logo
Lakroan'i Madagasikara
Houcine Arfa

«J’ai versé 70 000 € à la ministre de la Justice»

Recueillis par JRR il y a 7 mois

Condamné à trois ans de prison à Madagascar, cet ancien boxeur devenu intime du président malgache avant de tomber en disgrâce s’est évadé en pirogue. (A demain pour lire notre vision)

«J’ai versé 70 000 € à la ministre de la Justice»

Houcine Arfa, 53 ans, ex-conseiller du président de la République de Madagascar, a passé six mois dans la pire prison de l’île, avant de s'en évader le 28 décembre dernier au terme d'un improbable périple.

Désormais, Houcine Arfa, 53 ans, est en sécurité en France, le pays qui l'a vu grandir. Loin de la «maison de force» où cet ex-conseiller à la sécurité du Président de la République malgache dit avoir été torturé. Attablé dans un café parisien du 17ème arrondissement, ce lundi matin, il détaille pour la première fois cet «enfer» qu'il vient de vivre. Houcine Arfa balance. Et dit avoir encore de nombreuses révélations à faire...

«Un dossier vide»

Poursuivi initialement pour «usurpation d'identité», «tentative d'extorsion» et «association de malfaiteur», il dénonce un procès biaisé, basé sur «un dossier vide», qui lui a valu d'être condamné en novembre à trois années de détention. «Une procédure totalement inique. Un coup monté», dénonce Me Frank Berton, son avocat, rompu aux arcanes judiciaires malgaches devant lesquelles il a déjà porté plusieurs dossiers criminels.

Désormais, l'heure est à la contre-attaque. Alors qu'une procédure d'appel est en cours, qui sera examinée en février, les autorités malgaches parlent «extradition». Me Berton, lui, entend pour sa part déposer plainte, en France, vraisemblablement pour «séquestration arbitraire.» L'affaire Arfa, une «affaire d'Etat» selon son principal protagoniste, ne fait que commencer.

Le Parisien : Vous étiez incarcéré à Tsiafahy, la prison la plus sécurisée de Madagascar. Comment vous en êtes-vous échappé ?

Houcine Arfa : On ne sort pas d'un tel endroit sans complicités. Je l'assume : j'ai été aidé au plus haut niveau de l'Etat malgache. J'ai versé 70 000 € à la ministre de la justice, 30 000 € au procureur en charge de mon dossier.* Cela m'a permis d'être transféré dans un établissement plus souple, et d'être emmené à l'hôpital avec une escorte allégée. Là, mes gardes m'ont emmené jusqu'à la ville de Tamatave. Mais je sentais que le contrat ne serait pas rempli, et qu'on allait m'arrêter à nouveau. Une équipe à moi a pris le relais. J'ai embarqué dans une pirogue. Trois heures durant, à la boussole, nous avons ramé à travers les courants violents du canal du Mozambique, puis nous avons été transbordés en haute mer dans une pirogue motorisée, jusqu'à Mayotte où nous avons débarqué discrètement.

Pourquoi vous être soustrait à la justice malgache ?

Parce que si j'étais resté, j'allais mourir. En six mois, j'ai perdu 20 kilos. A Tsiafahy, dès mon arrivée, j'ai été roué de coups de poings et de pieds par les gardiens, toujours ivres. Régulièrement, j'étais frappé avec une courroie d'alternateur, entourée d'une serviette éponge pour que ça ne laisse pas de marques. Là-bas, la vie n'a aucun prix, et j'ai vu plusieurs prisonniers mourir. J'ai été laissé dans une cage, surplombée par des gardiens qui vous insultaient ou vous urinaient dessus. Cet établissement est l'un des plus violents au monde, comme l'a documenté le comité international de la croix rouge (CICR).

A quel titre y étiez-vous incarcéré ?

J'ai été arrêté le 20 juin, et condamné en novembre à trois années de prison. Dès le départ, le dossier était vide. On m'a tout reproché, jusqu'à être l'auteur de kidnapping. Quand ma femme a rencontré le juge d'instruction, celui-ci a reconnu qu'il n'avait rien contre moi, mais s'est dédouané en disant que les instructions venaient de la présidence de la République. Mon avocat, Me Berton, est en possession de l'enregistrement de cette conversation.

On vous a aussi reproché d'avoir usurpé la fonction de conseiller présidentiel ?

Pourtant, tout le monde sait que j'étais le conseiller de l'actuel président, Hery Rajaonarimampianina (NDLR : surnommé «R»). Ancien sportif et boxeur, j'ai travaillé dans l'aéronautique à Toussus-le-Noble. Puis j'ai exercé dans le social. J'étais proche des équipes de François Mitterrand. J'ai aussi été directeur de la jeunesse à la mairie de Vigneux-sur-Seine (Essonne). A la fin des années 2000, j'ai été conseiller de l'ex-ministre socialiste Lucette Michaux-Chevry, en Guadeloupe. De là, j'ai monté ma société de consulting. J'ai travaillé pour plusieurs dirigeants africains, jusqu'à rencontrer en 2015 le président malgache.

Vos détracteurs vous qualifient de barbouze...

Je ne suis pas une barbouze. Je n'accepte pas ce terme. J'ai été embauché par le président pour former sa garde présidentielle. Soit 900 hommes sur les 30 000 de l'armée malgache. Il n'avait ni les moyens, ni la volonté de faire appel aux grandes puissances pour le faire. J'ai mis en place des techniques atypiques. Nous avons installé un hangar à avion, le «dôme», dans lequel les hommes s'exerçaient. Je les ai fait équiper de drones, et développé des entrainements à la fois efficaces et peu onéreux.

Et vous êtes devenu un intime du président ?

Oui. Nous étions très proches. Plusieurs fois par semaines, il venait visiter le dôme. Il adorait ça. Nous avions régulièrement des entretiens d'une heure trente environ, parfois plus. Voyez cette photo où il est en polo et short aux côtés de ma femme et ma fille. Très peu de gens peuvent se vanter d'une telle proximité. D'ailleurs, j'ai gardé tous mes badges et lettres d'accréditation. Qu'on ne vienne pas me dire que je suis un usurpateur.

Vous dites être tombé en disgrâce ?

J'ai dérangé des intérêts puissants, et me suis retrouvé au milieu d'une terrible guerre de clans. D'autres conseillers du président ont pris ombrage de cette intimité. L'un d'eux souhaitait que j'intervienne auprès du Président lorsque ce dernier a récupéré la licence de télévision Sky One pour en faire l'un des vecteurs de sa campagne. Je ne l'ai pas fait et l'intéressé m'en a voulu. Une première fois, sous la pression, «R» a mis fin à mon contrat de formation de la garde, fin 2016, tout en me demandant de rester à ses côtés. Début 2017, on m'a demandé de réfléchir à la protection de l'ethnie Karanes, qui tient les rênes de l'économie malgache, et est à ce titre particulièrement visée par les kidnappings. Je crois que c'est là que mon sort s'est scellé...

Craignez-vous aujourd'hui d'être extradé vers Madagascar ?

Non, car la France n'extrade pas ses nationaux. Dès mon retour, j'ai pris attache avec les équipes du président Macron. J'ai eu un accusé de réception, mais aucun retour officiel. Si j'étais coupable, je ne serais pas rentré en France. Je serais allé me cacher ailleurs en Afrique. Aujourd'hui, je dis aux autorités de mon pays, qui m'ont d'ailleurs très peu soutenu : si je suis coupable, prouvez-le. Autrement, laissez-moi tranquille.

* Contactés à plusieurs reprises, ni l'ambassade de Madagascar en France, ni la brigade criminelle et la direction des affaires judiciaires à Madagascar n'ont donné suite.

 

>Faits divers|Nicolas Jacquard|15 janvier 2018, 19h57|MAJ : 15 janvier 2018, 22h28|3

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/francais-evade-a-madagascar-j-ai-verse-70-000-eur-a-la-ministre-de-la-justice-15-01-2018-7502814.php


(A demain pour lire notre vision)


Suivre le lien suivant

http://www.lakroa.mg/item-1268_articles_societe_18-houcine-arfa-de-faux-malade-en-vrai-avada.html


Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 14 Aug. 2018 - 13:29-

    CEPE 2018. Le nombre de candidats inscrits à l’examen du CEPE qui aura lieu ce mardi 14 aout 2018 est de 551.655. Ils seront répartis dans 13.638 salles des 1.833 centres d’examen de tout Madagascar. Parmi ces candidats inscrits, 17 malvoyants et 19 sourds-muets vont participer aux épreuves du CEPE dans les cinq provinces de Madagascar, à l’exception de Mahajanga. Pour la DREN SAVA on compte 39 315 candidats qui se répartissent dans 86 centres d’examen. Il est à rappeler que les sujets diffèrent suivant la région et le diplôme a une valeur nationale.

  • 14 Aug. 2018 - 06:59-

    CEPE sy Laharana maitso 020 30 807 86. Manomboka ny talata 14 Aogositra dia ho apetraka eto anivon’ny Minisiteran’ny Fanabeazam-Pirenena ny « cellule » iray iraisan’ireo sampandraharaha mikirakira ny fanadinana izay hanangona ny vaovao rehetra manodidina ny fizotry ny fanadinana CEPE. Azonareo antsoina amin’ny laharana maitso 020 30 807 86.


  • 11 Aug. 2018 - 10:19-

    3 nouveaux candidats. Ce 10 août, trois candidats ont déposé leur dossier de candidature à l'élection présidentielle auprès de la Haute Cour Constitutionnelle à savoir : Dr Jules Etienne présenté par le parti MAFI (Madagasikara Fivoarana),  Zafimahaleo Rasolondraosolo, dit Dama Mahaleo, candidat du parti Manajary Vahoaka; et Paul Andrianiaina Rabary, candidat du parti MIASA. Ainsi, depuis l’ouverture de la période de dépôt des dossiers 7 candidats en tout ont déposé leur dossier (Andry Rajoelina, Jean Ravelonarivo, Mailhol Dieu Donné, Fanirisoa Erinaivo).

  • 04 Aug. 2018 - 08:57-

    Candidature du général Jean Ravelonarivo. Zaza Ramandimbiarison et Ambroise Tata ont procédé dans la matinée de ce 3 aout, au dépôt des dossiers de candidature à l'élection présidentielle du général Jean Ravelonarivo, ancien Premier ministre auprès de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC). Il est le deuxième candidat à avoir déposé son dossier. Jean Ravelonarivo a été présenté par le parti politique Antokom-Bahoaka Malagasy ou ABA.  Pour mémoire ce parti politique a fait connaître son existence au cours du mois d’avril de cette année 2018.

  • 04 Aug. 2018 - 07:57-

    Andry Rajoelina premier candidat à déposer son dossier. L’ancien président de la Transition, s'est fait représenter par Andry Herizo Rakotozafy, éphémère directeur de cabinet du Premier ministre Ntsay Christian, dans l'après-midi de ce 1er aout, auprès de la Haute cour constitutionnelle (HCC) à Ambohidahy, pour déposer son dossier de candidature à l'élection présidentielle. Cela s’est passé au moment même où le candidat Rajoelina faisait son show au Palais des sports de Mahamasina pour présenter son IEM ou Initiative Emergence de Madagascar.

  • 27 Jul. 2018 - 13:45-

    Niala tsy ho filohan’ny antoko HVM izy. Nametra-pialana tsy ho Filoha Nasionalin'ny antoko HVM i Rivo Rakotovao. « Tsy miala HVM ny tenako fa miala tsy ho Filoha Nasionaly fotsiny ihany ho fanajana ny lalàna » hoy izy. Nambarany ihany koa fa tsy manangam-pahavalo ary tsy manam-pahavalo ny HVM fa safidin’ireo izay niala noho ny tsy fitovian-kevitra politika sy tsy fitovian-kevitra eo amin'ny fitantanana ny Firenena ny zava-mitranga. Nanamafy ny fangatahany sy fanolorany ny Filoha Rajaonarimampianina hirotsaka ho fidiana indray ny antoko HVM. Soritana fa ny Lalampanorenana dia milaza fa tsy mahazo mandray anjara amin’ny fiainana antoko politika ny filoham-pirenena (adininy faha-49).

  • 23 Jul. 2018 - 08:57-

    Antonio Benedito Sanchez s’en va. L’ambassadeur de la délégation de l’Union européenne pour Madagascar et l’Union des Comores, Antonio Benedito Sanchez quittera Madagascar satisfait du travail qu’il a accompli durant son mandat. Il a confié qu’il prendra la direction du Mozambique tandis que son successeur, l’Italien Giovani Di Girolamo arrivera dans la Grande île vers le début du mois de septembre. Il sera remplacé par L’Italien Giovani Di Girolamo.En attendant la prise de fonction du nouvel Ambassadeur, le Ministre Conseiller Lothar Jaschke assurera son intérim.

  • 30 Jun. 2018 - 08:40-

    Remplacement à l’Assemblée Nationale. « Le Député dont siège devient vacant est remplacé par le suppléant élu en même temps que lui, sauf en cas d’annulation de l’élection, jusqu’au renouvellement de l’Assemblée nationale ». .Que suivant le certificat de décès n°65969 versé au dossier, sieur ABDILLAH est décédé le 21 février 2018 à l’hôpital Apollo de New Delhi. La vacance d’un siège de Député à l’Assemblée nationale est constatée, à la suite du décès de sieur ABDILLAH. Est proclamé Député à l’Assemblée nationale, le candidat EDIZARD, premier suppléant de la liste VPM-MMM de Vohémar. (Arrêt de la HCC du 28 juin 2018).

  • 30 Jun. 2018 - 08:34-

    Remplacement au sénat.« Le député nommé membre du Gouvernement est suspendu d’office de son mandat. Il est remplacé par son suppléant » et que « Les dispositions des articles 71 à 79 sont applicables, par analogie, au Sénat ». Que par décret n°2018-540 du 11 juin 2018, le Sénateur ANDRIAMANDAVY VII Riana a été nommé membre du Gouvernement. Qu’il y a donc lieu de suspendre d’office de son mandat le sénateur Riana  Andriamandavy VII. Est proclamé Sénateur de Madagascar le candidat Rajaonarivelo Henri Velomaro, premier suppléant de la liste « HVM » de Fianarantsoa. (Arrêt de la Hcc du 28 juin 2018.

  • 29 Jun. 2018 - 13:34-

    Dates des élections présidentielles.-  Le Premier ministre, Ntsay Christian, a annoncé lors d'un point de presse qu'il a donné à Mahazoarivo ce 29 juin la date des élections présidentielles. Le premier tour se tiendra le 7 novembre 2018 et le second tour se tiendra le 19 décembre 2018. La convocation des électeurs se fera dans le courant du mois d’août. Suivant la Constitution, le président de la République Hery Rajaonarimampianina, s'il se porte candidat, devrait démissionner le 7 septembre de cette année.

  • 16 Jun. 2018 - 10:10-

    Minisitera MPAE : mitohy ny asa. Isan’ny Miinisitera tsy nisolo ny minisitra mitantana azy ny Minisiteran’ny Fambolena sy Fiompiana. Nahatsapa ankehitriny ny mpitantana ity minisitera ity fa misy mpanakorontana tafiditra ao anatiny ka nahatonga azy i reo hanao fanambarana. Nanambara ireo tompon’andraikitra ao amin’ny minisiteran’ny fambolena sy fiompiana ny alakamisy 14 jona lasa teo teny Ampadrianomby fa mandeha tsara ny asa rehetra ao amin’ny minisitera. Tsy mba nahitana olana hatramin’izay na dia minisitra Hvm aza no nitondra tao hatramin’izay ka hatramin’izao. Nilaza ireo tompon'andraikitra fa tsisy tombontsoa ho azon'ny Firenena indrindra ny tantsaha sy ny mpiompy amin'ny fanakorontanana.

  • 05 Jun. 2018 - 06:58-

    Concours pour pourvoir les 40 postes d’inspecteurs du Trésor. Le ministère des Finances et du Budget informe que le dépôt de dossier pour le concours de recrutement d'élèves inspecteurs du trésor est ouvert depuis ce 4 juin. A noter que 40 postes sont à pourvoir, dont 35 sur concours direct et 5 pour les fonctionnaires du ministère. Le concours se tiendra du 22 au 23 novembre 2018 à Antananarivo Renivohitra, Antsiranana I, Fianarantsoa I, Mahajanga I, Toamasina I et Toliara I. http://www.tresorpublic.mg/tresorpublic/download.php?path=wp-content/uploads/2018/06/&file=concours_ins_2018.pdf

  • 26 May. 2018 - 11:34- GBM Fête des Mères. La GBM ou Grande Braderie de Madagascar a ouvert ses portes ce 23 mai comme annoncé dans les médias. On observe une grande affluence dans les allées. Selon MadaVision la règle de la réduction minimale de 15% est respectée par les participants.
  • 26 May. 2018 - 08:27-

    Décision HCC. Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 Relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery Rajaonarimampianina : La Haute Cour Constitutionnelle, Vu la Constitution ; Vu l’Ordonnance n°2001-003 du 18 novembre 2001 portant loi organique relative à la Haute Cour Constitutionnelle ; Vu la loi n°2014-043 relative à la Haute Cour de Justice ; Les rapporteurs ayant été entendus… (lire la suite sur  http://www.lakroa.mg/item-1389_articles_politique_18-dacision-relative-a-une-requate-en-dachaance-du-prasident.html

  • 22 May. 2018 - 07:11-

    Nouveau cardinal. Le Pape François a annoncé ce 20 mai dimanche de Pentecôte, qu’il créera le 29 juin prochain 14 nouveaux cardinaux dont 11 parmi eux sont des électeurs. Parmi ces 14 nouveaux cardinaux se trouvent l’Archevêque Désiré Tsarahazana. L’équipe de http://www.lakroa.mg/ salue ce nouveau cardinal en particulier et toute l’Eglise catholique notamment à Madagascar pour cette nomination. Que le souffle de l’Esprit Saint souffle sur ce nouveau cardinal pour donne un nouvel élan toujours plus positif sur l’EKAR que cela influe positivement sur la vie du pays.

  • 19 May. 2018 - 09:50-

    GBM Fête des mères. La Grande Braderie de Madagascar dédiée à la fête des Mères se déroulera du 23 au 27 mai 2018. Comme d’habitude les visiteurs bénéficieront d’une garantie d’obtenir une remise de 15% minimum. Les visiteurs auront une large gamme de choix pour honorer les mamans. Mais les stands traditionnels seront aussi là pour satisfaire toutes les demandes.

  • 09 May. 2018 - 11:42-

    Daty 3. Nanao fanambarana ny CENI ka nanolotra daty telo. Momba ny datim-pifidianana dia tranga telo no azo eritreretina ka nanaovan'ny CENI tolokevitra :
    - Tranga voalohany: Fifidianana Filoham-pirenena mialoha ny fotoana (alarobia 29 aogositra ny fihodinana voalohany)
    - Tranga faharoa: Fifidianana Filoham-pirenena tanterahina araka ny voalazan'ny andininy faha 47 amin'ny lalàm-panorenana (alarobia 28 novambra ny fihodinana voalohany)
    - Tranga fahatelo: Fanemorana ny fifidianana noho ny antony voalazan'ny Lalàm-panorenana hatrany (29 mai 2019 ny fihodinana voalohany)
    Hahafahana mandrindra araka ny tokony ho izy ny fifidianana sy manatanteraka izany ao anatin'ireo tranga roa voalohany (izany hoe amin'ity taona 2018 ity) dia takiana hazava amin'ity volana mey 2018 ity ny lalàm-pifidianana sy ny fandaminana ara-politika.

  • 05 May. 2018 - 15:04-

    Médiation du FFKM. Le FFKM continue à son rythme sa médiation. Une médiation qui a été ouverte par un culte œcuménique le dimanche 29 avril 2018. Un culte où déjà on a remarqué l’absence d’une certaine partie des acteurs politiques. Puis le lundi 30 avril, le FFKM a invité les députés de chaque camp. Seul le camp des députés “pro-régime” s’est fait représenter. Le camp des députés 73 n’a pas répondu à l’invitation du FFKM. Les quatre chefs d’Eglise du FFKM se sont déplacés, ce 4 mai, à Tsimbazaza pour rencontrer le président de l’Assemblée nationale et à Anosikely pour rencontrer le président du Sénat.

  • 05 May. 2018 - 12:59-

    Dates du recensement. Le Premier Ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier, a présidé ce 3 mai 2018 la cinquième réunion du Conseil National du Recensement (CNR). Cette réunion du CNR s’inscrit toujours dans le cadre de la préparation du troisième recensement général de la population et de l’habitation (RGPH-3). L’objet principal de cette réunion du CNR est de soumettre aux membres du CNR une proposition de date pour la réalisation du lancement du dénombrement. Ainsi, il a été validé que le recensement aura lieu du 18 mai au 10 juin 2018 à commencer par la numérotation de bâtiments (18 au 24 mai 2018), et par la suite, le  dénombrement de la population et des ménages (25 mai au 10 juin 2018).

  • 05 May. 2018 - 09:21-

    MTS. Le parti MTS (Malagasy Tonga Saina) a tenu son congrès le 4 mai 2018 à Antanimena. A l’issue de ce congrès, Mirasoa Razanamasy a été élu au poste de Secrétaire général du parti. Il remplace à ce poste Benjamina Ramanantsoa. Le Congrès a également désigné les coachs par Faritany. Concernant les afairres nationales, Roland Ratsiraka, président national du MTS, prône le « Soa toavina », faisant valoir le dialogue. Pour lui, il vaut mieux qu’un candidat soit présenter par un parti cela suppose l’existence d’une organisation. Le MTS affirme aligner des candidats à toutes les échéances électorales.

Du même auteur

newtech
societe

Dans la même rubrique

societe
societe
Publicité