logo
Lakroan'i Madagasikara
Vie nationale

L’économie, toujours otage de la politique !

Recueillis par Babany C. il y a 2 années

Madagascar, un pays à risques politiques élevés. Lakroa, version papier, a porté un regard sur la portée économique des discours lors de la présentation des vœux des corps constitués et diplomatiques d'Iavoloha le 9 janvier 2015. Texte tiré du Lakroa n°3903 du 18 janvier 2015.

L’économie, toujours otage de la politique !



 

Madagascar, un pays à risques politiques élevés. Ce classement britannique rapporté par l’ambassadeur du Maroc lors de son discours à Iavoloha dénonce la situation catastrophique dans laquelle se trouve l’économie malagasy. Les remèdes avancés par les dirigeants sont pourtant loin de convaincre.

 

L’ambassadeur du Maroc et doyen des diplomates à Madagascar, a tiré la sonnette d’alarme lors de la cérémonie de vœux à Iavoloha, le 9 janvier dernier : « Faisons en sorte que ce classement soit démenti par les réalités ! ». Le dévoilement de ce classement est un appel pressant à la classe politique, dans la mesure où l’économie demeure l’otage de la politique. En effet, les risques politiques élevés n’incitent pas les investisseurs tant locaux qu’étrangers à injecter leur argent dans l’économie nationale. Si le secteur de la construction se développe et pourrait être un signe de relance, d’aucuns savent qu’une bonne partie de ces travaux est le fruit du blanchiment d’argent sale issu de trafics en tous genres.

La construction n’est donc pas une référence et contrairement à la tradition économique, elle n’est pas synonyme d’une économie florissante pour Madagascar. Comme quoi, l’investissement privé est encore loin de reprendre. Déjà que les entreprises en activité peinent à fonctionner, les nouveaux investisseurs vont beaucoup se laisser désirer. Outre ce classement britannique en effet, les autres classements comme le Doing business de la Banque mondiale ou les facilités de faire des affaires ne sont pas fameux pour le pays : il a perdu 6 places entre 2014 et 2015. Et le rapport 2014 sur les pays les moins avancés de la Conférence des nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED) place Madagascar au 8ème rang à partir du dernier en termes de développement économique.

 

Un discours plutôt cacophonique

 

Mais face à cette réalité catastrophique, le discours du président de la République était plutôt cacophonique le 9 janvier dernier. Il a déclaré l’année 2015 comme celle de l’hygiène et de l’assainissement, celle de l’emploi, sans oublier que vers fin 2014, il a déjà annoncé que 2015 serait l’année des grands chantiers. Certes, ces secteurs sont tout aussi prioritaires les uns que les autres pour un pays très pauvre comme Madagascar, mais les définir comme prioritaires en une seule fois et pour une seule année, laisse planer un goût de démagogie.

De plus, le président aurait pu s’inspirer du Plan national de développement (PND) pour définir quelques priorités pour 2015. Notons que ce document comprend 5 axes stratégiques, que sont i) la gouvernance, l’Etat de droit, la sécurité, la décentralisation, la démocratie, la solidarité nationale, ii) la préservation de la stabilité macroéconomique et l’appui au développement, iii) la croissance inclusive et l’ancrage territorial du développement, iv) un capital humain adéquat au processus de développement, et v) la valorisation du capital naturel et le renforcement de la résilience aux risques de catastrophes. Ces axes sont tous prioritaires mais tout est aussi question de volonté politique, de financement, de structures pour la réalisation de ces priorités, de politiques et stratégies sectorielles.

 

Des priorités selon les moyens disponibles

 

Ainsi, le président aurait pu évoquer les priorités pour cette année 2015 en s’inspirant du PND tout en se référant aux ressources disponibles dûment inscrits dans la loi de finances 2015. En effet, il est encore illusoire de compter sur les bailleurs de fonds pour décaisser d’importants financements. La Banque mondiale a, par exemple, promis 80 millions de dollars pour le redressement de la Jirama, mais déboursera finalement 60 millions. C’est un signe comme quoi, même les bailleurs hésitent face aux risques politiques élevés.

Dans ce cas, mieux vaut compter sur les ressources propres de l’Etat, du moins pour une bonne partie de cette année, tout en révolutionnant les finances publiques. C’est une approche pour économiser et investir dans les secteurs prioritaires. Pour l’heure en effet, les dépenses publiques ne sont guère ni efficaces ni efficientes pour différentes raisons dont l’insuffisance criante de contrôle. Mais le président s’est contenté d’énumérer les priorités sans trop se référer au PND et aux moyens disponibles. Il faut noter, par ailleurs, que de nombreux grands travaux d’infrastructures prévus dans ce document et censés être réalisés en 2015-2016 demeurent encore sans financement.

 

Un bilan d’autosatisfaction

 

Quant au premier ministre, son discours a été un bilan d’autosatisfaction. Si son patron a reconnu l’état de pauvreté extrême dans lequel 7 Malagasy sur 10 vivent, lui s’est contenté de dresser et de louer le bilan de son gouvernement. Rappelons toutefois qu’après les tribunaux, le gouvernement est la 2ème institution en qui les Malagasy (35% plus précisément) ne font pas du tout confiance selon une récente enquête de l’Institut national des statistiques (INSTAT) publiée en décembre dernier. Il récolte aussi le score le plus médiocre en matière de confiance totale des citoyens : seuls 5,8% lui font entièrement confiance, contre 10% pour le président.

Ces chiffres parlent d’eux-mêmes : le manque de confiance d’une bonne partie des citoyens au gouvernement Kolo Roger et au président est flagrant. Le remaniement était donc inévitable. Pour le président, une grande opération de reconquête des citoyens serait plus que nécessaire. Mais les discours d’Iavoloha sont loin d’aller dans ce sens. Et si le président a répondu à la sonnette d’alarme tirée par l’ambassadeur du Maroc sur les risques politiques élevés, il a plutôt négligé le rôle du FFKM dans la réconciliation nationale en s’érigeant comme le leader de ce mouvement.

 

Qui est le chef ?

 

Cette réconciliation qui s’est traduite par la 1ère rencontre des 5 présidents (les anciens et l’actuel) est pourtant l’œuvre du FFKM. Il en est de même de la 2ème , du 13 janvier 2015. S’arroger le rôle de leader de la réconciliation, c’est faire fi des efforts du FFKM. Certes, cette entité chrétienne n’était pas en odeur de sainteté sur certaines périodes, mais il a réussi le tour de force d’organiser une rencontre entre les 5 pour permettre au pays de trouver une solution à l’instabilité politique. Mais du coup, le président veut jouer le chef de la réconciliation.

Parler de réconciliation, est pourtant synonyme de négociations, de concessions, etc. Aucune partie prenante ne peut donc prétendre diriger le processus. Cette place revient au réconciliateur. Et face à un Marc Ravalomanana, connu pour son orgueil et un Andry Rajoelina dont la jeunesse peut conduire à des actes d’éclat, comme il l’a déjà montré par sa brillante absence à Iavoloha le 9 janvier, la réconciliation pourrait encore se heurter à quelques obstacles. Les Malagasy ont pourtant hâte de sortir de la misère. Des questions d’égo de quelques politiciens pourraient toutefois retarder l’issue politique de cette longue crise.


Par Léonie Rakotobe

   

 

 

 



Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 20 Apr. 2017 - 07:21-

    Carte d’électeur biométrique. Teknet Group organise une porte ouverte sur l’utilisation des imprimantes à cartes et des solutions complètes pour l’identification et la personnalisation de badges et cartes plastiques tant à une petite société qu’à des grosses sociétés avec plusieurs milliers d’employés mais aussi pour les écoles. Selon Johanne Raharinosy, DG de la société, cette technologie a été utilisée en Tanzanie pour les cartes d’électeurs des 23 millions d’inscrits avec la société partenaire. Un exemple de dimension importante qui montre l’utilisation de cette technologie au-delà des utilisations dans la vie courante.

  • 20 Apr. 2017 - 07:17-

    Fivoriana ara-potoana voalohany ho an’ny Filankevitra monisipaly an’ny kaominina Antananarivo renivohitra. Nisokatra ny 19 avrily 2017 ny fivoriana ara-potoana Filankevitra monisipaly an’ny kaominina Antananarivo renivohitra. Haharitra folo andro izany ary hifarana ny 28 avrily izao. Faustin Andriambahoaka filohan’ny Filankevitra monisipaly sy ny birao miaraka aminy no nanokatra ny fotoana. Nanatrika ny fanokafana ofisialy ny Ben’ny tanana Lalao Ravalomanana sy ny mpiara-miasa akaiky aminy. Nirary soa ho an’ny mpanolotsaina rehetra ny ben’ny tanàna. "Ny mahasoa ny mponina aloha no mila banjinina fa avela ny adilahy, ny fampandrosoana ny Renivohitra no tokony himasoana" hoy ny Ben'ny tanana.


  • 19 Apr. 2017 - 12:49-

    Evolis à la conquête du marché malagasy. La société Evolis spécialisée dans la fabrication des cartes organise trois jours pour découvrir ses produits à l’hôtel Colbert. Selon le représentant de la société partenaire de Evolis des solutions complètes pour l’identification et la personnalisation de badges et cartes plastiques sont proposées tant à une petite société qu’à des grosses sociétés avec plusieurs milliers d’employés mais aussi pour les écoles. L’impression va du simple badge à des badges sécurisés. Evolis a ainsi imprimé les cartes d’électeurs en Tanzanie. La Commission électorale nationale (NEC) en Tanzanie a décidé de mettre en place un système d’enregistrement biométrique décentralisé, couplé avec l’émission instantanée d’une carte d’électeur dans un format carte plastique.

  • 19 Apr. 2017 - 12:44-

    Le président de l'Asoimi a fait faux bond. Le président Abel Randriamiarinarivo a fait faux bond. Il est le président élu pour l'Asoimi lors de la première élection effectuée en début du mois de mars. Il avait prévu de faire une déclaration à la presse ce 19 avril. Les membres de l’Asoimi était bien au rendez-vous donné ce matin du 19 avril mais le président Abel Randriamiarinarivo s’est excusé. Aux dernières nouvelles des tractations se déroulent en haut lieu pour résoudre le problème de l’existence de ces deux associations pour encourager les fonctionnaires à faire du sport. On attend donc les révélations de l’un des deux responsables de ces deux associations.

  • 18 Apr. 2017 - 14:33-

    Asoimi a régularisé sa situation. Pour mémoire, le président sortant Abel Randriamiarinarivo a recueilli 63 voix sur les 171 votants contre 4 voix pour Oliva Randimbiarison lors de l’élection organisée par le comité électoral au début du mois de mars 2017. On sait que le président Abel Randriamiarinarivo a effectué la régularisation du renouvellement des membres du bureau de l’Asoimi et le changement du siège de l’association. Cette régularisation a été effectuée le 23 mars 2017 auprès du Ministère de l’Intérieur et de la décentralisation soit au lendemain de la deuxième élection pour élire le président de l’Asoimi. Une façon pour Abel Randriamiarinarivo de refuser les résultats de la deuxième élection. Il apportera des précisions ce 19 avril.

  • 17 Apr. 2017 - 08:57-

    Judo malgache. Malgré des mois de préparation à l'ANS Ampefiloha, nos judoka n'ont obtenu aucune médaille en combat individuel ni en équipe. Mais au moins les malgaches sont à la treizième place avec 4 judoka à la 5ème place et 5 autres à la 7ème position. Heureusement, ce n'était pas le cas en kata. Rabemasoandro Tarimy et Ratovona Rija ont obtenu la médaille d'or en nage-no-kata. On a aussi eu l'argent en katame-no-kata et en nage-no-kata. Ce sont les frères Trabelsi du Tunisie qui gagnent la médaille d'Or. Mais dommage, le soleil n'a pas brillé en kime-no-kata.

  • 17 Apr. 2017 - 08:50-

    African championships 2017. Pour la 38ème édtion du championnat d'Afrique de judo sénior (14, 15, 16 avril 2017), l'Algérie termine au premier rang. Tant en équipe qu'en individuel, ce pays domine. En compétition par équipe, ce pays est double médaillé d'or (homme et femme). Et avec 18 médailles dont 7 en or, 5 en argent et 6 en bronze, les autres pays sont loin derrière. Il est suivi par la Tunisie et l'Egypte se trouve sur podium. La représentante du Guinea-Bissau, CESAR Taciana, gagne pour la cinquième fois l'or au championnat d'Afrique.

  • 17 Apr. 2017 - 07:46-

    Joyeuses Pâques. Toute l'équipe de www.lakroa.mg vous souhaite Joyeuses Pâques. A la suite du Pape François nous vous disons : portez à tous la joie et l 'espérance du Christ ressuscité que vous avez reçu  en ce jour de Pâques. 

  • 13 Apr. 2017 - 08:59-

    Fanambarana sy fanamelohana. Ny Vaomieran’ny  « Justice et Paix » eto amin’ny Diosezy Antsirabe, amin’ny anaran’ny Fivondronamben’ny Eveka , ny “Justice et Paix” Nasionaly, ny Fivondronam-ben’ny Pretra, ny Relijiozy, ny tsara sitrapo rehetra…dia namoaka fanambaràna mitondra ny lohateny “Aza ny lohasaha mangina no jerena fa Andriamanitra an-tampon’ny loha. Hita ao anatin’izany fanambarana ny fanamelohana TANTERAKA TSY MISY FEPETRA ny fihetsika sy ny  herisetra amin’ny famonoana eritreritra nataon’ireto tsy mendrika ny maha-olona azy ireto. Miara-manao sonia izany fanambarana izany ny Ny Evekan’ny Diosezy Mgr Philippe Ranaivomanana, Ny Eveka, Filohan’ny “JeP” Nasionaly, Ny pretra Aumonier “JeP” Diosezy Père Sata Jean Noel Andrianasolo.

  • 10 Apr. 2017 - 07:26-

    Victoire de l'ASCB. L'Association Sportive et Culturelle de Boeny (ASCB) remporte la 3ème édition de la "Coupe du Président". Une victoire logique pendant la finale, le samedi 8 avril au Palais des sports Mahamasina. Elle a dominé le SBBC tout le long du match. Le score était de 80 - 71 en faveur de l'ASCB. Livio Rocheteau a été sacré homme du match et en même temps meilleur marqueur de ce tournoi. Cette finale sort de l'ordinaire car ces deux équipes représentent la région Boeny.

  • 10 Apr. 2017 - 07:03-

    Cnaps arrache le match nul. Le 8 avril 2017, le Cnaps Sport est tenu en échec 1 - 1 par le CRD Libolo de l'Angola au complexe de Vontovorona Antananarivo. Le match aller des seizièmes de finale du tour de cadrage. Malgré la domination des locaux, les Angolais ouvrent le score à la 67ème minute' par Julsy Boukama Kaya. Avec quelques occasions de but, les Malagasy ne trouvent le chemin du but qu'aux temps additionnels (90'+) par Njiva. Le Cnaps Sport devra se surpasser au match retour qui se jouera dans une samaine.

  • 08 Apr. 2017 - 11:32- Salon du chocolat et de la gourmandise. Le salon organisé par par le WMG se tient ce jour 8 avril 2017au Carlton. Cet événement constitue une levée de fonds pour que l'association Wednesday Morning Group puisse effectuer ses activités humanitaires. Les plus démunis dans le quartier d'Ankorondrano seront les bènificiaires de cette levée de fonds.
  • 08 Apr. 2017 - 07:41-

    Cnaps vs Clube Recreativo Desportivo Libolo. La rencontre entre la Cnaps sport et la Clube Recreativo Desportivo Libolo aura lieu ce samedi 8 avril 2017. Le match débutera à 14h30. Une des hantises des spectateurs est l’organisation du retour après match. L’après premier match international sur le stade de Vontovorona a laissé des séquelles. Les organsateurs au niveau de la Cnaps ont assuré que tout est mis en place pour que ce retour se fasse dans les bonnes conditions. La police nationale assure la sécurité au sein du stade. La gendarmerie s’occupe de la circulation sur les routes. Les transporteurs (Kofiamo et Transmar) mettront à la disposition des supporteurs le maximum de taksive (minimum 120 voitures).

  • 08 Apr. 2017 - 07:35-

    Organisation de la rencontre. Les organisateurs au niveau de la Cnaps du match entre la Cnaps sport et la Clube Recreativo Desportivo Libolo qui aura lieu ce samedi 8 avril 2017 assurent mettre le paquet pour que la journée sa passe dans les meilleurs conditions pour les spectateurs. Le stade est ouvert à partir de 9 heures. Le nombre des guichets pour l’achat des billets d’entrée a été augmenté. Les frais des taksibe Anosy-Vontovorona (stade) sont fixés à 1000 ariary pour l’aller et 1000 ariary pour le retour. Les taksibe reliant le stade seront reconnaissables avec les autocollants apposés sur les voitures.

  • 04 Apr. 2017 - 08:30-

    FET. Nivory teto Moramanga ireo mpanabe rehetra manerana an’ny diosezy eto Madagasikara ny ao anatin’ny fikambanana masina FET ny 31 marsa ka hatramin'ny 2 aprily 2017. Nahatratra 120 izy ireo no tonga ary tao amin’ny Centre Notre Dame de Mont Carmel Ambarilava no nanaovana izany. Niompana tamin’ny fanomanana ny fankalazana ny faha-100 taona’ny FET ny dinika satria ny volana Novambra 1919 no nahatongavany teto Madagasikara tamin’ny alalan’I Mompera Joseph de Villèle. Nozarain’izy ireo telo ny taona mifanaraka izay nomena lohahevitra hoe: ny 2017 dia taonan’ny vavaka, 2018 taonan’ny tenin’Andriamanitra ary ny 2019 dia taonan’ny Eokaristia.

  • 04 Apr. 2017 - 08:28-

    Violences. Le début de cette semaine menant vers le dimanche des Rameaux a été le théâtre de plusieurs scènes de violence terrible. Une communauté des Sœurs, sise à Antsirabe II, a été victime d’un cambriolage suivie d’actes de viol. A Andapa une vidéo circulant sur les réseaux sociaux a montré une scène d’horreur un frère gesticulant avec une machette a tué son frère incendiaire. Une autre vidéo montre un professeur maltraitant une élève de classe terminale la scène se passant au sein d’une école et filmée par un passant. A Mahamasina une personne soupçonnée de malversation a été arrêtée devant les spectateurs d’un match de basket-ball (Coupe du Président de la République).

  • 03 Apr. 2017 - 07:31-

    Judo. Le quatrième et dernier regroupement de l’équipe nationale a pris fin le 31 mars. Il a commencé le 21 mars dernier et mènera les compétiteurs sélectionnés jusqu’au 38è championnat d’Afrique de judo qui se déroulera du 14 au 16 avril à Antananarivo. La Fédération Malagasy de Judo a accordé un soin particulier à la préparation de nos athlètes en leur donnant quotidiennement de la vitamine, du calcium et du magnésium .De même, la direction technique nationale n’est pas en reste en dispensant la formation technique nécessaire à ces judokas dont certains y seront à leur première compétition internationale.

  • 03 Apr. 2017 - 07:31-

    Affaire bois de rose de Singapour. Une bataille importante de gagnée pour Madagasikara. Ce jeudi 30 mars, la Haute Cour de Singapour a déclaré la société importatrice de bois de rose et son propriétaire coupables d'avoir importé illégalement près de 30 000 rondins de bois de rose en provenance de Madagascar dont la valeur est estimée à 50 millions de $ USD . Selon le communiqué émanant de la Présidence l’Etat malagasy est disposé à travailler avec les autorités singapouriennes pour décider de la disposition légale et transparente de ce stock de bois de rose. La partie malagasy quant à elle a déjà engagé une action civile contre l'importateur devant le tribunal singapourien.

  • 31 Mar. 2017 - 13:38-

    POESAM Madagascar. Les candidatures à la 7ème édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient (POESAM) restent ouvertes jusqu’au 6 juin 2017, dans la rubrique « Prix Orange de l’Entrepreneur Social » du site http://entrepreneurclub.orange.com/fr/entrepreneur-social-2017.html. Le POESAM s’adresse à tout étudiant, salarié ou entrepreneur de plus de 21 ans, dont l’initiative a moins de trois ans d’âge et concerne 17 pays Madagazsikara y compris. En 2016, le projet de start-up malgache Nanoé  s’est vu décerné le 2ème Prix. Les participants malgaches ont également été récompensés par Orange Madagascar.

  • 31 Mar. 2017 - 08:02-

    Structure Nationale d’Orientation de la Lutte contre le Terrorisme. Outre les comunications verbales et adoption de textes règlementaires, le Conseil des Ministres du Jeudi 30 mars 2017 à 16 heures au Palais d’Etat d’Iavoloha a nommé par décret Monsieur Ramilison Serge comme Secrétaire Exécutif de la Structure Nationale d’Orientation de la Lutte contre le Terrorisme ou SNOLT.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité