logo
Lakroan'i Madagasikara
Message des Evêques 2017

“La Vérité vous libèrera” ( Jn 8, 32)

admin il y a 1 année

Comme à chaque fin de réunion ordinaire de la Conférence Epiuscopale de Madagascar, les Evêques envoient un message aux Chrétiens et aux hommes de bonne volonté. A la fin de la réunion de cette fin d'année 2017 la prochaine proclamation de Ramose Lucien Botovasoa constitue une source d'enseignement pour les Evêques.

“La Vérité vous libèrera” ( Jn 8, 32)

Message pour nous chrétiens et pour les hommes de bonne volonté

 

Que la Paix et la grâce du Christ soient toujours avec vous

 

C’est dans la jubilation que nous, vos Evêques, vous annonçons officiellement que Ramose Lucien Botovasoa sera proclamé Bienheureux le dimanche 15 Avril 2018 à Vohipeno, dans le diocèse de Farafangana. Nous invitons tous les Malgaches à rendre grâce à Dieu pour cette grâce particulière que le Seigneur nous a accordée.

 

En cette période très proche de cette grande célébration, nous vous exhortons à méditer sur la vie de Ramose Botovasoa, une vie unique qui l’a amené à la béatification car “les discours s’envolent mais les écrits restent et les paroles touchent mais les actes entraînent”. Il est né en 1908 et mort martyr le 17 Avril 1947 à 39 ans, encore très jeune. Beaucoup de missionnaires nous ont transmis la foi mais la vie de Lucien Botovasoa demeure particulièrement différente et édifiante. Nous voulons faire ressurgir quelques aspects particuliers de cette vie.

 

1. La foi de Ramose Lucien Botovasoa, une foi bien enracinée et inébranlable

Tout faire pour mieux glorifier Dieu” (Ad Majorem Dei Gloriam) est la devise sur laquelle Lucien a fondé sa vie de foi. C’est là qu’il a puisé sa connaissance et son amour sans limite du Christ : “Vous avez changé Monsieur” lui disaient ses élèves, car il a voulu imiter jusqu’au bout la vie du Christ : prier, vivre l’amour parfait selon l’Evangile, vivre en vérité... Il avait d’excellents rapports avec les prêtres, les sœurs et les autres chrétiens, laïcs catholiques ou non. Chaque jour après la classe, il lisait la vie des Saints à ses élèves. Il s’est dominé dans plusieurs domaines : abstinence, port de vêtements provoquant des démangeaisons... Il aimait réciter le chapelet partout dans la rue en cheminant, suivant l’enseignement du catéchisme. C’est un exemple de sanctification dans la vie quotidienne. Lucien Botovasoa était un homme de prières, un grand priant. C’est pour cela qu’il n’avait pas peur d’être martyr.

Comment est la vie des chrétiens aujourd’hui ? N’est-elle pas très fragilisée par de grosses épreuves que chacun endure chaque jour ? Pourtant il est très frappant de constater combien la vie de Lucien Botovasoa rejoint précisément ce que souligne le Pape dans son exhortation “La Joie de l’Evangile” n° 88 : “La foi authentique dans le Fils de Dieu fait chair est inséparable du don de soi, de l’appartenance à la communauté, du service, de la réconciliation avec la chair des autres. Dans son incarnation, le Fils de Dieu nous a invités à la révolution de la tendresse…”

 

2. Au sein de sa Famille.

C’est un père de famille dévoué à son épouse et à ses enfants. Il fait tout son possible pour rentrer chaque jour même s’il est parti en tournée. Pendant le repas, c’est lui qui donne vie aux discussions pour que ce soit un temps de joie. Pour vivre en communion avec le Christ Crucifié, il jeûne en donnant sa part à ses enfants.

L’enseignement catéchétique et la prière ont une grande place dans la vie de sa famille. Jour et nuit, il consacre beaucoup de temps à la prière. Grâce à ses efforts, ses parents et ses frères et sœurs ont été baptisés et ont reçu le sacrement du mariage. Il y en a même qui ont construit et fondé des églises. Ses enfants ont été éduqués pour être des modèles pour les autres enfants, surtout en classe. Il leur a inculqué le savoir-vivre et le respect des autres.

Il n’a pas laissé sa femme et ses cinq enfants accablés par la peur devant les persécutions contre les chrétiens. Quand Madagascar a traversé les dures épreuves de 1947, lors des répressions contre les missionnaires et les chrétiens, il a exhorté sa famille : “quoiqu’il arrive, restez fermes dans la foi en Dieu”.

 Où est l’éducation au sein de nos familles aujourd’hui ? Qu’en est-il de l’amour mutuel entre les parents et les enfants ? Pendant la semaine, la famille ne s’entrevoit-elle pas que très peu ? Pourtant voici ce que nous enseigne le Pape : “La famille traverse une crise culturelle profonde, comme toutes les communautés et les liens sociaux. Dans le cas de la famille, la fragilité des liens devient particulièrement grave parce qu’il s’agit de la cellule fondamentale de la société, du lieu où l’on apprend à vivre ensemble dans la différence et appartenir aux autres et où les parents transmettent la foi aux enfants. Le mariage tend à être vu comme une simple forme de gratification affective qui peut se constituer de n’importe quelle façon et se modifier selon la sensibilité de chacun. Mais la contribution indispensable du mariage à la société dépasse le niveau de l’émotivité et des nécessités contingentes du couple. Comme l’enseignent les évêques français, elle ne naît pas ‘du sentiment amoureux, par définition éphémère, mais de la profondeur de l’engagement pris par les époux qui acceptent d’entrer dans une union de vie totale’ (Joie de l’Evangile 66). Nous vous exhortons à approfondir continuellement la dignité de la famille.

 

3- Ramose Botovasoa et la vie en société

La vie des malgaches ne cesse de se dégrader. Nous continuons à recevoir des doléances qui nous préoccupent profondément : à cause du bouleversement climatique, de la sécheresse très rude, de l’égoïsme et de la politique du chacun pour soi, la paupérisation de la population s’aggrave profondément. L’insécurité ne donne aucun répit à la majorité des gens et accroît l’appréhension soir et matin. Les rapports au sein de la société n’ont de cesse de se dégrader à cause du manque de confiance mutuelle. La corruption gangrène la vie à tous les niveaux et le coût de la vie ne cesse d’augmenter. L’égocentrisme a pris une place prédominante, ainsi que la vénération du dieu Argent. Si bien qu’il n’y a ainsi plus aucun respect de la vie: tuer une personne est devenu aussi banal que de tuer un poulet. La vérité est morte à Madagascar.

 

Que devons-nous faire ?” (Lc 3, 10) Nous cherchions de quoi faire un trépied et voici que nous trouvons les pierres pour en fabriquer. Voici la vie de Lucien Botovasoa, une véritable référence nous enseignant à prendre nos responsabilités. Sa capacité à manifester sa simplicité lui a valu l’estime de tous ceux qui l’entouraient. Très intelligent, après ses études il est revenu simplement enseigner à Vohipeno. Il n’a qu’un seul objectif : faire développer sa ville dans les tous les domaines.

C’était un homme honnête. Il ne s’est attaché ni à l’argent ni à la richesse terrestre. Il voulait imiter St François d’Assise dans tous ses actes. Même sa femme lui en a fait la remarque une fois: “Tu es si intelligent! Pourquoi ne pas travailler comme comptable pour gagner un peu plus d’argent ?” Avec sa simplicité habituelle il lui a juste répondu avec douceur : “Même si nous avions de l’argent jusqu’à remplir cette maison nous n’aurions pas la richesse que nous avons maintenant. C’est une richesse qui ne sera pas vaincue par la rouille!

 

4. Au niveau de l’enseignement et de l’éducation

Son aptitude à parler plusieurs langues comme le français, l’anglais, le latin, le sorabe etc. lui a permis d’avoir une ouverture envers plusieurs personnes, et beaucoup l’approchaient pour avoir ses conseils sur plusieurs sujets. Le cas le plus visible est celui de la réconciliation entre les deux villages voisins, qui avaient des problèmes de convivialité. Il n’a pas hésité à se concerter avec les rois et les notables pour trouver ensemble les solutions. Soucieux des jeunes perdus dans la passion des bals et des danses tabous, il a osé leur parler des méfaits et leur indiquer le droit chemin à suivre.

Combien connaissons-nous de jeunes qui ont déviés vers les stupéfiants, ayant une vie désordonnée, et que nous regardons sans réagir? Ces dernières années, l’éducation et l’instruction semblent avoir été rehaussée mais en réalité, il n’y a plus de valeurs transmises, seules les méthodes contraceptives et l’encouragement à l’avortement sont devenus les références.

 

Chers Jeunes, notre époque a besoin d’hommes et de femmes tout donnés à Dieu et qui aiment accompagner les autres, comme Lucien Botovasoa. Le monde a besoin d’apôtres qui s’engagent : des catéchistes, des responsables des mouvements et des associations ecclésiaux, des jeunes qui s’engagent dans les commissions et surtout des jeunes généreux pour faire vivre l’Eglise qui est également éprouvée, avec le peuple, par ce temps de crise... Soyez des générations de Bâtisseurs et non des démolisseurs, imitant Lucien Botovasoa comme l’exhorte d’ailleurs le Pape François dans “la Joie de l’Evangile n° 106 : “C'est un grand plaisir de trouver des jeunes engagés dans un «saint pèlerinage de la foi», transportant joyeusement Jésus sur toutes les routes, dans toutes les places, à travers le monde !

 

5. Le patriotisme et la politique de la recherche du bien commun de Lucien Botovasoa

Son intelligence et sa sagesse manifestent qu’il est un patriote qui s’est donné pour le pays. Il n’a pas voulu présider le PADESM ou être membre de MDRM car c’était contraire à sa conscience : “votre politique est une politique de mensonge, disait-il aux membres, et sûrement cela finira par un bain de sang”. Malgré cela il s’est engagé dans la recherche du développement intégral de sa région. Justement, c’est à cause de cette façon de voir la politique que les autorités de l’époque ont voulu attenter à sa vie. Il n’a pas hésité à leur dire : “je sais que vous allez me tuer et je ne peux pas tourner le dos ; si c’est ma vie qui permet de sauver beaucoup de monde, n’hésitez pas à me tuer. Je demande une chose: ne touchez pas à mes frères...

 

Observons ce que nous sommes en train de vivre : la politique se fonde surtout sur le mensonge et sur la démagogie. C’est cela que le peuple voit le plus. Il n’y a aucun sens du service mais la recherche de la richesse personnelle. C’est la haute corruption qui règne. La compétence et la sagesse ne sont plus les leviers pour développer le pays au détriment de l’autorité et de l’argent. Le foncier n’est plus maîtrisé, si bien que beaucoup d’héritiers perdent leur terrain ou bien les terres sont vendues à des étrangers. Cela se termine pas des disputes, des plaintes au tribunal, des familles s’entretuent même...

De nos jours, trouverons nous encore des malgaches (de seulement 39 ans!) prêts à être témoins de la vérité jusqu’à donner leur vie pour l’amour de leur pays? Nous aurons les élections bientôt, allons-nous encore avoir affaire, à travers les propagandes, aux promesses sans suite, à la volonté de diviser les gens, à la distribution d’argent pour tromper les masses? Souvenons-nous que “les paroles touchent mais les actes entraînent”. Rappelons-nous que Lucien Botovasoa est mort martyr pour avoir défendu la vérité et l’amour du prochain. Il a dit : “Que mon sang versé en terre soit le ferment pour le salut de ma patrie”.

 

Chers Frères et Sœurs, la vie de Ramose Lucien Botovasoa est un appel solennel à notre génération actuelle. C’est une invitation à sauver notre patrie, à vivre la vérité pour nous mener à la vraie réconciliation et à la paix. Que le modèle de vie que nous lègue Ramose Lucien Botovasoa et son intercession soient comme un flambeau qui reste toujours allumé dans nos cœurs et nous illumine. Confions tous nos efforts à la Sainte Vierge, Notre Dame de Madagascar.

Nous vous bénissons.

Antananarivo, le 15 novembre 2017.

Fête de St Albert le Grand, Evêque et Docteur de l’Eglise

 

Conférence des Évêques de Madagascar

 

Mgr Désiré TSARAHAZANA, Archevêque de Toamasina, Président de la Conférence Épiscopale de Madagascar

Mgr Marie Fabien RAHARILAMBONIAINA, Evêque de Morondava, Vice-Président

Mgr Jean Claude RANDRIANARISOA, Evêque de Miarinarivo, Secrétaire Général

Mgr Benjamin Marc RAMAROSON, Archevêque d’Antsiranana,

Mgr Odon Marie Arsène RAZANAKOLONA, Archevêque d’Antananarivo,

Mgr Fulgence RABEMAHAFALY, Archevêque de Fianarantsoa,

Mgr Fulgence RABEONY Archevêque de Toliara

Mgr Georges Varkey PUTHIYAKULANGARA, Evêque de Port-Bergé

Mgr Rosario VELLA, Evêque d’Ambanja

Mgr Roger Victor RAKOTONDRAJAO, Evêque de Mahajanga

Mgr Jean de Dieu RAOELISON, Evêque d’Ambatondrazaka

Mgr Gaetano DI PIERRO, Evêque de Moramanga

Mgr Marcellin RANDRIAMAMONJY, Evêque de Fenoarivo Atsinanana

Mgr Philippe RANAIVOMANANA, Evêque d’Antsirabe

Mgr Gustavo Bombin ESPINO, Evêque de Maintirano

Mgr Fidelis RAKOTONARIVO, Evêque d’Ambositra

Mgr José Alfredo Caires DE NOBREGA, Evêque de Mananjary, Administrateur Apostolique de Farafangana

Mgr Fulgence RAZAKARIVONY, Evêque d’Ihosy

Mgr Vincent RAKOTOZAFY, Evêque de Tolagnaro

Mgr Zygmunt ROBASZKIEWICZ, Evêque de Morombe

Mgr Michel MALO, Archevêque Emérite d’Antsiranana

Mgr Philibert RANDRIAMBOLOLONA, Archevêque Emérite de Fianarantsoa

Mgr Raymond RAZAKARIVONY, Evêque Emérite de Miarinarivo

Mgr Antonio SCOPELLITI, Evêque Emérite d’Ambatondrazaka

Mgr Joseph Donald Léo PELLETIER, Évêque Émérite de Morondava

Mgr Armand TOASY, Evêque Emérite de Port-Bergé

RP Jean Claude RAKOTOARISOA, Administrateur diocésain-de Tsiroanomandidy

 





Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 20 Nov. 2018 - 07:46-

    Communiqué HCC. Suite à la publication officielle des résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle par la CENI le samedi 17 novembre 2018, s’appliquent de facto les dispositions suivantes de la Loi organique N°2018-009 relative à l’élection du Président de la République :
    Article 61 :
    La Haute Cour Constitutionnelle procède à la proclamation officielle des résultats définitifs dans un délai de neuf (9) jours à partir de la date de publication des résultats provisoires par la Commission Electorale Nationale Indépendante.
    Article 66 alinéa 2 :
    Le délai de recours est fixé à deux (2) jours après la publication des résultats provisoires par la Commission Electorale Nationale Indépendante.
    En application du système de délai franc, la réception des requêtes sera clôturée le mardi 20 novembre 2018 à 24h.

  • 16 Nov. 2018 - 07:45-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 16 novembre 2018 à 6 heures et 58 minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 22 576 sur 24 852 soit : 90,84%. Inscrits : 8 906 101 sur 9 913 599 votants : 4 807 829 suffrages exprimés 4 453 212 soit 92,48%. Taux de participation : 53,98%.

    - RAJOELINA Andry Nirina : 1 763 347 soit 39,60%

    - RAVALOMANANA Marc : 1 535 795 soit 34,49%

    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery : 390 356 soit 8,77%

    - MAILHOL André Christian Dieu Donné : 56 928 soit 1,28%

    - RANDRIAMAMPIONONA Joseph Martin : 53 629 soit 1,20%

    - RAFALIMANANA Ny Rado : 52 897 soit 1,19%

  • 16 Nov. 2018 - 07:45-

    Administrateur apostolique du diocèse de Mahajanga. Mgr Gustavo Bombin Espino, OSST, actuellement évêque du diocèse de Maintirano (dont il est le premier évêque) a été désigné comme Administrateur apostolique du diocèse de Mahajanga. L’annonce a été faite durant les obsèques de Mgr Roger Victor Solo Rakotondrajao le vendredi 9 novembre à Mahajanga. Pour mémoire, Mgr Gustavo Bombin Espino était évêque de Tsironomandidy entre février 2004 et février 2017 ‘érection du noouveau diocèse de Maintirano). Mgr Gustavo Bombin Espino est né le 24 septembre 1960 à San Llorente (Valadolid en Espagne).

  • 14 Nov. 2018 - 13:41-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 14 novembre 2018 à 13 heures et 6 minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 17504 sur 24 852 soit : 70,43%. Inscrits : 7 062 725 sur 9 913 599 votants : 3 827 816 suffrages exprimés 3 539 985 soit 92,48%. Taux de participation : 54.20%.

    - RAJOELINA Andry Nirina: 1396356 (39.45%)
    - RAVALOMANANA Marc: 1297579 (36.65%)
    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 266857 (7.54%)
    - MAILHOL André Christian Dieu Donné: 46243 (1.31%)
    - RANDRIAMAMPIONONA Joseph Martin: 41091 (1.16%)
    - RAFALIMANANA Ny Rado: 39742 (1.12%)

  • 13 Nov. 2018 - 14:56-

    FMF out, comité de normalisation in. Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé, ce 12 novembre 2018, de désigner des comités de normalisation pour les Fédérations de Football de République dominicaine (FEDOFUTBOL) et Madagascar (FMF) conformément à l’art. 14, al. 1a et l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA. À Madagascar, la décision de nommer un comité de normalisation est liée à la procédure électorale de la FMF, qui n’a pas été effectuée conformément aux exigences réglementaires applicables aux membres de la FIFA. Le mandat du comité expirera au plus tard le 12 mai 2019. La participation des Barea à la CAN n'est pas concernée par la mise en place du comité de normalisation.

  • 13 Nov. 2018 - 07:46- Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 13 novembre 2018 à 6 heures et 57minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 13 283 sur 24 852 soit : 53,45%. Inscrits : 5 370 311 sur 9 913 599 votants : 2 876 312 suffrages exprimés 2 659 943 soit 92,48%. Taux de participation: 53,56%.
    - RAJOELINA Andry Nirina : 1 051 134 (39,52%)
    - RAVALOMANANA Marc: 950 724 (35,74%)
    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 212 682 (8%)
    - MAILHOL André Christian Dieu Donné: 35 382 (1,33%)
  • 12 Nov. 2018 - 08:08-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 12 novembre 2018 à 6 heures et 8 minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 10437 sur 24852 soit : 42%. Inscrits 4 285 527 sur 9 913 599 votants : 2 301 808 suffrages exprimés 2 129 443 soit 92,51%. Taux de participation: 53.71%.

    - RAJOELINA Andry Nirina : 835301 soit 39.23%
    - RAVALOMANANA Marc: 785748 soit 36.90%
    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 160879 soit 7.55%
    - MAILHOL André Christian Dieu Donné: 28308 soit 1.33%

  • 10 Nov. 2018 - 12:47-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 10 novembre 2018 à 10h 25minutes. C’est une tendance nationale, nombre de bureau de vote (BV) traité : 3 663  sur les 24 852. Inscrits : 1 646 896 sur 9 913 599 votants : 860 662. Suffrages exprimés : 798 788. Taux de participation : 52.26%.  

    RAJOELINA Andry Nirina : 40.90%.

    RAVALOMANANA Marc: 39.09%.

    RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 5.75%

    MAILHOL André Christian Dieu Donné: 1.46%

    RABARY Andrianiaina Paul: 0,95%

  • 06 Nov. 2018 - 07:44-

    Camions pour le SAMVA. Le communiqué du Conseil des Ministres du lundi 5 novembre 2018 effectué 16 Heures au Palais d’Ambohitsorohitra nous apprend l’arrivée d’un premier lot de 11 camions remis au SAMVA (Service Autonome de Maintenance de la Ville d'Antananarivo) pour l’enlèvement des ordures de la capitale a été portée à la connaissance du Conseil, et le Chef de l’Etat a insisté sur l’importance d’une bonne gestion de ce nouveau parc de véhicules et la mise en place de procédures de contrôles strictes. On attend les impacts réels de cette remise de camions.

  • 04 Nov. 2018 - 08:46-

    Nodimandry i Mgr Rakotondrajao Roger Victor Solo. Nodimandry ny sabotsy 3 novambra teo i Mgr Rakotondrajao Roger Victor Solo, evekan’i Mahajanga, mpiahy ny vaomieran’ny « Justice et paix » nasionaly sy ny fonja. Tsiahivina etoana ny resaka nataony mikasika ny tany ao Soamahamanina. Lahatsoratra nivoaka tao amin'ny Lakroan'i Madagasikara laharana 3979, pejy faha-12 ary ity ny rohy ahitana izany eto amin’ny www.lakroa.mg  https://www.lakroa.mg/item-818_articles_dossier_18-resaka-nifanaovana-tamin-i-mgr-rakotondrajao-roger-victor-solo.html

  • 24 Oct. 2018 - 11:42-

    Endrika fanakorontanana. Nanambara ny Za’Gasy ny zoma 19 okitobra lasa teo teny Ambohimitsimbina fa tena fanakorontanana no nataon’ilay mpomba ny kandida iray heverina fa goavana, izay nitaona ny ireo izay tsy voasoratra amin’ny lisi-pifidianana ho tonga hifidy amin’ny biraom-pandatsaham-bato 7 novambra. Marihina fa nitety haino aman-jery io pomba ny kandida iray io ny 18 okitobra lasa teo. Miantso ny Ceni sy ny Cfm ary ny mpitandron’ny filaminana ary ny Hcc mba hanao fanazavana mikasika ny fakana ordonnance sy ny resaka lisi-pifidianana ity fa mety hampikorontana ny fifidianana.

  • 17 Oct. 2018 - 07:46-

    Sipem Bank. Tamin’ny desambra 2014 no nahazo ny agrément bancaire ny Sipem bank. Miasa toy ny banky izy ankehitriny. Betsaka ireo tolotra misy amin’izany, toy ny fampindramam-bola. Marihina fa ity orinasa ity dia tena orinasa malagasy araka ny nambaran’ireo mpikarakara. Malagasy avokoa ireo mpiasa ao. Ny Malagasy ihany koa no manana petra-bola betsaka ao na hoe majorité. « Orinasa madinika sy ireo orinasa vaventy no mihindram-bola ato aminay amin’izao fotoana izao » hoy ihany izy ireo. Izy rahateo dia niatomboka tamin’ny micro-finance.

  • 28 Sep. 2018 - 06:51-

    Salon des écoles supérieures catholique. Le salon des Ecoles supérieures Catholique se déroule ce vendredi 28 septembre 2018 au sein du Collège Saint Michel Amparibe. 22 universités, écoles et instituts supérieurs participent à ce salon. L’enseignement supérieur catholique se veut être le moteur de la chrétienneté et de la citoyenneté responsable. L’événement est placé sous le patronage de SEM Mgr Benjamin Marc Ramaroson, Archevêque d’Antsiranana et Président de la commission épiscopale pour l’éducation et l’enseignement catholique.

  • 14 Sep. 2018 - 08:38-

    Poulet de chair à Madagasikara. Pour Olivier Fanchette, de Innodis Poultry, il y a encore de la marge pour produire du poulet de chair à Madagasikara. “C’est pour cette raison que nous participons à la Foire Internationale d’Agriculture”. Innodis Poultry est l’un des plus grands producteurs de poulet de l’île Maurice. Selon Fanchette, cette société exporte vers Madagasikara du poulet de chair avec garantie sanitaire sans antibiotiques. De son côté Iqbal Mohungoo, de la société Meaders Feeds, assure l’alimentation des poulets de chair, une alimentation répondant aux besoins d’une clientèle autant présente sur le marché local que régional dont Madagasikara.

  • 13 Sep. 2018 - 07:45-

    Colloque sur l’énergie. Lors d’une rencontre avec la présse Andry Ramaroson a fait savoir que le Groupement Des Professionnels de l’Energie à Madagascar GDPEM organise un colloque en entrée libre qui se tiendra au 3A Andrefanambohijanahary durant 2 jours ou 4 demi-journées avec comme thème “Energie, 1er levier de la croissance économique de Madagascar”. La première demi-journée (matin du 14 septembre) une conférence-débat sur l’économie d’énergie et l’après-midi sur le génie électrique. La troisième demi-journée (matin du 15 septembre) une conférence-débat sur le thème 1er levier économique de Madagascar. Et l’après-midi sera consacré à la restitution des travaux.

  • 10 Sep. 2018 - 07:28-

    Affaires courantes du Président. Pour la HCC, rentrent dans la catégorie juridique des attributions présidentielles courantes, les affaires constituant la poursuite normale d’une procédure régulièrement engagée avant la démission du Président de la République, toute affaire dont l’importance dépasse celle des affaires de gestion journalière si la procédure qui a donné lieu à l’acte règlementaire concerné a été engagée bien avant la période critique et a ensuite été réglée sans précipitation et si les questions politiques, qui ont pu se poser sur le plan administratif, ont été résolues avant cette période critique.

  • 10 Sep. 2018 - 07:28-

    Non affaires courantes du Président. Pour la HCC, ne rentrent pas dans les compétences attribuées au Chef de l’Etat ad intérim celles qui procèdent des articles 45 alinéa 3, 54 ; 55 -2°, 4° sauf en cas de faute grave ou de crime ou délit commis par le haut fonctionnaire, 5°, 6°, 7°, 8° ; 56 ; 57 alinéa premier ; 58 ; 59 alinéa 2 ; 60 ; 61 ; 103 ; 104 ; 107 ; 137 ; 162 ; 163. Il est habilité à exercer toutes les autres attributions confiées au Président de la République par la Constitution.

  • 01 Sep. 2018 - 09:48-

    Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création 2018. Instituée en 2015 par le Pape François, quelques mois après la publication de son encyclique « Laudato si’, sur la sauvegarde de la maison commune », cette journée a lieu chaque 1er septembre, en communion de prière avec les Eglises orthodoxes, « pour offrir « à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, en rendant grâce à Dieu pour l’œuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins. » (Pape François, Lettre du Pape François pour l’institution de la « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création », 6 août 2015).

  • 01 Sep. 2018 - 07:56-

    Liste des personnes exerçant des hautes fonctions et hauts emplois civils et militaires de l’Etat, candidates aux élections, assujetties à l’obligation de démission prévue à l’article 6 alinéa 5 de la Loi organique relative au régime général des élections et des référendums. I – Les personnes nommées aux hautes fonctions et hauts emplois civils de l’Etat :   – Grand Chancelier de l’Ordre National malagasy ; – Ambassadeurs ou chefs titulaires de missions diplomatiques avant rang d’Ambassadeurs ; – Gouverneur de la Banque Centrale ; – Secrétaires généraux, Directeurs généraux et Directeurs de ministères ; – Présidents d’Universités ; – Représentants de l’Etat au niveau des collectivités territoriales décentralisées ; – Directeurs généraux, membres des organes d’administration ou de gestion des organismes rattachés aux Institutions et aux départements ministériels.

  • 01 Sep. 2018 - 07:55-

    Liste des personnes exerçant des hautes fonctions et hauts emplois civils et militaires de l’Etat, candidates aux élections, assujetties à l’obligation de démission prévue à l’article 6 alinéa 5 de la Loi organique relative au régime général des élections et des référendums. II – Les personnes dont la nomination aux hautes fonctions et hauts emplois militaires est faite par décret en Conseil des Ministres : – Officiers Généraux ; – Inspecteur général de l’Armée Malagasy; – Inspecteur général de la Gendarmerie Nationale ; – Chef de l’Etat-Major général de l’Armée Malagasy ; – Commandant de la Gendarmerie Nationale ; – Adjoints au chef de l’Etat-Major général de l’Armée Malagasy; – Adjoints au Commandant de la Gendarmerie Nationale ; – Commandant des Forces Aériennes ; – Commandant des Forces Navales ; – Commandant des Forces d’Intervention – Commandant des Forces de développement ; – Chef d’Etat-major du commandement de la Gendarmerie Nationale ; – Commandants des régions militaires; – Commandants des Circonscriptions inter-régionales de la Gendarmerie Nationale ; – Tous autres fonctions et hauts emplois militaires dont la nomination est faite par décret en Conseil des Ministres.

Du même auteur

politique
societe

Dans la même rubrique

religion
religion
Publicité