logo
Lakroan'i Madagasikara
Ordre des journalistes

Une élection dans le désordre !

Léonie Rakotobe il y a 2 années

Le deuxième tour de l'élection du président de l'OJM, Ordre des Journalistes de Madagasikara, a été reporté sine die. Les membres de la commission des 25 bureaux sont en réunion à Maibahoaka (Antananarivo) ce 22 novembre. en attendant voici une vision publiée dans Lakroa du 16 novembre 2014.

Une élection dans le désordre !
Le journalisme n’est pas épargné par la crise comme tous les autres secteurs. Mais au lieu d’une élection des membres du bureau de l’Ordre des journalistes de Madagascar (OJM) pour restaurer… l’ordre, on s’achemine vers un nouveau désordre.

 

Ralliement subjective à un camp politique, corruption, manque de professionnalisme de certains journalistes, militantisme politique, etc. Les mots pour dire les maux du journalisme sont nombreux. Le journalisme traverse une crise depuis longtemps déjà. L’élection des 15 membres du bureau de l’Ordre des journalistes de Madagascar (OJM) devrait ramener l’ordre dans ce métier. Mais le premier tour organisé le 8 novembre n’a pas permis à l’un des 5 candidats à la présidence de l’Ordre de rafler la majorité.

Pire, les résultats sont controversés puisque la commission électorale a désigné comme finalistes pour le second tour Gérard Rakotonirina (Basy Vava) et Tahirimanitra Ralambomahay (alias Lambo Tahiri de la Gazette de la Grande Ile), alors que le décompte des voix aurait finalement donné comme gagnants Hervé Rakotozanany (Radio Don Bosco) et Gérard Rakotonirina.


 

Le désordre au lieu de l’ordre

 

Au lieu de ramener l’ordre dans un Ordre des journalistes en désordre depuis 10 ans, l’élection du 8 novembre sème la zizanie dans le monde du journalisme. Des rumeurs courent sur des pratiques pas très catholiques qui se sont exercées sur des journalistes des régions. Des suspicions pèsent sur l’honnêteté de certains membres de la commission électorale, sans parler d’intérêts croisés où politique et intérêts économiques à la fois publics et privés se mélangent.

Les avis sont maintenant partagés. Les uns prônent l’annulation des résultats du 1er tour. Le candidat Lambo Tahiri a déclaré que les futurs élus de l’Ordre issus d’un scrutin entaché d’importantes irrégularités n’auraient ni légitimité ni autorité pour assumer leur rôle. Il se prononce ainsi pour l’annulation de l’élection. Johary Ravoajanahary, journaliste de la TVM est du même avis et demande à des journalistes expérimentés comme Fano Rakotondrazaka (représentant des journalistes au sein de la CENI-T) de prendre le relais pour présider l’organisation d’une nouvelle élection. Notons que deux membres de la commission électorale ont démissionné lorsque cette structure a reconnu ses erreurs dans le décompte des voix, quelques jours après le scrutin.


 

 De la poigne pour restaurer l’ordre

 

A l’heure où nous mettons sous presse, l’on ne sait plus si le 2nd tour va se tenir le 15 ou le 19 novembre ou si on va s’acheminer vers l’annulation des résultats du 1er tour. Quoi qu’il en soit, la présidence de l’Ordre des journalistes de Madagascar exige du caractère et de la poigne. Si le décompte de la commission est bon et si Gérard Rakotonirina, un journaliste plutôt discret et formateur, va être au 2nd tour, dispose-t-il de ces atouts ? Car en face, il n’y a pas que l’Etat qui essaie régulièrement de museler la presse. Il y a aussi les patrons de presse qui semblent se donner le mot pour proposer des salaires de misère aux journalistes. Certes, tous les organes de presse ne sont pas riches, mais même les médias qui marchent bien affichent des salaires démotivants. De quoi favoriser la corruption de journalistes.

D’autres défis attendent aussi l’OJM. On peut citer l’encadrement des jeunes générations. Car outre la défense du métier, l’Ordre est appelé à améliorer le professionnalisme des journalistes. Des jeunes entrent dans le métier et la plupart n’ont guère de bagages pour affronter le monde du journalisme. D’ailleurs, leur niveau est souvent à déplorer. L’imbrication malsaine du journalisme dans la politique politicienne et/ou dans les affaires de certains propriétaires d’organes de presse, est également un autre problème. Bref, plusieurs défis attendent le futur bureau de l’OJM.



Vers un boycott

 

Si on revient sur le profil des candidats, Hervé Rakotozanany a à peu près le même profil que Gérard Rakotonirina : il est discret et peu connu des jeunes générations des journalistes. Or, celles-ci constituent la plus importante cohorte du métier. Et si l’Ordre entend restaurer l’ordre, le bureau et surtout son président ont besoin d’expériences plus riches et variées dans les relations avec les journalistes, les patrons de presse, l’Etat, les bailleurs… Entre les deux hommes donc, le cœur des journalistes devra balancer ce 15 ou ce 19 novembre si ce calendrier tient la route. Mais d’ores et déjà, de nombreux journalistes ont déclaré qu’ils boycotteraient le 2nd tour.

Quant aux autres candidats, ils n’ont pas démérité. Soava Andriamarotafika est connu de presque toutes les générations de journalistes en activité ou à la retraite, que ce soit dans la capitale ou en province. Son défunt père, un nationaliste au sens noble du terme, l’a éduqué dans le journalisme et l’esprit de la défense du corps des journalistes. Quant à Joël Ralaivaohita, ce jeune journaliste riche d’une dizaine d’années d’expériences, est issu du rang des médias créés par l’ex-président Ravalomanana. Il est connu pour son intégrité et son éthique malgré son attachement à ce dernier.


 

Une campagne inéquitable

 

Joël Ralaivaohita a utilisé un avion pour mener sa campagne électorale. D’autres ont pris des vols d’Air Madagascar alors que certains n’avaient pas les moyens d’organiser de nombreux déplacements dans les régions. En fait, ce financement inéquitable n’a pas donné à certains candidats la possibilité d’expliquer leurs projets et par la même occasion, il ne leur a pas donné les mêmes chances de remporter l’élection. Pour la première fois dans l’histoire de l’OJM, la campagne électorale a vu le déploiement de moyens importants.

Cette situation semble donner foi aux rumeurs comme quoi tel candidat serait celui de l’Etat, tel autre serait celui d’une formation politique, etc. Une éventuelle immixtion de l’Etat dans l’élection de l’OJM n’étonne pas. Depuis plus d’une décennie, il a essayé de contrôler l’Ordre pour l’affaiblir et annuler l’esprit de défense du métier. Il y a plus ou moins réussi.


 

Quid des patrons de presse ?

 

Pour la première fois aussi, l’élection de l’OJM a connu, même à un niveau différent, quelques vicissitudes des élections politiques. On peut citer l’existence de candidats d’Etat, une campagne électorale inéquitable, la présence d’électeurs affublés d’une carte de presse mais qui ne sont pas des journalistes, etc. La crise du métier est loin de se résorber. Elle est également liée à la position complexe de la grande majorité des patrons de presse.

Si l’Etat veut être encensé par les journalistes et éviter leurs critiques, des patrons de presse ont des intérêts dans la politique ou vice versa et nuisent ainsi à la qualité du travail de leurs journalistes. D’autres se conduisent en hommes d’affaires alors que le journalisme n’est pas que chiffre d’affaires. C’est une question d’éthique, d’objectivité, de professionnalisme…

Partager l'article:

Votre réaction?

Commbien font 3 + 7? (security question)

Lakroa en direct
  • 23 Jan. 2017 - 13:17-

    Iegap. L’association Industrial Engineering Group from Antsiranana Polytechnic ou Iegap est une association à but non lucratif créée sous l’ordonnance N°60.133 du 03/10/60. Elle a pour but de : 1-Regrouper tous les Ingénieurs sortant de l’Ecole Polytechnique d’Antsiranana depuis sa création ; 2- Apporter des améliorations pour le développement de l’Ecole ; 3- Participer pleinement au développement rapide et durable de la nation surtout dans le domaine de l’industrie ; 4- Créer un domaine d’entraide, d’échange d’informations, connaissance et expérience entre les membres. On compte plus 1300 ingénieurs sortants de l’Ecole polytechinques d’Antsiranana et 300 membres actifs au sein de l’Iegap.

  • 23 Jan. 2017 - 13:14-

    Election du président de l’Iegap. Les membres de l’association Industrial Engineering Group from Antsiranana Polytechnic ou Iegap vont tenir leur Assemblée général ordinaire et en même temps une assemblée générale élective pour élire le 11 février 2017 leur président et les membres du nouveau bureau. Un comité d’élection est mis en place pour assurer le bon déroulement de cette élection. Le comité est présidé par Rakotomanana Heriniaina. Quatre candidats sont en lice pour le poste de président dont deux vice-présidents sortants. L’élection peut se faire soit au Le Pavé le jour même ou en ligne. Les intéressés peuvent se connecter sur le site de l’association : http://www.iegap.mg/iegap.

  • 16 Jan. 2017 - 12:49-

    Date des examens du Baccalauréat.- Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique a communiqué les dates des examens du baccalauréat session 2017. Le baccalauréat d’Enseignement supérieur général débutera le lundi 24 juillet 2017. En ce qui concerne le baccalauréat technologique et le baccalauréat professionnel et technique les épreuves débuteront le lundi 24 juillet 2017 pour les épreuves d’enseignement général (1ère série) et le lundi 31 juillet 2017 pour les épreuves d’enseignement technique et technologique (2ème série). http://www.mesupres.gov.mg/IMG/jpg/Bacc2017-ConfPress.jpg

  • 16 Jan. 2017 - 12:47-

    Inscription aux examens du baccalauréat. Les registres d’inscription aux examens du baccalauréat sont ouverts depuis ce lundi 16 janvier 2017 à 8 heures auprès des directeurs de l’Office et services du baccalauréat de chaque Université et seront clôturés le vendredi 31 mars 2017 à 18 heures. Les droits d’inscription sont fixés comme suit : quinze mille ariary pour les candidats d’école ; cinquante mille ariary pour les candidats libres ; cent mille ariary pour les candidats de nationalité étrangère ayant fait leur scolarité à Madagasikara. http://www.mesupres.gov.mg/IMG/jpg/Bacc2017-ConfPress.jpg

  • 13 Jan. 2017 - 07:49-

    Région Anosy. Le chef de Région Anosy était l’invité de la RNM. Il a présentéle bilan des actions de la région durant l’année 2016. Mais aussi les perspectives pour l’année 2017. On sait que les actions concrètes vont se poursuivre comme le soutien des collectivités décentralisées par exemple la dotation de matériel. Le 3 janvier 2017 le Chef de Régio a commencé la distribution de table banc. La première fournée 20 tables-bancs pour l’epp Tanambao dans le Cisco Tolagnaro, une école symbolique pour le chef de région.

  • 13 Jan. 2017 - 06:50-

    France-Afrique. Le 27ème Sommet France-Afrique se tient le 13 au 14 janvier dans la Capitale Malienne, sous la thématique “Le partenariat, la paix et l’émergence”. Madagasikara va participer pleinement à ce sommet. Le Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier représente la personne du Président de la République de Madagasikara. A la tête de la délégation malagasy, il quittera Antananarivo dans la matinée du vendredi 13 janvier. Ce Sommet devrait permettre de faire émerger de nouvelles mesures afin de favoriser l’éducation et la formation professionnelle, l’innovation et la numérisation pour favoriser la diversification économique et l’accès au financement pour favoriser la transformation économique (source : Primature).

  • 12 Jan. 2017 - 13:09-

    Salon de l’étudiant. MadaJeune organise un salon de l’étudiant dédié spécialement aux étudiants qui ont échoué aux différents concours organisés par les différents établissements publics (universités, instituts…). Ce salon de janvier dure deux jours. Il a ouvert ses portes ce 12 janvier 2017 et se déroule au Palais des Sports de Mahamasina de 9 heures à 17 heures. 25 établissements participent à ce salon. Pour les organisateurs du salon, l’objectif est de bien informer les bacheliers pour qu’ils puissent bien s’orienter. L’entrée dans ce salon est gratuite.

  • 12 Jan. 2017 - 06:51-

    Séisme : Un séisme a été de magnitude 5,5 a secoué la Grande Ile dans la nuit du mercredi 11 janvier 2017 au jeudi 12 janvier vers 1h07mn. L’épicentre du séisme est situé à la longitude 46,62 et la latitude 20,1 du côté de Betafo.  Date & time: Wed, 11 Jan 22:06:59 UTC Magnitude: 5.4, Depth: 10.0 km, https://www.volcanodiscovery.com/earthquakes/quake-info/1545154/M5-Wed-11-Jan-Madagascar.html

  • 12 Jan. 2017 - 06:50-

    PCA de l’OMNIS. Le Conseil des Ministres du mercredi 11 janvier 2017, au Palais d’Etat d’IAVOLOHA a par décret nommé Monsieur  Rabeharisoa Erick, Président du Conseil d’Administration de l’Office des Mines Nationales et des Industries Stratégiques.

  • 11 Jan. 2017 - 12:38-

    Financement parallèle se confirme. Maharavo Doudou, au nom du DFP, Dinika ho Fanavotam-Pirenena, lance un cri d’alarme. Pour le DFP, le pouvoir actuel se tourne vers le financement parallèle. Maharavo relève deux signes principaux : d’une part, la persistance des bruits de remaniement et d’autre part, la venue prochaine de Recep Tayyip Erdogan, président en exercice de la Turquie. Le remaniement, s’il y a ne peut que retarder l’arrivée des financements traditionnels. La Turquie elle-même n’est pas encore admise au sein de l’Union Européenne aussi la venue du président de pays est un pied de nez aux bailleurs traditionnels.

  • 10 Jan. 2017 - 07:54-

    Rentrée scolaire second trimestre.  Le 1er février 2016 le Ministère de l’Education Nationale a publié l’arrêté N°2647/2016-MEN fixant les calendriers scolaires relevant de son ressort pour l’année scolaire 2016-2017. Selon cet arrêté, la rentrée scolaire pour le second trimestre a commencé le 9 janvier 2017 et se terminera le vendredi 7 avril 2017. Les journées des écoles auront lieu les 15, 16 et 17 février 2017. Les vacances de Pâques s’étaleront du samedi 8 avril au mardi 18 avril 2017.

  • 09 Jan. 2017 - 09:02-

    1 milliard d’ariary. Ce 7 janvier, au Ministère des Affaires Etrangères, les Ministres Wang Yi et Atallah Béatrice ont signé un mémorandum d’entente. Ce document concerne les relations bilatérales, et porte sur les domaines de l’agriculture, les Infrastructures, la pèche, les transports et l’Industrie. Par ailleurs, il a été annoncé que la République Populaire de Chine remettra prochainement à Madagascar deux bateaux garde-côtes, et financera également, à hauteur d’un milliard d’ariary, la réhabilitation des bâtiments du Ministère malgache des affaires étrangères.

  • 09 Jan. 2017 - 09:01-

    Madagascar-Chine. Le Ministre des Affaires Etrangères de la République Populaire de Chine, Wang Yi, est en visite officielle à Madagasikara. Il a été reçu par le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, le 7 janvier au Palais d’Iavoloha. « Vous êtes le premier invité d’honneur de cette année à Madagasikara, et je vous souhaite la bienvenue » a déclaré le Président de la République à son hôte. La visite officielle du Ministre Wang Yi à Madagasikara est la première effectuée par un Chef de la diplomatie chinoise dans la Grande Île depuis le début des relations en 1973.

  • 03 Jan. 2017 - 09:11- Vœux à Iavoloha. Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a reçu au cours de la matinée de ce 2 janvier les vœux des entités et des organismes rattachés à la Présidence (le Cabinet de la Présidence de la République, le Secrétariat Général de la Présidence, la Grande Chancellerie) ainsi que ceux du Gouvernement. « Démontrer et convaincre par le travail, redoubler d’efforts face aux nombreux défis à relever au cours de cette année nouvelle 2017 » : c’est le message fort du Chef de l’Etat lors de ces présentations de vœux. Les dirigeants du parti HVM sont également venus à Iavoloha présenter les vœux de nouvel an au Président Hery Rajaonarimampianina.
  • 03 Jan. 2017 - 09:11-

    Vœux à Mahazoarivo. Des membres du Gouvernement se sont rendus le 2 janvier, au Palais de Mahazoarivo, pour présenter leurs vœux au Premier ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier. Les proches collaborateurs du Premier ministre au sein de la Primature ont également adressé leurs meilleurs vœux pour cette année 2017. Le Premier Ministre en retour leur adressé ses remerciements et ses encouragements dans leurs missions respectives.

  • 03 Jan. 2017 - 07:49-

    Retraite des fonctionnaires à 65 ans. Le Ministère des Finances et du Budget, porte à la connaissance du grand public qu’à partir de 2017, l’âge de la retraite des fonctionnaires est fixé à 65 ans. Cette décision a été prise afin de combler la caisse de prévoyance de la retraite. Les responsables de ce Ministère font savoir que bon nombre d’institutions et entreprises étatiques ne versent pas régulièrement les cotisations de retraite de leurs salariés de ce fait l’Etat verse 290 milliards d’ariary par an pour combler le gap.

  • 02 Jan. 2017 - 08:53-

    www.lakroa.mg vous souhaite bonne année 2017 avec le signe de Croix. Le catéchisme de l’Église catholique enseigne que « le signe de la Croix nous fortifie dans les tentations et dans les difficultés » et précise que, pour ce faire, le chrétien commence sa journée, ses prières et ses actions par le signe de croix. Et ceux qui se signent, réaffirment symboliquement deux points de foi essentiels : d’une part la Sainte Trinité - Père, Fils et Saint- Esprit - et le salut de l’humanité entière par la croix du Christ. Chacun accueille ainsi la croix dans sa vie et accepte de s’unir au sacrifice d’amour de Jésus qui vient sauver le monde.

  • 02 Jan. 2017 - 07:36-

    Firariantsoa. Ny www.lakroa.mg dia faly miarahaba anao mpiara-dia sy miray aina eto tratry ny taona 2017. Enga anie ka  ho taona misakelika ny soa, mibaby ny raitra, mitrotro ny tsara ary miloloha ny maneva ity taona 2017 dieny ety ampiandohana ka hatrany ampiafarana eo ambany fitahian'Andriamanitra mahefa ny zavatra rehetra.

  • 30 Dec. 2016 - 14:25-

    Opus Dei Fiderana. Lors d’une conférence de presse effectuée ce 30 décembre 2016, Rasolofoniaina Félicien, directeur de publication, a annoncé la parution prochaine d’un magazine cultuel. Il a présenté le numéro 0 de ce magazine. Le magazine est un bimensuel en quadrichromie avec 32 pages. Malgré son appellation Opus Dei ce magazine n’a aucune relation avec l’institution Opus Dei. Selon le rédacteur en chef, Rakotomanana Richardson, il y a actuellement 290 associations cultuelles mais aucun support pour grand public ne parlant que de religion. L’équipe conceptrice de Opus Dei Fiderana veut combler ce vide.

  • 30 Dec. 2016 - 08:30-

    Carte grise biométrique 2. La date limite pour le changement de la carte grise ancienne version en carte grise biométrique a été prolongée jusqu’au 31 mars 2017. Par une affiche apposée sur la porte principale d’entrée au bureau du Faritany Ambohidahy le service du Centre d’immatriculation de l’ex-faritany d’Antananarivo porte à la connaissance du grand public et principalement des intéressés que la distribution des numéros ne reprendra que le 9 février 2017. Ainsi, jusqu’à cette date, le service ne traitera que les dossiers reçus avant le 28 décembre 2017 ou les numéros distribués avant cette date.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

monde
monde
Publicité