logo
Lakroan'i Madagasikara
Lu sur Le Monde

Senegaly nahazo baiko ?

Razafindramanitra il y a 3 mois

« Les révisionnistes “du bon temps des colonies” se satisferont de la vision de Macky Sall : il ne leur en coûtera qu’un dessert » Notre chroniqueuse (Ndlr Le Monde) dénonce la volonté du président de refonder l’amitié entre Paris et Dakar au prix de la dignité des tirailleurs sénégalais. Nous vous livrons ici un article paru en 2018. Bonne lecture.

  Senegaly nahazo baiko ?

Chronique. Force est d’admettre que la colonisation constitue un Alcatraz mental dont il semble difficile de s’évader. En février, la modernité des liens franco-sénégalais s’affichait dans les images des deux couples présidentiels, Sall et Macron, posant main dans la main à Dakar. Pourtant, c’est au passé colonial, révisé et réduit au cliché publicitaire du tirailleur, que Macky Sall est remonté pour défendre l’amitié avec la France. « Les régiments des tirailleurs sénégalais, quand ils étaient dans les casernes, avaient droit à des desserts pendant que d’autres Africains n’en avaient pas. [Les Français] ont toujours respecté les Sénégalais », s’est félicité, le 25 mai 2018, le président du « Sénégal libre » en promotion pour son livre Convictions républicaine

Après l’ami Y’a bon, l’indigence intellectuelle et morale de l’argumentaire « Mon Blanc » ? Face au tollé agitant la presse et les réseaux sociaux, El-Hadj Hamidou Kasse, ministre chargé de la communication à la présidence, contre-braque sur la chaîne de télévision TV5 en avançant qu’il ne s’agissait que d’une boutade. Irrecevable. L’intention était de soutenir que la France et le Sénégal sont amis. Or, invoquer le mot d’esprit, donc l’ironie, provoque le strict opposé : l’inimitié et l’indignation.

Lire aussi  Au Sénégal, le président Macky Sall accusé d’avoir « insulté la mémoire des tirailleurs »

« Vous n’êtes pas des pauvres aux poches vides sans honneur. Mais je déchirerai les rires Banania sur tous les murs de France », fustigeait naguère en vers Léopold Sédar Senghor. De ce président-là à l’actuel, qu’avons-nous perdu ? Sans doute la voie de sortie de l’histoire coloniale, et probablement l’honneur en sus.

Servitude et soif de liberté

Pas plus que l’argument « dessert » n’amène à la conclusion « respect », l’idée de respect n’est compatible avec le colonialisme. Respecter l’autre signifie d’abord ne pas le soumettre ; or la violence, la volonté de dominer actionnent le pressoir de l’entreprise coloniale. Macky Sall cherchera en vain à y fonder l’amitié, il ne trouvera que servitude et soif de liberté.

La convergence de vues Macron-Sall serait-elle prise en défaut sur le sujet ? La colonisation, déclarait le candidat Emmanuel Macron à Alger en février 2017, est « un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie. Et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face, en présentant nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes ». Durant la suite de la campagne électorale, il a plutôt évoqué « des crimes contre l’humain ». Depuis, M. Macron devenu président n’a d’yeux que pour l’avenir. Au jeune Algérien qui l’accusa en décembre d’éviter le sujet de la colonisation, il répondit : « Qu’est-ce que vous venez m’embrouiller avec ça ? »

Les tenants français du refus de la repentance comme les révisionnistes du « bon temps des colonies » se satisferont de la perspective ouverte par le président sénégalais : il ne leur en coûtera qu’un dessert. Tous les autres, au premier chef les Africains, sont en droit d’exiger des excuses. Et Macky Sall serait bien inspiré de les présenter, car la longue histoire militaire entre la France et le Sénégal a laissé des traces dans les mémoires collectives.

Faut-il rappeler à Monsieur le Président que le rôle des tirailleurs sénégalais ne s’est pas limité à l’engagement dans « les guerres des toubabs », 1914-1918 et 1939-1945 ? Que des Sénégalais ont été enrôlés dans la conquête de l’Afrique, qu’ils ont pris part aux expéditions coloniales, aux campagnes de « pacification » de l’armée française, qu’ils ont été engagés dans les répressions et les guerres de décolonisation, du Maghreb jusqu’à Madagascar en passant par l’Afrique centrale ? Sur la Grande Ile, justement, ne moque-t-on pas ainsi : « Senegaly nahazo baiko », entendez « comme un Sénégalais obéissant aux ordres » ?

 

Raviver les traumatismes

Dans une Afrique où souffle par épisodes le vent de la violence xénophobe sur fond de questions migratoires internes au continent, le privilège du menu cher à Macky Sall fraye dangereusement avec l’inconséquence. Des mots et des noms tels que factorerie, impôt de capitation, travaux forcés, Sétif ou Moramanga suffisent encore à raviver les traumatismes des épisodes dans lesquels la « Force noire » fut déployée. Si sous l’étiquette des tirailleurs dits sénégalais se mêlaient différentes nationalités, pourquoi suggérer que l’une d’elles avait rang de « chouchoute » ? En novembre 1944, des Sénégalais comptaient parmi les soldats démobilisés, anciens prisonniers de guerre, sur lesquels l’armée française ouvrit le feu à Thiaroye parce qu’ils réclamaient les arriérés de leur solde.

 

Lire aussi  « Il faut arrêter avec le mensonge d’Etat sur le massacre de Thiaroye »

 

L’approximation, le raccourci, le goût de l’anecdote ne constituent pas des monopoles présidentiels, plutôt le commun du rapport que nous entretenons avec nos récits historiques – y compris sur les périodes postérieures aux indépendances.

Car si les propos de Macky Sall exposent la face piteuse de l’Alcatraz mental, l’autre n’est pas pour autant radieuse avec ses procès toujours renouvelés, ses images d’exactions ressassées jusqu’à la fascination morbide, ses mantras récités en continu, néo-colonialisme, post-colonialisme… Comme une difficulté à se rendre à soi-même, à se représenter libre.

 

« Dette du sang »

Il y a quatorze ans, Abdoulaye Wade instaurait la Journée du tirailleur, célébrée le 23 août. Alors, la parole présidentielle ambitionnait de continuer à écrire le récit d’un Homme africain entré dans l’histoire comme « bâtisseur du monde libre ».

 

Lire aussi  « Halte aux violences faites aux femmes » : le cri de résistance d’une Guinéenne de 18 ans

 

La France reste, pour reprendre la formule de Philippe Dewitte, débitrice d’une « dette du sang ». Parce que celui versé des Africains, parce que les crimes, parce que le lourd tribut payé par les anciens soldats sujets de l’Empire. Rappelons que la question de la « cristallisation » des pensions militaires des anciens combattants n’ayant pas la nationalité française, vieux sujet de discorde, n’a été dénouée qu’en 2011. Le sang, lui, ne peut être ni rendu, ni lavé. Donc, d’ici à ce que la France souscrive au devoir des excuses, quel intérêt y a-t-il à annoter – qui plus est dans la marge – l’histoire de… l’Empire français ? Les guerres de libération ont déjà eu lieu. Qu’en est-il des récits nationaux, de ce travail d’écriture supposé fonder le citoyen nouveau ?

L’époque est au récit des femmes et des hommes devenus libres. Si libération il doit encore y avoir, ça ne peut être que celle de l’Alcatraz mental. Reste à chacun à (re)conquérir sa liberté.

Sarah-Jane Fouda est consultante en communication, spécialiste du discours et de l’argumentation. Elle enseigne la logique informelle à l’Université Paris-III Sorbonne-Nouvelle.

 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/06/06/les-revisionnistes-du-bon-temps-des-colonies-se-satisferont-de-la-vision-de-macky-sall-il-ne-leur-en-coutera-qu-un-dessert_5310677_3212.html



Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 24 May. 2019 - 07:48-

    18 sisa ny isan’ny senatera. Raha 63 ny isan’ny senatera teo aloha dia lasa 18 sisa izany. Ny fanovana dia noraisina nandritra ny filan-kevitry ny Minisitra natao tany Antsiranana ny 22 mey 2019 teo. Mitsinjara toa izao izany isa izany : ny roa ampahatelony fidiana mitovy isa, isaky ny faritany avy izany hoe 12 voafidy ka loholona roa isaky ny faritany (teo aloha). Ary ny 6 tendren’ny Filoham-pirenena avy amin’ireo vondron-kery maro an’isa indrindra amin’ny lafiny toekarena sosialy sy kolontsaina na noho ny fahaizany manokana.

  • 21 May. 2019 - 08:25-

    Drapeau à damier pour Lauda. Le triple champion du monde de F1 et président non exécutif de l'écurie Mercedes, dont l'état de santé inquiétait depuis une transplantation pulmonaire l'an dernier, est décédé à l'âge de 70 ans. Sa famille l'a annoncé dans un texte diffusé aux médias : «C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons que notre cher Niki s'est éteint paisiblement, entouré de ses proches, ce lund 20 mai. » L'état de santé de celui qui était devenu président non exécutif de l'écurie Mercedes en 2012 s'était dégradé à l'été 2018.

  • 03 May. 2019 - 07:39-

    2019, des médias sous influence. La précarité des journalistes et des médias malgaches les rend particulièrement vulnérables à l’influence des hommes d'affaires et des responsables politiques qui possèdent de nombreux organes de presse. L’élection présidentielle remportée fin 2018 par l’ex-leader de la transition Andry Rajoelina a confirmé la très forte politisation des médias locaux et notamment de la presse écrite. La quasi-totalité des titres ayant pris parti pour l’un ou l’autre des principaux candidats, l’accès à une information neutre et indépendante a été fortement limité. Le ministère des Affaires étrangères a directement écrit à l’ambassade d’Allemagne pour empêcher la publication d’un sondage dans un magazine d’information financé par une fondation allemande. Sur le plan légal, le Code de la communication adopté en 2016 fait référence. Au classement mondial de la liberté de la presse 2019 de RSF, Madagascar se trouve à la 54 place, classement depuis 2013.

  • 27 Mar. 2019 - 14:16-

    . Ho avy ny Papa. ny fanambarana ofisialy nataon'ny Nonce ny tolakandron'ny 27 Marsa teo fa ho avy hanatanteraka famangiana apostolika eto Madagasikara ny Papa Fransoa. Ny 6 sepitambra izy no eto hatramin'ny alahady 8 sepitambra. Feno 30 taona izao no nandalovan'ny Papa iray voalohany teto Madagasikara dia ny Papa Joany Paoly faha2 izany.


  • 27 Mar. 2019 - 14:16-

    . Ho avy ny Papa. ny fanambarana ofisialy nataon'ny Nonce ny tolakandron'ny 27 Marsa teo fa ho avy hanatanteraka famangiana apostolika eto Madagasikara ny Papa Fransoa. Ny 6 sepitambra izy no eto hatramin'ny alahady 8 sepitambra. Feno 30 taona izao no nandalovan'ny Papa iray voalohany teto Madagasikara dia ny Papa Joany Paoly faha2 izany.


  • 06 Mar. 2019 - 07:23-

    Carême 2019. Le temps de Carême 2019 commence ce jour, Mercredi des cendres. Pour nous accompagner dans ce temps fort de notre foi voici deux liens :

    Message intégrale du Pape pour ce Carême 2019

    https://www.lakroa.mg/item-1640_articles_une_18-ala-craation-attend-avec-impatience-la-ravalation-des-fils-de-dieua-rm-819.html  

    Et une analyse succincte de ce message

    https://www.lakroa.mg/item-1641_articles_religion_18-se-convertir-pour-auvrer-a-la-rademption-de-la-craation.html


  • 31 Jan. 2019 - 06:49-

    Bilan provisoire global en date du 30 janvier 2019 à 18h. Le bilan provisoire global après les « Fortes pluies » et « Tempête Tropicale Modérée EKETSANG» fait état de : • 27 Décédés (18 à cause du glissement de terrain, 4 morts par noyade, 1 mort d’un écroulement d’une maison suite à l’inondation, 4 morts d’un écroulement d’une maison) ; • 1 Disparu (emportée par l’eau) ; • 3 Rescapés (suite au glissement de terrain) ; • 9 586 Sinistrés (254 dues au glissement de terrain et 9 332 à cause de l’inondation) ; • 833 Déplacés actuels (451 dues au glissement de terrain et 382 à cause de l’inondation) ; • 2 462 Déplacés cumulés (518 dues au glissement de terrain et 1 944 à cause de l’inondation) ; • 1 778 Cases d’habitation inondées ; • 187 Cases détruites (7 dues au glissement et 83 dues à l’inondation).
    CECI EST LE DERNIER BULLETIN EN CE QUI CONCERNE L’INONDATION ET LE GLISSEMENT DE TERRAIN DE CES DEUX DERNIERES SEMAINES A MADAGASCAR. (Source : BNGRC, Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation).

  • 29 Jan. 2019 - 07:10-

    Bilan provisoire global en date du 28 Janvier 2019 à 20h. Le bilan provisoire global après les « Fortes pluies » et « Tempête Tropicale Modérée EKETSANG» fait état de : • 21 Décédés (18 à cause du glissement de terrain, 2 morts par noyade, 1 mort d’un écroulement, d’une maison suite à l’inondation) ; • 1 Disparu (emportée par l’eau) ; • 3 Rescapés (suite au glissement de terrain) ; • 8 466 Sinistrés (254 dues au glissement de terrain et 8 212 à cause de l’inondation) ; • 1 934 Déplacés actuels (450 dues au glissement de terrain et 1 484 à cause de l’inondation) ; • 2 304 Déplacés cumulés (518 dues au glissement de terrain et 1 786 à cause de l’inondation) ; • 1 603 Cases d’habitation inondées ; • 62 Cases détruites (7 dues au glissement et 55 dues à l’inondation). Source : Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation.

  • 28 Jan. 2019 - 07:43-

    Bilan provisoire global en date du 27 janvier 2019 à 19h. Voici le bilan après les « Fortes pluies » et « Tempête Tropicale Modérée EKETSANG» qui fait état de :
    • 21 Décédés (18 à cause du glissement de terrain, 2 morts par noyade, 1 mort d’un écroulement d’une maison suite à l’inondation) ;
    • 1 Disparu (emportée par l’eau) ;
    • 3 Rescapés (suite au glissement de terrain) ;
    • 8 031 Sinistrés (201 dues au glissement de terrain et 7 830 à cause de l’inondation) ;
    • 1 236 Déplacés actuels (134 dues au glissement de terrain et 1 102 à cause de l’inondation) ;
    • 1 605 Déplacés cumulés (201 dues au glissement de terrain et 1 404 à cause de l’inondation) ;
    • 1 603 Cases d’habitation inondées ;
    • 62 Cases détruites (7 dues au glissement et 55 dues à l’inondation). (Source : Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation).

  • 25 Jan. 2019 - 11:26-

    Nominations lors du Premier Conseil des ministres. Ce jeudi 24 janvier, après la nomination du nouveau gouvernement, le Président Rajoelina, a présidé le premier conseil des ministres au Palais d’Etat d’Iavoloha.
    Décret abrogeant le décret n°2016-140 du 02 mars 2016 et portant nomination de Madame ANDRIAMBALO Lala Ratompoalizo, Directeur du Protocole d’Etat auprès de la Présidence;
    Décret portant nomination de Ramaholimasy Holder, Directeur Général de la Présidence en charge des Affaires Politiques;
    Décret portant nomination de Andriamanananoro Augustin, Directeur Général de la Présidence en charge des Projets;
    Décret portant nomination de Sahondrarimalalala Marie Michelle, Directeur des Etudes Juridiques de la Présidence;
    Décret portant nomination de Raharinosy Jimmy, Directeur des Systèmes d'Information.
    Lalatiana Raktotondrazafy est le porte-parole du gouvernement

  • 24 Jan. 2019 - 07:49-

    Bulletin flash du 23 janvier. Bilan provisoire global en date du 23 Janvier 2019 à 18h transmis par le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation. Le bilan provisoire global fait état de : 16 décédés (15 à cause du glissement de terrain et 1 mort par noyade) ; 4 disparus (3 à cause du glissement de terrain et 1 emportée par l’eau) ; 3 rescapés (suite au glissement de terrain) ; 5 763 sinistrés (201 dues au glissement de terrain et 5 562 à cause de l’inondation) ; 503 déplacés cumulés (201 dues au glissement de terrain et 302 à cause de l’inondation) ; 1 588 cases d’habitation inondées ; 31 cases détruites (7 dues au glissement et 24 dues à l’inondation).

  • 24 Jan. 2019 - 06:30-

    IML - Le lancement officiel de l’Institut Malagasy de Leadership (IML) s’est tenu le 17 janvier 2019 au Carlton Antananarivo. IML a été créé avec la collaboration entre le Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) et l’Institut d’Etudes Politiques (IEP, pour que les dirigeants puissent mener sans failles avec courage l’envie de réussir ensemble en servant le bien commun. La formation est destinée à toutes les personnes qui cherchent à mieux se préparer pour diriger les secteurs économiques et administratifs tant au niveau national qu’international. IML offre deux sessions pour l’année 2019, une en mars et l’autre en octobre.

  • 22 Jan. 2019 - 14:46-

    Le staff du PRM Rajoelina. Rajoelina Andry Nirina, a tenu son premier conseil des ministres restreint, ce lundi 21 janvier 2019 au Palais d’État d’Iavoloha. Il a nommé ses proches collaborateurs. Ramonjavelo Manambahoaka Valéry Fitzgerald a été nommé Secrétaire général de la Présidence. Andriamaholy Onjaniaina Dina est nommé au poste Secrétaire Général Adjoint de la Présidence. Et, Delmotte Stéphanie a été nommée Directeur de Cabinet civil de la Présidence. On attend donc les autres membres entre autres le directeur de cabinet militaire,  le directeur administratif et financier…

  • 22 Jan. 2019 - 14:45-

    Reconduction du PM Christian Ntsay. Conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution de la Quatrième République, les députés issus du groupe de partis majoritaires à l’Assemblée Nationale, en l’occurrence le MAPAR, ont proposé le nom de NTSAY Christian Louis au poste de Premier Ministre. Aussi, Son Excellence Monsieur le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, a pris le décret n°2019-016 portant nomination du Premier ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur NTSAY Louis Christian.

  • 21 Jan. 2019 - 15:57-

    Gouverneur de région ? Dans son premier discours après la prestation de serment ce 19 janvier, le président Andry Rajoelina a utilisé le mot “gouverneur” de région. On lit dans la Constitution que “La fonction exécutive est exercée par un organe dirigé par le Chef de Région élu au suffrage universel. Le Chef de Région est le premier responsable de la stratégie et de la mise en œuvre de toutes les actions de développement économique et social de sa région. Il est le Chef de l’Administration de sa région.” Première entorse devant le gardien de la Constitution ?

  • 21 Jan. 2019 - 15:34-

    10 décès au moins. Les pluies torrentielles tombées sur Antananarivo dans la soirée du samedi 19 janvier ont perturbé la fin des festivités de la prestation de serment du Président Rajoelina (fête à Mahamasina, feux d’artifices annulées). Mais plus grave, elles ont provoqué un éboulement en plusieurs endroits et plusieurs maisons ont été démolies. Plusieurs personnes ont été ensevelies sous les décombres. Plusieurs personnes ont été sauvées mais on déplore une dizaine de victimes. On compte au moins 10 personnes décédées et on craint que le nombre ira en croissant.

  • 19 Jan. 2019 - 11:48-

    Hevi-dehibe notsoahina tamin'ny lahatenin'ny filoha Rajoelina. Ezaka lehibe no atao momba ny famokarana ny herinaratra. Politikan’ny kibo velaran-tany hovolena, tsy hanafatra vary intsony. Hitsinjo sy hanampy ireo tena marefo efa eny ambony sambo ny vary tena mora ho zaraina sy hamidy mora. Asa fa tsy kabary. Hanangana sy hanorina tanana vaovao isika ho modely aty amin’ny ranomasina Indiana izay atomboka amin’ity taona ity ihany. Ho mpandresy amin’ny lafiny rehetra ny Malagasy. Ampiray sy ampitambatra ny Malagasy aho. Tsy ny eto antananarivo ihany no hisitraka fa hapetraka ny fanamby fa hisitraka izany ny any amin’ny faritra. Apetraka ny governora hisolo ny lehiben’ny faritra. Izy ireo no hitarika ny asa goavana. Omentsika fitaovana manokana fanamboaran-dalana ny faritra rehetra. Ho lasa 23 ny faritra. Tsy ekeko ny gaboraraka. Tsy azo ekena ny fanaovana tolotrasa kanefa tsy  nisy asa notanterahina akory. Ady amin’ny kolikoly sy fitsarana marina tsy mitanila. Tsy ekeko ny fitsabahana amin’ny raharaha fitsarana.

    Tsy fandriampahalemana. Vahaolana koa ampitomboina ny isan’ny mpitandro filaminana. Ho vatsiana fitaovana mendrika manaraka ny toetrandro ny foloalindahy sy mpitandro filaminana. Handalo eto ny santionany amin’ny fitaovana tsy mataho-bala. Fankahalana fanaratsiana fisaraham-bazana hahilika izany.

  • 18 Jan. 2019 - 08:14-

    Passation à Iavoloha. Selon l’article 48 de la constitution “La passation officielle du pouvoir se fait entre le Président sortant et le Président nouvellement élu.” Il n’est nullement indiqué que c’est le président démissionnaire ou le président intérimaire. La passation se fera officiellemen ce vendredi 18 janvier. Selon la rumeur la passation se fera entre le président Rajaonarimampianina qui a démis de ses fonctions présidentielles en septembre 2018 et le président Rajoelina. Si cela se fera cela veut dire une passation des dossiers de janvier 2014 à septembre 2018. Qu’en sera-t-il des dossiers durant l’intérim ? Y aura-t-il une autre cérémonie de passation ce vendredi aussi ?


  • 09 Jan. 2019 - 08:42-

    Le FFKM présente ses vœux au Président de la République p.i. Les représentants du Conseil Chrétien des Eglises (FFKM), sont venus présenter les vœux de nouvel an au Président de la République p.i, Rivo Rakotovao, au palais d’Ambohitsorohitra, le 8 janvier 2019. Le Président en exercice de la FFKM a évoqué lors de la rencontre l’importance de la période que traverse le pays à l’heure actuelle, et n’a pas manqué de souligner l’union dans la prière pour la marche du pays ; il a aussi mis en relief la noble mission et les responsabilités qui incombent au Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao, et invoqué la bénédiction divine à son endroit ainsi qu’à sa famille.

  • 07 Jan. 2019 - 14:16-

    Jours fériés de 2019. Mardi 1er Janvier, Vendredi 8 Mars : Journée de la Femme. Vendredi 29 Mars : Jour des martyrs 1947. 21 Avril : Pâques ; 22 Avril : Lundi de Pâques. Mercredi 1er Mai : Fête du travail. 30 Mai : Ascension. 4 Juin : L'Aïd el Fitr. 9 Juin : Pentecôte ; 10 Juin : Lundi de Pentecôte. 26 Juin : Fête de l'Indépendance. 11 Aout : L'Aïd el kebir ou Aïd-al-adha. 15 Août : Assomption. Vendredi 1er Novembre : Toussaint. 25 Décembre : Noël.

Du même auteur

societe
societe

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité