logo
Lakroan'i Madagasikara
Un mort de famine c'est un décès de trop

Crime de mauvaise gouvernance

La Rédaction il y a 3 années

On ergote sur le nombre de personnes décédées suite aux problèmes alimentaires dans le sud. Les autorités locales avancent le chiffre de 103, la nouvelle Ministre de la population ne trouve que 5 décédées. Qui faut-il incriminer ?

103 morts de famine ? Le chiffre a été donné officiellement par le BNGRC dans son rapport en date du lundi 3 février 2015 à 18H00. Bien sûr, le BNGRC avait bien spécifié dans ce rapport que le chiffre qu’il diffuse émane des chefs districts donc des chiffres officiels. Interrogé sur la véracité de ces chiffres, Lomotsy Ludovic, SE du BNGRC, avait averti que ces chiffres émanaient des services administratifs. Il lui était difficile de ne pas s’appuyer dessus dans la mesure où ses services n’en avaient pas. Il avait néanmoins laissé planer le doute en disant que les services du BNGRC n’avaient pas pu recouper la véracité des chiffres.

 

Soit. Les statistiques sont une science des plus difficiles. Il suffit de retenir l’exemple du verre à moitié vide pour le uns et à moitié plein pour les autres quand il suffit de dire la quantité exacte en centilitre pour départager tout le monde.

 

Ici il s’agit de vie humaine on ne peut pas ergoter sur la fiabilité des sources. De plus, on parle personnes mortes de famine ou de crise alimentaire. Il faut signaler qu’un autre débat est ouvert : “Y a-t-il famine dans le sud ou ‘simplement’ problème de crise alimentaire ?”. Pour les techniciens en matière d’alimentation il y a différence. Soit, encore une fois. Les techniciens doivent se souvenir que pour les personnes affamées famine ou crise alimentaire les signes dans les ventres sont identiques.

 

Pour information, la faim est un besoin physiologique qui se reconnaît à certains signes. “On se sent l’estomac creux, on a des gargouillis, on se sent un peu faible: on sait que c'est de la faim », explique le docteur Denis Richard, titulaire de la Chaire sur l’obésité de l’Université Laval. (source : http://ici.radio-canada.ca/actualite/v2/lepicerie/niveau2_11966.shtml) .

 

Lorsque nous avons faim, notre niveau d’insuline diminue. La diminution de cette hormone, qui contrôle le taux de glucose dans le sang, nous pousse à ingérer de la nourriture.

 

Dans notre cerveau, différents types de neurones contrôlent la faim, l'appétit, ou encore la satiété. “On les retrouve dans une région qu'on appelle l'hypothalamus, qui est une région très importante dans le contrôle de la prise alimentaire”, précise un docteur. Mais, pour que ce système réagisse, il faut lui donner du temps. Si nous mangeons trop rapidement, nous ne recevrons pas ces signaux à temps.

 

 

Le chiffre 103 publié par le BNGRC est mis à caution par la Ministre de la population, Onitiana Realy, en déplacement dans le sud. Dès son arrivée, elle fait circuler le chiffre de 5 morts de la faim. Il y a vraiment un fossé entre les 103 victimes déclarées parles chefs de district et les 5 mortes de la faim annoncées par la Ministre ? Qui croire ? La dernière venue ou ceux qui sont sur terrain depuis toujours ? Une crise ministérielle en vue. Par sa présence dans le sud le jour de la solidarité nationale choisie par le PM est une marque de la désobéissance à la solidarité gouvernementale. Une autre crise interne en vue.

 

“Devant la famine, il faut toujours garder la lucidité. Une famine n’est pas comme un cyclone. La famine est un long et lent processus. Il faut des mois pour constater qu’il y a famine ou crise alimentaire suite à une absence de pluie” affirme un technicien en alimentation. “Pour un cataclysme naturel comme le cyclone le phénomène est violent et rapide. Les constats sont visibles immédiatement” précise-t-il.

 

Ici se pose alors la question ? Long et lent processus ! Comment se fait-il qu’aucun organisme n’a prévenu les autorités compétentes ? Le BNGRC est connu pour être le responsable de la gestion des risques. Il y avait risque de famine qui devait leur signaler cela ? Comment se fait-il qu’aucune autorité ne leur a signalé le risque probable d’une famine ou d’une disette pour ne pas écorcher les puristes en matière d’alimentation ? Où sont passés les députés de cette région ? Certains d’entre eux prennent souvent la parole au sein de l’Assemblée Nationale mais surtout pour polémiquer avec le gouvernement et non pour défendre les intérêts des circonscriptions où ils ont été élus. Faut-il les condamner coupable de non-assistance à communauté en danger ? Ne faudrait-il pas instituer cette négligence de leur part de motif de déchéance ? Un motif plus grave que celui de changer de parti politique… n’en déplaise aux défenseurs du mandat impératif.

 

Il n’y a pas que la classe politique qui est blâmable dans le cas d’espèce. Il y a aussi les forces vives, les associations caritatives. Tout le système de veille qui aurait dû être mis en place. Tous sans exception. La machine administrative est quelque part défaillante. Pourquoi ? C’est un sujet de mémoire pour étudiant en administration publique mais un sujet d’investigation pour journalistes. Alors… Il ne faut pas se voiler la face. Il y a crime contre la communauté pour cause de mauvaise gouvernance. Le kere est un problème récurrent. Ce n’est pas un fait nouveau. Ne pas y avoir fait “gaffe” est une faute lourde. C’est un crime contre la population locale. Un crime de mauvaise gouvernance. Qui va juger les responsables ? L’Histoire, comme d’habitude.


Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 18 Jan. 2018 - 07:09-

    Nouveau DG à l’INFA. Le Conseil des Ministres du mercredi 17 janvier 2017 au Palais d’Etat d’Iavoloha pour le compte du Ministère de la Fonction Publique, de la Réforme de l’administration, du Travail et des Lois Sociales par décret vient de nommer Botonoasy Jean Davistor au poste de directeur Général de l’Institut National de Formation Administrative (INFA). Un décret qui abroge le récent décret pris en avril 2017 ayant nommé Nomenjanahary Dupont Herilala à ce poste. Pourquoi ce rapide remplacement ?

  • 17 Jan. 2018 - 08:24-

    Nouvelles dates des examens officiels. Le Ministère de l’Education Nationale vient de rendre public les nouvelles dates des examens officiels : le CEPE se déroulera le 14 août. Le BEPC se tiendra du 3 au 6 septembre. Le CAE se fera les 23 et 24 octobre et le CAP/EP auront lieu les 20 et 21 novembre 2018. La fin de l'année scolaire est toutefois maintenue pour le 4 août.

  • 15 Jan. 2018 - 07:19-

    Le fokonolona perd 569 ha. A Ampahala, lieu sis dans la commune urbaine de Soavinandriana, de la région Itasy le fokonola est désemparé. A la fin de l’année 2017 ce fokonolona apprend que Georges Ruffin, leur adversaire dans le dossier foncier, a eu gain de cause devant le tribunal. Cela siginifie que cet ancien ministre vient de se voir attribuer définitivement le titre d’un terrain de 569 ha. Selon Ramilijaona Pierre Marcel, président de l’association de la défense des intérêts du fokonolona, le fokonolona ne veut pas quitter les lieux. Ils défendront leur terrain par tous les moyens.

  • 15 Jan. 2018 - 07:16-

    Bilan provisoire 14 janvier. Le bulletin flash du Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation publié le 14 Janvier 2018 - 20heures nous donne, le bilan provisoire, à l’échelle nationale qui fait état de : 51 personnes décédées, (les corps retrouvés de quelques personnes disparues expliquent l’augmentation) [(Amoron’i Mania : 1, Analamanga : 5, Atsimo Atsinanana : 10 ; Atsinanana : 4, Boeny : 1, Haute Matsiatra : 17, Menabe : 5, Sofia : 3 ; Vakinankaratra : 2, Vatovavy Fitovinany : 3)] ; 22 portées disparues ; 160 800 sinistrées ; 54 767 déplacées.

  • 12 Jan. 2018 - 07:41-

    Bilan provisoire national sur le plan humain. Le bulletin flash du Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation (au sein du Bngrc) ce 11 janvier à 20 heures nous donne le bilan provisoire sur le plan national. Il fait état de : 42 personnes décédées ; 26 personnes portées disparues ; 18806 personnes déplacées ; 149942  sinistrées.

  • 12 Jan. 2018 - 07:26-

    Ambassadeur à New York. Pour la troisième fois depuis son accession au pouvoir Rajaonarimampianina vient nommer un ambassadeur en la personne Razafitrimo Arisoa Lala. Elle est nommée pour occuper le poste d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire, Représentant Permanent de la République de Madagasikara auprès de l’Organisation des Nations Unies à New York. Elle a été nommée par décret au cours du Conseil des Ministres du jeudi 11 janvier 2018 qui s’est tenu au Palais d’Etat d’Iavoloha. Elle était ministre des Affaires étrangères entre 2014 et 2015.

  • 12 Jan. 2018 - 07:18-

    Nouveau directeur de cabinet à la Présidence. Le Conseil des Ministres du Jeudi 11 janvier 2018 qui s’est tenu au Palais d’Etat d’Iavoloha par décret vient de nommer Randrasana Eric Jean-Joel, au poste de Directeur du Cabinet Civil du Président de la République. Il remplace à ce poste Herisoa Razanadrakoto. Herisoa Razanadrakoto a occupé le poste de directeur de cabinet par intérim pendant plusieurs mois (depuis 2015) remplaçant  Henry Rabary-Njaka limogé après des pressions. Quant au nouveau directeur de cabinet civil il était toujours dans le giron du Président comme conseiller spécial sur plusieurs dossiers (Agoa, énergie…).

  • 11 Jan. 2018 - 14:41-

    Bilan provisoire national. Le bulletin flash du Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation (au sein du Bngrc) ce 10 janvier à 20 heures nous donne le bilan provisoire sur le plan national. Il fait état de : 36 personnes décédées (Amoron’i Mania : 1, Analamanga : 1, Atsinanana : 4, Boeny : 1, Haute Matsiatra : 17, Menabe : 5, Vakinankaratra : 2, Vatovavy Fitovinany : 3) ; 25 personnes portées disparues (Analamanga : 1, Atsimo Atsinanana : 4, Atsinanana : 1, Haute Matsiatra : 3, Menabe : 9, Sofia : 6 et Vatovavy Fitovinany : 1) ; 20462 personnes déplacées ; 136005 sinistrés (estimation).

  • 10 Jan. 2018 - 12:40-

    Bilan provisoire national. Le bulletin flash du Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation (au sein du Bngrc) ce 9 janvier 2018 à 20 heures nous donne le bilan provisoire sur le plan national. Ce bilan provisoire fait état de : 33 personnes décédés ; 22 portés disparus ;  24 873 personnes déplacées ; 123 244 sinistrés ; 34 641 nombre d’élèves privés de cours ; 77 nombre de salles de classe utilisées comme site d’hebergement ; 19 infrastructures sanitaires endommagées ou détruites.

  • 09 Jan. 2018 - 07:37-

    Bilan national provisoire. Dans son Bulletin Flash du 8 janvier 2018 à 20 heures le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation publie le bilan provisoire sur tout le pays. Ce bilan fait état de : 29 décédés dans les région suivantes (Amoron’i Mania : 1, Analamanga : 1, Atsinanana : 3, Boeny : 1, Haute Matsiatra : 17, Menabe : 4, Vakinakaratra : 2) ; 22 portés disparus dans les régions suivantes (Analamanga : 1, Atsimo Atsinana : 4, Atsinanana : 2, à Haute Matsiatra : 3, Menabe : 9, Sofia : 2 et Vatovavy Fitovinany : 1) ; 17 170 personnes déplacées ; 83 023 sinistrés.

  • 08 Jan. 2018 - 08:17-

    Bilan provisoire. Le bilan provisoire selon le bulletin cyclonique du 7 janvier à 16 heures locales publiées par le Bngrc fait état de : 6 décès (1 dans la région Amoron’i Mania, 1 à Analamanga, 2 à Atsinanana, 2 à Vakinankaratra), 2 portées disparues (1 à Atsinanana, 1 à Sofia),  3 blessés, 13 523 personnes déplacées, Plus de 63 000 sinistrés,  16 009 élèves privés de cours.

  • 08 Jan. 2018 - 07:00-

    CISCO sy ZAP tsy mianatra. FILAZANA MAIKA. Noho ny fatahorana ny mety hisian'ny fihotsahan'ny tany nateraky ny ora-nikija sy ny fiakaran’ny rano dia tsy mianatra ihany koa rahampitso alatsinainy 08 janoary ka hatramin'ny alarobia 10 janoary ireo mpianatra amin'ny sekoly rehetra miankina sy tsy miankina amin'ny fanjakana ho an'ireto CISCO manaraka ireto : Antananarivo Renivohitra, Antananarivo Atsimondrano, Brickaville.

    Marihina fa ny Alakamisy 11 janoary vao miverina mianatra ireo mpianatra amin'ny sekoly rehetra manerana ny Nosy izay naato ny fianarana.

    Marihina ihany koa fa mety mbola hiampy io lisitra io arakaraky ny fiakaran’ny rano eny anivon’ny ZAP sy ny CISCO. Entanina ny rehetra mba ho mailo mandrakariva.

    (Loharano : https://www.facebook.com/menmadagascar/

  • 08 Jan. 2018 - 06:59-

    ZAP tsy mianatra. FILAZANA MAIKA. Noho ny fiakaran’ny rano dia tsy mianatra ihany koa rahampitso alatsinainy 08 janoary ireo mpianatra amin’ireto ZAP manaraka ireto :

    - ZAP Antanetibe (CISCO Soavinandriana Itasy)
    - ZAP Antoby EST, ZAP Manazary , ZAP Anosibe Ifanja, ZAP Sarobaratra, ZAP Mandiavato, ZAP Andolofotsy sy ZAP Soavimbazaha (CISCO Miarinarivo)
    - ZAP Amboanana, ZAP Alakamisikely, ZAP Ambohipandrano, ZAP Ambohimandry, ZAP Ambatomanga, ZAP Arivonimamo II, ZAP Antambolo, ZAP Ambohimasina (CISCO Arivonimamo)
    - ZAP Soavina sy ZAP Ambondromisitra (CISCO Ambatofinandrahana)
    - Ireo ZAP rehetra ao anatin’ny CISCO Ambositra
    - Ireo ZAP rehetra ao amin’ny CISCO Fandriana
    - Ireo ZAP rehetra ao amin’ny CISCO Andramasina
    - ZAP Alasora (CISCO Avaradrano)
    - ZAP Ambohijoky, ZAP Ampanefy, ZAP Soavina, ZAP Soalandy (CISCO Atsimondrano)
    - EPP Ampirika ao amin’ny ZAP Ambohitrimanjaka (akaikin’ny fefiloha) (CISCO Ambohidratrimo).
    - Ireo ZAP rehetra ao amin’ny Faritra MATSIATRA AMBONY
    - Ireo ZAP rehetra ao amin’ny CISCO Midongy
    - Ireo ZAP rehetra ao amin'ny CISCO Antsirabe2
    - ZAP Sabotsy Namatoana, Andranovelona, Morarano, Behenjy (CISCO Ambatolampy)

    Marihina fa mety mbola hiampy io lisitra io arakaraky ny fiakaran’ny rano eny anivon’ny ZAP sy ny CISCO. Entanina ny rehetra mba ho mailo mandrakariva.

    (Loharan: https://www.facebook.com/menmadagascar/ )

  • 04 Jan. 2018 - 12:12-

    Bulletin cyclonique du 4 janvier à 10 h. AVA s’est intensifiée en Forte Tempête Tropicale. Son centre est localisé à 280 Km au NordEst de Toamasina à 10 heures. Le vent moyen monte à 90 Km/h alterné par des rafales de 130 Km/h. AVA pourrait atteindre le stade cyclonique avant d’atterrir autour de Toamasina dans la matinée du 5 Janvier 2018. Les bandes pluvieuses associées touchent dejà la moitié Nord du pays et apporteront des pluies abondantes. Les crues de rivières sont à craindre pour toutes zones concernées par les alertes jaunes suivantes : Les districts Antalaha, Mandritsara, les régions Analanjirofo, Atsinanana, Alaotra Mangoro et Vatovavy Fitovinany sont en alerte Jaune (Menace dans 24 heures); Alerte Verte (Avertissement) : Tsaratanana, Anjozorobe, Analamanga, Arivonimamo, Ambatolampy, Antanifotsy, Antsirabe I-II, Fandriana, Ambositra, Manandriana, Ambohimahasoa, Isandra, Vohibato, Lalangina, Fianarantsoa Ville, Ambalavao, Faritra Atsimo Atsinanana, Anosy Ivohibe et Iakora. Les alertes sont levées pour DIANA, Bealalana, Befandriana Nord, Sambava, Vohemar et Andapa. Les usagers en mer entre Antalaha et Mahanoro sont priés de ne plus s'aventurer en mer à partir de ce jour. Prochain bulletin : à 16 heures 30.

  • 03 Jan. 2018 - 11:57-

    Bulletin cyclonique spécial du 3 janvier à 10 heures. La Perturbation Tropicale à l'Est d'Antalaha s'est intensifiée en Tempête Tropicale Modérée et est nommée AVA à 9 heures. Son centre est détecté à 230 Km à l'Est d'Antalaha ou 350 Km au Nord-Est de St Marie. Le vent moyen monte à 75 Km/h alterné par des rafales de 105 Km/h. D'après la prévision de ce matin, AVA continuera de s'intensifier avant d’atterrir entre Soanierana Ivongo et Brickaville dans la matinée du 5 Janvier. Les bandes pluvieuses associées affectent déjà la partie Nord et Est du pays depuis hier.

  • 02 Jan. 2018 - 07:54-

    2018, Année des promesses. L’année 2018 est prévue être une année électorale. Les élections riment toujours avec espoir d’une vie meilleure. Ce qui est sûr c’est que les élections vont de pair avec les promesses. A l’aube de cette période de promesses l’équipe de www.lakroa.mg nous vous offrons nos vœux de Bonheur avant tout. Soyez heureux et serein dans votre quotidien tout au long de l’année. Mais nous vous invitons surtout à rester lucide. Préférer les actes à la parole. Penser au futur de vos enfants. Rappelez-vous que bobard rime avec politicard. Bonne année.

  • 25 Dec. 2017 - 07:53-

    Joyeux Noël. Tout le monde aime Noël, même ceux qui ne croient en cette fête. La joie est toujours là. La joie est communicative. Tant mieux. Mais que dire de Noël? Dans la rue, les gens parlent du père Noël, des sapins, des cadeaux, des réveillons… Mais Noël, c'est plus que tous ses réveillons, ses cadeaux et ses lumières. J'aime voir à travers la fête de Noël, une délicatesse divine. Noël est porteur d'un message et d'une grâce : la pureté de l’enfance et l’amour du Père. Toute l’équipe www.lakroa.mg nous vous disons “Krismasy sambatra”.

  • 16 Dec. 2017 - 07:46-

    Amdp à Taolagnaro. L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) rattachée à la Présidence République effectue une enquête nationale sur l’économie de l’environnement des affaires à Madagasikara. Dans cette enquête les responsables de l’Amdp sillonnent le pays. Ils étaient à Taolagnaro ce 14 décembre 2017 pour effectuer l’enquête au niveau de la région Anosy. Cette enquête est constituée de consultation publique pour la contribution de toutes les forces à une étude visant l’émergence d’un développement économique durable et inclusif à Madagasikara.

  • 30 Nov. 2017 - 13:41-

    Baby shopping 2017. Pour la cinquième fois Prima Baby donne rendez-vous aux enfants et parents. Les dates à retenir sont les 1 et 2 décembre. Le lieu du rendez-vous se trouve sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Le vendredi 1 décembre : Shopping à petit prix ; Mora Mahazo (vente aux enchères) ; Coaching Parental. Le samedi 2 décembre Animations et Aire de Jeux en collaboration avec Le Marathon International de Tana. Concours de Déguisement. Coaching Parental avec les spécialistes de l'enfance. Le prix d’entrée est de 1000 ariary.

  • 28 Nov. 2017 - 14:39-

    Salon de la Microfinance. Annulé pour cause d’épidémie de peste, le rendez-vous pour mieux connaître les acteurs de la Microfinance se tient finalement ce jour 28 et le 29 novembre. Le Salon de la Microfinance des Banques et des Assurances, destiné au grand public, se tient sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Cette première édition du salon est orientée vers les offres de crédit répondant aux attentes de tous : particuliers, fonctionnaires, salariés des privés, agriculteurs, commerçants, artisans, transporteurs, et autres. Des conférences sont proposées aux visiteurs.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

editorial
editorial
Publicité