logo
Lakroan'i Madagasikara
Histoire

La Première guerre mondiale et la position du Saint-Siège dans les conflits

P. Bernard Ardura © Innovative Media Inc. il y a 3 années

« Si l’histoire est maîtresse de vie, l’Europe a les moyens de comprendre que la paix et la coexistence pacifique dans la solidarité sont les seules voies possibles pour construire son avenir », explique le P. Bernard Ardura, O. Praem., président du Comité Pontifical des Sciences Historiques, qui vient de présenter au Vatican un colloque sur les initiatives les initiatives de paix du Saint-Siège à l’occasion de la Première guerre mondiale.

La Première guerre mondiale et la position du Saint-Siège dans les conflits
Le colloque aura lieu les 15 et 16 octobre à Rome sur le thème : "Les catholiques et le Saint-Siège pendant la Première guerre mondiale". L’accès est libre (Aula San Pio X, via della Conciliazione, et l’Académie de Hongrie, via Giulia 1).

Le P. Ardura explique les enjeux aux lecteurs de Zenit, notamment « la position du Saint-Siège dans les conflits ».

Zenit -  Pourquoi ce colloque ?

P. Bernard Ardura - Le Comité Pontifical des Sciences Historiques, fondé par Pie XII en 1954, voici soixante ans, pour permettre au Saint-Siège d’être présent dans les organisations internationales chargées d’étudier les questions historiques, organise ce Colloque International, en coopération ace l’Académie de Hongrie à Rome et la Commission Internationale d’Études du Christianisme.

L’ouverture du colloque aura lieu mercredi 15 octobre à 16h00 en présence du Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État, et se poursuivra le 16 octobre dans l’Aula San Pio X, Via della Conciliazione 5, avec entrée Via dell’Ospedale. La dernière journée, vendredi 17, se déroulera au siège de l’Académie de Hongrie à Rome, via Giulia 1.

Après un siècle de recherches, d’études et de publications sur la Première guerre mondiale, il est utile que le Saint-Siège invite les meilleurs spécialistes de ce conflit pour revisiter, en quelque sorte, l’historiographie construite autour de l’événement, pour en faire une relecture, avec le bénéfice d’un plus grand recul et surtout pour essayer de mieux comprendre les différents facteurs ayant abouti à ce que le Pape Benoît XV a qualifié , en son temps, de « massacre inutile ». L’historien n’est pas un juge, c’est un chercheur qui tente de comprendre en étayant les faits établis de preuves documentaires.

Quelles sont les grandes lignes du programme?

À côté des historiens représentant les pays belligérants, qui nous feront comprendre comment le conflit fut vécu par leurs concitoyens et comment furent accueillies ou non les initiatives de paix du Saint-Siège, nous tenterons de mieux comprendre les dynamiques de plusieurs secteurs de la société en guerre.

De notre point de vue, il est important d’analyser les initiatives de saint Pie X au début de la guerre et de Benoît XV en 1917, ainsi que les réactions des catholiques et des autres croyants face à ces tentatives pour conjurer, puis limiter le conflit.

Nous étudierons le comportement des aumôniers militaires qui partagèrent la vie et les épreuves des hommes dans les tranchées, ainsi que l’œuvre d’assistance assurée par des religieux et religieuses pour servir la Patrie et l’œuvre accomplie par l’Ordre de Malte et la Croix Rouge.

Souvent oubliées par les études sur la Première guerre mondiale, les femmes restées seules dans les campagnes et dans les villes où étaient concentrées les industries d’armement, ont assuré un travail qui a profondément modifié leur rôle dans la société.

Cette guerre est qualifiée de « mondiale » : à travers les colonies, les populations de tous les continents furent concernées, mais la guerre a aussi eu des conséquences sur les missions animées par des religieux qui rentrèrent dans leurs pays respectifs, laissant seuls les missionnaires plus âgés et les religieuses. Ensuite, le traité de paix provoqua une redistribution de la carte des colonies et donc du personnel missionnaire.

Plusieurs interventions seront réservées à des historiens qui ont étudié des États à majorité protestante et orthodoxe.

Nous souhaitons également faire mieux comprendre l’essence de la position du Saint-Siège dans les conflits, surtout lorsque les combattants sont chrétiens, voire catholiques. Nous voulons expliquer que le Saint-Siège ne revendique pas tant une certaine « neutralité », mais plutôt une réelle « impartialité », en manifestant son intérêt pour la paix et en offrant sa contribution pour créer les conditions d’une vie digne, pacifique et solidaire.

