logo
Lakroan'i Madagasikara
Economie rurale

PROSPERER à la Foire Boeny Mionjo V 2018

Razafindramanitra il y a 29 jours

La Foire Boeny Mionjo est un évènement estival périodique pour la Région. Annuellement organisée, elle coïncide très souvent avec d’autres évènements (éclipse solaire en 2016 et la fameuse Journée Mondiale de la Jeunesse –JMJ- cette année 2018). PROSPERER avec ses bénéficiaires étaient présents.

PROSPERER à la Foire Boeny Mionjo V 2018

La foire est une manifestation commerciale où la connexion entre les producteurs et les consommateurs cultive le sens de l’entreprenariat, la lucrativité et la spéculation. Tout y est et que tout le monde y trouve son compte : des promotions à gogo où la compétitivité des produits par leurs qualités, par leurs prix, est mise en relief. C’est aussi un lieu où tous les acteurs du développement de la Région, voir nationaux y participaient, étant donné qu’ils sont tous conscients que c’est une opportunité, propices aux affluences des valeurs ajoutées. Pour  la Foire Boeny Mionjo V, ce sera encore le cas et la Région de Boeny doit encore montrer sa potentialité, pertinente pour extirper la population locale de la pauvreté. Elle s’est déroulée à Mahajanga, Bord de la Mer du 10 au 14 octobre dernier, organisée par la Région Boeny, la Chambre de Commerce et de l’Industrie en partenariat avec le Programme PROSPERER…

 

Avec 145 stands installés sur 1500m², exposant plus de centaines de filières dans les secteurs Agro-alimentaire, Elevage, Artisanal, Energétique, Halieutique, Touristique, Industriel, … c’est une aubaine et pour les consommateurs, pour les opérateurs économiques et surtout pour les producteurs. 50.000 visiteurs y ont été attendus. Des entités à différentes vocations y ont participé : des Institutions, ONG, Projets, Programmes, Sociétés commerciales et bien sûr, un large spectre des producteurs. Ainsi, les uns en qualité d’acteurs, les autres en qualités de partenaires, en tout, pour échanges et communications fructueux

Comme tout acteur de développement, PROSPERER, le Programme PROSPERER y était et avec ses bénéficiaires, ses micro entrepreneurs ruraux (MER). Une occasion pour le Programme de promouvoir et élargir ses activités déjà épanouies dans les 4 Districts de la Région : Mahajanga I, Mahajanga II, Marovoay et Ambatoboeny

 

Et le Programme PROSPERER qu’est-ce que c’est ?

C’est un Programme gouvernemental de lutte contre la pauvreté. Rattaché au Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage. Financé par FIDA depuis 2008, PROSPERER a opéré dans la Région Boeny, pour la première fois en 2013. Son leitmotiv est de promouvoir l’augmentation des revenus des populations vulnérables par la consolidation des Micro entreprises rurales (MER) au niveau local et régional. Ses principaux bénéficiaires, appelés aussi MER sont appuyés à travers plusieurs axes de renforcements et orientation. A savoir :

-          Identification et mobilisation des MER et structuration des interprofessions

-          Services dispensés pour appui aux MER et formation professionnelle pour leurs renforcements de capacité

-          Financement rural

-          Dotation d’Infrastructures pour appuis aux chaines des valeurs des filières pour des investissements structurants

-          Capitalisation et communication des bonnes pratiques des activités

 

Ainsi pour réaliser ses activités PROSPERER, doit dispenser des appuis

-          Des Formations : en technique et en qualité, en gestion simplifiée, formation en marketing et commercialisation, formation en Culture d’épargne et de crédit, formation à la vie associative -Organisation des Producteurs, Coopératives-, formation en Education Financière, …

-          La suite logique à ces appuis est la facilitation aux dotations des matériels agricoles, des intrants (engrais, phytosanitaire, …)

-          La finalité des appuis est la professionnalisation des MER via une structuration pérenne favorable aux écoulements des produits à forte valeur ajoutée, dont la mise en relation des producteurs avec les opérateurs économiques aussi bien dans le secteur public que privé

 

 

Produire pour vendre, mais non produire pour consommer seulement

 

Pour honorer sa mission, qui est, rappelons-la, PROSPERER doit améliorer le standing de ses MER, le tremplin de réussir ce pari est d’intégrer un processus de mise en relation commerciale appelé Couplage OP/OM. Il s’agit là d’avoir un débouché sûr et durable entre les producteurs et les consommateurs, plus particulièrement les opérateurs. Les deux partis sont liés par un contrat de service d’écoulement de produit compétitif (bonne qualité à moindre prix, satisfaisant toujours les demandes). C’est une connexion gagnant-gagnant

Et que PROSPERER doit entretenir durant ses activités pour pérenniser ce processus

 

Durant la Foire, les MER appuyés par PROSPERER exposent leurs produits, et en assurent leurs promotions, voire y nouer des contacts pour des ventes ponctuelles et/ou périodiques. Les filières phares de la Région sont essentiellement le black-eyes le maïs, la pêche et pisciculture, la vannerie (ensemble, 4 milliards d’ariary de Chiffres d’affaires prévus cette année)… mais d’autres émergent, à l’instar de miel et apiculture, les fruits et transformation, l’aviculture, les mangues. Brefs, une Région qui a encore des ressources et de potentiels que l’on ne cesse de creuser à travers les manifestations économiques dont cette Foire Boeny Mionjo V. En parallèle avec les expositions des produits, des conférences –débat pour le développement de la Région ont eu lieu. Des entrevues de réflexions critiques et constructives pour l’économie régionale

 

 

Perspectives de mieux cibler les femmes et jeunes.

 

Généralement, des MER informelles sont encore dans la nature et que PROSPERER essaie toujours de les identifier, structurer et les professionnaliser. Actuellement PROSPERER Boeny a déjà appuyé 3000MER dont un millier  de femmes. Ce rapport de genre femme/homme est encore à améliorer car les appuis aux femmes vulnérables sont favorisés pour toute intervention, mais la réalité socio-culture est hélas autrement

 

Les jeunes aussi. Sachant que 54,54% de la population malagasy sont âgées de moins de 20ans, l’insertion professionnelle des jeunes est une activité à part dans les appuis de PROSPERER. En effet, depuis 2013, 1069 jeunes dont 664 filles ont été appuyés et au moins, réussi leur cycle de formation ou d’apprentissage. Ce sont des jeunes issus des couches vulnérables de la société. Ils sont orientés vers une vingtaine de filières (allant du secteur Agro-alimentaire et élevage, au secteur artisanal en passant aux divers autres secteurs d’apprentissage et aux variantes des formations professionnalisantes). Tout cela, dans l’unique but en vue de leur insertion professionnelle.

 

 

Diffusion des nouveautés technologiques et facilitation aux MER d’y accéder

 

D’autres voies ont été initiées par le Programme pour aider les MER à augmenter leurs revenus. Entre autres, la démonstration de l’utilisation des machines d’exploitation comme la décortiqueuse de black-eyes : à régime de 4litres de carburant à l’heure, et sortant 20 sacs de black-eyes à calibrage personnalisé, c’est un rendement d’exploitation, 10 fois performants que la décortiquerie « mannuelle ». Ce matériel est par la suite proposé aux producteurs à un prix abordable et avec une facilitation de paiement harmonisée avec la capacité de paiement des producteurs. Et il y en a d’autres en perspectives…

 

 

Le Financement Rural

 

C’est la sève de la production compétitive : accès aux matériels (décortiqueuse, motoculteur, ruche moderne,…) aux intrants (engrais, phytosanitaire, semence, …). L’accent y est donc sur les investissements pour la production et/ou commercialisation. Actuellement, Programme PROSPERER est en convention de partenariat avec les Instituts de Micro-Finance classiques à Madagascar pour ses diverses activités. PROSPERER, pour la réussite de l’investissement met en œuvre des mesures accompagnatrices : chaque MER qui aimerait investir davantage doit à priori être formée sur l’Education Financière, signe fort d’une volonté de production sérieuse, rentable et visionnaire

 

La filière bambou, l’environnement

 

Cette filière, a la particularité d’être une source de revenus plus lente par rapport aux autres filières. Elle n’est toutefois pas moins futuriste ni moins visionnaire. Tôt ou tard l’actuelle exploitation sauvage de la forêt nous incite déjà à considérer la filière bambou comme une solution incontournable. Cette matière première a l’avantage d’être utilisée à la place du bois : menuiserie, charbon, artisanat, alimentation animale, fertilisation du sol, lutte contre l’érosion, cycle de culture très court… Pour les cas du Programme PROSPERER Boeny, la situation est encore sur la plantation et la vulgarisation du bambou. La transformation est aussi pratiquée mais dans un degré moindre. Et enfin mais pas la moindre, devant le fléau qui, malheureusement, est en train de consumer la faune et flore de la Région, les feux de brousse, la plantation bambou est l’une de solution la plus rapide, efficace, efficient pour que la terre de Boeny renaisse de ses cendres. C’est un investissement à la fois à court et à long terme

 

Infrastructure

 

La dotation d’une infrastructure est l’un des maillons de la chaîne des valeurs qui atteint déjà sa maturité. En effet, c’est un signe de crédibilité des producteurs (vie associative, financement rural, structuration), elle –l’infrastructure- est aussi un outil en disposition des producteurs pour sécuriser le prix de produit et le produit lui-même. Une identité des MER déjà rôdée en matière de traitement et/ou d’écoulement de produit

 

Des expériences et de pratiques à partager

 

A travers toutes ses activités, PROSPERER ne cesse d’apprendre et d’améliorer, mais aussi partager ses bonnes pratiques. Ceci se fait souvent par l’organisation des foires, des visites d’échanges ou de parution de bulletin de liaison des paysans appelé « MIOITRA », des diffusions d’émissions ou des couvertures médiatiques dans les médias (radio, presse, télévision, …)

Bref en quelques mots, PROSPERER pour améliorer les revenus des MER ne cesse de multiplier ni de diversifier ses activités, avec la consistance, la pertinence, l’efficience de la réalisation. Détecter les filières viables, comment les intégrer dans les Chaînes des valeurs pour y jouir les Valeurs ajoutées. Sans oublier que, à priori, ce sont les besoins des MER qui incitent l’intervention du Programme. Et à voir où en sommes-nous sur l’indice de la pauvreté, nous avons encore du chemin à faire, avec ou sans Programme PROSPERER.

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 14 Nov. 2018 - 13:41-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 14 novembre 2018 à 13 heures et 6 minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 17504 sur 24 852 soit : 70,43%. Inscrits : 7 062 725 sur 9 913 599 votants : 3 827 816 suffrages exprimés 3 539 985 soit 92,48%. Taux de participation : 54.20%.

    - RAJOELINA Andry Nirina: 1396356 (39.45%)
    - RAVALOMANANA Marc: 1297579 (36.65%)
    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 266857 (7.54%)
    - MAILHOL André Christian Dieu Donné: 46243 (1.31%)
    - RANDRIAMAMPIONONA Joseph Martin: 41091 (1.16%)
    - RAFALIMANANA Ny Rado: 39742 (1.12%)

  • 13 Nov. 2018 - 14:56-

    FMF out, comité de normalisation in. Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé, ce 12 novembre 2018, de désigner des comités de normalisation pour les Fédérations de Football de République dominicaine (FEDOFUTBOL) et Madagascar (FMF) conformément à l’art. 14, al. 1a et l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA. À Madagascar, la décision de nommer un comité de normalisation est liée à la procédure électorale de la FMF, qui n’a pas été effectuée conformément aux exigences réglementaires applicables aux membres de la FIFA. Le mandat du comité expirera au plus tard le 12 mai 2019. La participation des Barea à la CAN n'est pas concernée par la mise en place du comité de normalisation.

  • 13 Nov. 2018 - 07:46- Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 13 novembre 2018 à 6 heures et 57minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 13 283 sur 24 852 soit : 53,45%. Inscrits : 5 370 311 sur 9 913 599 votants : 2 876 312 suffrages exprimés 2 659 943 soit 92,48%. Taux de participation: 53,56%.
    - RAJOELINA Andry Nirina : 1 051 134 (39,52%)
    - RAVALOMANANA Marc: 950 724 (35,74%)
    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 212 682 (8%)
    - MAILHOL André Christian Dieu Donné: 35 382 (1,33%)
  • 12 Nov. 2018 - 08:08-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 12 novembre 2018 à 6 heures et 8 minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 10437 sur 24852 soit : 42%. Inscrits 4 285 527 sur 9 913 599 votants : 2 301 808 suffrages exprimés 2 129 443 soit 92,51%. Taux de participation: 53.71%.

    - RAJOELINA Andry Nirina : 835301 soit 39.23%
    - RAVALOMANANA Marc: 785748 soit 36.90%
    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 160879 soit 7.55%
    - MAILHOL André Christian Dieu Donné: 28308 soit 1.33%

  • 10 Nov. 2018 - 12:47-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 10 novembre 2018 à 10h 25minutes. C’est une tendance nationale, nombre de bureau de vote (BV) traité : 3 663  sur les 24 852. Inscrits : 1 646 896 sur 9 913 599 votants : 860 662. Suffrages exprimés : 798 788. Taux de participation : 52.26%.  

    RAJOELINA Andry Nirina : 40.90%.

    RAVALOMANANA Marc: 39.09%.

    RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 5.75%

    MAILHOL André Christian Dieu Donné: 1.46%

    RABARY Andrianiaina Paul: 0,95%

  • 06 Nov. 2018 - 07:44-

    Camions pour le SAMVA. Le communiqué du Conseil des Ministres du lundi 5 novembre 2018 effectué 16 Heures au Palais d’Ambohitsorohitra nous apprend l’arrivée d’un premier lot de 11 camions remis au SAMVA (Service Autonome de Maintenance de la Ville d'Antananarivo) pour l’enlèvement des ordures de la capitale a été portée à la connaissance du Conseil, et le Chef de l’Etat a insisté sur l’importance d’une bonne gestion de ce nouveau parc de véhicules et la mise en place de procédures de contrôles strictes. On attend les impacts réels de cette remise de camions.

  • 04 Nov. 2018 - 08:46-

    Nodimandry i Mgr Rakotondrajao Roger Victor Solo. Nodimandry ny sabotsy 3 novambra teo i Mgr Rakotondrajao Roger Victor Solo, evekan’i Mahajanga, mpiahy ny vaomieran’ny « Justice et paix » nasionaly sy ny fonja. Tsiahivina etoana ny resaka nataony mikasika ny tany ao Soamahamanina. Lahatsoratra nivoaka tao amin'ny Lakroan'i Madagasikara laharana 3979, pejy faha-12 ary ity ny rohy ahitana izany eto amin’ny www.lakroa.mg  https://www.lakroa.mg/item-818_articles_dossier_18-resaka-nifanaovana-tamin-i-mgr-rakotondrajao-roger-victor-solo.html

  • 24 Oct. 2018 - 11:42-

    Endrika fanakorontanana. Nanambara ny Za’Gasy ny zoma 19 okitobra lasa teo teny Ambohimitsimbina fa tena fanakorontanana no nataon’ilay mpomba ny kandida iray heverina fa goavana, izay nitaona ny ireo izay tsy voasoratra amin’ny lisi-pifidianana ho tonga hifidy amin’ny biraom-pandatsaham-bato 7 novambra. Marihina fa nitety haino aman-jery io pomba ny kandida iray io ny 18 okitobra lasa teo. Miantso ny Ceni sy ny Cfm ary ny mpitandron’ny filaminana ary ny Hcc mba hanao fanazavana mikasika ny fakana ordonnance sy ny resaka lisi-pifidianana ity fa mety hampikorontana ny fifidianana.

  • 17 Oct. 2018 - 07:46-

    Sipem Bank. Tamin’ny desambra 2014 no nahazo ny agrément bancaire ny Sipem bank. Miasa toy ny banky izy ankehitriny. Betsaka ireo tolotra misy amin’izany, toy ny fampindramam-bola. Marihina fa ity orinasa ity dia tena orinasa malagasy araka ny nambaran’ireo mpikarakara. Malagasy avokoa ireo mpiasa ao. Ny Malagasy ihany koa no manana petra-bola betsaka ao na hoe majorité. « Orinasa madinika sy ireo orinasa vaventy no mihindram-bola ato aminay amin’izao fotoana izao » hoy ihany izy ireo. Izy rahateo dia niatomboka tamin’ny micro-finance.

  • 28 Sep. 2018 - 06:51-

    Salon des écoles supérieures catholique. Le salon des Ecoles supérieures Catholique se déroule ce vendredi 28 septembre 2018 au sein du Collège Saint Michel Amparibe. 22 universités, écoles et instituts supérieurs participent à ce salon. L’enseignement supérieur catholique se veut être le moteur de la chrétienneté et de la citoyenneté responsable. L’événement est placé sous le patronage de SEM Mgr Benjamin Marc Ramaroson, Archevêque d’Antsiranana et Président de la commission épiscopale pour l’éducation et l’enseignement catholique.

  • 14 Sep. 2018 - 08:38-

    Poulet de chair à Madagasikara. Pour Olivier Fanchette, de Innodis Poultry, il y a encore de la marge pour produire du poulet de chair à Madagasikara. “C’est pour cette raison que nous participons à la Foire Internationale d’Agriculture”. Innodis Poultry est l’un des plus grands producteurs de poulet de l’île Maurice. Selon Fanchette, cette société exporte vers Madagasikara du poulet de chair avec garantie sanitaire sans antibiotiques. De son côté Iqbal Mohungoo, de la société Meaders Feeds, assure l’alimentation des poulets de chair, une alimentation répondant aux besoins d’une clientèle autant présente sur le marché local que régional dont Madagasikara.

  • 13 Sep. 2018 - 07:45-

    Colloque sur l’énergie. Lors d’une rencontre avec la présse Andry Ramaroson a fait savoir que le Groupement Des Professionnels de l’Energie à Madagascar GDPEM organise un colloque en entrée libre qui se tiendra au 3A Andrefanambohijanahary durant 2 jours ou 4 demi-journées avec comme thème “Energie, 1er levier de la croissance économique de Madagascar”. La première demi-journée (matin du 14 septembre) une conférence-débat sur l’économie d’énergie et l’après-midi sur le génie électrique. La troisième demi-journée (matin du 15 septembre) une conférence-débat sur le thème 1er levier économique de Madagascar. Et l’après-midi sera consacré à la restitution des travaux.

  • 10 Sep. 2018 - 07:28-

    Affaires courantes du Président. Pour la HCC, rentrent dans la catégorie juridique des attributions présidentielles courantes, les affaires constituant la poursuite normale d’une procédure régulièrement engagée avant la démission du Président de la République, toute affaire dont l’importance dépasse celle des affaires de gestion journalière si la procédure qui a donné lieu à l’acte règlementaire concerné a été engagée bien avant la période critique et a ensuite été réglée sans précipitation et si les questions politiques, qui ont pu se poser sur le plan administratif, ont été résolues avant cette période critique.

  • 10 Sep. 2018 - 07:28-

    Non affaires courantes du Président. Pour la HCC, ne rentrent pas dans les compétences attribuées au Chef de l’Etat ad intérim celles qui procèdent des articles 45 alinéa 3, 54 ; 55 -2°, 4° sauf en cas de faute grave ou de crime ou délit commis par le haut fonctionnaire, 5°, 6°, 7°, 8° ; 56 ; 57 alinéa premier ; 58 ; 59 alinéa 2 ; 60 ; 61 ; 103 ; 104 ; 107 ; 137 ; 162 ; 163. Il est habilité à exercer toutes les autres attributions confiées au Président de la République par la Constitution.

  • 01 Sep. 2018 - 09:48-

    Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création 2018. Instituée en 2015 par le Pape François, quelques mois après la publication de son encyclique « Laudato si’, sur la sauvegarde de la maison commune », cette journée a lieu chaque 1er septembre, en communion de prière avec les Eglises orthodoxes, « pour offrir « à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, en rendant grâce à Dieu pour l’œuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins. » (Pape François, Lettre du Pape François pour l’institution de la « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création », 6 août 2015).

  • 01 Sep. 2018 - 07:56-

    Liste des personnes exerçant des hautes fonctions et hauts emplois civils et militaires de l’Etat, candidates aux élections, assujetties à l’obligation de démission prévue à l’article 6 alinéa 5 de la Loi organique relative au régime général des élections et des référendums. I – Les personnes nommées aux hautes fonctions et hauts emplois civils de l’Etat :   – Grand Chancelier de l’Ordre National malagasy ; – Ambassadeurs ou chefs titulaires de missions diplomatiques avant rang d’Ambassadeurs ; – Gouverneur de la Banque Centrale ; – Secrétaires généraux, Directeurs généraux et Directeurs de ministères ; – Présidents d’Universités ; – Représentants de l’Etat au niveau des collectivités territoriales décentralisées ; – Directeurs généraux, membres des organes d’administration ou de gestion des organismes rattachés aux Institutions et aux départements ministériels.

  • 01 Sep. 2018 - 07:55-

    Liste des personnes exerçant des hautes fonctions et hauts emplois civils et militaires de l’Etat, candidates aux élections, assujetties à l’obligation de démission prévue à l’article 6 alinéa 5 de la Loi organique relative au régime général des élections et des référendums. II – Les personnes dont la nomination aux hautes fonctions et hauts emplois militaires est faite par décret en Conseil des Ministres : – Officiers Généraux ; – Inspecteur général de l’Armée Malagasy; – Inspecteur général de la Gendarmerie Nationale ; – Chef de l’Etat-Major général de l’Armée Malagasy ; – Commandant de la Gendarmerie Nationale ; – Adjoints au chef de l’Etat-Major général de l’Armée Malagasy; – Adjoints au Commandant de la Gendarmerie Nationale ; – Commandant des Forces Aériennes ; – Commandant des Forces Navales ; – Commandant des Forces d’Intervention – Commandant des Forces de développement ; – Chef d’Etat-major du commandement de la Gendarmerie Nationale ; – Commandants des régions militaires; – Commandants des Circonscriptions inter-régionales de la Gendarmerie Nationale ; – Tous autres fonctions et hauts emplois militaires dont la nomination est faite par décret en Conseil des Ministres.

  • 24 Aug. 2018 - 00:29-

    Le couple présidentiel a reçu, ce matin du 22 Août 2018, l’Archevêque de Toulouse, Mgr Le Gall Robert au Palais d’Iavoloha, dont c’est la seconde visite à Madagascar. Les discussions ont porté sur les actions humanitaires de la diaconie catholique de France àa Madagascar « Nous avons été très heureux de cette rencontre qui honore notre mouvement sur la diaconiede la beauté, et comment la beauté sous toutes ses formes pourrait conduire à Dieu » a déclaré Mgr Le Gall, qui a notamment le diocèse de Lourdes sous sa responsabilité. La place et le rôle de la Grande Île au niveau de la Région Océan Indien et sur le plan international ont été aussi évoqués lors de la rencontre

  • 23 Aug. 2018 - 20:33-

    Ankolagny 6. Prospérer organisé pour la sixième fois sa foire économique Ankolagny. Elle se déroule du 24 au 26 août et elle est hébergée par la commune de Befandriana nord. Les organisationsateurs tablent sur la venue de plus de 2000 visiteurs pour visiter la centaine de stands révus avec comme produit phare les blacks eyes, la vannille et l'oignon.

  • 17 Aug. 2018 - 07:22-

    Kandida faha-13. Mamy Richard Radilophe no kandida faha-13 nanatitra ny antontan-taratasy firotsahana handray anjara amin’ny fifidianana izay ho Filohan’ny Repoblika. Tonga nanatitra ny ny faha-16 aogositra teo izy. Izy dia mpisolovava niaro ireo olona nenjehin'ny fitondrana HVM, toa an'i Fernand Cello, ny tao Soamahamanina, efa mpisolovava an'i Jean Louis Robinson ihany koa tamin'ny fifidianana filoham-pirenena ny taona 2013. Ny antoko Roso ho an’ny Demokrasia Sosialy (Renouveau pour la Démocratie Sociale) izay misy an’i Fetison Rakoto Andrianirina no nanolotra azy.

Du même auteur

culture
societe

Dans la même rubrique

dossier
dossier
Publicité