logo
Lakroan'i Madagasikara
Discours de Rajaonarimampianina le 9 janvier 2015

"l’année de l’édification des piliers des travaux de développement"

Recueillis par RRJ il y a 2 années

Voici le discours du Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, à l'occasion de la présentation des vœux au couple présidentiel 2015 par les corps constitués et les corps diplomatiques, le 9 janvier 2015, au « CEREMONY BUILDING » du Palais d'Iavoloha.

Discours de M. le Président de la République à l'occasion de la Présentation des vœux au couple présidentiel 2015

9 janvier, à « CEREMONY BUILDING » LAPAM-PANJAKANA IAVOLOHA

 

Mesdames et Messieurs,

Honorables invités,

Permettez-moi de commencer mon propos en vous disant TONGASOA, bienvenue à tous, dans ce Palais de Iavoloha qui nous accueille aujourd’hui à l’occasion de cette cérémonie de présentation de vœux.

 

C’est un plaisir pour mon épouse et pour moi-même de vous avoir parmi nous aujourd’hui. Vous avez tenu effectivement à honorer de votre présence cette cérémonie et nous vous en remercions infiniment.

 

Je souhaite à tous, à chaque citoyenne, à chaque citoyen malagasy, à tous les amis de Madagascar, à vous tous ici présent ainsi qu’à vos familles respectives, une belle et heureuse année 2015. Que Dieu nous bénisse et nous donne à tous la santé nécessaire pour faire face à nos responsabilités, pour vaquer nos occupations, et pour continuer ensemble l’œuvre de redressement de notre pays.

 

On a tourné la page de 2014, alors accueillons avec joie, avec ferveur et avec optimisme cette année 2015 qui s’ouvre à nous.

La présentation des vœux n’est pas qu’une simple tradition culturelle ou républicaine. Elle est surtout l’occasion de faire un bref bilan de l’année passée afin de pouvoir se projeter avec justesse et sérénité dans l’avenir.

L’année 2014 a été le départ du renouveau collectif impulsé par l’espoir de notre peuple qui avait et qui a toujours soif d’une stabilité politique, sociale, qui a soif de travail, qui a envie de croire en un avenir meilleur pour lui, pour ses enfants.

2014 nous a vu batailler pour poser les fondations nécessaires pour avancer dans les travaux de construction et développement du pays. Ce ne fut pas facile.

Le chantier est immense, on le savait, et les attentes du peuple impatientes.

 

Nous le comprenons, quand le peuple demande la stabilité, la paix, l’ordre, car il en a assez des crises politiques cycliques dont on sait qu’elles ont été le frein à toutes actions de développement, certains, soucieux de préserver leurs privilèges ou qui n’acceptent juste pas le changement, ont tenté encore de semer des embuches, de mettre des bâtons dans les roues de la démocratie naissante, voire de déstabiliser tout simplement le pays.

Mais c’est le peuple qui a choisi et la voix du peuple est sacrée, gage de la Démocratie et qui légitime et qui légitimera toute notre démarche.

On ne cherche pas d’excuses mais il faut bien expliquer que, héritant d’une situation sociale et économique désastreuse, y faire face tout en s’attelant aux autres chantiers politiques aussi complexes qu’urgents demande plus de temps.

Il a fallu poser les fondations, les textes législatifs fondamentaux nécessaires pour avancer. Ainsi, à titre d’illustration, le texte pour la mise en place de la Haute Cour de Justice que j’ai promis de mettre en place avant le premier anniversaire de mon investiture sera bel et bien fait.

 

La construction de ces fondations continue et 2015 sera l’année de l’édification des piliers des travaux de développement.

 

Le chantier de la réconciliation nationale prend une place cardinale et son succès est nécessaire à bien des égards à la sérénité de la vie de la nation. J’y attache, je le dis, une profonde conviction.

Je dis et je ne cesserai de le dire que chaque citoyen, civil, militaire, religieux, a un rôle à jouer et doit exceller dans sa partition dans la construction de la réconciliation nationale. Mais, il m’appartient en tant que garant de l’unité de la Nation, c'est-à-dire gardien – selon la Constitution – de la solidarité des malgaches, d’en être le chef d’orchestre, de porter haut le flambeau de la réconciliation nationale.

Le peuple de Madagascar a droit à la paix et à la sécurité. Les amis de Madagascar également.

Le temps est venu de l’Union sacrée des Malagasy pour construire un lendemain meilleur pour nous tous, pour nos enfants et pour nos petits-enfants.

 

Aujourd’hui encore et pour notre avenir,

- Nous devons protéger notre démocratie naissante qui est encore bien fragile en assurant une bonne gouvernance, respectueuse des droits humains,
- Nous devons persévérer dans nos actions de sécurisation.
- Nous ne devrons pas laisser le terrorisme prendre racine à Madagascar qui est un carrefour important de la circulation maritime. Le malheureux évènement criminel ayant frappé le journal Charlie Hebdo en France il y a deux jours nous rappelle que le monde entier est en danger et qu’il faudrait constamment être vigilant. Cet attentat est ignoble. La tolérance et le sens du vivre ensemble dans la diversité étant une des valeurs fondatrices de la culture malgache, un tel acte ne peut que susciter notre totale indignation. Nous voulons le dire, Monsieur l’Ambassadeur, et nous voudrions le dire à tous les Français et à tous ceux qui sont épris de paix et de liberté. Toutes nos sincères condoléances aux familles des victimes.

- Nous devons ambitionner aussi une place prépondérante sur l’échiquier international à travers notre Diplomatie qui doit être innovante, guerrière, avec des diplomates bien au fait des réalités du pays, de ses atouts, de sa langue, de sa culture dans ses différentes émanations.

 

Nous devons également :

- Renforcer la lutte contre la corruption,

- Exiger encore plus d'ordre et d'autorité et particulièrement, nous avons besoin plus que jamais d’une autorité de l'Etat, forte et acceptée par tous dans un souci de protéger les plus faibles,

- Rassurer les investisseurs notamment étrangers qui vont collaborer avec le secteur privé, créateur d’emplois. J’attache une attention particulière à l’environnement des affaires, la sécurité et la protection des investissements,

- Avancer dans les grands chantiers touchant les infrastructures de toutes sortes qu’elles soient agricoles, routières, aéroportuaires, portuaires, ou encore touchant les énergies renouvelables, et tout cela, par la finalisation de projets structurants ;

 

*******

 

Je voudrais aussi vous dire que le pays dispose maintenant d’un Plan National de Développement, qui reste toujours perfectible.

Ambitieux mais réalistes sont les objectifs que nous nous sommes fixés s’agissant des grands équilibres économiques qui y sont déclinés.

 

Les fondements de la réussite de ces objectifs reposent d’abord et avant tout sur la mise en œuvre d’un vaste programme de réformes qui a déjà démarré dès la fin de l’année dernière et qui vont encore s’intensifier au cours de cette année.

 

Ces réformes porteront sur tous les domaines clés de la gestion macro-économique et plus particulièrement, sur :

 

1- la restructuration et le renforcement des capacités des administrations fiscales et douanières.

A ce propos, nous avons entendu et restons à l’écoute des doléances des uns et des autres à propos de harcèlement fiscal et/ou douanier qui serait le fait de quelques agents déviants.
Nous serons ainsi intransigeants à l’encontre des délinquants quels qu’ils soient. Il n’y a pas et il n’y aura pas d’impunité sur ces sujets.

Mais, je compte aussi sur le civisme et la responsabilité de chaque citoyen pour dénoncer toute pratique illégale et dûment établie.

 

Les réformes se poursuivent aussi par :

 

2- une gestion rigoureuse des finances publiques à travers une meilleure maitrise et une totale transparence dans les dépenses publiques,

 

3- la modernisation de notre Banque Centrale pour une meilleure efficacité et une mise aux normes aux meilleurs standards internationaux,

 

4- la dynamisation de notre système financier en général, et je soulignerai en particulier la mise en place des dispositifs pour accélérer l’inclusion financière de nos compatriotes.

Pour accompagner ces réformes, nous comptons sur l’appui de VOUS nos partenaires techniques et financiers avec qui, en 2015, nous souhaitons non seulement conclure des contrats de confiance durables (Facilité Elargie de Crédit avec le FMI, BAD, 11Eme FED avec l’UE,……) mais aussi surtout réussir une Conférence des Bailleurs pour lever les fonds nécessaires pour mener à bien notre PND.

Il y a différents projets qui sont devant nous.

 

L’ENERGIE ET LA JIRAMA

La question de l’énergie électrique plombe le pays. Nous avons pris les mesures qu’il faut. Et la transition énergétique est en marche. Monsieur le Premier Ministre a parlé tout à l’heure de centrales hydroélectriques à Anjijia (ANDRIBA). Je parlerai de Mahitsy dans l’Itasy.

De gros investissements vont venir cette année, de 400 MgW à Sahofika et Mahavolo. Et tout cela pour un développement durable structuré de ce pays.

Pour répondre aux urgences, bien évidemment nous devrons nous pencher sur les situations de délestages, donc on est obligé de continuer avec le thermique.

 

CONCERNANT LES MINES ET RESSOURCES STRATEGIQUES

Concernant les mines et les ressources stratégiques, le code pétrolier, le code minier est en cours de toilettage.
La transparence dans la gestion des ressources minières et naturelles exige que ces richesses profitent concrètement au bien être de la population.
Madagascar, je le dis, ne reniera pas ses engagements antérieurs vis-à-vis de ses investisseurs.

Les investisseurs sont en ce moment très actifs dans le domaine minier, pour ne citer que quelques-uns.

 

- Les GISEMENTS DE CHARBON DE LA SAKOA Avec 3 grands opérateurs en phase d'étude de faisabilité (Madagascar Consolidated Mining, LEMUR S.A., ITAL THAÏ DEVELOPMENT (ITD)

- Le PROJET TERRE RARE Ampasindava par Tantalum Rare Earth Madagascar,

- L’ILMENITE DE RANOBE par TOLIARA SANDS

- Le BAUXITE DE MANANTENINA

- Le FER DE SOALALA PAR WISCO

- Le DÉVELOPPEMENT DES MINERAIS DE CUIVRE

- La PROMOTION ET DÉVELOPPEMENT ET PROFESSIONNALISATION DE LA FILIÈRE OR

- Le GRAPHITE SUR LA CÔTE EST

 

Beaucoup de ces investissements et travaux vont commencer cette année.

Le développement de la recherche et de la production pétrolière se poursuit. Madagascar Oil, entre autres, entend cette année développer la production de l’huile lourde de Tsimiroro.

 

Permettez-moi, encore sur le plan international, de parler de quelques grands projets qui impactent directement le quotidien de nos concitoyens.

 

SOMMET DE L’ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE EN 2016

Le sommet de l’OIF de Dakar des 29 et 30 novembre 2014 a marqué solennellement le grand retour de Madagascar au sein de la famille ayant la pratique de la langue française en partage.

Ce sommet a, à l’unanimité des Chefs d’Etat et de gouvernement présents, a confié à Madagascar l’organisation du XVI Sommet, en 2016.

Il s’agit là d’un acte particulièrement fort, tant pour la reconnaissance de notre pays par la communauté francophone que surtout pour la confiance ainsi donnée au peuple malagasy de se voir confier la responsabilité de l’organisation d’une rencontre majeure sur le plan mondial.

Nous devons relever et gagner ce défi. Des milliers d’emplois seront créés en raison des travaux préalables obligatoires, de la logistique de l’organisation.

Une telle confiance met et mettra le pays sous les feux des projecteurs pour les deux ans à venir, et certainement au-delà.

 

LA REPRISE DE L’AGOA EN DECEMBRE 2014

Qui va mener vraiment de manière concrète notre combat pour l'emploi. Et je l’ai dit tout à l’heure, on attend des dizaines, voire une centaine des milliers d’emploi.
Nous continuerons à promouvoir les respects de l’Etat de droit de l’Homme.

Au-delà de cela ; nous avons la principale préoccupation de mettre au centre de nos actions l'homme, sa dignité, son bien-être, à travers l'emploi. Je l’ai déjà dit mais je le répète, il a fallu 15 jours pour nous exclure de l’AGOA. Et combien d’efforts ont été nécessaires pendant des années pour que nous soyons réintégrés.

 

DE LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

Je voudrais revenir sur le VIème Congrès Mondial des parcs de Sydney en novembre dernier au cours duquel Madagascar était fortement représenté.

Et la présentatrice, tout à l’heure a voulu nous dire que la présentation de cette salle est très symbolique. Symbolique de l’environnement, du respect qu’on doit avoir pour l’environnement. Symbolique aussi de la richesse dont dispose Madagascar en matière d’environnement.

Dans mon allocution lors de la clôture officielle du Congrès de Sidney, j’ai mis le capital naturel au cœur de la vision de développement de Madagascar

J’ai pris des engagements pour développer notre environnement dont l’environnement marin
J’ai réitéré mon engagement pour une politique de zéro tolérance à l’endroit du trafic illégal des ressources naturelles et le renforcement de la lutte contre le trafic de bois de rose.

Je lance encore ici, comme je l’ai déjà fait à Sydney, un appel solennel aux partenaires financiers et techniques de Madagascar pour « agir ensemble et de concert afin de sécuriser les aires protégées où se trouve le bois de rose ».

Les aires protégées jouent un rôle vital pour le maintien des services écologiques dont dépend la population.

La protection de l’environnement est au cœur de ma politique.

Je voudrais le dire et le réitérer, c’est aussi pour cette raison que Madagascar soutient avec conviction la rencontre de Paris sur le climat qui aura lieu au mois de décembre de cette année.

 

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais conclure et comme vous pouvez le constater, les défis sont nombreux pour cette année 2015. Profitons aussi des moments comme aujourd’hui pour échanger en direct entre nous de ces défis.

Encore une fois, je vous souhaite à tous une belle et heureuse année,
Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Hery RAJAONARIMAMPIANINA

Président de la République de Madagascar

 

Source :

https://www.facebook.com/616973818381805/posts/772663866146132/


Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 24 Mar. 2017 - 07:11-

    Flash appeal pour 20 millions de dollars. La cérémonie de lancement du "flash appeal" a été effectuée ce jeudi 23 mars 2017. Une demande d'aide d'une valeur de 20.067.549 dollars américain a été lancée conjointement  par le Gouvernement Malgache, le Système des Nations Unies (SNU) à Madagascar et l’ensemble de l’Equipe Humanitaire du Pays à la Primature pour faire face aux conséquences dévastatrices du cyclone Enawo sur les familles vulnérables du Nord-Est et de l'Est de Madagascar et mener les actions humanitaires et de relèvement y afférentes.

  • 24 Mar. 2017 - 07:05-

    Absence de résultats du pouvoir. Maharavo Ratolojanahary, porte-parole du mouvement DFP Dinika ho Fanavotam-Pirenena, déclare que le pouvoir actuel se caractérise par l’absence notoire de résultats probants dans l’obtention de financement pour réaliser les promesses été les différents programmes érigés depuis l’arrivée du Président Rajaonarimampianina à la tête de l’Etat en 2014. Il n’a eu que des promesses de la part des différents bailleurs (CBI ou Conférence des bailleurs institutionnels, FEC, 11ème Fed…). La dernière mission effectuée par le FMI ces derniers jours ne fait que confirmer cela. Les bailleurs ne font pas confiance à ce pouvoir.

  • 23 Mar. 2017 - 17:08-

    Oliva Randimbiarisoa élu président de l'Asoimi. Le candidat Oliva Randimbiarisoa a été élu lors de la deuxième version de l'élection du président de l'ASOIMI (Association Omnisport Interministériel  et Institution) effectuée ce 21 mars. Il a été élu avec 330 voix soit 97,5% des votants. Il faut rappeler que le candidat Abel Randriamanarivo a retiré sa candidature lors de cette élection. Pour mémoire, ce candidat a été déclaré élu lors de l'élection effectuée le 22 février  dernier. Cette première élection a été considérée comme nulle par le MJS, Ministère de la Jeunesse et des Sports ministère de tutelle.

  • 23 Mar. 2017 - 17:08-

    Défaillance du Ministre de l'Intérieur. Maharavo Ratolojanahary, porte-parole du mouvement DFP Dinika ho Fanavotam-Pirenena, a fait savoir que les nombreuses manifestations de la foule aboutissant à des actions violentes classées comme justice populaire démontre l'incompétence de l'Etat. Il appartient à l'Etat et en particulier au Ministre de l'Intérieur d'assurer l'activité de police administrative par l’intermédiaire des chefs de district. Toute action venant d'autre ministère est de ce fait manifestement illégale notamment celle entreprise par le Ministre de la Sécurité publique envoyant des policiers à Antsakabary.

  • 21 Mar. 2017 - 13:29-

    Cnaps Sport et la coupe. Après son match nul à domicile, la Cnaps Sport est éliminée de la ligue des champions. Elle a été reversée dans la compétition de la Coupe de la Confédération. Il ressort après le tirage au sort des 1/16ème de finale que la Cnaps Sport affrontera la Recreativo do Libolo de l'Angola pour  une place en phase de groupe. Le match aller se déroulera à Madagasikara entre le 7 et le 9  avril et le match retour se tiendra en Angola entre le 14 et le 16 avril.

  • 21 Mar. 2017 - 08:09-

    Don pour la Hcc. Omer Kalameu, Conseiller aux Droits de l’Homme des Nations Unies auprès du bureau de la Coordinatrice Résidente des Nations Unies/Equipe pays de Madagascar a remis à la Haute Cour Constitutionnelle (Hcc) un lot d’ouvrages et de brochures relatifs aux droits de l’homme ce 17 mars. Ce don entre dans le cadre de l’appui du système des Nations Unies à la branche judiciaire malagasy. Au cours de cette cérémonie, le Conseiller aux Droits de l’Homme a fait part au Président de la Hcc, Jean-Eric Rakotoarisoa, de la satisfaction de l’organisme qu’il représente quant à la démarche de la Cour qui fait souvent référence dans ses décisions aux Conventions internationales relatives aux droits de l’homme.

  • 20 Mar. 2017 - 12:51-

    La CUA se rebiffe. Les responsables au niveau de la Commune urbaine d’Antananarivo ont réuni les chefs fokontany de la Capitale. A l’ordre du jour de cette rencontre une explication sur l’absence du logo de la Commune dans les papiers administratifs délivrés par les fkontany et l'enlèvement du drapeau de la Commune dans les locaux des fokontany. Julien Randriamorasata, deuxième adjoint de la Commune, a été claire dans sa conclusion. Le logo de la CUA doit être visible sur tous les papiers administratifs relevant de la responsabilité de la Commune (certificat de résidence…).

  • 19 Mar. 2017 - 06:57- Cnaps out de la LDC. Lors du match retour en 16ème de finale en ligue des champions (LDC). La Cnaps Sport n'a pu faire que match nul. Cnaps Sport et Coton Sport se sont séparés sur le score de 1 but partout. Le match s'est déroulé à domicile sur le stade du club malagasy. Cnaps a joué conte-nature en balançant des longs raids en avant. La présence massive des spectateurs n 'a pas suffi à surmotiver les joueurs.
    Malgré cette élimination l’équipe de la CNaPS poursuit son parcours africain. L’équipe est reversée aux 1/16ème de finale de la Coupe de la Confédération.
  • 18 Mar. 2017 - 08:49-

    FMI à Mahazoarivo. Plusieurs points ont été soulevés durant l’entrevue effectuée ce 17 mars.

    • la situation actuelle de la JIRAMA étant donné que l’objectif de baisser les subventions venant de l’Etat Malagasy n’étaient pas atteints à cause de la sécheresse ;

    • la situation de la Compagnie Air Madagascar où les négociations avec le partenaire stratégique identifié ont démarré ;

    • le retard dans la finalisation de la loi sur le recouvrement des créances, et l’automaticité du mécanisme d’ajustement des prix du carburant.

    • le traitement de la dette importante

    • les impacts du passage de cyclone sur le budget 2017.

  • 18 Mar. 2017 - 08:48-

    FMI à la Primature. David Owen, le Directeur Adjoint du FMI du Département Africain; Rasolofondraibe Alain Hervé, le Gouverneur de la Banque Centrale de Madagascar ; Mamy Rajaobelina, un conseiller auprès de la Présidence de la République et le Ministre des Finances et du Budget Rakotoarimanana François Gervais, ont été reçus ce 17 mars par le Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier.  Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une optique tendant à favoriser un système monétaire international stable qui encourage les échanges de biens et services, et des capitaux. Dans ce sens, David Owen a pour mission de réviser et d’évaluer la mise en œuvre du Programme FEC du 31 décembre 2016 et d’assurer l’application ferme du régime de change, et du respect de nos engagements en tant que pays membre.

  • 17 Mar. 2017 - 08:30-

    Formation de formateurs au sein du CRFIM. Onze (11) participants ont consolidé, du 30 janvier au 10 février à Antananarivo, leurs compétences en visualisation des données d’intérêt maritime pour le compte . Ils proviennent de plusieurs administrations impliquées dans l’action de l’Etat en mer et 8 d’entre eux ont réussi à passer avec succès les tests de contrôle. Ils sont sélectionnés pour devenir des formateurs. Cette formation spécifique se déroulera du 20 mars au 7 avril 2017 à Antananarivo. Cette formation est possible grâce au projet européen CRIMARIO avec le soutien du Centre Régional de Fusion des Informations Maritimes (CRFIM).

  • 17 Mar. 2017 - 06:56-

    Cnaps vs Coton Sport et organisation des transports. L’après-match lors de la rencontre entre Cnaps sport et Township Rollers du 11 février a été un cauchemar pour les spectateurs qui ont dû subir 4 voire 5 heures d’embouteillage pour allier Vontovorona et Anosy. Pour y remédier les organisateurs du match ont annoncé lors d’un point de presse effectué au siège de la Cnaps Ampefiloha les mesures prises durant le match retour qui se jouera ce samedi 18 mars 2017.

    Circulation. Une déviation a été créée au niveau du Cur cela permet d’avoir une circulation en sens unique (tant pour aller que pour le retour) pour rallier le Complexe culturel et de loisirs. La déviation est indiquée sur place.

    Parking. Les endroits pour garer les voitures ont été augmentés. Toutefois, à partir de 13 heures, les voitures légères ne pourront plus se rendre au Complexe CCL. Les propriétaires devront garer leur voiture au niveau du Cur. Une navette payante est mise en place entre Vontovorona et le CCL. Après 13 heures, seules les voitures munies de coupe-file peuvent se rendre au CCL.

    Transport en commun. Les responsables des coopératives de la ligne G (Cotransmar et Kofiamo) ont accepté de travailler avec les organisateurs du match. Les tarifs sont les suivants : 1000 Ar d’Anosy au CCL (aller comme au retour) ; 800 Ar de Fenoarivo au CCL et  400 Ar de Vontovorona au CCL.

  • 16 Mar. 2017 - 15:04-

    Organisation à Vontovorona. Selon les organisateurs des évènements au sein de la Cnaps à partir de 13 heures les voitures légères ne pourront plus rallier le Complexe de la Cnaps sis à Vontovorona. Des parkings seront disponibles au niveau du CUR et de l'eglise Fjkm. Les voitures munies de coupe file peuvent circuler. 

  • 16 Mar. 2017 - 14:53- Ahmad. Selon les iniformations qui corculent entre les amoureux du football Ahmad,  président de la fédération malagasy foothall,  est élu présodent de laa Caf.
  • 16 Mar. 2017 - 14:38- Cmaps vs Coton Sport. Les responsables au niveau du club Cnaps Sport annoncent de grandes mesures pour éviter les désagréments survenus lors du premier match international qui a eu lieu au stade Cnaps Votonvorona. Tant les policiers que les gendarmes affirment faire le mximum.
  • 16 Mar. 2017 - 07:16-

    Bilan après passage de Enawo. Voici le bilan après le passage de Enawo pour la journée du 15 mars 2017 à 18h00, ce bilan fait état de : 81 morts, 18 disparus, 250 blessés, 424 801 sinistrés, 246 842  personnes déplacées cumulées et  79 071 personnes déplacées actuelles. La région SAVA a enregistré le plus grand nombre d’infrastructures de bases endommagées avec 335 écoles publiques endommagées et 17 formations sanitaires touchées.

  • 15 Mar. 2017 - 13:18-

    Fiteva au chevet des sinistrés. Une délégation de la Fiteva emmenée par les dirigeants du bureau national de cette association a témoigné de sa compassion devant les malheurs qui a frappé une partie de la population malagasy. Elle a apporté des produits vivriers produits qui proviennent de la région même, composé de carottes, des pommes de terre, et des pommes pour les sinistrés hébergés à l'ANS Académie nationale des Sports à Ampefiloha. La Fiteva ou Fikaambanan'ny terak'i  Vakinankaratra regroupe les natifs de la région.

  • 15 Mar. 2017 - 07:02-

    Bilan après passage de Enawo. Le bilan ce 14 mars 2017 à 18h00 : 18 personnes portées disparues, 78 morts, (certains disparus trouvés morts, et cas de nouveaux décès dus à des effondrements de maisons à Brickaville et Vatomandry), 250 blessés, 394 114 sinistrés, 246 987 personnes déplacées (nombre de personnes ayant dues se déplacer pendant le passage d’Enawo).


  • 15 Mar. 2017 - 06:57-

    Sinistre national. Selon un communiqué émanant du BNGRC l'Etat malagasy a décrété l'état de sinistre national. suite au passage du cyclone Enawo.

  • 14 Mar. 2017 - 14:45-

    CNTEMAD. Le CNTEMAD Centre national de téléenseignement de Madagasikara se veut être une université de proximité et inverser une  mauvaise tendance. 

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité