logo
Lakroan'i Madagasikara
Analyse politique

Démocratie et mondialisation (1) : vers une approche territoriale

Arsène Rabarison il y a 5 années

Nous publions ci-après la première partie d'un un essai provenant d'un lecteur de www.lakroa.mg. Bonne lecture.

Démocratie et mondialisation (1) : vers une approche territoriale
Les progrès réalisés en matière de démocratie sont soutenus par des avancées en matière de pratiques participatives dans plusieurs pays. Divers mécanismes sont en effet expérimentés en vue d’associer les populations et les organisations sociales à la gestion publique locale. Ces mécanismes vont de la publicité des sessions, largement consacrée par les législations nationales, aux périodes de débats et de concertation entre assemblées et populations, à travers diverses formules.

 

A la vague d’enthousiasme engendrée par la multiplication des transitions démocratiques en Afrique a succédé une période de désillusion profonde. Non seulement, la mise en place de régimes démocratiquement élus n’a pas sorti l’Afrique du marasme économique, mais le processus s’est révélé réversible. Ceci se propose de tirer le bilan de cinq décennies d'expérience démocratique à Madagasikara, qui paradoxalement reste très largement méconnue et sous-estimée. Quelle est la portée des changements intervenus dans le mode de régulation politique? Les mécanismes démocratiques ne risquent-ils pas d’être dévoyés par la montée des tensions communautaires, notamment ethniques ? La démocratie malgache est – t – elle une fausse image de celle des pays développés ou c’est une simple copie-collé d’une démocratie indépendamment de la volonté populaire ?

 

Plus largement, les principes de la représentation démocratique, au-delà de leurs aspects formels, sont-ils compatibles avec les fondements culturels et identitaires qui régissent les structures sociales à Madagascar ?

 

Rappelons à toutes fins utiles les caractères d’un système démocratique :

  • un système de représentation, avec des partis politiques et des groupes de défense d’intérêts qui soient opérationnels ;
  • un système électoral garantissant des élections libres et non entachées d’irrégularités, ainsi que le suffrage universel ;
  • un système d’équilibre reposant sur la séparation des pouvoirs, avec une branche judiciaire et une branche législative indépendantes ;
  • une société civile active, à même de contrôler les actions du gouvernement et des entreprises privées, et de proposer des modes différents de participation politique ;
  • des médias libres et indépendants ;
  • un contrôle effectif des civils sur l’armée et les autres forces de sécurité.

 

 

Une première tentative de démocratisation dans les années 70

«La démocratie c’est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple ».

Dans ce cas, si la démocratie est le pouvoir du peuple (ou gouvernement) par le peuple pour le peuple, il est nécessaire de se poser les questions suivantes : 

 

Qui est le peuple? 

Comment le peuple a-t-il créé son gouvernement?

Le peuple peut-il gouverner? 

 

À première connaissance, la démocratie s’apparente à une idéologie ou un mode de gouvernance qui symbolise le développement de l’Occident. Il ne semble pas avoir trouvé sa place à Madagascar, vu les récentes histoires politiques de la Grande Île.

 

La République démocratique de Madagasikara, dite également République démocratique malgache ouDeuxième République de Madagasikara, est lerégime politiqueen place à Madagasikara en 1975 ; et d'inspirationsocialiste, le régime a été considéré comme apparenté aux régimes de typecommuniste, et comme faisant partie du « bloc communiste » du continent africain voulant instaurer une démocratie propre à la mentalité et la réalité sociale et économique malgache.

 

LaConstitutionadoptée le21décembre1975 a mis en place le Parlement qui avait été rétabli sous la forme d'une Assemblée nationale populaire (chambre basse) et d'un Conseil suprême de la Révolution (chambre haute), et la fonction de Premier ministreréapparaît ; la République démocratique malgache est proclamée le30décembre1975.

 

Madagasikara est le premier pays africain a opté le régime démocratique suivi d’un régime socialiste axé sur le développement rationnel et sans intervention extérieure.

 

Cercle plus que vicieux

L’enchaînement est donc mécanique. Chaque régime tenté par le vertige de l’absolutisme et de la cleptomanie se verra immanquablement rappelé à l’ordre par des mouvements de rue. Certains « analystes », se trompant sûrement d’époque pour avoir gardé leur raisonnement au temps de l’âge des cavernes, se gargarisent et se glorifient de cette forme de « démocratie directe ».

Puis, toute action entraînant une réaction, les coups d’état sont stoppés par la seule méthode possible : la répression. La devise de notre république en 2002 nous dit : patrie, liberté, progrès. Mais la pratique de notre démocratie se décline hélas ainsi : mauvaise gouvernance – coup d’état – répression. Sommes-nous bien sûrs que c’est le genre de Nation dont nous voulons pour nos enfants : sentiment d’impunité des dirigeants, sentiment d’autorisation de putsch pour n’importe quel opposant impatient, permis de tuer sous prétexte de défense de la légalité ?

Qui a donc la responsabilité de briser en premier ce cercle plus que vicieux ? Comment faire en sorte que les dirigeants appliquent réellement les principes de bonne gouvernance économique et démocratique ? Comment faire en sorte que les opposants soient enfin capables de se baser sur des projets de société, et non sur des coups d’État ? Comment s’assurer que l’exercice de la politique devienne (enfin) respectable ? Comment rédiger une Constitution qui ne soit plus à géométrie variable, pour que chaque dirigeant successif ? Comment faire en sorte que les résultats des élections s’imposent à tous, ainsi que la durée des mandats ? Comment garantir que les forces de sécurité aient pour mission de protéger les biens et les personnes, et non de servir de garde prétorienne à des apprentis dictateurs ?


Une démocratie éventuelle et loin d’être appliquée

Madagasikara disposait déjà, à l’époque des royaumes malgaches, de sa propre démocratie, une démocratie acceptait par tout le monde et pour tout le monde. Le «dina», un sorte de contrat social entre le peuple et les dirigeants et qui avait régi le système politique et social du pays. Le dina encadre à la fois dirigeants et dirigés. Personne n’avait été au dessus du dina. Malheureusement, plus tard, nous avons tenté la démocratie occidentale, une démocratie image de la mondialisation. Actuellement, on est toujours sur le point de la tenter en vain. Revenir aux sources est cependant une option envisageable. Toutefois, avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, la culture occidentale a métamorphosé la pensée et le comportement des Malgaches, particulièrement ceux qui vivent dans les zones urbaines

 

Pour tout le monde, sans exception, la démocratie demeure le concept tant désiré mais qui semble être hors de la portée des dirigeants malgaches et nombre des élus ne connaissent même pas ce qu’est la démocratie suivant la définition d’Abraham Lincoln.

 

La démocratie à Madagasikara est superficielle et insignifiante. On l’annonce mais on ne l’a jamais appliquée, on l’a dit dans des discours politiques et dans des discours de propagandes mais on n’a jamais expliqué son application réelle dans notre société. Force est de reconnaître qu’au niveau de l’opinion, en dépit de cet échec, il y a cette soif réelle de démocratie.

 

Certainement, elle est influencée par les discours politiques et les actualités occidentales. On se demande toutefois, combien de Malgaches connaissent le sens exact de ce mot. Pour certains, la démocratie, c’est le fait de pouvoir étaler librement sa petite marchandise sur le trottoir, le fait de tirer sa charrette à n’importe quelle heure de la circulation. Pour d’autres, c’est de pouvoir exprimer son opinion sur la place de la démocratie d’Ambohijatovo ou dans les autres places de démonstration de force dans les chefs lieux de districts et voire communes.

Par Arsène Rabarison (octobre 2014)


la suite prochainement :

 

 

La mondialisation : une vision territoriale

 

Depuis le début des années 1990, la « mondialisation » désigne une nouvelle phase dans l’intégration planétaire des phénomènes économiques, financiers, écologiques et culturels. Un examen attentif montre que ce phénomène n’est ni linéaire ni irréversible.

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 16 Oct. 2019 - 09:10-

    Catéchisme aux Philippines. Le gouvernement philippin a décidé d’introduire l’enseignement de la religion catholique dans les écoles publiques de l’archipel. Une initiative saluée par l’épiscopat local.

  • 16 Oct. 2019 - 08:00-

    Lozam-pifamoivozana teny amin'ny RN4. Nijanona nanampy ary nitondra ireo maratra mafy ao Maevatànana ny miaramila ao amin'ny ZRPS DELTA ny 15 oktobra raha nahita lozam-pifamoivozana tamin'iny lalam-pirenena faha efatra iny. Mpilalao basket avy any Mahajanga ireto niharam-boina ireto ary fa tsy nisy ny aina nafoy.

  • 15 Oct. 2019 - 12:15-

    Programme du championnat national basketball U18. Au gymnase couvert :

    08h00: AKAMASOA Analamanga # SERASERA Vakinankaratra (F)

    09h30: COSPN2 Atsinanana # TAMIFA Amoron'i Mania (F)

    11h00: ASCUT Atsinanana # FANDRASA Haute Matsiatra (F)

    12h30: FFPRO BCTM Vakinakaratra # ASCUT Atsinanana (G)

    14H00: DCA Diana # ASBM V7V (G)

    15H30: ASE Atsimo Andrefana # MFB-BBCM Menabe (F)

    16h30: FANDREFIALA Analamanga # FFPRO BCTM Vakinakaratra (F)

    18h00: SGPI Sava # SERASERA Vakinankaratra (G)

    19h39: TBC Atsimo Andrefana # AS FANANOLAHY Atsimo Atsinanana (G)

  • 15 Oct. 2019 - 07:50-

    Démission de Domenico Giani. Le Pape accepte la démission du commandant de la gendarmerie vaticane faisant suite à la diffusion illicite d’un communiqué signé par le commandant de la gendarmerie vaticane au sujet de la suspension « par précaution » de plusieurs employés du Vatican. Le Pape François apprécie un geste «qui lui fait honneur».

  • 14 Oct. 2019 - 07:22-

    14 octobre 1958 Proclamation de la République malgache. « En vertu des pouvoirs donnés à notre Congrès par l'article 76 de la Constitution française et l'article premier de l'ordonnance du Général de Gaulle, j'ai l'honneur de proclamer que Madagascar est un Etat et que cet Etat est une République dans la Communauté prévue par la Constitution du 4 octobre 1958 » telle est la proclamation effectuée par le Président Zafimahova, président du Congrès des assemblées provinciales, le 14 octobre 1958, à 10h 50. Le Congrès a approuvé la proclamation de la République malgache par 208 voix pour, zéro contre et 26 abstentions, 6 membres étant absents.

  • 11 Oct. 2019 - 13:34-

    Prix Nobel de la Paix 2019. Le prix Nobel de la paix 2019 a été attribué ce 11 octobre au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali pour son travail important en faveur de la réconciliation, de la solidarité et de la justice sociale. Le prix vise également à reconnaître l'ensemble des acteurs œuvrant pour la paix et la réconciliation en Éthiopie et dans les régions de l'Afrique de l'Est et du Nord-Est. Abiy Ahmed Ali a lancé des réformes importantes qui donnent à de nombreux citoyens l'espoir d'une vie meilleure et d'un avenir meilleur. Le Comité Nobel norvégien estime que les efforts d'Abiy Ahmed méritent aujourd'hui d'être reconnus et méritent d'être encouragés.

  • 10 Oct. 2019 - 13:44-

    1468 médecins. Le Président de la République Malgache, Andry Rajoelina s’est participe à la 6ème conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Il a déclaré que "le pays manque cruellement d’infrastructures médicales et celles qui existent sont vétustes. Avec seulement 2 lits d’hôpitaux pour 10.000 habitants, les malades doivent parcourir de longues distances pour atteindre un centre de santé. Par ailleurs, nous comptons 1.428 médecins sur l’île, soit 8,6 médecins pour 100.000 habitants en zone urbaine, et 1 médecin pour 350.000 habitants en zone rurale."

  • 09 Oct. 2019 - 08:40-

    Résultats du championnat national U16 garçons et filles. Voici les résultats du mardi 8 octobre :

    TERRAIN N°01

    (F) SEPA BONGO(27) # SBBC(17)

    (G) FBCA(40) # DTSC(70)

    (G) FANDRASA(64) # 2BC(73)

    (F) ASLFA(46) # JCBA(40)

    (G) BCF A/M(59) # ASCUT(56)

    (G) ASBM(47) # BCTAM(78)

  • 09 Oct. 2019 - 08:10-

    Administrateur apostolique du diocèse d’Ambanja. Le pape François vient de nommer Mgr Benjamin Ramaroson comme administrateur apostolique du diocèse d’Ambanja. Suite à cette nomination il adresse le message suivant : "Je confie cette nouvelle mission très lourde pour moi à vos prières, mais comme souligne l’homélie du dimanche dernier, apprenons à dire oui avec une foi même très petite comme un grain de moutarde nous pourrons déplacer une montagne. Implorez avec la Ste Vierge cette foi minime. Union de prières avec Marie Mère de Dieu et avec Bx Lucien Botovasoa."

  • 08 Oct. 2019 - 10:19-

    Organisation du Baccalauréat deuxième session. Selon Blanche Richard, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, les concepteurs des sujets du baccalauréat deuxième session exceptionnelle sont entrés en conclave depuis ce 7 octobre 2019. Si pour la conception des sujets d’une session de baccalauréat ordinaire il faut 40 jours pour le faire cette fois-ci les concepteurs doivent rédiger les sujets dans l’urgence pour être prêts disponibles le 23 octobre 2019.

  • 08 Oct. 2019 - 10:11-

    Baccalauréat deuxième session. Le président de la République lors de son intervention télévisée a expliqué qu’une deuxième session du baccalauréat sera organisé. Cette 2ème Session dite ‘deuxième session exceptionnelle’ sera organisée du 23 au 26 octobre 2019 sur tout l’ensemble du territoire malgache. Tous les candidats et candidates recalés qui ont été présents lors de la session du 30 septembre pourront participer à cette deuxième session.

  • 08 Oct. 2019 - 07:43-

    Le MEDEF à Iavoloha. Le Président Andry Rajoelina a reçu une délégation du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF) ce 7 octobre 2019 au Palais d'État d'Iavoloha. Le Chef d'État a rassuré les représentants du MEDEF sur les efforts fournis par l'État malagasy pour la sécurisation des investissements et la mise en place de cadres juridiques stables. Ceci se traduisant par la lutte contre la corruption, la simplification des procédures et plus de transparence. Ce déplacement fait suite à la visite officielle du Président de la République en France au mois de mai dernier.

  • 07 Oct. 2019 - 09:15-

    Feon'i Lakroa. Rohy hanarahana ny fandaharana Feon'i Lakroa, vokarin'ny gazety Lakroa, gazetin'ny Fivondronamben'ny Eveka eto Madagasikara, nandeha ny 1 oktobra 2019 https://youtu.be/_GrIpKvZ4EI

  • 07 Oct. 2019 - 08:52-

    Demande du Pape François. Le pape François demande aux baptisés de prier pour le Synode sur l’Amazonie, « événement ecclésial important », qui s’est ouvert ce 6 octobre 2019. Lors de l’angélus place Saint-Pierre, après la messe d’inauguration du Synode, le pape a souhaité « qu’il soit vécu dans la communion fraternelle et dans la docilité à l’Esprit Saint ».

  • 07 Oct. 2019 - 07:47-

    Fihaonan’ny tanora tamin’ny Papa Fransoa teny Soamandrakizay. Lahateny nataon’i Fulgence Razakarivony, M.S, fiarahabana ny Papa Fransoa.

    Fihaonan’ny tanora tamin’ny Papa Fransoa teny Soamandrakizay. Lahateny nataon’i Mgr Fulgence Razakarivony, M.S, fiarahabana ny Papa Fransoa. Mgr Fulgence Razakarivony, M.S, dia evekan’Ihosy ary filohan’ny Vaomieran’ny Eveka momba ny asa fanirahana ataon'ny lahika.    https://www.lakroa.mg/item-1907_articles_dossier_18-lahateny-nataonai-fulgence-razakarivony-ms-fiarahabana-ny-papa-fransoa.html

  • 05 Oct. 2019 - 11:02-

    Fihaonan’ny tanora tamin’ny Papa Fransoa, teny nentin’i Vavy Elyssa. Nekendraza, tanora vavy 21 taona avy ao amin’ny diosezin’i Maintirano, no nisolotena ny tanora vavy nandritra ny fihaonan’ny tanora tamin’ny Papa Fransoa. Ity ny rohy ahitanao ny lahateny nataony : https://www.lakroa.mg/item-1904_articles_dossier_18-ny-fijoroana-vavaolombelona-nataonai-vavy-elyssa.html

  • 05 Oct. 2019 - 11:01-

    Fihaonan'ny tanora tamin'ny Papa Fransoa, teny nentin’i Rova Sitraka. Rova Sitraka Ranarison, tanora lahy 27 taona avy ao amin’ny disitrikan’Ambatolampy, no nisolotena ny tanora lahy nandritra ny fihaonan’ny tanora tamin’ny Papa Fransoa. Ity ny rohy ahitanao ny lahateny nataony. https://www.lakroa.mg/item-1903_articles_dossier_18-ny-fijoroana-vavaolombelona-nataonai-rova-sitraka.html

  • 04 Oct. 2019 - 06:59-

    Des urgences. Le Conseil du gouvernement du mercredi 2 octobre 2019  au Palais d’Etat de Mahazoarivo nous indique certaines urgences.

    Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Accord pour la demande de dérogation à titre exceptionnel sur le délai de publication de l’avis d’appel d’offres relatif à la fourniture et livraison de 3000 tonnes de dolomie pour la Direction d’Appui à la Production Végétale (DAPV).

    Ministère de l’énergie, de l’eau et des hydrocarbures. Accord pour la demande de dérogation pour tous les travaux en adduction d’eau potable à réaliser dans le cadre du PIP 2019.

    Ministère de la communication et de la culture. Accord pour la réduction du délai de publicité d’avis d’appel d’offre en passation de marché concernant les travaux de réhabilitation.

  • 02 Oct. 2019 - 09:57-

    Fête de saint François. Le pape François participera à une célébration de la Création qui se tiendra dans les jardins du Vatican le jour de la Fête de saint François le 4 octobre 2019, à 12h30, indique le Saint-Siège trois jours plus tôt. A cette occasion, le Synode pour l’Amazonie (6-27 octobre) sera consacré au Poverello d’Assise.

  • 27 Sep. 2019 - 07:47-

    Nomination du nouveau directeur de Cabinet civil de la Présidence. Le Conseil des ministres qui s’est tenu au Palais d’Ambohitsorohitra (et non d’Iavoloha) le mercredi 25 septembre 2019, sur proposition du Président de la République a approuvé la nomination de Ranoromaro Lova Hasinirina, au poste de directeur de cabinet civil de la Présidence.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité