logo
Lakroan'i Madagasikara
Vie nationale

L’économie, toujours otage de la politique !

Recueillis par Babany C. il y a 2 années

Madagascar, un pays à risques politiques élevés. Lakroa, version papier, a porté un regard sur la portée économique des discours lors de la présentation des vœux des corps constitués et diplomatiques d'Iavoloha le 9 janvier 2015. Texte tiré du Lakroa n°3903 du 18 janvier 2015.

L’économie, toujours otage de la politique !



 

Madagascar, un pays à risques politiques élevés. Ce classement britannique rapporté par l’ambassadeur du Maroc lors de son discours à Iavoloha dénonce la situation catastrophique dans laquelle se trouve l’économie malagasy. Les remèdes avancés par les dirigeants sont pourtant loin de convaincre.

 

L’ambassadeur du Maroc et doyen des diplomates à Madagascar, a tiré la sonnette d’alarme lors de la cérémonie de vœux à Iavoloha, le 9 janvier dernier : « Faisons en sorte que ce classement soit démenti par les réalités ! ». Le dévoilement de ce classement est un appel pressant à la classe politique, dans la mesure où l’économie demeure l’otage de la politique. En effet, les risques politiques élevés n’incitent pas les investisseurs tant locaux qu’étrangers à injecter leur argent dans l’économie nationale. Si le secteur de la construction se développe et pourrait être un signe de relance, d’aucuns savent qu’une bonne partie de ces travaux est le fruit du blanchiment d’argent sale issu de trafics en tous genres.

La construction n’est donc pas une référence et contrairement à la tradition économique, elle n’est pas synonyme d’une économie florissante pour Madagascar. Comme quoi, l’investissement privé est encore loin de reprendre. Déjà que les entreprises en activité peinent à fonctionner, les nouveaux investisseurs vont beaucoup se laisser désirer. Outre ce classement britannique en effet, les autres classements comme le Doing business de la Banque mondiale ou les facilités de faire des affaires ne sont pas fameux pour le pays : il a perdu 6 places entre 2014 et 2015. Et le rapport 2014 sur les pays les moins avancés de la Conférence des nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED) place Madagascar au 8ème rang à partir du dernier en termes de développement économique.

 

Un discours plutôt cacophonique

 

Mais face à cette réalité catastrophique, le discours du président de la République était plutôt cacophonique le 9 janvier dernier. Il a déclaré l’année 2015 comme celle de l’hygiène et de l’assainissement, celle de l’emploi, sans oublier que vers fin 2014, il a déjà annoncé que 2015 serait l’année des grands chantiers. Certes, ces secteurs sont tout aussi prioritaires les uns que les autres pour un pays très pauvre comme Madagascar, mais les définir comme prioritaires en une seule fois et pour une seule année, laisse planer un goût de démagogie.

De plus, le président aurait pu s’inspirer du Plan national de développement (PND) pour définir quelques priorités pour 2015. Notons que ce document comprend 5 axes stratégiques, que sont i) la gouvernance, l’Etat de droit, la sécurité, la décentralisation, la démocratie, la solidarité nationale, ii) la préservation de la stabilité macroéconomique et l’appui au développement, iii) la croissance inclusive et l’ancrage territorial du développement, iv) un capital humain adéquat au processus de développement, et v) la valorisation du capital naturel et le renforcement de la résilience aux risques de catastrophes. Ces axes sont tous prioritaires mais tout est aussi question de volonté politique, de financement, de structures pour la réalisation de ces priorités, de politiques et stratégies sectorielles.

 

Des priorités selon les moyens disponibles

 

Ainsi, le président aurait pu évoquer les priorités pour cette année 2015 en s’inspirant du PND tout en se référant aux ressources disponibles dûment inscrits dans la loi de finances 2015. En effet, il est encore illusoire de compter sur les bailleurs de fonds pour décaisser d’importants financements. La Banque mondiale a, par exemple, promis 80 millions de dollars pour le redressement de la Jirama, mais déboursera finalement 60 millions. C’est un signe comme quoi, même les bailleurs hésitent face aux risques politiques élevés.

Dans ce cas, mieux vaut compter sur les ressources propres de l’Etat, du moins pour une bonne partie de cette année, tout en révolutionnant les finances publiques. C’est une approche pour économiser et investir dans les secteurs prioritaires. Pour l’heure en effet, les dépenses publiques ne sont guère ni efficaces ni efficientes pour différentes raisons dont l’insuffisance criante de contrôle. Mais le président s’est contenté d’énumérer les priorités sans trop se référer au PND et aux moyens disponibles. Il faut noter, par ailleurs, que de nombreux grands travaux d’infrastructures prévus dans ce document et censés être réalisés en 2015-2016 demeurent encore sans financement.

 

Un bilan d’autosatisfaction

 

Quant au premier ministre, son discours a été un bilan d’autosatisfaction. Si son patron a reconnu l’état de pauvreté extrême dans lequel 7 Malagasy sur 10 vivent, lui s’est contenté de dresser et de louer le bilan de son gouvernement. Rappelons toutefois qu’après les tribunaux, le gouvernement est la 2ème institution en qui les Malagasy (35% plus précisément) ne font pas du tout confiance selon une récente enquête de l’Institut national des statistiques (INSTAT) publiée en décembre dernier. Il récolte aussi le score le plus médiocre en matière de confiance totale des citoyens : seuls 5,8% lui font entièrement confiance, contre 10% pour le président.

Ces chiffres parlent d’eux-mêmes : le manque de confiance d’une bonne partie des citoyens au gouvernement Kolo Roger et au président est flagrant. Le remaniement était donc inévitable. Pour le président, une grande opération de reconquête des citoyens serait plus que nécessaire. Mais les discours d’Iavoloha sont loin d’aller dans ce sens. Et si le président a répondu à la sonnette d’alarme tirée par l’ambassadeur du Maroc sur les risques politiques élevés, il a plutôt négligé le rôle du FFKM dans la réconciliation nationale en s’érigeant comme le leader de ce mouvement.

 

Qui est le chef ?

 

Cette réconciliation qui s’est traduite par la 1ère rencontre des 5 présidents (les anciens et l’actuel) est pourtant l’œuvre du FFKM. Il en est de même de la 2ème , du 13 janvier 2015. S’arroger le rôle de leader de la réconciliation, c’est faire fi des efforts du FFKM. Certes, cette entité chrétienne n’était pas en odeur de sainteté sur certaines périodes, mais il a réussi le tour de force d’organiser une rencontre entre les 5 pour permettre au pays de trouver une solution à l’instabilité politique. Mais du coup, le président veut jouer le chef de la réconciliation.

Parler de réconciliation, est pourtant synonyme de négociations, de concessions, etc. Aucune partie prenante ne peut donc prétendre diriger le processus. Cette place revient au réconciliateur. Et face à un Marc Ravalomanana, connu pour son orgueil et un Andry Rajoelina dont la jeunesse peut conduire à des actes d’éclat, comme il l’a déjà montré par sa brillante absence à Iavoloha le 9 janvier, la réconciliation pourrait encore se heurter à quelques obstacles. Les Malagasy ont pourtant hâte de sortir de la misère. Des questions d’égo de quelques politiciens pourraient toutefois retarder l’issue politique de cette longue crise.


Par Léonie Rakotobe

   

 

 

 



Partager l'article:

Votre réaction?

Commbien font 2 + 1? (security question)

Lakroa en direct
  • 20 Feb. 2017 - 08:36-

    Fin de parcours pour Elgeco Plus. La défaite subie par Elgeco Plus devant la Supersport United au stade Moripe Stadiumde Pretoria dans le cadre du tour préliminaire de la coupe de la CAF 2017 marque la fin du parcours de cette équipe malagasy. Elgeco Plus a été défaite sur le score de 2 buts à 1 ce dimanche 19 février 2017. Rappelons qu’au match aller, à Mahamasina, les deux équipes sont rentrées au vestiaire sur le score nul et vierge.

  • 20 Feb. 2017 - 08:13-

    Cnaps battue mais passe.  La Cnaps a été battue par Township Rolers sur le score de 2 buts à 1 lors du match retour ce samedi 18 février 2017. Le match retour s’est soldé sur le score de 3 buts à 2 sur le stade de Gaborone en faveur des Botswanais. Au total les deux équipes ont marqué chacune 4 buts. La Cnaps passe donc avec l’avantage d’avoir marquée 2 buts sur terrain adverse. Au match aller, les Caissiers s’étaient imposé sur le score de 2 buts à 1. Pour le tour suivant, la Cnaps rencontrera la Coton Sport du Cameroun.

  • 18 Feb. 2017 - 10:33-

    L’islamisation à Madagascar. L’islam à Madagascar fait depuis deux ans l’objet d’une très forte couverture médiatique et politique. Cet attrait – aussi massif que soudain – tranche avec le faible nombre d’études sur l’islam à Madagascar. La thématique de « l’islamisation » est dominante dans le traitement politico-médiatique, relayant des informations souvent non vérifiées, voire totalement erronées, mais qui traduisent l’inquiétude qui gagne les différentes strates de la société malgache, très majoritairement chrétiennes. Pourtant, l’islam et la thématique de l’islamisation ont une histoire ancienne dans le pays. Il s’agira ici d’une part de retracer l’histoire longue de l’islam à Madagascar, inscrite elle-même dans celle de l’islam en Afrique de l’Est, et d’autre part d’évoquer la récurrence du spectre de l’islamisation dans le pays et de tenter d’en expliquer les raisons. (Notes de l’Ifri, décembre 2016) (source : https://www.ifri.org/sites/default/files/atoms/files/islamisation_madagascar_pellerin_2016_0.pdf.

  • 18 Feb. 2017 - 10:26-

    Journées de l’emploi et de la formation 2017. Afin de contribuer à la réduction du chômage et du sous-emploi, le cabinet de recrutement MRH (Management Ressources Humaines) organisera la 9èmee édition des journées de l’emploi et de la formatio. Cette nouvelle édition se déroulera les 22 et 23 février 2017 au Palais des Sports et de la Culture (Mahamasina – Antananarivo). Il y aura 35 stands permettant de rencontrer des employeurs et plus de 1500 offres d’emplois.

  • 18 Feb. 2017 - 07:41-

    Journée de sensibilisation en milieu scolaire. La Croix-Rouge Malagasy, avec l’appui financier de la commission Européenne pour l’aide humanitaire et la protection civile (ECHO) à travers le projet Miatrika,  et en collaboration avec le BNGRC et la Météo Malagasy organisent des séances de sensibilisation en milieu scolaire pour la réduction des Risques de catastrophes. Ces partenaires ont effectué une journée de sensibilisation ce 17 février, dans le cadre de la journée des écoles, à l’EPP 67Ha sud avec la participation des élèves de cette EPP et des EPP du fokontany III G Hangar et EPP Antetezana Afovoany.

  • 18 Feb. 2017 - 07:35-

    Asja en visite à la HCC. Les étudiants en droit Master II de l’Athénée Saint Joseph Antsirabe (ASJA) ont effectué une visite à la Haute Cour Constitutionnelle. Le Président de la Cour Jean-Eric RAKOTOARISOA leur a fait un exposé sur l’historique de la Cour, la composition et le mode de désignation de ses membres, les attributions de la HCC ainsi que son organisation administrative. Cet exposé a été suivi par une séance de questions-réponses. Le Président a ensuite guidé les étudiants pour une visite des lieux avant la traditionnelle photo de famille. La rencontre a permis aux quinze étudiants de l’ASJA de mieux connaître la Cour et son fonctionnement réel.

  • 14 Feb. 2017 - 11:27-

    Liste électorale provisoire. La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a présenté ce 13 février la liste électorale provisoire. Le nombre des électeurs inscrits est de 9 124 901. Avec ce chiffre la CENI constate un accroissement de 5,20% puisqu’en 2016 le nombre des électeurs inscrits était de 8 673 485 ou une augmentation de 542 030 électeurs. Le pourcentage des femmes est de 45,73% avec 4 172 896 électrices inscrites et une augmentation des femmes de 193 679 électrices.

  • 13 Feb. 2017 - 09:12-

    Elgecoplus 0 et Supersport United dos à dos. Au coup de sifflet final du temps réglementaire ElgecoPlus Madagasikara et Supersport United d’Afrique du Sud se sont séparés sur le score nul et vierge. Les amoureux du foot ont répondu présents à Mahamasina ce dimanche 12 février 2017 mais cela n’a pas suffi pour faire trembler les filets du gardien de but Sud-Africain. Le match retour pour ce tour préliminaire de la Coupe de la CAF se déroulera en Afrique du Sud ce dimanche 19 février 2017. Ne pas avoir encaissé un but à domicile est un net avantage pour ElgecoPlus.

  • 11 Feb. 2017 - 23:08-

    4 heures- Il a fallu 4 heures de temps pour faire le trajet Vontovorona Anosy après le match entre la Cnaps Sport et la Township Rollers ce samedi 11 février 2017. 4 heures de temps pour faire ce trajet long de 15 kilomètres. Les raisons de ce record en la matière sont multiples. Il y a dame pluie, plusieurs voitures sont tombées en panne, comme d’habitude, ou tombées dans le caniveau comme la 4x4 à la sortie du stade de Vontovorona. Puis, il y a aussi le fait que les gens se sont déplacées avec leurs voitures pour voir le match (et heureusement dans ce cas que la moitié des tribunes sont dégarnies). Enfin, il faut noter qu’une fête s’est déroulée dans la grande salle de ce nouveau complexe. Il faut que la Cnaps revoie sa copie pour débuter l’heure du match.

  • 11 Feb. 2017 - 22:23- Cnaps-Sport 2- Township Rollers 1. Le match préliminaire de la ligue des champions de la Confédération africaine de football entre la Cnaps Sport et la Township Rollers s’est terminé sur le score de 2 buts à 1 en faveur de la Cnaps Sport. A la fin de la première mi-temps la Cnaps Sport menait sur le score de 1 but à 0, but marqué dans le temps additionnel (45+2) par Francis Rafaralahy (n°9). Dès l’entame de la deuxième mi-temps, l’équipe visiteuse montrait qu’elle est venue pour faire le jeu et non pour défendre. Les Botswanais réussissent à égaliser à la 69è minute de jeu par Segolame Boy (n°11) et 7 minutes après Njiva (n°12) libère Vontovorona.
  • 10 Feb. 2017 - 08:38-

    60 ans du PSD. Pour marquer ses 60 ans d’existence le Parti Social Démocrate organise une exposition retraçant les grandes lignes de l’histoire du pays durant la Première République. Cette exposition se déroule à la Bibliothèque Nationale dans la salle Gisèle Rabesahala. L’exposition durera trois jours du 9 au 11 février et l’entrée est gratuite. L’exposition est le fruit de la collaboration entre le photographe Rakotobe ichel et le parti PSD. Selon Eliane Bezaza secrétaire national du parti Eliane Bezaza, le parti veut surtout mettre en valeur les luttes entamées menant vers l’indépendance.

  • 10 Feb. 2017 - 08:35-

    Elgeco Plus prête. Elgeco plus affrontera l’équipe Supersport United venant d’Afrique du Sud ce 12 février au stade de Mahamasina. Après avoir joué trois matchs successifs sur un terrain synthétique, l’’équipe du président Alfred Andriamanampisoa revient sur le gazon en s’entraînant sur le stade de Bevalala et tâtera le terrain de Mahamasina ce jeudi 9 et vendredi 10 février 2017. Le président du club Elgeco plus fait appel aux spectateurs de venir nombreux et soutenir les Malagasy à Mahamasina car Elgeco plus devient Elgeco plus Madagascar.

  • 10 Feb. 2017 - 08:33- Elgeco Plus prête. Elgeco plus affrontera l’équipe Supersport United venant d’Afrique du Sud ce 12 février au stade de Mahamasina. Après avoir joué trois matchs successives sur un terrain synthétioque, l’’équipe du président Alfred Andriamanampisoa revient sur le gazon en s’entraînant sur le stade de Bevalala et tatera le terrain de Mahamasina ce jeudi 9 et vendredi 10 février 2017. Le président du club Elgeco plus fait appel aux spectateurs de venir nombreux et soutenir les Malagasy à Mahamasina car Elgeco plus devient Elgeco plus Madagascar.
  • 10 Feb. 2017 - 08:33- Elgeco Plus prête. Elgeco plus affrontera l’équipe Supersport United venant d’Afrique du Sud ce 12 février au stade de Mahamasina. Après avoir joué trois matchs successives sur un terrain synthétioque, l’’équipe du président Alfred Andriamanampisoa revient sur le gazon en s’entraînant sur le stade de Bevalala et tatera le terrain de Mahamasina ce jeudi 9 et vendredi 10 février 2017. Le président du club Elgeco plus fait appel aux spectateurs de venir nombreux et soutenir les Malagasy à Mahamasina car Elgeco plus devient Elgeco plus Madagascar.
  • 10 Feb. 2017 - 07:50- Maintirano nouveau diocèse.- Le pape François a érigé le nouveau diocèse de Maintirano a annoncé le Saint-Siège le 8 février 2017. Ce diocèse d’environ 31.000 fidèles résulte du regroupement de territoires détachés des diocèses de Tsiroanomandidy, Mahajanga et Morondava. L’église Notre-Dame de l’Ascension de Maintirano est élevée au rang de cathédrale du nouveau diocèse. Mgr Gustavo Bombin Espino, jusqu’alors évêque de Tsiroanomandidy a été nommé premier évêque de Maintirano par le pape François.
  • 09 Feb. 2017 - 09:09- Arraisonnement d’un navire. En marge de l’Ordre du jour du Conseil des Ministres qui s’est tenu au Palais d’Etat d’Iavoloha ce mercredi 8 février 2017 à 16 heures une information a été communiquée par le Premier Ministre, faisant état de l'arraisonnement d'un navire portant le nom de "Lumina" et de l'arrestation de son équipage pour tentative d'exportation de bois de rose à partir de Vinanivao, à proximité du Cap Masoala. L'enquête est en cours.
  • 09 Feb. 2017 - 08:53- Nouvelle structure. Le Conseil des Ministres qui s’est tenu au Palais d’Etat d’Iavoloha ce mercredi 8 février 2017 à 16 heures a adopté le décret portant création de l’Organisme de Coordination et de Suivi des Investissements et de leurs Financements (OCSIF) et ledécret portant nomination du Commissaire Général de l’Organisme de Coordination et de Suivi des Investissements et de leurs Financements (OCSIF), en la personne de Monsieur Léon Maxime Raelison Rajaobelina.
  • 09 Feb. 2017 - 08:02-

    Remerciement de la Conférence Épiscopale de Madagasikara. Vous pouvez lire l'intégralité du message de la Conférence Episcopale de Madagasikara en suivant le lien :

    http://www.lakroa.mg/item-970_articles_dossier_18-remerciement-de-la-confarence-apiscopale-de-madagascar.html

  • 08 Feb. 2017 - 07:47-

    8 février : Journée mondiale de prière et de réflexion sur la traite des êtres humains. Cette journée mondiale a été instituée en 2015 à l'initiative du Pape François.
    Le choix du 8 février ne doit rien au hasard puisque cette date correspond à la fête de Sainte Joséphine Bakhita, une Soudanaise qui a été vendue comme esclave, maltraitée puis rendue libre.
    Des millions de personnes concernées. Lors de la première édition, le Cardinal Peter Turkson, Président du Conseil pontifical Justice et Paix, avait rappelé que des millions de personnes de par le monde sont privées de liberté et contraintes à vivre pratiquement en esclavage. Pour ces hommes et ces femmes, sainte Joséphine Bakhita est un modèle d’espérance et l'Eglise Catholique encourage les fidèles à suivre les pas de cette sainte. De la prise de conscience à l'action. Le Pape désire que les hommes de tous pays et toutes origines prennent conscience d’un phénomène global qui dépasse la responsabilité de tel ou tel état. Il appelle à une véritable mobilisation contre ce fléau. Nous devons tous mieux analyser la situation et mobiliser les consciences. De la conscience à la prière, de la prière à la solidarité, de la solidarité à l’action, afin que la traite et les nouvelles formes d’esclavage disparaissent.

  • 06 Feb. 2017 - 08:34-

    Tournoi de l’Amitié. La dernière journée du Grand Tournoi de l'Amitié oranisée par la Cnaps s’est clôturée ce dimanche 5 février à Vontovorona. En football le dernier match opposant CNaPS Sport et  Elgeco Plus étati sur le papier une affiche alléchante car les deux clubs disputeront la Ligue des Champions et la Coupe de la CAF ce weekend. Malheureusement les joueurs des deux équipes étaient trop tendus pour bien dérouler un jeu digne de leur rang. La match s’est soldé sur le score de 2 buts à 1 en faveur de Elgeco plus.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité