inondées ;  648 cases détruites.

  • 19 Mar. 2018 - 08:29-

    200 étudiants s’imprègnent du Fisandratana2030. Hugues Ratsiferana, Conseiller spécial du Président de la République, a eu comme invité près de 200 étudiants issus de plusieurs universités de la Capitale (des universités publiques et des instituts supérieurs privés). Ces étudiants ont pu s’imprégner du Fisandratana 2030, dans l’amphithéâtre du Centre d’Application de Développement Intégré (Cadi), durant la matinée du 17 mars 2018. Après la présentation succincte du Fisandratana 2030 les étudiants ont pu poser des questions sur ce programme présidentiel. Le président Rajaonarimampianina est passé pour partager avec ces étudiants son expérience de vie.

  • 15 Mar. 2018 - 07:38-

    Jour J pour Aok’izay. C’est aujourd’hui 15 mars de 12h à 12h05 que le rendez-vous a été fixé par les organisateurs pour sensibiliser les tenants du pouvoir sur l’insécurité. Les organisateurs demandent une table ronde aux dirigeants mais surtout l’effectivité des décisions prises. Pour ce jour les organisateurs demandent à tous et à chacun de faire le maximum de bruit (klaxon, son de cloche, sifflet…) pour que ce cri soit entendu en haut lieu. Les organisateurs se donnent rendez-vous sur le parking de Jumbo Score Ankorondrano pour faire le maximum de bruit.

  • 15 Mar. 2018 - 07:36-

    Salon du chocolat et de la gourmandise. Pour la deuxième année consécutive, Wednesday Morning Group a choisi le chocolat et la gourmandise pour son activité de levée de fonds. Cet événement se déroulera durant la journée du 17 mars et se tiendra au Carlton Anosy. “Ce sera une journée d’animation, de démonstration, de préparation, mais surtout de dégustation” annonce les organisatrices car WMG est une association composée uniquement de femmes. Le but de WMG est de recueillir des fonds pour permettre la réalisation des actions sociales de cette Ong.

  • 12 Mar. 2018 - 07:14-

    LCD met sur rails 3 infrastructures. Lors de sa réunion annuelle du mois de mars l’association LCD a fait savoir qu’elle se lance comme défi à partir de cette année 2018 la mise en place ou la construction de 3 infrastructures. Elle envisage la construction d’un auditorium de 2500 places et plusieurs niveaux places, puis d’une université de leadership chrétien et enfin la mise en place d’un hôpital ambulant. Le président Rajoelison Herilala a dévoilé ces projets lors de la journée de rencontre et de formation qui s’est déroulée ce 11 mars 2018.

  • 01 Mar. 2018 - 08:31-

    Salon des études internationales. Le salon des études internationales représente une opportunité unique de rencontrer les meilleures universités au monde et d'obtenir toutes les informations sur les possibilités d'études à l'étranger, le contenu des formations, les conditions d'admission, les moyens de financement, les débouchés et plus encore. Le salon est organisé par MadaJeunes. qui propose des séries de conférences. Le vendredi 2 Mars, des conférences traiteront des choix de formations à l’étranger, de destinations, de diplômes… Celles-ci vous permettront de comprendre les spécificités de nombreux pays, de connaître les modalités des bourses, des programmes d’échanges, les possibilités d’études...

  • 28 Feb. 2018 - 18:32-

    FIGS en un an 30 étudiants. Depuis un an FIGS est présent à Madagasikara. FIGS ? ou France International Graduate Schools est présent à Madagasikara depuis un an. En un une trentaine d’étudiants a demandé l’appui et l’expertise de cet organisme pour étudier en France. Et depuis FIGS a décidé d’ouvrir un bureau permanent pour répondre plus rapidement aux demandes et mieux accompagner les étudiants dans les démarches académiques et auprès du consulat. “FIGS c’est un organisme qui regroupe une vingtaines d’écoles supérieures réparties sur 10 villes en France offrant des enseignements professionnalisants” fait savoir Bénédicte Favre, la directrice qui a fait le déplacement à Madagasikara pour ouvrir le bureau. FIGS sera présent lors du salon organisé par MadaJeunes 1 et 2 février.

Du même auteur

societe
culture

Dans la même rubrique

religion
religion
Publicité