logo
Lakroan'i Madagasikara
Conjoncture

Des faits montrent l’insécurité où on voit l’Exécutif défait

Razafindramanitra il y a 2 années

Gendarmes tués, casernes attaquées, civils mutilés… Arrêtons-là l’énumération macabre. Chaque jour qui passe nous livre son lot d’atrocités. L’insécurité n’a plus de frontières : villes ou campagnes, à domicile ou en plein air, tous égaux devant cette calamité.

Des faits montrent l’insécurité où on voit l’Exécutif défait
Foroches à Antananarivo. Ce 18 août, un gendarme livre aux journalistes cette information. On a toujours entendu dire que les foroches sévissent à Antsiranana. Aussi, cette déclaration venant des responsables des forces de l’ordre ne peut que nous interpeller. Les foroches ? Ce sont ces jeunes ados de 12 à 15 ans qui agissent dans la ville d’Antsiranana. Ils conjuguent au présent viol et vol. Ils agressent passants et résidents. Jeunes sans foi ni loi. Pourquoi cette migration ? On ignore les raisons de cette présence. On s’étonne.

 

Les gendarmes nous ont aussi informés, au début du mois d’août, de l’existence d’une bande de 600 individus qui s’apprêtent à semer le chaos à Antananarivo. L’information en elle-même fait froid au dos. Les gendarmes indiquent que ces mercenaires arrivent par vague de dix individus. Venant des régions. “Ils sont équipés d’armes blanches, à savoir des machettes et des couteaux. Des chauffeurs de taxi-brousse ont affirmé que certains de ces hommes armés sont déjà sur place” précise le colonel Florens Rakotomahanina, commandant de la Circonscription de la gendarmerie d’Antananarivo en même temps leader de l’Emmo-far. L’information est-elle véridique ? Comment peut-on douter de l’information venant des agents des forces de l’ordre ? L’existence de ce doute montre combien la confiance aux forces de l’ordre n’est plus totale. Normale si cette confiance n’est plus là depuis l’affirmation que Remenabila sera pris d’ici peu. Déclaration faite en 2011. Des années après, on ignore si Remenabila est toujours en vie ou non. Les forces de l’ordre ont failli à leur promesse (lors de l’opération Tandroka). Promesse tenue du temps de la Transition dira-ton. Promesse quand même. De même, pour cette histoire toute récente d’opération “coup d’arrêt”. Les forces de l’ordre annoncent qu’ils vont agir. Les “dahalo” ne sont pas fous ou sourds. Après l’annonce effectuée par les responsables des forces de l’ordre, ils ont laissé le champ libre à ces envoyés spéciaux de l’Etat. Une fois l’opération “coup d’arrêt” stoppée (retrait des forces de l’ordre), les “dahalo” ont repris la maîtrise du terrain. Tout récemment, ils ont tué un chef de la brigade de gendarmerie et son adjoint. Le bilan macabre fait état de 13 dahalos tués au cours d’un autre affrontement entre bandits et gendarmes soutenus par les villageois. Le premier affrontement qui a vu les deux gendarmes abattus s’est déroulé à Tranomaro (près d’Amboasary-sud). Lors de cet affrontement les dahalos étaient au nombre de 80 à peu près. Le second affrontement s’est passé à Mahaly. Cette fois-ci, les dahalos se comptaient par centaine. Les gendarmes n’étaient que six. Depuis le début de l’année deux “camps” de gendarmerie ont été attaqués par une foule en colère, l’un à Sambava dans la région Sava et l’autre dans la région Vakinankaratra. Aucun lien entre ces deux attaques. On pet rendre honneur aux gendarmes d’avoir défendus les personnes qi étaient sous leur protection au détriment de leurs familles. Toutefois, on voit dans ces exemples la défaillance de l’autorité de l’Etat représenté par les gendarmes.

 

Mara Niarisy, au nom des députés élus dans le sud ont dénoncé la façon d’agir des forces de l’ordre. “On n’annonce pas aux bandits qu’on va surveiller tel endroit à telle heure” s’insurge-t-il. Par ailleurs, il a rappelé que l’envoi des forces de l’ordre ne suffisait pas. Il fallait associer à cet envoi des décisions annexes, comme l’interdiction de convoyer des zébus par camion durant le temps des opérations.

