logo
Lakroan'i Madagasikara
Candidats aux présidentielles

Quelle pdp préférez-vous ?

recueilli par JRR il y a 8 mois

Les électeurs sont à la recherche du meilleur candidat. On dit souvent que le meilleur est absent. Lakroan’i Madagasikara dans sa livraison du 26 août à donner sa vision sur le profil es candidats. Le FFKM a établi les caractères du bon candidat. La Conférence des Evêques a aussi brossé le profil du bon président. D’autres organismes et instituts ont aussi donné leur profil. Il reste aux électeurs de procéder par élimination.

Quelle pdp préférez-vous ?

Voici ce que propose Lakroan’i Madagasikara

 

Encore à la recherche du profil adéquat

 

Les candidats aux présidentielles 2018 sont connus. L’on peut y trouver des apolitiques, des politiciens, des intellectuels… Mais apparemment, aucun profil ne répond aux attentes profondes des électeurs.

Le grand nombre de candidats aux présidentielles montre à quel point personne ou presque ne s’est préparée pour diriger le pays. Si on est dans une nation où la formation politique fait partie intégrante du paysage politique, les électeurs n’auront pas cet embarras du choix. En réalité, les candidats ne sont animés par aucune idéologie politique. Même ceux qui sont issus d’un parti n’ont pas été formés sur le plan politique. Ils ne bénéficient ni de formation ni de pratiques politiques concoctées par le parti.

La grande majorité des candidats et surtout ceux qui étaient déjà au pouvoir ne font que suivre les idéologies des bailleurs de fonds. Il s’agit pour eux d’élaborer un plan de développement répondant aux attentes de ces derniers. Ensuite, il est question de quémander les financements correspondants, aux mêmes bailleurs, et de mener des projets soi-disant de développement. Or, l’approche-projet n’a jamais réussi à Madagascar puisque la période post-projet est synonyme de retour à la case départ ou pire !

Quid des nouveaux venus ?

Mais qu’en est-il des nouvelles figures dont le pasteur Maihol et Eric Rajaonson ? Ce dernier a avancé que si l’un des candidats ayant fricoté avec la politique est élu, le pays ira de mal en pis. L’on ne peut que respecter son avis. Seulement, quand on se porte candidat à la magistrature suprême, l’on ne peut que faire de la politique ! Certes, les Malagasy en ont plus qu’assez du microcosme politique, mais aucun pays ne peut être géré sans la politique.

Qu’il s’agisse de la politique pour gérer les affaires publiques, ou de la politique politicienne, tout est toujours question de gestion. Seule la nature de cette gestion change suivant les dirigeants. Si ces derniers gèrent au mieux l’intérêt public, ils font de la bonne politique. Et cela n’a jamais été le cas à Madagascar. Sans cela, le pays n’aurait pas nagé dans le marasme total depuis l’indépendance, alors que le Rwanda, le Ghana ou l’Ethiopie sont maintenant des bons exemples de développement en Afrique subsaharienne.

La politique politicienne

La politique pratiquée à Madagascar est souvent loin de gérer l’intérêt public. C’est peut-être le sens de la position apolitique d’Eric Rajaonson. Mais qu’il le dise clairement, et tout le monde comprendra ! Sinon, il est effarant de continuer à réduire un peu plus le niveau des électeurs en matière d’éducation politique.

Concernant le pasteur Maihol, sa candidature est révélatrice de la place prépondérante des sectes religieuses à Madagascar. Elle témoigne également de la volonté de ces associations de procéder à une incursion dans la vie politique. Après avoir convaincu des millions de fidèles, elles visent loin en lorgnant des hautes responsabilités politiques. C’est pour mieux endoctriner les fidèles et ratisser large. Dans un Etat qui se dit laïc, quelles seraient les conséquences de l’accès éventuel d’un dirigeant religieux à la magistrature suprême ? Les risques sont multiples.

L’extrémisme pointe son nez !

La plupart des sectes religieuses adopte des comportements extrémistes (respect strict des tabous alimentaires et vestimentaires, allégeance totale aux gourous…) Ainsi, les droits fondamentaux pourront être bafoués. Comme quoi, un candidat issu d’une secte est loin d’arborer le profil idéal pour sortir Madagascar de la misère. Même si la religion semble donner un cachet d’honnêteté aux candidats concernés, rien ni personne ne peut assurer le développement piloté par des hauts responsables étatiques issus d’une secte religieuse.

L’extrémisme tous azimuts pourrait être l’un des problèmes engendrés par l’avènement de tels responsables à la tête du pays. De plus, ces candidats religieux ont-ils le profil pour diriger le pays ? Le pasteur Maihol a déjà prédit qu’il deviendrait président avant la fin du mandat de Rajoelina. Sa fausse prédiction ne l’a pas empêché de se porter actuellement candidat. Seulement, il ne s’est pas réellement préparé à diriger le pays.

Et les autres ?

Pour les candidats issus de partis et de formations politiques diverses, ils retiennent à peine l’attention si l’on parle de profil. Ce sont des politiciens connus comme Rajoelina, Ravalomanana, ou encore Roland Ratsiraka… Les électeurs les connaissent d’autant plus qu’ils ont vécu sous leur régime respectif et les échecs qui allaient avec. Si au début de son 1er mandat, Ravalomanana a donné une nouvelle impulsion au développement de Madagascar, il a rapidement déçu avec sa mégalomanie et le soin qu’il a porté pour ses propres affaires au point d’inventer la loi sur la détaxation en 2003. Cette loi a plongé le pays dans une inflation galopante sur 4 années durant, doublée d’une crise du riz en 2004 et de différents abus de pouvoir.

Certes, Ravalomanana a élaboré le Madagascar action plan (MAP), mais c’était, une fois de plus, une des copies des plans de développement standards des bailleurs de fonds. Malgré son apparente désinvolture vis-à-vis des bailleurs, Ravalomanana s’est plié à leurs conditions, lesquelles ne répondent pas aux attentes réelles de la population. Par contre, Rajoelina a eu la chance de se passer de telles conditions. Mais il ne l’a malheureusement pas saisie. La preuve en est qu’il a négligé d’enclencher le processus pour une politique de développement calée sur les besoins réels du pays. De plus, les trafics illicites de ressources naturelles ont explosé. Bref, les candidats à l’école des bailleurs de fonds pullulent alors que l’un d’entre eux pourrait avoir la plus de chance pour être élu. Et le pays risquera de continuer à vivoter dans la misère.

Et les intellectuels ?

Pour une fois, quelques intellectuels se portent candidats. Citons Stefan Narson, José Andrianoelison, Emma Rasolovoahangy. De par leurs expériences universitaires et/ou politiques, ces candidats pourraient apporter quelque chose. Mais lequel ? Ils n’ont avancé aucun programme de société pour que les électeurs puissent en débattre. Certes, l’on chuchotait depuis quelques années qu’Andrianoelison allait se porter candidat, mais où est son programme ?

Pour soumettre un programme aux électeurs, il faut plus de temps que la campagne électorale pour laisser aux électeurs le temps de le soupeser, de le confronter à celui des autres candidats… Et ces intellectuels, en tant que tels, devraient ficeler un programme. Mais eux non plus ne se sont pas préparés pour diriger le pays ! Une fois de plus, les électeurs risquent de voter pour le visage ou pour les dons éphémères reçus de tel ou tel candidat. Comme quoi, les présidentielles 2018 révèlent le manque de maturité politique du pays ainsi que l’infantilisation accrue des électeurs.

Léonie Rakotobe

 

Le FFKM a donné un profil en 5 points

 

Pourle FFKM un élu devra répondre à un certain nombre de caractères. Il devra être une

- personne dotée de grande piété,

- personne intègre, loyale et honnête.

- personne prête à servir la Nation et le peuple,

- personne ayant déjà fait ses preuves et disposée à redresser le pays,

- personne d’ouverture qui accepte de collaborer avec toutes les autres mouvances

 

La Conférence des Evêques a aussi brossé le profil qualitatif du bon président

Certaines qualités requises pour être Président

  • Vrai patriote, sage, craignant Dieu
  • Très attaché à la souveraineté nationale et aux biens de la nation.
  • Honnête, droit, honorant la parole donnée, respectant la justice, sachant faire taire son ambition pour le bien commun
  • Savoir écouter, prônant toujours le dialogue, personne vigilante qui sait discerner Ayant une connaissance profonde et pleine de la culture malagasy, rassembleur sachant unir les Malagasy
  • Ne pas confondre vie de la nation avec les intérêts de la famille
  • Ne pas confondre les affaires de l’état et avec celles de la religion

Source :

http://www.lakroa.mg/item-1450_articles_une_18-aoe-tes-ganarations-reconstruiront-les-ruines-antiquesa-pour-qu-on-puisse-y-habiter-a-isaae-58-12.html

 

 

Gisa mainty comme dit le film ?

 

 

 


Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 27 Mar. 2019 - 14:16-

    . Ho avy ny Papa. ny fanambarana ofisialy nataon'ny Nonce ny tolakandron'ny 27 Marsa teo fa ho avy hanatanteraka famangiana apostolika eto Madagasikara ny Papa Fransoa. Ny 6 sepitambra izy no eto hatramin'ny alahady 8 sepitambra. Feno 30 taona izao no nandalovan'ny Papa iray voalohany teto Madagasikara dia ny Papa Joany Paoly faha2 izany.


  • 27 Mar. 2019 - 14:16-

    . Ho avy ny Papa. ny fanambarana ofisialy nataon'ny Nonce ny tolakandron'ny 27 Marsa teo fa ho avy hanatanteraka famangiana apostolika eto Madagasikara ny Papa Fransoa. Ny 6 sepitambra izy no eto hatramin'ny alahady 8 sepitambra. Feno 30 taona izao no nandalovan'ny Papa iray voalohany teto Madagasikara dia ny Papa Joany Paoly faha2 izany.


  • 06 Mar. 2019 - 07:23-

    Carême 2019. Le temps de Carême 2019 commence ce jour, Mercredi des cendres. Pour nous accompagner dans ce temps fort de notre foi voici deux liens :

    Message intégrale du Pape pour ce Carême 2019

    https://www.lakroa.mg/item-1640_articles_une_18-ala-craation-attend-avec-impatience-la-ravalation-des-fils-de-dieua-rm-819.html  

    Et une analyse succincte de ce message

    https://www.lakroa.mg/item-1641_articles_religion_18-se-convertir-pour-auvrer-a-la-rademption-de-la-craation.html


  • 31 Jan. 2019 - 06:49-

    Bilan provisoire global en date du 30 janvier 2019 à 18h. Le bilan provisoire global après les « Fortes pluies » et « Tempête Tropicale Modérée EKETSANG» fait état de : • 27 Décédés (18 à cause du glissement de terrain, 4 morts par noyade, 1 mort d’un écroulement d’une maison suite à l’inondation, 4 morts d’un écroulement d’une maison) ; • 1 Disparu (emportée par l’eau) ; • 3 Rescapés (suite au glissement de terrain) ; • 9 586 Sinistrés (254 dues au glissement de terrain et 9 332 à cause de l’inondation) ; • 833 Déplacés actuels (451 dues au glissement de terrain et 382 à cause de l’inondation) ; • 2 462 Déplacés cumulés (518 dues au glissement de terrain et 1 944 à cause de l’inondation) ; • 1 778 Cases d’habitation inondées ; • 187 Cases détruites (7 dues au glissement et 83 dues à l’inondation).
    CECI EST LE DERNIER BULLETIN EN CE QUI CONCERNE L’INONDATION ET LE GLISSEMENT DE TERRAIN DE CES DEUX DERNIERES SEMAINES A MADAGASCAR. (Source : BNGRC, Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation).

  • 29 Jan. 2019 - 07:10-

    Bilan provisoire global en date du 28 Janvier 2019 à 20h. Le bilan provisoire global après les « Fortes pluies » et « Tempête Tropicale Modérée EKETSANG» fait état de : • 21 Décédés (18 à cause du glissement de terrain, 2 morts par noyade, 1 mort d’un écroulement, d’une maison suite à l’inondation) ; • 1 Disparu (emportée par l’eau) ; • 3 Rescapés (suite au glissement de terrain) ; • 8 466 Sinistrés (254 dues au glissement de terrain et 8 212 à cause de l’inondation) ; • 1 934 Déplacés actuels (450 dues au glissement de terrain et 1 484 à cause de l’inondation) ; • 2 304 Déplacés cumulés (518 dues au glissement de terrain et 1 786 à cause de l’inondation) ; • 1 603 Cases d’habitation inondées ; • 62 Cases détruites (7 dues au glissement et 55 dues à l’inondation). Source : Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation.

  • 28 Jan. 2019 - 07:43-

    Bilan provisoire global en date du 27 janvier 2019 à 19h. Voici le bilan après les « Fortes pluies » et « Tempête Tropicale Modérée EKETSANG» qui fait état de :
    • 21 Décédés (18 à cause du glissement de terrain, 2 morts par noyade, 1 mort d’un écroulement d’une maison suite à l’inondation) ;
    • 1 Disparu (emportée par l’eau) ;
    • 3 Rescapés (suite au glissement de terrain) ;
    • 8 031 Sinistrés (201 dues au glissement de terrain et 7 830 à cause de l’inondation) ;
    • 1 236 Déplacés actuels (134 dues au glissement de terrain et 1 102 à cause de l’inondation) ;
    • 1 605 Déplacés cumulés (201 dues au glissement de terrain et 1 404 à cause de l’inondation) ;
    • 1 603 Cases d’habitation inondées ;
    • 62 Cases détruites (7 dues au glissement et 55 dues à l’inondation). (Source : Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation).

  • 25 Jan. 2019 - 11:26-

    Nominations lors du Premier Conseil des ministres. Ce jeudi 24 janvier, après la nomination du nouveau gouvernement, le Président Rajoelina, a présidé le premier conseil des ministres au Palais d’Etat d’Iavoloha.
    Décret abrogeant le décret n°2016-140 du 02 mars 2016 et portant nomination de Madame ANDRIAMBALO Lala Ratompoalizo, Directeur du Protocole d’Etat auprès de la Présidence;
    Décret portant nomination de Ramaholimasy Holder, Directeur Général de la Présidence en charge des Affaires Politiques;
    Décret portant nomination de Andriamanananoro Augustin, Directeur Général de la Présidence en charge des Projets;
    Décret portant nomination de Sahondrarimalalala Marie Michelle, Directeur des Etudes Juridiques de la Présidence;
    Décret portant nomination de Raharinosy Jimmy, Directeur des Systèmes d'Information.
    Lalatiana Raktotondrazafy est le porte-parole du gouvernement

  • 24 Jan. 2019 - 07:49-

    Bulletin flash du 23 janvier. Bilan provisoire global en date du 23 Janvier 2019 à 18h transmis par le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation. Le bilan provisoire global fait état de : 16 décédés (15 à cause du glissement de terrain et 1 mort par noyade) ; 4 disparus (3 à cause du glissement de terrain et 1 emportée par l’eau) ; 3 rescapés (suite au glissement de terrain) ; 5 763 sinistrés (201 dues au glissement de terrain et 5 562 à cause de l’inondation) ; 503 déplacés cumulés (201 dues au glissement de terrain et 302 à cause de l’inondation) ; 1 588 cases d’habitation inondées ; 31 cases détruites (7 dues au glissement et 24 dues à l’inondation).

  • 24 Jan. 2019 - 06:30-

    IML - Le lancement officiel de l’Institut Malagasy de Leadership (IML) s’est tenu le 17 janvier 2019 au Carlton Antananarivo. IML a été créé avec la collaboration entre le Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) et l’Institut d’Etudes Politiques (IEP, pour que les dirigeants puissent mener sans failles avec courage l’envie de réussir ensemble en servant le bien commun. La formation est destinée à toutes les personnes qui cherchent à mieux se préparer pour diriger les secteurs économiques et administratifs tant au niveau national qu’international. IML offre deux sessions pour l’année 2019, une en mars et l’autre en octobre.

  • 22 Jan. 2019 - 14:46-

    Le staff du PRM Rajoelina. Rajoelina Andry Nirina, a tenu son premier conseil des ministres restreint, ce lundi 21 janvier 2019 au Palais d’État d’Iavoloha. Il a nommé ses proches collaborateurs. Ramonjavelo Manambahoaka Valéry Fitzgerald a été nommé Secrétaire général de la Présidence. Andriamaholy Onjaniaina Dina est nommé au poste Secrétaire Général Adjoint de la Présidence. Et, Delmotte Stéphanie a été nommée Directeur de Cabinet civil de la Présidence. On attend donc les autres membres entre autres le directeur de cabinet militaire,  le directeur administratif et financier…

  • 22 Jan. 2019 - 14:45-

    Reconduction du PM Christian Ntsay. Conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution de la Quatrième République, les députés issus du groupe de partis majoritaires à l’Assemblée Nationale, en l’occurrence le MAPAR, ont proposé le nom de NTSAY Christian Louis au poste de Premier Ministre. Aussi, Son Excellence Monsieur le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, a pris le décret n°2019-016 portant nomination du Premier ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur NTSAY Louis Christian.

  • 21 Jan. 2019 - 15:57-

    Gouverneur de région ? Dans son premier discours après la prestation de serment ce 19 janvier, le président Andry Rajoelina a utilisé le mot “gouverneur” de région. On lit dans la Constitution que “La fonction exécutive est exercée par un organe dirigé par le Chef de Région élu au suffrage universel. Le Chef de Région est le premier responsable de la stratégie et de la mise en œuvre de toutes les actions de développement économique et social de sa région. Il est le Chef de l’Administration de sa région.” Première entorse devant le gardien de la Constitution ?

  • 21 Jan. 2019 - 15:34-

    10 décès au moins. Les pluies torrentielles tombées sur Antananarivo dans la soirée du samedi 19 janvier ont perturbé la fin des festivités de la prestation de serment du Président Rajoelina (fête à Mahamasina, feux d’artifices annulées). Mais plus grave, elles ont provoqué un éboulement en plusieurs endroits et plusieurs maisons ont été démolies. Plusieurs personnes ont été ensevelies sous les décombres. Plusieurs personnes ont été sauvées mais on déplore une dizaine de victimes. On compte au moins 10 personnes décédées et on craint que le nombre ira en croissant.

  • 19 Jan. 2019 - 11:48-

    Hevi-dehibe notsoahina tamin'ny lahatenin'ny filoha Rajoelina. Ezaka lehibe no atao momba ny famokarana ny herinaratra. Politikan’ny kibo velaran-tany hovolena, tsy hanafatra vary intsony. Hitsinjo sy hanampy ireo tena marefo efa eny ambony sambo ny vary tena mora ho zaraina sy hamidy mora. Asa fa tsy kabary. Hanangana sy hanorina tanana vaovao isika ho modely aty amin’ny ranomasina Indiana izay atomboka amin’ity taona ity ihany. Ho mpandresy amin’ny lafiny rehetra ny Malagasy. Ampiray sy ampitambatra ny Malagasy aho. Tsy ny eto antananarivo ihany no hisitraka fa hapetraka ny fanamby fa hisitraka izany ny any amin’ny faritra. Apetraka ny governora hisolo ny lehiben’ny faritra. Izy ireo no hitarika ny asa goavana. Omentsika fitaovana manokana fanamboaran-dalana ny faritra rehetra. Ho lasa 23 ny faritra. Tsy ekeko ny gaboraraka. Tsy azo ekena ny fanaovana tolotrasa kanefa tsy  nisy asa notanterahina akory. Ady amin’ny kolikoly sy fitsarana marina tsy mitanila. Tsy ekeko ny fitsabahana amin’ny raharaha fitsarana.

    Tsy fandriampahalemana. Vahaolana koa ampitomboina ny isan’ny mpitandro filaminana. Ho vatsiana fitaovana mendrika manaraka ny toetrandro ny foloalindahy sy mpitandro filaminana. Handalo eto ny santionany amin’ny fitaovana tsy mataho-bala. Fankahalana fanaratsiana fisaraham-bazana hahilika izany.

  • 18 Jan. 2019 - 08:14-

    Passation à Iavoloha. Selon l’article 48 de la constitution “La passation officielle du pouvoir se fait entre le Président sortant et le Président nouvellement élu.” Il n’est nullement indiqué que c’est le président démissionnaire ou le président intérimaire. La passation se fera officiellemen ce vendredi 18 janvier. Selon la rumeur la passation se fera entre le président Rajaonarimampianina qui a démis de ses fonctions présidentielles en septembre 2018 et le président Rajoelina. Si cela se fera cela veut dire une passation des dossiers de janvier 2014 à septembre 2018. Qu’en sera-t-il des dossiers durant l’intérim ? Y aura-t-il une autre cérémonie de passation ce vendredi aussi ?


  • 09 Jan. 2019 - 08:42-

    Le FFKM présente ses vœux au Président de la République p.i. Les représentants du Conseil Chrétien des Eglises (FFKM), sont venus présenter les vœux de nouvel an au Président de la République p.i, Rivo Rakotovao, au palais d’Ambohitsorohitra, le 8 janvier 2019. Le Président en exercice de la FFKM a évoqué lors de la rencontre l’importance de la période que traverse le pays à l’heure actuelle, et n’a pas manqué de souligner l’union dans la prière pour la marche du pays ; il a aussi mis en relief la noble mission et les responsabilités qui incombent au Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao, et invoqué la bénédiction divine à son endroit ainsi qu’à sa famille.

  • 07 Jan. 2019 - 14:16-

    Jours fériés de 2019. Mardi 1er Janvier, Vendredi 8 Mars : Journée de la Femme. Vendredi 29 Mars : Jour des martyrs 1947. 21 Avril : Pâques ; 22 Avril : Lundi de Pâques. Mercredi 1er Mai : Fête du travail. 30 Mai : Ascension. 4 Juin : L'Aïd el Fitr. 9 Juin : Pentecôte ; 10 Juin : Lundi de Pentecôte. 26 Juin : Fête de l'Indépendance. 11 Aout : L'Aïd el kebir ou Aïd-al-adha. 15 Août : Assomption. Vendredi 1er Novembre : Toussaint. 25 Décembre : Noël.

  • 05 Jan. 2019 - 09:59-

    Différents cas d’annulation d’une élection. Suivre les liens

    http://www.lakroa.mg/item-1607_articles_monde_18-la-cour-suprame-annule-laalection-prasidentielle.html


    http://www.lakroa.mg/item-1608_articles_monde_18-annulae-a-cause-daune-utilisation-abusive-de-facebook.html

  • 04 Jan. 2019 - 07:17-

    Résultats officiels le 8 janvier. La HCC, Haute Cour Constitutionnelle, dans un communiqué publié sur son site fait savoir la date de la proclamation officielle des résultats. La HCC procèdera à la proclamation officielle du second tour de l’élection présidentielle le mardi 8 janvier 2019 à 15 heures. La cérémonie aura lieu à la salle de proclamation du Palais d’Etat d’Ambohidahy. Pour la la HCC, s’applique de facto l’Article 61 de la Loi organique N°2018-009 relative à l’élection du Président de la République qui dit que la HCC procède à la proclamation officielle des résultats définitifs dans un délai de neuf (9) jours à partir de la date de publication des résultats provisoires par la CENI.

  • 02 Jan. 2019 - 12:49-

    Sainte et heureuse année 2019. Nous vous envoyons des étoiles de Paix, de solidarité, de Vérité et d’Amour pour qu’elles illuminent votre vie toute l’année 2019. toute l'équipe de www.lakroa.mg nous vous offrons comme menu au quotidien pour les 365 jours : "De belles coupes de sourire, Quelques éclats de rires, Une grande cuillerée de gentillesse, Quelques grains de tendresse, Une bonne pincée d’affection, Des poignées d’or et d’argent, Un maximum de réussite, Saupoudrer de gaïté, Faire mijoter avec douceur, Servir joyeusement."

Du même auteur

newtech
economie

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité