logo
Lakroan'i Madagasikara
Histoire

La Première guerre mondiale et la position du Saint-Siège dans les conflits

P. Bernard Ardura © Innovative Media Inc. il y a 3 années

« Si l’histoire est maîtresse de vie, l’Europe a les moyens de comprendre que la paix et la coexistence pacifique dans la solidarité sont les seules voies possibles pour construire son avenir », explique le P. Bernard Ardura, O. Praem., président du Comité Pontifical des Sciences Historiques, qui vient de présenter au Vatican un colloque sur les initiatives les initiatives de paix du Saint-Siège à l’occasion de la Première guerre mondiale.

La Première guerre mondiale et la position du Saint-Siège dans les conflits
Le colloque aura lieu les 15 et 16 octobre à Rome sur le thème : "Les catholiques et le Saint-Siège pendant la Première guerre mondiale". L’accès est libre (Aula San Pio X, via della Conciliazione, et l’Académie de Hongrie, via Giulia 1).

Le P. Ardura explique les enjeux aux lecteurs de Zenit, notamment « la position du Saint-Siège dans les conflits ».

Zenit -  Pourquoi ce colloque ?

P. Bernard Ardura - Le Comité Pontifical des Sciences Historiques, fondé par Pie XII en 1954, voici soixante ans, pour permettre au Saint-Siège d’être présent dans les organisations internationales chargées d’étudier les questions historiques, organise ce Colloque International, en coopération ace l’Académie de Hongrie à Rome et la Commission Internationale d’Études du Christianisme.

L’ouverture du colloque aura lieu mercredi 15 octobre à 16h00 en présence du Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État, et se poursuivra le 16 octobre dans l’Aula San Pio X, Via della Conciliazione 5, avec entrée Via dell’Ospedale. La dernière journée, vendredi 17, se déroulera au siège de l’Académie de Hongrie à Rome, via Giulia 1.

Après un siècle de recherches, d’études et de publications sur la Première guerre mondiale, il est utile que le Saint-Siège invite les meilleurs spécialistes de ce conflit pour revisiter, en quelque sorte, l’historiographie construite autour de l’événement, pour en faire une relecture, avec le bénéfice d’un plus grand recul et surtout pour essayer de mieux comprendre les différents facteurs ayant abouti à ce que le Pape Benoît XV a qualifié , en son temps, de « massacre inutile ». L’historien n’est pas un juge, c’est un chercheur qui tente de comprendre en étayant les faits établis de preuves documentaires.

Quelles sont les grandes lignes du programme?

À côté des historiens représentant les pays belligérants, qui nous feront comprendre comment le conflit fut vécu par leurs concitoyens et comment furent accueillies ou non les initiatives de paix du Saint-Siège, nous tenterons de mieux comprendre les dynamiques de plusieurs secteurs de la société en guerre.

De notre point de vue, il est important d’analyser les initiatives de saint Pie X au début de la guerre et de Benoît XV en 1917, ainsi que les réactions des catholiques et des autres croyants face à ces tentatives pour conjurer, puis limiter le conflit.

Nous étudierons le comportement des aumôniers militaires qui partagèrent la vie et les épreuves des hommes dans les tranchées, ainsi que l’œuvre d’assistance assurée par des religieux et religieuses pour servir la Patrie et l’œuvre accomplie par l’Ordre de Malte et la Croix Rouge.

Souvent oubliées par les études sur la Première guerre mondiale, les femmes restées seules dans les campagnes et dans les villes où étaient concentrées les industries d’armement, ont assuré un travail qui a profondément modifié leur rôle dans la société.

Cette guerre est qualifiée de « mondiale » : à travers les colonies, les populations de tous les continents furent concernées, mais la guerre a aussi eu des conséquences sur les missions animées par des religieux qui rentrèrent dans leurs pays respectifs, laissant seuls les missionnaires plus âgés et les religieuses. Ensuite, le traité de paix provoqua une redistribution de la carte des colonies et donc du personnel missionnaire.

Plusieurs interventions seront réservées à des historiens qui ont étudié des États à majorité protestante et orthodoxe.

Nous souhaitons également faire mieux comprendre l’essence de la position du Saint-Siège dans les conflits, surtout lorsque les combattants sont chrétiens, voire catholiques. Nous voulons expliquer que le Saint-Siège ne revendique pas tant une certaine « neutralité », mais plutôt une réelle « impartialité », en manifestant son intérêt pour la paix et en offrant sa contribution pour créer les conditions d’une vie digne, pacifique et solidaire.

Benoît XV qui n'a pas réussi à freiner les belligérants, mais la diplomatie vaticane s’est engagée pour la paix pendant tout le XXe s., sans se laisser décourager par les échecs apparents…

La diplomatie vaticane s’est employée, tout au long du XXe s. et à promouvoir la paix, malgré de nombreux échecs. Que l’on pense aux tentatives infructueuses de Pie X à l’aube de la Première guerre mondiale, de Benoît XV en 1917, de Pie XI et de Pie XII avant et pendant la Deuxième guerre mondiale, de Jean-Paul II pour conjurer la guerre en Irak...

Une seule fois, un pape du XXe siècle a été écouté : Jean XXIII dans la crise des missiles de Cuba, lorsqu’il a suggéré à Kennedy et Krouchtchev de retirer simultanément leurs navires de guerre en position de combat autour de Cuba. Les deux chefs d’État ont écouté le pape et nous ont évité la troisième guerre mondiale, la première de l’ère atomique.

Malgré les insuccès, la politique vaticane ne s’est jamais résignée et poursuit inlassablement la recherche de la paix, car rappelait Paul VI devant l’assemblée générale des Nations Unies, l’Église catholique est porteuse, depuis deux millénaires, d’un message de paix, et le pape n’est-il pas le représentant par excellence, du Prince de la Paix, qui a dit : « Bienheureux les artisans de paix » ?

Quel message ce colloque veut-il adresser à l'Europe qui célèbre tant le centenaire de cette première guerre mondiale? Et pour le monde qui semble engagé dans une "troisième guerre mondiale" par soubresauts tragiques?

A compter de la guerre franco-prussienne de 1870, l’Europe a connu jusqu’en 1945 une suite de conflits dramatiques au cours desquels l’homme a malheureusement manifesté la partie la plus sordide de sa nature, comme en témoignent les « massacres inutiles » qui ont jalonné la première moitié du XXe s. Cette succession de violences, de punition et d’humiliation du vaincu, qui ont engendré un violent esprit de revanche, démontrent l’inefficacité de la guerre pour résoudre les problèmes. Avec elle tout peut être perdu, selon les mots de Pie XII, tandis qu’avec la paix tout peut être gagné.

L’Europe, grâce à des chrétiens engagés en politique, comme Robert Schuman, Konrad Adenauer et Alcide De Gasperi, connaît actuellement la période de paix la plus longue de toute son histoire. Nous avons maintenant le Conseil de l’Europe, l’Union Européenne, l’Espace Schengen, et tant d’autres organismes au niveau européen, au point qu’une guerre interne à l’Europe nous apparaît comme impossible et que ce qui se passe actuellement en Ukraine nous semble être un cruel anachronisme. Si l’histoire est maîtresse de vie, l’Europe a les moyens de comprendre que la paix et la coexistence pacifique dans la solidarité sont les seules voies possibles pour construire son avenir.

Le monde est parsemé d’une trentaine de foyers de guerre dont les médias parlent plus ou moins, qui devraient maintenir éveillée notre conscience et soutenir notre action en faveur de la paix, car si la paix se conquiert difficilement, la guerre peut s’étendre avec la facilité d’une tache d’huile. Pour cette raison, il est important pour les familles d’être des foyers de paix et de sérénité où l’on fait l’apprentissage des valeurs issues de l’Évangile et notamment de la solidarité. La paix se construit à partir des personnes et des familles.

Avez-vous d'autres projets, des partenariats ?

Au cours de l’année 2015, le Comité Pontifical des Sciences Historiques organisera en collaboration avec l’Université Pontificale du Latran, deux colloques pour commémorer deux importants conciles œcuméniques : Latran IV célébré en 1215 et Vatican II qui s’est conclu en 1965.

Nous prévoyons pour les années à venir un autre colloque pour commémorer la réforme de Luther en 2017 et pour approfondir les conséquences de la Première guerre mondiale en 2018.

Sur le plan des publications, nous publierons en 2015 un volume consacré à l’empereur Constantin, un autre à l’héritage religieux et culturel des saints Cyrille et Méthode, apôtres des Slaves, et un troisième volume consacré à saint Pie X et aux réformes qu’il réalisa entre 1903 et 1914.

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 16 Dec. 2017 - 07:46-

    Amdp à Taolagnaro. L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) rattachée à la Présidence République effectue une enquête nationale sur l’économie de l’environnement des affaires à Madagasikara. Dans cette enquête les responsables de l’Amdp sillonnent le pays. Ils étaient à Taolagnaro ce 14 décembre 2017 pour effectuer l’enquête au niveau de la région Anosy. Cette enquête est constituée de consultation publique pour la contribution de toutes les forces à une étude visant l’émergence d’un développement économique durable et inclusif à Madagasikara.

  • 30 Nov. 2017 - 13:41-

    Baby shopping 2017. Pour la cinquième fois Prima Baby donne rendez-vous aux enfants et parents. Les dates à retenir sont les 1 et 2 décembre. Le lieu du rendez-vous se trouve sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Le vendredi 1 décembre : Shopping à petit prix ; Mora Mahazo (vente aux enchères) ; Coaching Parental. Le samedi 2 décembre Animations et Aire de Jeux en collaboration avec Le Marathon International de Tana. Concours de Déguisement. Coaching Parental avec les spécialistes de l'enfance. Le prix d’entrée est de 1000 ariary.

  • 28 Nov. 2017 - 14:39-

    Salon de la Microfinance. Annulé pour cause d’épidémie de peste, le rendez-vous pour mieux connaître les acteurs de la Microfinance se tient finalement ce jour 28 et le 29 novembre. Le Salon de la Microfinance des Banques et des Assurances, destiné au grand public, se tient sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Cette première édition du salon est orientée vers les offres de crédit répondant aux attentes de tous : particuliers, fonctionnaires, salariés des privés, agriculteurs, commerçants, artisans, transporteurs, et autres. Des conférences sont proposées aux visiteurs.

  • 24 Nov. 2017 - 07:10-

    Accaparement des terres en Afrique francophone : identifier et promouvoir les solutions endogènes pour s’en sortir”, c’est le thème de la Conférence Régionale Afrique Francophone qui a eu lieu du 21 au 23 novembre 2017 à Abidjan. Cette conférence a vu la participation archevêques, des Evêques, prêtres, religieux et religieuses, Imams, chefs coutumiers, chef de village, agents pastoraux et acteurs de la société civile, les organisations partenaires. Les participants affirment que “L'accaparement des terres aggrave le fossé entre les pauvres et les riches en Afrique”. Cet accaparement est dissimulé sous le couvert des expressions de «croissance économique», «développement», «sécurité alimentaire» pour l'Afrique. Il est à noter que les participants se sont appuyés sur la parole de Dieu et l’enseignement du Pape François sur l’Environnement dans la Lettre Encyclique Laudato si (LS), et faisant suite à la conférence continentale sur l'accaparement des terres qui s'est tenue à Limuru, au Kenya, en novembre 2015.

  • 24 Nov. 2017 - 07:08-

    Convention pour le personnel du Ministère du Commerce et de la Consommation. Chabani Nourdine, Ministre du Commerce et de la Consommation, et Alexandre Mey, Directeur Général de Bni madagascar, ont signé un document de partenariat le mercredi 22 novembre. Il s’agit du Pack Mpiasam-Panjakana de Bni madagascar, une offre commerciale personnalisée avec des conditions préférentielles pour le personnel du Ministère de Commerce et de la Consommation. Cette convention leur facilite également l’obtention de crédits pour réaliser leurs projets.

  • 23 Nov. 2017 - 08:52-

    Pourquoi le foncier est-il source de conflit ? Le nombre de conflit avec en toile de fond le foncier augmente chaque jour. Des résultats ont été obtenus en 15 ans. On peut citer les différents textes de base, (lettre de politique foncière, des nouveaux textes législatifs…). Mais tout cela n’est pas suffisant pour éradiquer les conflits. Pourquoi cela ? L’Ong SIF, Sehatra Iombonan’ny Fananantany avec Transparency International organisent un atelier pour mieux appréhender les causes de ce conflit. Les raisons sont-elles conjoncturelles, structurelles ou… culturelles ? L’atelier se fera sur deux jours les 23 et 24 novembre à Antananarivo avec la participation des acteurs venant des régions.

  • 21 Nov. 2017 - 07:43-

    Parutions récentes. La Une = http://www.lakroa.mg/item-1227_articles_une_18-aoeny-marina-no-haha-olona-afaka-anareoa-jn-8-32.html ; Finoana = http://www.lakroa.mg/item-1228_articles_religion_18-aoela-varita-vous-libareraa-jn-8-32.html ; dossier = http://www.lakroa.mg/item-1229_articles_dossier_18-naaimons-pas-en-paroles-mais-par-des-actes.html ;

  • 20 Nov. 2017 - 07:54-

    Formation des formateurs de l’industrie culturelle. Le Ministère de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine, en étroite collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), initie un projet portant sur la formation des formateurs de l’industrie culturelle du théâtre et renforcement de capacité des écoles de théâtre à Madagasikara. Le projet se fera en cinq jours, à partir du 20 au 24 novembre 2017 au SAF FJKM à Soavina Ambanitsena et comptera 43 participants issus des 22 régions.

  • 17 Nov. 2017 - 08:33-

    Préparation conférence interministérielle de l’Omc. Le Ministère du Commerce avec l’appui de l’Union Européenne, organise les 16 et 17 novembre 2017, un atelier qui s’inscrit dans la continuité de la 6ème réunion du Comité APEI-UE/AFOA du début d’octobre. Il se définit aussi comme une réunion préparatoire à la 11ème Conférence interministérielle de l’OMC du 11 au 14 décembre 2017 à Buenos Aires. Le Ministère du commerce a toujours prôné l’approche inclusive dans le cadre des négociations et de la mise en œuvre des accords commerciaux internationaux auxquels Madagasikara a adhéré.

  • 17 Nov. 2017 - 06:57-

    Avant-projet sur les élections. Trois Avant-projets de Loi ont fait l’objet de débats, en profondeur lors du Conseil du Gouvernement du mercredi 15 Novembre 2017. A savoir : Avant-projet de Loi organique relative au régime général des élections et des referendums ; Avant-projet de Loi organique relative à l’élection du Président de la République ; et Avant-projet de Loi organique relative à l’élection des Députés de l’Assemblée Nationale. Ces trois Avant-projets de Loi organique seront soumis au prochain Conseil des Ministres pour débats et adoption.

  • 13 Nov. 2017 - 08:46-

    Publications du 7 nov. Culture :http://www.lakroa.mg/item-1218_articles_culture_18-message-et-marche-vers-une-journae-mondiale.html

  • 13 Nov. 2017 - 08:45-

    La triplette femme en argent. La triplette malagasy engagée dans le championnat du monde féminin de pétanque, en Chine, est arrivée en finale. Elle a été battue par la triplette de la France sur le score de 13 à 6. Elle a écarté l’équipe italienne  en demi-finale (13-4) et éliminé celle de Thaïlande en 1/4 sur le score étriqué de de 13-12 et la Chine en 1/8 (13-7). La triplette est passée par le repêchage et a battu l’équipe du Canada (13-6).

  • 07 Nov. 2017 - 12:38-

    Publications du 7 nov. Culture : http://www.lakroa.mg/item-1215_articles_culture_18-7-novambra-andron-ny-mpanoratra-afrikanina.html Social: http://www.lakroa.mg/item-1213_articles_societe_18-formation-des-agents-ecd-a-toliara.html

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    Chamboulement à la tête du Sénat. En fin de matinée du mardi 31 octobre, Honoré Rakotomanana se démet de ses fonctions de président du Sénat. Immédiatement après l’annonce, une élection a été organisée pour élire son successeur. Rivo Rakotovao, nouveau sénateur, président du parti Hvm est le candidat unique. Il a été élu avec 52 voix sur les 55 électeurs (63 inscrits) et 2 votes blanc et 1 nul. Le sénateur Velontsara Paul Bert a été le seul sénateur a dénoncé cette élection fait à la va-vite. Une élection qui n’a pas été inscrite à l’ordre du jour.

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    2 novembre : Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. http://www.journee-mondiale.com/412/journee-internationale-de-la-fin-de-l-impunite-pour-les-crimes-commis-contre-des-journalistes.htm

  • 02 Nov. 2017 - 08:19-

    Publication récente. Politique : Adoubement de la manipulation des urnes http://www.lakroa.mg/item-1208_articles_politique_18-adoubement-de-la-manipulation-des-urnes.html

  • 31 Oct. 2017 - 09:58-

    Nécrologie. Deux personnalités publiques et connues ont disparu dans la journée du 30 octobre 2017. Dans la matinée de ce 30 octobre, Paul Rabary a fait savaoir sur son compte facebook la mort de sa mère dame Mathilde Rabary, femme politique, médecin, parlementaire, militante des droits de l’homme en créant l’association Sos victimes au non-droit. Et dans l’après-midi, on apprend le décès de Ralitera Etienne, âgé de 79 ans, grand chancelier de la République. Etienne Ralitera a occupé le poste de Grand Chancelier du temps du président Marc Ravalomanana. Paîx à leur âme.

  • 30 Oct. 2017 - 08:43-

    Carte professionnelle des  journalistes. Le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions vient de nommer les nouveaux membres de la Commission de délivrance de la carte d'identité professionnelle de journaliste. Lova Rabary Rakotondravony, Hery Rakotomalala, et Laza Marovola Rabenjamina sont nommés au titre des représentants des journalistes. Rocco Rasoanaivo, Nicolas Rabemananjara, et Salomon Ravelontsalama sont par ailleurs nommés au titre des représentants des patrons de presse, tandis que Volamiranty Donna Mara est désignée pour représenter le ministère au sein de la Commission.

  • 27 Oct. 2017 - 07:31-

    Bilan de la peste ce 26 octobre avec deux décès.  Avec deux nouveaux décès enregistrés ce 26 octobre le total des personnes décédées depuis le 1er août s’élève à 126. Les deux nouveaux cas de décès ont été enregistrés dans la Région Analamanga et dans la région Atsimo Andrefana. On constate selon la remontée des informations provenant du Ministère de la Santé publique que le nombre de nouveaux cas diminue cas (12 nouveaux cas pour la journée du 26 contre 28 pour celle du 25 octobre).

  • 18 Oct. 2017 - 12:09-

    Blueline business. Blueline lance ce 18 octobre son offre dénommée Blueline business. Cette offre est destinée spécialement aux entreprises avec 3 pôles de compétence : offre de connectivité, intégration et infogérance et services hébergés.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

dossier
dossier
Publicité