Benoît XV qui n'a pas réussi à freiner les belligérants, mais la diplomatie vaticane s’est engagée pour la paix pendant tout le XXe s., sans se laisser décourager par les échecs apparents…

La diplomatie vaticane s’est employée, tout au long du XXe s. et à promouvoir la paix, malgré de nombreux échecs. Que l’on pense aux tentatives infructueuses de Pie X à l’aube de la Première guerre mondiale, de Benoît XV en 1917, de Pie XI et de Pie XII avant et pendant la Deuxième guerre mondiale, de Jean-Paul II pour conjurer la guerre en Irak...

Une seule fois, un pape du XXe siècle a été écouté : Jean XXIII dans la crise des missiles de Cuba, lorsqu’il a suggéré à Kennedy et Krouchtchev de retirer simultanément leurs navires de guerre en position de combat autour de Cuba. Les deux chefs d’État ont écouté le pape et nous ont évité la troisième guerre mondiale, la première de l’ère atomique.

Malgré les insuccès, la politique vaticane ne s’est jamais résignée et poursuit inlassablement la recherche de la paix, car rappelait Paul VI devant l’assemblée générale des Nations Unies, l’Église catholique est porteuse, depuis deux millénaires, d’un message de paix, et le pape n’est-il pas le représentant par excellence, du Prince de la Paix, qui a dit : « Bienheureux les artisans de paix » ?

Quel message ce colloque veut-il adresser à l'Europe qui célèbre tant le centenaire de cette première guerre mondiale? Et pour le monde qui semble engagé dans une "troisième guerre mondiale" par soubresauts tragiques?

A compter de la guerre franco-prussienne de 1870, l’Europe a connu jusqu’en 1945 une suite de conflits dramatiques au cours desquels l’homme a malheureusement manifesté la partie la plus sordide de sa nature, comme en témoignent les « massacres inutiles » qui ont jalonné la première moitié du XXe s. Cette succession de violences, de punition et d’humiliation du vaincu, qui ont engendré un violent esprit de revanche, démontrent l’inefficacité de la guerre pour résoudre les problèmes. Avec elle tout peut être perdu, selon les mots de Pie XII, tandis qu’avec la paix tout peut être gagné.

L’Europe, grâce à des chrétiens engagés en politique, comme Robert Schuman, Konrad Adenauer et Alcide De Gasperi, connaît actuellement la période de paix la plus longue de toute son histoire. Nous avons maintenant le Conseil de l’Europe, l’Union Européenne, l’Espace Schengen, et tant d’autres organismes au niveau européen, au point qu’une guerre interne à l’Europe nous apparaît comme impossible et que ce qui se passe actuellement en Ukraine nous semble être un cruel anachronisme. Si l’histoire est maîtresse de vie, l’Europe a les moyens de comprendre que la paix et la coexistence pacifique dans la solidarité sont les seules voies possibles pour construire son avenir.

Le monde est parsemé d’une trentaine de foyers de guerre dont les médias parlent plus ou moins, qui devraient maintenir éveillée notre conscience et soutenir notre action en faveur de la paix, car si la paix se conquiert difficilement, la guerre peut s’étendre avec la facilité d’une tache d’huile. Pour cette raison, il est important pour les familles d’être des foyers de paix et de sérénité où l’on fait l’apprentissage des valeurs issues de l’Évangile et notamment de la solidarité. La paix se construit à partir des personnes et des familles.

Avez-vous d'autres projets, des partenariats ?

Au cours de l’année 2015, le Comité Pontifical des Sciences Historiques organisera en collaboration avec l’Université Pontificale du Latran, deux colloques pour commémorer deux importants conciles œcuméniques : Latran IV célébré en 1215 et Vatican II qui s’est conclu en 1965.

Nous prévoyons pour les années à venir un autre colloque pour commémorer la réforme de Luther en 2017 et pour approfondir les conséquences de la Première guerre mondiale en 2018.

Sur le plan des publications, nous publierons en 2015 un volume consacré à l’empereur Constantin, un autre à l’héritage religieux et culturel des saints Cyrille et Méthode, apôtres des Slaves, et un troisième volume consacré à saint Pie X et aux réformes qu’il réalisa entre 1903 et 1914.

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 23 Jun. 2017 - 08:00-

    Appel de la Cua. Julien Andriamorasata, deuxième Adjoint de la Commune urbaine d’Antananarivo, lance un appel à tout un chacun vivant à Antananarivo ou de passage dans la Capitale. Pour la célébration des fêtes nationales, la Commune a effectué des ravalements, des murs entiers ont été repeints pour faire honneur à la Nation. Il souhaite que les résultats de ces efforts ne soient pas réduits à néant après les fêtes. Il demande à ceux qui font la fête la nuit de respecter l’environnement. Il demande aussi aux marchands de revenir rapidement à leur emplacement avant les fêtes.

  • 23 Jun. 2017 - 07:34-

    Forces de changement en réunion. Selon Maharavo Ratolojanahary dit Doudou, les membres au sein du mouvement Forces de changement se réunissent ce 23 juin à Antananarivo. Cette réunion est destinée à remotiver les membres du mouvement avant la célébration de la fête de l’Indépendance. Les groupements des jeunes ayant intégré les Forces de changement affirment donner une importante impulsion au mouvement en participant massivement et activement. On sait que de nombreuses organisations se déclarant de l’opposition ont intégré le mouvement Forces de changement.

  • 22 Jun. 2017 - 06:46-

    Cua et rues coupées. Par la voix Zoé Sarah, une des chargées de mission au sein de la Commune Urbaine d’Antananarivo (Cua), la Cua tient à préciser que les événements entrant dans le cadre ds festivités n’occasionnent pas de coupure des rues. Durant quelques heures des portions de rues sont interdites à la circulation pour permettre la tenue de certains programmes (mini carnaval des enfants, mini marathon, défilés du 26 juin 24 pour la répétition et 26). Les festivités organisées par la Cua elle-même se déroulent sur le parvis de l’Hôtel de ville et n’occasionnent pas de coupure de rue.

  • 20 Jun. 2017 - 08:13-

    Sortie de Malaso 2 en dvd. Après effectuée la projection en salle de Malaso 2 dans plusieurs villes de la Grande Ile, la maison de production Madagascar Island Picture (MIP) lance officiellement ce 20 juin la mise sur le marché du DVD de ce long métrage. Le film est présenté avec des versions sous-titrées en français ou en anglais. Il est à rappeler que les dialogues dans le film sont en dialecte Bara. René Fulgence, producteur et traducteur, explique qu’il veut donner au plus grand nombre de spectateurs la possibilité de comprendre le fil du film.

  • 16 Jun. 2017 - 07:06-

    La Fib nouvelle. Plusieurs raisons favorisent le trafic illicite du zébu dans la Grande Ile. La Fib ou Fiche individuelle de bovidés est souvent pointée du doigt. Le directeur général de l’Imprimerie Nationale, Randriamboavonjy Jean Angelson, avec son équipe a concocté une nouvelle Fib. Les specimens de cette Fibnouvelle sont déjà sur le bureau du directeur général. Il faut attendre l’arrêté de mise en circulation de cette nouvelle fiche. Pour le Dg de l’Imprimerie nationale cette fiche est infalsifiable et permet avec les différents codes couleur et chiffres de savoir immédiatement l’origine d’une fiche.

  • 15 Jun. 2017 - 08:16-

    Les handicapés sensibilisent les transporteurs. Il existe plusieurs groupes de travail au seinde l’ong Lalana pour la mise en pratique du projet dénommé LAMINA (LAlanjotra MIaty ny Namana : Ligne de transport Inclusive). Ce 14 juin, le groupe 4 a sensibilisé les chauffeurs et receveurs de la ligne 146 au terminus près du Mausolée. Pour Rija Randrianarivelo, chef du groupe 4, l’objectif de la sensibilisation est de mobiliser les chauffeurs et receveurs à aider les personnes en situation de handicap et les personnes à mobilité réduite. Ce projet a été lancé en février 2017.

  • 14 Jun. 2017 - 07:35-

    Les pauses dans le calendrier scolaire 2017-2018. Deux pauses sont programmées pour la première partie, à partir du 28 octobre au 5 novembre et à partir du 16 décembre 2017 au 3 janvier 2018. Il y aura la pause pour la Journée des écoles du 21 au 23 février 2018 et des vacances de Pâques du 24 mars 2018 au 2 avril 2018. Il y aura une pause pour cause de Fête Nationale du 23 juin 2018 au 1 juillet 2018. Les grandes vacances débuteront ainsi à partir du 4 août 2018.

  • 14 Jun. 2017 - 07:30-

    Calendrier scolaire 2017-2018. Le Ministère de l’éducation nationale a publié le calendrier scolaire pour l’année 2017-2018. L’année scolaire commencera le 2 octobre 2017 et se terminera le 3 août 2018. La rentrée administrative est fixée au 18 septembre 2017 et la rentrée des enseignants le 25 septembre 2017. La première partie de cette année scolaire commencera le 2 octobre 2017 et se terminera le 15 décembre 2017. La deuxième partie débutera le jeudi 4 janvier 2018 et se terminera le 2 avril 2018. La troisième partie commencera du 3 avril 2018 et se terminera le 3 août 2018.

  • 13 Jun. 2017 - 07:39-

    Portes ouvertes de l’Ispm. L’Institut supérieur polytechnique de Madagascar (Ispm) organise comme chaque ses portes ouvertes. Pour cette année cet événement commencera ce mardi 13 juin et s’étalera jusqu’au samedi 17 juin. Les étudiants (de la première année jusqu’aux étudiants de la cinquième année) montreront aux visiteurs le fruit de la mise en pratique des leçons théoriques transmises tout au long de l’année universitaire. Les visiteurs pourront donner une notation à chaque travail présenté. Il est à rappeler que l’Ispm a ouvert ses portes en 1993 et offre aujourd’hui 6 mentions avec plusieurs parcours.

  • 13 Jun. 2017 - 07:05-

    Ist célèbre ses 25 ans. L’Institut Supérieur d’Antananarivo ou Ist célèbre ses 25 ans tout au long de l’année 2017. Pour les responsables c’est une occasion de lancer de nouveaux défis sous l’arcane de l’excellence et l’innovation. La célébration se déroulera dans la continuité des anniversaires marqués précédemment. Le 25èè anniversaire est placé sous le slogan « Vingt-cinq ans de maturité, clé de développement et prospérité ». Le 25ème anniversaire confirmera ces valeurs. Du 13 au 15 juin, l’Ist organise des portes ouvertes au Pavé. Une des activités programmées pour marquer le jubilé.

  • 13 Jun. 2017 - 06:44-

    Sortie de promotion à l’Ispm. La sortie de la promotion Kanto pour les étudiants en Master 2 a été effectuée ce jeudi 8 juin 2017. Plus de 200 étudiants dans les 6 mentions ont reçu leur diplôme ce jour. La promotion Kanto a comme parrain Dama du groupe Mahaleo et comme marraine Bakoly Razakanavalona fondatrice de la société Manda SA. Pour Razafindrahety Aimée, directrice de l’administration, les sortants de l’Ispm n’ont pas de difficulté pour trouver du travail.  Durant la cérémonie de clôture, elle annoncé avoir rendez-vous avec les responsables d'une grande société  étrangère et a demandé aux étudiants intéressés de transmettre leur CV.

  • 09 Jun. 2017 - 13:27-

    Projet PCT. Le lancement officiel du projet Plan Communal de Transport ou PCT a été effectué ce 2 juin à Anjozorobe avec la signature de la convention de partenariat entre deux Ong (Ong Lalana et Ong Green) et les maires des 15 communes bénéficiaires sises dans le district d’Anjozorobe. Le projet Plan communal de Transport a une durée de 3 ans et cofinancé par l’Union européenne à hauteur de 90% du budget global (donc environ 316 000 euros sur le montant global qui est de 351 000 euros).

  • 09 Jun. 2017 - 13:23-

    Cntemad examen 1er semestre. L’examen du premier semestre au niveau du Cntemad (Centre national de téléenseignement de Madagascar) se déroulera du lundi 12 au 14 juin 2017. Les examens se dérouleront en même temps au niveau des 39 centres du Cntemad. C’est un examen national pour les 8 filières au niveau de centre. Selon Djohary Andrianambinina, les sujets d’examen seront acheminés dans des coffrets munis de cadenas avec code avec les chefs de centre. Les chefs de centre recevront le lundi matin les codes pour offrir leur coffret respectif. Le risque de fuite est ainsi minimisé.

  • 09 Jun. 2017 - 13:23-

    Cntemad examen 1er semestre. Pour le directeur général du Cntemad ((Centre national de téléenseignement de Madagasikara) toutes les convocations des étudiants ont été envoyées en temps voulu. Si des étudiants, pour des raisons particulières, n’ont pas reçu leur convocation ils doivent se déplacer au niveau de leur centre pour demander un duplicata. Les centres sont ouverts le samedi 10 juin pour recevoir les étudiants et les responsables des centres peuvent encore donner ce duplicata le lundi avant l’ouverture des sessions d’examen.

  • 03 Jun. 2017 - 07:34-

    Foire au vin et au fromage. La troisième édition de la « foire au vin et au fromage » a ouvert ses portes ce vendredi 2 juin et jusqu’au 4 juin 2017. Trois jours pour déguster les productions locales et aussi les produits importés en matière vinicole. Il y a pour tous les goûts du blanc moelleux ou blanc sec, du rouge ou du rosé, du vin en apéritif et tant d’autres… Le pays regorge de bons produits comme le vin d’Antsahamasina produit par l’Ecar de Fianarantsoa et à côté les fromages issus du Centre de formation rurale CFR d’Amboasary avec ses différents productions de fromage (tomme, fromage à pizza, ricotta, camembert…).

  • 03 Jun. 2017 - 07:25-

    Timad 2017. La fédération malagasy de judo renoue avec le tournoi international de judo ou Timad. Longtemps mis en veilleuse la fédération tente de relancer ce tournoi. Le Timad 2017 aura comme invité les Réunionnais avec 35 combattants et 2 Mahorais. Les autres combattants de l’Océan Indien se sont désistés (Maurice, Seychelles…). En tout 208 combattants se sont inscrits pour ce tournoi. Si l’ancien Timad n’était destiné qu’aux séniors le Timad nouvelle formule est ouvert aux judokas de la catégorie minime au sénior, homme et dame. Il n’y a pas de combat par équipe ni de catégorie open.

  • 02 Jun. 2017 - 12:45-

    Benja Kely2. Maki Prod suit un sillon. Après Benja Kely voici que cette maison de production offre aux amoureux du cinéma malagasy en général et ceux qui ont aimé Benja Kely la suite de cette histoire. Pour Tovomanana Rabarison, directeur de Maki Prod, il a fallu pas moins de 80 millions d’ariary pour produire ce nouveau film. La première projection du film en salle aura lieu le 5 juin 2017 sur trois salles (ROXY, REX, RITZ). Puis le 18 juin à Tamatave et en juillet à Mahajanga. La sortie du film en DVD n’est pas encore programmée.

  • 02 Jun. 2017 - 07:58-

    Famoriana vahoaka. Ny "Firaisankina ho fanavotana an’i Madagasikara" dia miantso ny vahoaka hanatrika ny famelabelaran-kevitra ataon’izy ireo ny asabotsy 3 jiona 2017 maraina izao ao amin’ny Tranompokonolona Analakely. Ho an’ity rafitra ity dia ny fanoloana ny rafitra fitantanana ny firenena no vahaolana ary miaraka amin’izay koa ny fanesorana ireo tsy tia tanindrazana. Tsapa fa an’ity vondrona nijoro ny volana mey 2017 teo dia ny fanonganana ny fitondrana no lalana ary tsy miara-dia amin’ny vondrona hifampiraharaha amin’ny fitondrana ry zareo. Dia hiarahana manaraka eo ny fizotry ny famoriana vahoaka ho tontosaina io.

  • 02 Jun. 2017 - 07:58-

    Président en RFA. Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, était au Bundestag ce 1er juin afin de participer à la Rencontre Parlementaire Mondialle qui se tient chaque année à Berlin. Etant l’un des chefs d’Etat invités pour cette occasion, le Président Hery Rajaonarimampianina était accompagné des Sénateurs Brigitte Rasamoelina et Pierrot Rajaonarivelo ainsi que des députés Philobert Milavonjy et John Randriarimalala. Lors de l’entretien avec le Président du Bundestag, le Dr Norbert Lammert, le renforcement de la coopération entre les deux pays était à l’ordre du jour, afin que Madagasikara puisse notamment devenir l’un des pôles de l’appui allemand pour le développement.

  • 31 May. 2017 - 07:52-

    Fédération de tennis. L’élection des nouveaux membres dirigeants la fédération de tennis a eu lieu ce 30 mai 2017. Stéphane Rakotondrainibe a été élu avec 6 voix sur 8 votants. L’élection s’est déroulée au Palais des sports. Une élection à huis-clos où même les membres inscrits sur la liste du candidat n’ont pas assisté. Les représentants de deux ligues qui ont fait le déplacement pour participer à cette élection n’ont pas pu assister à l’élection. Ce nouveau président a déjà dirigé la fédération pendant deux années (2010-2012).

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

dossier
dossier
Publicité