 

 

En ville comme en campagne

 

Cela se passe à des centaines de kilomètre du centre de prise de décision. On peut comprendre le retard des réactions de l’Exécutif. Mais quand en pleine ville, de jour comme de nuit, les bandits peuvent agir à leur guise on ne peut que conclure que l’Exécutif est défait. Aucune explication ne peut satisfaire cette défaillance des forces de l’ordre en ville. La victoire contre l’insécurité passe forcément par l’adhésion populaire. La légitimité reçue après les élections ne s’est pas transformée en autorité morale et garantir cette adhésion populaire. Les nombreuses absences du chef de l’Etat, l’absence de personnalité des premiers responsables des forces de l’ordre (intérieur, sécurité publique, gendarmerie, forces armées…) donnent de l’audace aux bandits. Ils s’enhardissent face à l’incapacité des responsables à traduire en justice les gros bonnets (trafics de bois de rose….) et arrêter les kidnappeurs (un autre aspect de l’insécurité actuelle).Y a pas à dire ces faits récents comme passé lointain nous montrent que montrent que l’insécurité s’incruste en ville comme en campagne et où on voit l’Exécutif défait et défaillant ne protégeant pas les biens et les personnes.

 

Tout récemment, on a vu un billeteur de la Commune urbaine de Toamasina qui a été attaqué et tué sur le perron du Palais de la ville. En pleine ville et en plein jour. Il avait en sa possession plus de 55 millions d’ariary représentant la paie des employés de la commune. Les bandits savaient à la minute près son programme. Ils l’ont attendu. L’employé s’est débattu. Les bandits lui ont tiré deux balles à la tête. On a vu un peu plus haut les mésaventures des représentants de l’Etat central. Ici on l’exemple des employés d’une collectivité décentralisée. Point de protection rapprochée. Bis repetita : “ l’Exécutif défait et défaillant ne protégeant pas les biens et les personnes tout comme les responsables des collectivités décentralisées”. Pour le cas particulier de l’employé de la commune urbaine de Toamasina, on ne peut que s’étonner du fait de déposer de l’argent liquide dans les locaux de la municipalité la veille d’un long week-end. L’attaque contre le billeteur s’était déroulée le 14 août vers midi. Des défaillances manifestes…

 

Milliardaire et simples gens au même plan

 

On constate que les malfaiteurs ne font plus la différence entre milliardaires et pauvres gens. Les riches comme les pauvres sont victimes des pickpockets dans les marchés. De même, le kidnapping n’est plus réservé aux gens riches. Des familles démunies récemment ont été victimes d’un kidnapping qui s’est mal fini. On voit sur les panneaux publicitaires géants, actuellement à Antananarivo comme à Toamasina, des affiches offrant une récompense de 40 000 000 ariary à toute personne permettant de retrouver un karana qui a été kidnappé depuis 5 semaines. Et l’Ambassade de l’inde s’y met. Elle demande, diplomatiquement, aux responsables malagasy d’assurer la protection des karanas. Une séance de travail s’est effectuée entre l’ambassade et les forces de l’ordre en vue de renforcer la protection des ressortissants karana.

 

Notre société devient violente. On remarque des violences physiques à longueur de journée. Il suffit de lire les pages d’accueil des quotidiens, voire leur Une, pour s’en convaincre : viol, vol, attaque à main armée, attaque par bande, dahalo… Il y a aussi les violences verbales exprimées per nos politiciens : des menaces directes ou voilées, convocation aux forces de l’ordre, plaintes… tant d’exemples qui ne plaident pas en la faveur du Fampihavanana qu’on claironne. Une notion galvaudée. A méditer.

 

(En dernière minute avant l’insertion de cet article, on sait que le gouvernement a été convoqué par les députés sur cette question d’insécurité. Une demande d’explication… A suivre)

Partager l'article:

Votre réaction?

Commbien font 4 + 2? (security question)

Lakroa en direct
  • 23 Jan. 2017 - 13:25-

    Concours NewcoPark 2017. NewcoPark, en partenariat aec JCI Iarivo et ESSCA, lance la 4ème édition du Concours de création d’entreprises. Ce concours de business model a pour vocation de promouvoir la création d’entreprises start-up dans le pays. NewcoPark est une ong qui a pour vocation de soutenir l'entrepreneuriat en Afrique. Il est à rappeler que les éditions antérieures, à Madagsaikara, ont été effectuée en collaboration avec ISCAM d'Antananarivo. Pour cette édition, le concours aura lieu le 21 mars 2017 à l’ESSCA Antanimena. L’inscription est ouverte sur http://www.newcopark.com/ .

  • 23 Jan. 2017 - 13:17-

    Iegap. L’association Industrial Engineering Group from Antsiranana Polytechnic ou Iegap est une association à but non lucratif créée sous l’ordonnance N°60.133 du 03/10/60. Elle a pour but de : 1-Regrouper tous les Ingénieurs sortant de l’Ecole Polytechnique d’Antsiranana depuis sa création ; 2- Apporter des améliorations pour le développement de l’Ecole ; 3- Participer pleinement au développement rapide et durable de la nation surtout dans le domaine de l’industrie ; 4- Créer un domaine d’entraide, d’échange d’informations, connaissance et expérience entre les membres. On compte plus 1300 ingénieurs sortants de l’Ecole polytechinques d’Antsiranana et 300 membres actifs au sein de l’Iegap.

  • 23 Jan. 2017 - 13:14-

    Election du président de l’Iegap. Les membres de l’association Industrial Engineering Group from Antsiranana Polytechnic ou Iegap vont tenir leur Assemblée général ordinaire et en même temps une assemblée générale élective pour élire le 11 février 2017 leur président et les membres du nouveau bureau. Un comité d’élection est mis en place pour assurer le bon déroulement de cette élection. Le comité est présidé par Rakotomanana Heriniaina. Quatre candidats sont en lice pour le poste de président dont deux vice-présidents sortants. L’élection peut se faire soit au Le Pavé le jour même ou en ligne. Les intéressés peuvent se connecter sur le site de l’association : http://www.iegap.mg/iegap.

  • 16 Jan. 2017 - 12:49-

    Date des examens du Baccalauréat.- Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique a communiqué les dates des examens du baccalauréat session 2017. Le baccalauréat d’Enseignement supérieur général débutera le lundi 24 juillet 2017. En ce qui concerne le baccalauréat technologique et le baccalauréat professionnel et technique les épreuves débuteront le lundi 24 juillet 2017 pour les épreuves d’enseignement général (1ère série) et le lundi 31 juillet 2017 pour les épreuves d’enseignement technique et technologique (2ème série). http://www.mesupres.gov.mg/IMG/jpg/Bacc2017-ConfPress.jpg

  • 16 Jan. 2017 - 12:47-

    Inscription aux examens du baccalauréat. Les registres d’inscription aux examens du baccalauréat sont ouverts depuis ce lundi 16 janvier 2017 à 8 heures auprès des directeurs de l’Office et services du baccalauréat de chaque Université et seront clôturés le vendredi 31 mars 2017 à 18 heures. Les droits d’inscription sont fixés comme suit : quinze mille ariary pour les candidats d’école ; cinquante mille ariary pour les candidats libres ; cent mille ariary pour les candidats de nationalité étrangère ayant fait leur scolarité à Madagasikara. http://www.mesupres.gov.mg/IMG/jpg/Bacc2017-ConfPress.jpg

  • 13 Jan. 2017 - 07:49-

    Région Anosy. Le chef de Région Anosy était l’invité de la RNM. Il a présentéle bilan des actions de la région durant l’année 2016. Mais aussi les perspectives pour l’année 2017. On sait que les actions concrètes vont se poursuivre comme le soutien des collectivités décentralisées par exemple la dotation de matériel. Le 3 janvier 2017 le Chef de Régio a commencé la distribution de table banc. La première fournée 20 tables-bancs pour l’epp Tanambao dans le Cisco Tolagnaro, une école symbolique pour le chef de région.

  • 13 Jan. 2017 - 06:50-

    France-Afrique. Le 27ème Sommet France-Afrique se tient le 13 au 14 janvier dans la Capitale Malienne, sous la thématique “Le partenariat, la paix et l’émergence”. Madagasikara va participer pleinement à ce sommet. Le Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier représente la personne du Président de la République de Madagasikara. A la tête de la délégation malagasy, il quittera Antananarivo dans la matinée du vendredi 13 janvier. Ce Sommet devrait permettre de faire émerger de nouvelles mesures afin de favoriser l’éducation et la formation professionnelle, l’innovation et la numérisation pour favoriser la diversification économique et l’accès au financement pour favoriser la transformation économique (source : Primature).

  • 12 Jan. 2017 - 13:09-

    Salon de l’étudiant. MadaJeune organise un salon de l’étudiant dédié spécialement aux étudiants qui ont échoué aux différents concours organisés par les différents établissements publics (universités, instituts…). Ce salon de janvier dure deux jours. Il a ouvert ses portes ce 12 janvier 2017 et se déroule au Palais des Sports de Mahamasina de 9 heures à 17 heures. 25 établissements participent à ce salon. Pour les organisateurs du salon, l’objectif est de bien informer les bacheliers pour qu’ils puissent bien s’orienter. L’entrée dans ce salon est gratuite.

  • 12 Jan. 2017 - 06:51-

    Séisme : Un séisme a été de magnitude 5,5 a secoué la Grande Ile dans la nuit du mercredi 11 janvier 2017 au jeudi 12 janvier vers 1h07mn. L’épicentre du séisme est situé à la longitude 46,62 et la latitude 20,1 du côté de Betafo.  Date & time: Wed, 11 Jan 22:06:59 UTC Magnitude: 5.4, Depth: 10.0 km, https://www.volcanodiscovery.com/earthquakes/quake-info/1545154/M5-Wed-11-Jan-Madagascar.html

  • 12 Jan. 2017 - 06:50-

    PCA de l’OMNIS. Le Conseil des Ministres du mercredi 11 janvier 2017, au Palais d’Etat d’IAVOLOHA a par décret nommé Monsieur  Rabeharisoa Erick, Président du Conseil d’Administration de l’Office des Mines Nationales et des Industries Stratégiques.

  • 11 Jan. 2017 - 12:38-

    Financement parallèle se confirme. Maharavo Doudou, au nom du DFP, Dinika ho Fanavotam-Pirenena, lance un cri d’alarme. Pour le DFP, le pouvoir actuel se tourne vers le financement parallèle. Maharavo relève deux signes principaux : d’une part, la persistance des bruits de remaniement et d’autre part, la venue prochaine de Recep Tayyip Erdogan, président en exercice de la Turquie. Le remaniement, s’il y a ne peut que retarder l’arrivée des financements traditionnels. La Turquie elle-même n’est pas encore admise au sein de l’Union Européenne aussi la venue du président de pays est un pied de nez aux bailleurs traditionnels.

  • 10 Jan. 2017 - 07:54-

    Rentrée scolaire second trimestre.  Le 1er février 2016 le Ministère de l’Education Nationale a publié l’arrêté N°2647/2016-MEN fixant les calendriers scolaires relevant de son ressort pour l’année scolaire 2016-2017. Selon cet arrêté, la rentrée scolaire pour le second trimestre a commencé le 9 janvier 2017 et se terminera le vendredi 7 avril 2017. Les journées des écoles auront lieu les 15, 16 et 17 février 2017. Les vacances de Pâques s’étaleront du samedi 8 avril au mardi 18 avril 2017.

  • 09 Jan. 2017 - 09:02-

    1 milliard d’ariary. Ce 7 janvier, au Ministère des Affaires Etrangères, les Ministres Wang Yi et Atallah Béatrice ont signé un mémorandum d’entente. Ce document concerne les relations bilatérales, et porte sur les domaines de l’agriculture, les Infrastructures, la pèche, les transports et l’Industrie. Par ailleurs, il a été annoncé que la République Populaire de Chine remettra prochainement à Madagascar deux bateaux garde-côtes, et financera également, à hauteur d’un milliard d’ariary, la réhabilitation des bâtiments du Ministère malgache des affaires étrangères.

  • 09 Jan. 2017 - 09:01-

    Madagascar-Chine. Le Ministre des Affaires Etrangères de la République Populaire de Chine, Wang Yi, est en visite officielle à Madagasikara. Il a été reçu par le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, le 7 janvier au Palais d’Iavoloha. « Vous êtes le premier invité d’honneur de cette année à Madagasikara, et je vous souhaite la bienvenue » a déclaré le Président de la République à son hôte. La visite officielle du Ministre Wang Yi à Madagasikara est la première effectuée par un Chef de la diplomatie chinoise dans la Grande Île depuis le début des relations en 1973.

  • 03 Jan. 2017 - 09:11- Vœux à Iavoloha. Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a reçu au cours de la matinée de ce 2 janvier les vœux des entités et des organismes rattachés à la Présidence (le Cabinet de la Présidence de la République, le Secrétariat Général de la Présidence, la Grande Chancellerie) ainsi que ceux du Gouvernement. « Démontrer et convaincre par le travail, redoubler d’efforts face aux nombreux défis à relever au cours de cette année nouvelle 2017 » : c’est le message fort du Chef de l’Etat lors de ces présentations de vœux. Les dirigeants du parti HVM sont également venus à Iavoloha présenter les vœux de nouvel an au Président Hery Rajaonarimampianina.
  • 03 Jan. 2017 - 09:11-

    Vœux à Mahazoarivo. Des membres du Gouvernement se sont rendus le 2 janvier, au Palais de Mahazoarivo, pour présenter leurs vœux au Premier ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier. Les proches collaborateurs du Premier ministre au sein de la Primature ont également adressé leurs meilleurs vœux pour cette année 2017. Le Premier Ministre en retour leur adressé ses remerciements et ses encouragements dans leurs missions respectives.

  • 03 Jan. 2017 - 07:49-

    Retraite des fonctionnaires à 65 ans. Le Ministère des Finances et du Budget, porte à la connaissance du grand public qu’à partir de 2017, l’âge de la retraite des fonctionnaires est fixé à 65 ans. Cette décision a été prise afin de combler la caisse de prévoyance de la retraite. Les responsables de ce Ministère font savoir que bon nombre d’institutions et entreprises étatiques ne versent pas régulièrement les cotisations de retraite de leurs salariés de ce fait l’Etat verse 290 milliards d’ariary par an pour combler le gap.

  • 02 Jan. 2017 - 08:53-

    www.lakroa.mg vous souhaite bonne année 2017 avec le signe de Croix. Le catéchisme de l’Église catholique enseigne que « le signe de la Croix nous fortifie dans les tentations et dans les difficultés » et précise que, pour ce faire, le chrétien commence sa journée, ses prières et ses actions par le signe de croix. Et ceux qui se signent, réaffirment symboliquement deux points de foi essentiels : d’une part la Sainte Trinité - Père, Fils et Saint- Esprit - et le salut de l’humanité entière par la croix du Christ. Chacun accueille ainsi la croix dans sa vie et accepte de s’unir au sacrifice d’amour de Jésus qui vient sauver le monde.

  • 02 Jan. 2017 - 07:36-

    Firariantsoa. Ny www.lakroa.mg dia faly miarahaba anao mpiara-dia sy miray aina eto tratry ny taona 2017. Enga anie ka  ho taona misakelika ny soa, mibaby ny raitra, mitrotro ny tsara ary miloloha ny maneva ity taona 2017 dieny ety ampiandohana ka hatrany ampiafarana eo ambany fitahian'Andriamanitra mahefa ny zavatra rehetra.

  • 30 Dec. 2016 - 14:25-

    Opus Dei Fiderana. Lors d’une conférence de presse effectuée ce 30 décembre 2016, Rasolofoniaina Félicien, directeur de publication, a annoncé la parution prochaine d’un magazine cultuel. Il a présenté le numéro 0 de ce magazine. Le magazine est un bimensuel en quadrichromie avec 32 pages. Malgré son appellation Opus Dei ce magazine n’a aucune relation avec l’institution Opus Dei. Selon le rédacteur en chef, Rakotomanana Richardson, il y a actuellement 290 associations cultuelles mais aucun support pour grand public ne parlant que de religion. L’équipe conceptrice de Opus Dei Fiderana veut combler ce vide.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

societe
societe
Publicité