logo
Lakroan'i Madagasikara
La foi au quotidien

Les 12 clés du Synode sur la famille

recueillis par Chico il y a 5 années

Le lundi au soleil... les orteils en éventail... Oui, mais faut pas trop attendre pour préparer Noël. Surtout préparer Noël en famille. Mais la famille c'est quoi ? En route...

Qu'est-ce qui a été dit, qu'est-ce qui n’a pas été dit durant le synode sur la famille? Et à quoi auront servi ces 15 jours de débat ? Aleteia fait le point.

Le Synode extraordinaire des évêques sur la famille s’est achevé avec la béatification du pape Paul VI. Et il semble que le grand public en soit ressorti un peu déconcerté par les articles de presse dans lesquels l’Eglise a parue divisée sur des thèmes d'actualité brûlants tels que l'accueil des personnes homosexuelles, les divorcés remariés, la crise de la famille...

Aussi nous a-t-il semblé nécessaire, au-delà des idées préconçues de certains journalistes, des a priori orientés et des raccourcis réducteurs, de revenir sur quelques clés nécessaires pour bien comprendre ce qui s'est dit et passé durant ce synode extraordinaire. Un synode qui, en réalité, visait à préparer le Synode ordinaire sur le même thème, qui se tiendra en octobre de l’année prochaine. Voici donc 12 clés pour résumer ces deux semaines de Synode…

 

1.- Une grande liberté de parole

Le pape a demandé explicitement aux personnes présentes au Synode (cardinaux, évêques, prêtres et laïcs) de s'exprimer avec la plus grande liberté ; ce qui, selon les participants au synode, a été le cas. “N’ayez pas peur de parler », avait exhorté le Pape François. Garder présent à l’esprit que la famille, quelle que soit sa situation ou ses crises, doit être “accueillie”, “écoutée” et “accompagnée”, car l’Eglise garde toujours “les portes ouvertes ”à tous les hommes, pour irrégulières ou difficiles que soient leurs vies, très proches ou éloignées de Dieu.

 

2.- De nombreuses interventions

Les interventions auront été aussi nombreuses que variées, car la réalité de la famille est plurielle, selon les parties du monde, et les évêques aussi sont différents : la situation de la famille occidentale n’est pas la même que celle de la famille africaine et asiatique. Alors qu'en Asie, on constate beaucoup de mariages mixtes avec des non-croyants, en Afrique, l'homosexualité est rejetée et il existe des familles polygames. Rien de plus logique, donc, que le fait que les évêques s’expriment différemment quand ils parlent des familles.

 

3.-Le pape François a gardé le silence

Il souhaitait écouter et ne trancher que lorsque les thèmes abordés auront mûri et seront mieux posés lors du prochain Synode ordinaire de 2015. Le pape François ne publiera aucun document à partir des conclusions des « circuli minores » ou petits groupes linguistiques. Les textes adoptés sont des "documents de travail" qui restent à l'étude au prochain Synode.  L’intention est de de conjuguer la “miséricorde” de Dieu avec l’accompagnement de l’Eglise à “toutes” les familles, quelle que soit leur situation, avec la doctrine immuable, issue de la Révélation sur la famille et le mariage.

 

4.- Un organe consultatif

Un Synode est un organe consultatif du Pape auquel participent les représentants de toutes les conférences épiscopales. Son rôle est de se réunir avec le Pape et de débattre des thèmes d’actualité, dans le cas présent la famille. C’est ce qu’on appelle vivre la “synodalité” ou “collégialité”, selon l’expression du Concile. Autrement dit “cheminer ensemble et vivre la coresponsabilité dans la vie de l’Eglise sous Pierre, et avec Pierre”.

 

5.-  Le jeu médiatique des fuites

Dans tous les Synodes – comme cela a été le cas dans le Concile — il y a des fuites dans la presse, en particulier sur des faits susceptibles de produire un effet sur le public, comme le thème des homosexuels ou des divorcés. Les agences internationales diffusent ces fuites, comme si celles-ci étaient les opinions du Synode. Tel est le jeu actuel du monde de la communication : “si vous ne relatez pas des choses insolites, vous n’aurez pas votre gros titre”. Lors des Synodes, c’est toujours ainsi, d’emblée les médias divisent les pères synodaux en « progressistes » et « conservateurs ». Les conservateurs sont logiquement ceux de la Curie et les progressistes les pères synodaux qui se démarquent en rompant d’une manière ou d’une autre avec la doctrine traditionnelle. Dans ce Synode, le climat a été bon, malgré des divergences logiques et normales. Une chose est de ne pas être d’accord, en défendant avec force ses propres idées, une autre est de “se battre ”, comme l’ont prétendu certains médias. Les pères synodaux ont demandé d’élargir les tribunaux ecclésiastiques sur les nullités de mariage et qu’ils soient plus rapides.

 

6.- Changer la pastorale, pas la doctrine

Une chose est de comprendre et d’accompagner les familles en vivant avec elles la souffrance d’une crise ou de situations irrégulières, et une autre d’accepter ces situations irrégulières, comme si elles avaient l’approbation de l’Eglise. Le Synode n’est pas venu changer la doctrine, mais la pastorale.

 

7.- Le message de la beauté de la famille

Le message du Synode manifeste comment le Christ continue à passer dans les rues de nos villes et dans nos foyers en montrant la “beauté” de la famille, reflétée dans le témoignage quotidien offert par de nombreuses familles à l’Eglise, ainsi qu’au monde par “leur fidélité, leur foi, leur espérance et leur amour, en dépit des difficultés… Il y a, avant tout, le grand défi de la fidélité dans l’amour conjugal parce que l’affaiblissement de la foi et des valeurs, l'individualisme, l'appauvrissement des relations, le stress d’une frénésie qui empêche la réflexion marquent aussi la vie familiale.” On assiste alors à “de nombreuses crises matrimoniales, affrontées souvent de façon expéditive, sans avoir le courage de la patience, de la remise en question, du pardon mutuel, de la réconciliation et même du sacrifice”.

 

8.- "Le fétichisme de l'argent"

Nous pensons, dit le Message du Synode, aux difficultés économiques causées par des systèmes pervers, par le « fétichisme de l'argent » et par « la dictature de l’économie sans visage et sans un but véritablement humain » (Evangelii gaudium, 55), qui humilie la dignité de la personne. Nous pensons aux pères et aux mères sans emploi, impuissants face aux besoins les plus élémentaires de leur famille ; et à ces jeunes qui se trouvent devant des journées désœuvrées et sans espérance, proies potentielles des dérives de la drogue et de la criminalité ”. Nous pensons à la foule des familles pauvres, aux familles de réfugiés, à celles qui sont persécutées simplement à cause de leur foi, à celles qui sont frappées par la brutalité des guerres, aux femmes qui subissent la violence, aux enfants et aux jeunes victimes d’abus ». Et d’ajouter: “ Nous faisons appel aux gouvernements et aux organisations internationales pour promouvoir les droits de la famille en vue du bien commun… Le Christ a voulu que son Église soit une maison avec la porte toujours ouverte et accueillante, sans exclure personne.”

 

9.- Allers vers périphéries sans négliger les témoins

Jésus-Christ n’est pas allé chercher les bons, mais les publicains et les pécheurs. Il faut sortir pour aller vers les périphéries, sans négliger les familles qui servent de modèles et de témoignage pour les autres familles. “Le sommet qui recueille et récapitule tous ces liens de la communion avec Dieu et avec le prochain –dit encore le Message du Synode - est l'Eucharistie dominicale, lorsque, avec toute l’Église, la famille prend place à la table du Seigneur. Lui-même se donne à nous tous, pèlerins de l'histoire en route vers la rencontre ultime lorsque le « Christ sera tout en tous » (Col 3, 11). Pour cela, dans la première étape de notre chemin synodal, nous avons réfléchi à l’accompagnement pastoral et à la question de l’accès aux sacrements des personnes divorcées-remariées”.

 

10.- Le souci de miséricorde

Le Synode ne remet pas en question la doctrine, mais réfléchit sur la pastorale, soit le discernement spirituel pour l’application de celle-ci. La miséricorde ne supprime pas les commandements mais constitue leur clé herméneutique (art d’interpréter les textes sacrés). La sexualité doit être abordée de façon très positive, car on parle si souvent des aspects négatifs de la sexualité hors mariage qu’il semble que la sexualité dans le mariage soit “une concession à une imperfection ”.  

 

11.- L'Amour conjugal, unique et indissoluble

De par sa nature, l'amour tend à rimer avec toujours, jusqu'à donner sa vie pour la personne qu'on aime (cf. Jn 15, 13). L'amour conjugal, unique et indissoluble, persiste malgré les nombreuses difficultés des limites humaines ; c’est l’un des plus beaux miracles, bien qu’il soit aussi le plus commun”. L’amour n’est pas seulement procréation, mais aussi, éducation dans la foi et catéchèse des enfants. Ce devoir est souvent partagé et exercé avec beaucoup d'affection et de dévouement aussi par les grands-parents. Ainsi la famille se présente comme une authentique “Église domestique”. L’amour est “un don de biens partagés, de présence, d'amour et de miséricorde et aussi un témoignage de vérité, de lumière, de sens donné à la vie ”.

 

12.- Le mariage est une vocation à part entière

“Le mariage est une vocation à part entière, authentique, et comme tel requiert fidélité et cohérence”, dit enfin le message synodal. ”Personnalisée, la préparation (sacramentelle) doit être longue et rigoureuse, au risque de diminuer le nombre de mariages célébrés dans l’Eglise ”. La famille doit être l’école de l’“altérité” où l’on accepte l’autre tel qu’il est, avec amour. “La famille est confrontée à la “dictature de la pensée unique” autour des concepts de la famille, vus de façon profane et au gré des modes de l’époque. La crise des valeurs, le sécularisme athée, l’hédonisme et l’ambition du pouvoir sapent les valeurs de l’union entre l’homme et la femme ”.

 

Au terme de ces quinze jours de synode, cette réunion des évêques avec le successeur de Pierre et en communion avec lui, bien que dans une confrontation sereine sur les problèmes des familles, témoigne d’une Eglise vivante, vigoureuse, où tous partagent leur point de vue, souhaitant donner le meilleur au peuple chrétien, après que cela ait été approuvé et promulgué par le Pape.


Source

http://www.aleteia.org/fr/religion/article/les-12-cles-du-synode-de-la-famille-2014-5893330692997120?page=3

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 03 May. 2019 - 07:39-

    2019, des médias sous influence. La précarité des journalistes et des médias malgaches les rend particulièrement vulnérables à l’influence des hommes d'affaires et des responsables politiques qui possèdent de nombreux organes de presse. L’élection présidentielle remportée fin 2018 par l’ex-leader de la transition Andry Rajoelina a confirmé la très forte politisation des médias locaux et notamment de la presse écrite. La quasi-totalité des titres ayant pris parti pour l’un ou l’autre des principaux candidats, l’accès à une information neutre et indépendante a été fortement limité. Le ministère des Affaires étrangères a directement écrit à l’ambassade d’Allemagne pour empêcher la publication d’un sondage dans un magazine d’information financé par une fondation allemande. Sur le plan légal, le Code de la communication adopté en 2016 fait référence. Au classement mondial de la liberté de la presse 2019 de RSF, Madagascar se trouve à la 54 place, classement depuis 2013.

  • 27 Mar. 2019 - 14:16-

    . Ho avy ny Papa. ny fanambarana ofisialy nataon'ny Nonce ny tolakandron'ny 27 Marsa teo fa ho avy hanatanteraka famangiana apostolika eto Madagasikara ny Papa Fransoa. Ny 6 sepitambra izy no eto hatramin'ny alahady 8 sepitambra. Feno 30 taona izao no nandalovan'ny Papa iray voalohany teto Madagasikara dia ny Papa Joany Paoly faha2 izany.


  • 27 Mar. 2019 - 14:16-

    . Ho avy ny Papa. ny fanambarana ofisialy nataon'ny Nonce ny tolakandron'ny 27 Marsa teo fa ho avy hanatanteraka famangiana apostolika eto Madagasikara ny Papa Fransoa. Ny 6 sepitambra izy no eto hatramin'ny alahady 8 sepitambra. Feno 30 taona izao no nandalovan'ny Papa iray voalohany teto Madagasikara dia ny Papa Joany Paoly faha2 izany.


  • 06 Mar. 2019 - 07:23-

    Carême 2019. Le temps de Carême 2019 commence ce jour, Mercredi des cendres. Pour nous accompagner dans ce temps fort de notre foi voici deux liens :

    Message intégrale du Pape pour ce Carême 2019

    https://www.lakroa.mg/item-1640_articles_une_18-ala-craation-attend-avec-impatience-la-ravalation-des-fils-de-dieua-rm-819.html  

    Et une analyse succincte de ce message

    https://www.lakroa.mg/item-1641_articles_religion_18-se-convertir-pour-auvrer-a-la-rademption-de-la-craation.html


  • 31 Jan. 2019 - 06:49-

    Bilan provisoire global en date du 30 janvier 2019 à 18h. Le bilan provisoire global après les « Fortes pluies » et « Tempête Tropicale Modérée EKETSANG» fait état de : • 27 Décédés (18 à cause du glissement de terrain, 4 morts par noyade, 1 mort d’un écroulement d’une maison suite à l’inondation, 4 morts d’un écroulement d’une maison) ; • 1 Disparu (emportée par l’eau) ; • 3 Rescapés (suite au glissement de terrain) ; • 9 586 Sinistrés (254 dues au glissement de terrain et 9 332 à cause de l’inondation) ; • 833 Déplacés actuels (451 dues au glissement de terrain et 382 à cause de l’inondation) ; • 2 462 Déplacés cumulés (518 dues au glissement de terrain et 1 944 à cause de l’inondation) ; • 1 778 Cases d’habitation inondées ; • 187 Cases détruites (7 dues au glissement et 83 dues à l’inondation).
    CECI EST LE DERNIER BULLETIN EN CE QUI CONCERNE L’INONDATION ET LE GLISSEMENT DE TERRAIN DE CES DEUX DERNIERES SEMAINES A MADAGASCAR. (Source : BNGRC, Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation).

  • 29 Jan. 2019 - 07:10-

    Bilan provisoire global en date du 28 Janvier 2019 à 20h. Le bilan provisoire global après les « Fortes pluies » et « Tempête Tropicale Modérée EKETSANG» fait état de : • 21 Décédés (18 à cause du glissement de terrain, 2 morts par noyade, 1 mort d’un écroulement, d’une maison suite à l’inondation) ; • 1 Disparu (emportée par l’eau) ; • 3 Rescapés (suite au glissement de terrain) ; • 8 466 Sinistrés (254 dues au glissement de terrain et 8 212 à cause de l’inondation) ; • 1 934 Déplacés actuels (450 dues au glissement de terrain et 1 484 à cause de l’inondation) ; • 2 304 Déplacés cumulés (518 dues au glissement de terrain et 1 786 à cause de l’inondation) ; • 1 603 Cases d’habitation inondées ; • 62 Cases détruites (7 dues au glissement et 55 dues à l’inondation). Source : Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation.

  • 28 Jan. 2019 - 07:43-

    Bilan provisoire global en date du 27 janvier 2019 à 19h. Voici le bilan après les « Fortes pluies » et « Tempête Tropicale Modérée EKETSANG» qui fait état de :
    • 21 Décédés (18 à cause du glissement de terrain, 2 morts par noyade, 1 mort d’un écroulement d’une maison suite à l’inondation) ;
    • 1 Disparu (emportée par l’eau) ;
    • 3 Rescapés (suite au glissement de terrain) ;
    • 8 031 Sinistrés (201 dues au glissement de terrain et 7 830 à cause de l’inondation) ;
    • 1 236 Déplacés actuels (134 dues au glissement de terrain et 1 102 à cause de l’inondation) ;
    • 1 605 Déplacés cumulés (201 dues au glissement de terrain et 1 404 à cause de l’inondation) ;
    • 1 603 Cases d’habitation inondées ;
    • 62 Cases détruites (7 dues au glissement et 55 dues à l’inondation). (Source : Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation).

  • 25 Jan. 2019 - 11:26-

    Nominations lors du Premier Conseil des ministres. Ce jeudi 24 janvier, après la nomination du nouveau gouvernement, le Président Rajoelina, a présidé le premier conseil des ministres au Palais d’Etat d’Iavoloha.
    Décret abrogeant le décret n°2016-140 du 02 mars 2016 et portant nomination de Madame ANDRIAMBALO Lala Ratompoalizo, Directeur du Protocole d’Etat auprès de la Présidence;
    Décret portant nomination de Ramaholimasy Holder, Directeur Général de la Présidence en charge des Affaires Politiques;
    Décret portant nomination de Andriamanananoro Augustin, Directeur Général de la Présidence en charge des Projets;
    Décret portant nomination de Sahondrarimalalala Marie Michelle, Directeur des Etudes Juridiques de la Présidence;
    Décret portant nomination de Raharinosy Jimmy, Directeur des Systèmes d'Information.
    Lalatiana Raktotondrazafy est le porte-parole du gouvernement

  • 24 Jan. 2019 - 07:49-

    Bulletin flash du 23 janvier. Bilan provisoire global en date du 23 Janvier 2019 à 18h transmis par le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation. Le bilan provisoire global fait état de : 16 décédés (15 à cause du glissement de terrain et 1 mort par noyade) ; 4 disparus (3 à cause du glissement de terrain et 1 emportée par l’eau) ; 3 rescapés (suite au glissement de terrain) ; 5 763 sinistrés (201 dues au glissement de terrain et 5 562 à cause de l’inondation) ; 503 déplacés cumulés (201 dues au glissement de terrain et 302 à cause de l’inondation) ; 1 588 cases d’habitation inondées ; 31 cases détruites (7 dues au glissement et 24 dues à l’inondation).

  • 24 Jan. 2019 - 06:30-

    IML - Le lancement officiel de l’Institut Malagasy de Leadership (IML) s’est tenu le 17 janvier 2019 au Carlton Antananarivo. IML a été créé avec la collaboration entre le Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) et l’Institut d’Etudes Politiques (IEP, pour que les dirigeants puissent mener sans failles avec courage l’envie de réussir ensemble en servant le bien commun. La formation est destinée à toutes les personnes qui cherchent à mieux se préparer pour diriger les secteurs économiques et administratifs tant au niveau national qu’international. IML offre deux sessions pour l’année 2019, une en mars et l’autre en octobre.

  • 22 Jan. 2019 - 14:46-

    Le staff du PRM Rajoelina. Rajoelina Andry Nirina, a tenu son premier conseil des ministres restreint, ce lundi 21 janvier 2019 au Palais d’État d’Iavoloha. Il a nommé ses proches collaborateurs. Ramonjavelo Manambahoaka Valéry Fitzgerald a été nommé Secrétaire général de la Présidence. Andriamaholy Onjaniaina Dina est nommé au poste Secrétaire Général Adjoint de la Présidence. Et, Delmotte Stéphanie a été nommée Directeur de Cabinet civil de la Présidence. On attend donc les autres membres entre autres le directeur de cabinet militaire,  le directeur administratif et financier…

  • 22 Jan. 2019 - 14:45-

    Reconduction du PM Christian Ntsay. Conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution de la Quatrième République, les députés issus du groupe de partis majoritaires à l’Assemblée Nationale, en l’occurrence le MAPAR, ont proposé le nom de NTSAY Christian Louis au poste de Premier Ministre. Aussi, Son Excellence Monsieur le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, a pris le décret n°2019-016 portant nomination du Premier ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur NTSAY Louis Christian.

  • 21 Jan. 2019 - 15:57-

    Gouverneur de région ? Dans son premier discours après la prestation de serment ce 19 janvier, le président Andry Rajoelina a utilisé le mot “gouverneur” de région. On lit dans la Constitution que “La fonction exécutive est exercée par un organe dirigé par le Chef de Région élu au suffrage universel. Le Chef de Région est le premier responsable de la stratégie et de la mise en œuvre de toutes les actions de développement économique et social de sa région. Il est le Chef de l’Administration de sa région.” Première entorse devant le gardien de la Constitution ?

  • 21 Jan. 2019 - 15:34-

    10 décès au moins. Les pluies torrentielles tombées sur Antananarivo dans la soirée du samedi 19 janvier ont perturbé la fin des festivités de la prestation de serment du Président Rajoelina (fête à Mahamasina, feux d’artifices annulées). Mais plus grave, elles ont provoqué un éboulement en plusieurs endroits et plusieurs maisons ont été démolies. Plusieurs personnes ont été ensevelies sous les décombres. Plusieurs personnes ont été sauvées mais on déplore une dizaine de victimes. On compte au moins 10 personnes décédées et on craint que le nombre ira en croissant.

  • 19 Jan. 2019 - 11:48-

    Hevi-dehibe notsoahina tamin'ny lahatenin'ny filoha Rajoelina. Ezaka lehibe no atao momba ny famokarana ny herinaratra. Politikan’ny kibo velaran-tany hovolena, tsy hanafatra vary intsony. Hitsinjo sy hanampy ireo tena marefo efa eny ambony sambo ny vary tena mora ho zaraina sy hamidy mora. Asa fa tsy kabary. Hanangana sy hanorina tanana vaovao isika ho modely aty amin’ny ranomasina Indiana izay atomboka amin’ity taona ity ihany. Ho mpandresy amin’ny lafiny rehetra ny Malagasy. Ampiray sy ampitambatra ny Malagasy aho. Tsy ny eto antananarivo ihany no hisitraka fa hapetraka ny fanamby fa hisitraka izany ny any amin’ny faritra. Apetraka ny governora hisolo ny lehiben’ny faritra. Izy ireo no hitarika ny asa goavana. Omentsika fitaovana manokana fanamboaran-dalana ny faritra rehetra. Ho lasa 23 ny faritra. Tsy ekeko ny gaboraraka. Tsy azo ekena ny fanaovana tolotrasa kanefa tsy  nisy asa notanterahina akory. Ady amin’ny kolikoly sy fitsarana marina tsy mitanila. Tsy ekeko ny fitsabahana amin’ny raharaha fitsarana.

    Tsy fandriampahalemana. Vahaolana koa ampitomboina ny isan’ny mpitandro filaminana. Ho vatsiana fitaovana mendrika manaraka ny toetrandro ny foloalindahy sy mpitandro filaminana. Handalo eto ny santionany amin’ny fitaovana tsy mataho-bala. Fankahalana fanaratsiana fisaraham-bazana hahilika izany.

  • 18 Jan. 2019 - 08:14-

    Passation à Iavoloha. Selon l’article 48 de la constitution “La passation officielle du pouvoir se fait entre le Président sortant et le Président nouvellement élu.” Il n’est nullement indiqué que c’est le président démissionnaire ou le président intérimaire. La passation se fera officiellemen ce vendredi 18 janvier. Selon la rumeur la passation se fera entre le président Rajaonarimampianina qui a démis de ses fonctions présidentielles en septembre 2018 et le président Rajoelina. Si cela se fera cela veut dire une passation des dossiers de janvier 2014 à septembre 2018. Qu’en sera-t-il des dossiers durant l’intérim ? Y aura-t-il une autre cérémonie de passation ce vendredi aussi ?


  • 09 Jan. 2019 - 08:42-

    Le FFKM présente ses vœux au Président de la République p.i. Les représentants du Conseil Chrétien des Eglises (FFKM), sont venus présenter les vœux de nouvel an au Président de la République p.i, Rivo Rakotovao, au palais d’Ambohitsorohitra, le 8 janvier 2019. Le Président en exercice de la FFKM a évoqué lors de la rencontre l’importance de la période que traverse le pays à l’heure actuelle, et n’a pas manqué de souligner l’union dans la prière pour la marche du pays ; il a aussi mis en relief la noble mission et les responsabilités qui incombent au Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao, et invoqué la bénédiction divine à son endroit ainsi qu’à sa famille.

  • 07 Jan. 2019 - 14:16-

    Jours fériés de 2019. Mardi 1er Janvier, Vendredi 8 Mars : Journée de la Femme. Vendredi 29 Mars : Jour des martyrs 1947. 21 Avril : Pâques ; 22 Avril : Lundi de Pâques. Mercredi 1er Mai : Fête du travail. 30 Mai : Ascension. 4 Juin : L'Aïd el Fitr. 9 Juin : Pentecôte ; 10 Juin : Lundi de Pentecôte. 26 Juin : Fête de l'Indépendance. 11 Aout : L'Aïd el kebir ou Aïd-al-adha. 15 Août : Assomption. Vendredi 1er Novembre : Toussaint. 25 Décembre : Noël.

  • 05 Jan. 2019 - 09:59-

    Différents cas d’annulation d’une élection. Suivre les liens

    http://www.lakroa.mg/item-1607_articles_monde_18-la-cour-suprame-annule-laalection-prasidentielle.html


    http://www.lakroa.mg/item-1608_articles_monde_18-annulae-a-cause-daune-utilisation-abusive-de-facebook.html

  • 04 Jan. 2019 - 07:17-

    Résultats officiels le 8 janvier. La HCC, Haute Cour Constitutionnelle, dans un communiqué publié sur son site fait savoir la date de la proclamation officielle des résultats. La HCC procèdera à la proclamation officielle du second tour de l’élection présidentielle le mardi 8 janvier 2019 à 15 heures. La cérémonie aura lieu à la salle de proclamation du Palais d’Etat d’Ambohidahy. Pour la la HCC, s’applique de facto l’Article 61 de la Loi organique N°2018-009 relative à l’élection du Président de la République qui dit que la HCC procède à la proclamation officielle des résultats définitifs dans un délai de neuf (9) jours à partir de la date de publication des résultats provisoires par la CENI.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

chronique
chronique
Publicité