logo
Lakroan'i Madagasikara
Le lundi au soleil...

Ces dix leçons inattendues d'un économiste du bonheur

admin il y a 3 années

Le lundi au soleil, les orteils en éventail... C'est un des signes que le bonheur est là. Ce bonheur qui classe Madagasikara vers la fin du classement des 45 pays d'Afrique sondés par les économistes du bonheur de l'ONU. Que faire?

A la frontière entre les sphères de la psychologie et de l’économie, de plus en plus de chercheurs s’intéressent à une question cruciale : comment s’extraire de la déprime ambiante et recouvrer le moral ? Tout le monde ne peut pas compter sur une manif de 3,7 millions de personnes pour regoûter au bonheur du "vivre-ensemble"… Voici pourtant quelques plaisirs simples de la vie qui rendent plus heureux sur le long terme. Ils sont issus du livre Heureux comme Crésus ? Leçons inattendues d’économie du bonheur (éditions Eyrolles, 2014), de Mickaël Mangot, enseignant à l’Essec, consultant en économie comportementale et en économie du bonheur.

1. Ne pas trop envier les riches

"En général, les individus exagèrent l’impact de l’argent sur le bonheur. Lara Aknin, Michael Norton et Elizabeth Dunn, chercheurs à l’université de Colombie-Britannique (Vancouver) et à Harvard, ont envoyé des questionnaires à plusieurs centaines d’Américains. Il en est ressorti une tendance très nette : les gens surestiment la force de cette relation. D’un côté, ils sous-estiment en moyenne le bonheur des ménages à tous les niveaux de revenus, hormis pour les ménages très riches. Le bien-être émotionnel individuel, soit la probabilité de ressentir des émotions positives ou celle de ne pas ressentir des émotions négatives, augmente avec le revenu du ménage jusqu’à un plafond de 75.000 dollars par an. Ensuite, l’augmentation du revenu n’a plus d’impact significatif."

2. Ne pas laisser son beau-frère parler de son bonus

"La comparaison sociale paraît être la norme lorsqu’il s’agit d’évaluer ses revenus. Nombreuses sont les études qui montrent qu’à revenus identiques le bonheur est d’autant plus faible que les revenus des autres sont plus élevés. Les personnes qui se comparent surtout à leurs collègues sont plus heureuses que celles qui se comparent d’abord à leurs amis. Sans doute parce que les salaires des collègues contiennent en eux davantage d’informations (et d’espoir) sur les perspectives de salaire futures que les salaires d’amis éparpillés dans différentes entreprises de différents secteurs. Un petit conseil : à la période des bonus, si vous craignez que votre beau-frère banquier ait été particulièrement bien doté, ne l’invitez pas à dîner…"

3. Lire un livre plutôt que regarder la télévision

“La télévision n’est pas un loisir comme les autres. Alors que la pratique de loisirs dope généralement le bonheur, la télévision, elle, a tendance à le diminuer chez ceux qui la regardent. (...) La consommation de télévision modifie la perception qu’ont les téléspectateurs des niveaux de vie à l’intérieur de la société, en élevant les points de référence auxquels ils se comparent. Les téléspectateurs sont submergés d’images de gens plus riches qu’eux, images qui ne correspondent pas à la réalité. (…) La conséquence est que les personnes qui regardent beaucoup la télévision ont une perception erronée du revenu moyen, de leur propre place dans la distribution des revenus et des niveaux de vie, ce qui a tendance à heurter leur satisfaction.”

4. Préférer le plaisir au confort

"Vous rêvez de cette nouvelle voiture plus grande, plus spacieuse, plus luxueuse. Vous imaginez à quel point vous seriez heureux de la conduire. Pour autant, devez-vous changer de voiture ? C’est loin d’être sûr. Plusieurs études ont obtenu que l’effet sur le bonheur de l’achat de biens matériels, même durables, était très éphémère. Observez le ratio entre les dépenses mensuelles pour les "biens de confort" et les dépenses pour les "biens de plaisir". Si les premières dépassent systématiquement les secondes, demandez-vous pourquoi vous privilégiez à ce point le confort."

5. Rechercher les expériences

"Pour le bonheur, il existe une catégorie de biens à part, les biens dits "expérientiels". Ce sont des biens qui ont le potentiel de procurer des expériences fortes à ceux qui les possèdent (ou, mieux dit, qui les vivent) via leurs caractéristiques intangibles : les émotions qu’ils génèrent, les rêves qu’ils évoquent, les symboles qu’ils représentent, les souvenirs qu’ils font remonter… Dans cette catégorie, on peut donc ranger les voyages, les concerts, les représentations de théâtre, les repas au restaurant (pour les gastronomes)… Les biens expérientiels favorisent davantage les relations sociales que les biens matériels, pendant leur consommation et également ensuite, lorsqu’on en parle avec d’autres personnes."

6. Réserver un voyage longtemps à l’avance

"Repousser les plaisirs offre l’avantage d’augmenter ce que les économistes appellent "l’utilité de l’anticipation". Une récompense agréable procure du plaisir lorsqu’on la reçoit (ou la mange), mais également avant, lorsqu’on la savoure par anticipation, et aussi après, lorsqu’on se la remémore (l’utilité du souvenir). Et il paraît vraisemblable que, pour certaines activités (par exemple, les voyages), cette utilité décalée puisse dépasser en amplitude totale l’utilité de l’expérience instantanée. C’est d’autant plus vraisemblable que l’on a tendance à anticiper les événements agréables à venir sous une forme idéalisée et, de la même manière, à se les remémorer sous un jour meilleur."

7. Faire des dons

"L’impact positif de la générosité dépasse le seul cercle des proches. L’altruisme généralisé (à différencier de l’altruisme de proximité) est également un levier efficace pour augmenter le bonheur. Le don aux organisations caritatives a été associé aux mêmes effets positifs sur la santé psychique que les cadeaux. Faire des dons réguliers à des associations caritatives peut même paradoxalement donner la sensation de… s’enrichir ! Pour l’impression de richesse, les dollars donnés pèsent plus que les dollars gagnés. Donner 500 dollars à une association augmente l’impression de richesse autant qu’en gagner 1.600 ou 10.000 par an en revenus supplémentaires."

8. Se remettre vite en selle

"Si le chômage est si préjudiciable au bien-être psychique, bien au-delà de la seule perte de revenus qu’il occasionne, faut-il s’évertuer à le réduire à tout prix, par exemple en autorisant les emplois très mal payés ? Très politique, la question est aussi très controversée. L’exemple allemand fournit toutefois une expérience grandeur nature qui offre des enseignements précieux au-delà des partis pris idéologiques. Les conséquences de ces réformes du marché du travail ont fait l’objet d’analyses scrupuleuses par de nombreux chercheurs en Allemagne. Et la conclusion est sans appel : pour tous les types d’emplois considérés, l’emploi précaire est associé à une satisfaction de la vie supérieure à celle que génère le chômage."

9. Se mettre à son compte

"Pris globalement, le groupe des entrepreneurs (avec ou sans employés) semble cumuler les tares. En moyenne, ils gagnent moins que leurs semblables salariés alors qu’ils font plus d’heures par semaine. Enfin, ils ont investi une proportion significative de leur patrimoine dans leur entreprise, ce qui impose un risque sur leur épargne que ne prennent pas les salariés. Pourtant, les travailleurs indépendants et les entrepreneurs ne se plaignent pas de leur sort. Au contraire ! Dans les nombreuses études sur la satisfaction au travail, il ressort qu’ils se disent plus souvent satisfaits de leur travail que ne le font les salariés."

10. Bien réfléchir avant d’émigrer

"Les études académiques montrent de manière unanime que les immigrés sont moins heureux que les autochtones du pays d’accueil, après contrôle par les différentes caractéristiques observables, et ce quel que soit le pays qui est étudié. Le déficit de bonheur des immigrés se transmet à leurs enfants, si bien que l’écart ne se réduit pas chez les immigrés de deuxième génération. L’écart ne diminue pas davantage quand les immigrés grimpent l’échelle sociale. Pis, il a été observé en Allemagne que c’est au sein des plus hauts revenus que le déficit de bonheur des immigrés est maximal. Différentes raisons à ce mal-être des immigrés ont été avancées et validées par les sociologues : à niveau de vie identique, les immigrés sont victimes de discriminations, ont des relations sociales moins nombreuses et moins satisfaisantes que les autochtones."

Source : Heureux comme Crésus ? Leçons inattendues d’économie du bonheur, Mickaël Mangot, éditions Eyrolles, 264 pages, 16 euros.

 

Recueillis sur : http://www.challenges.fr/economie/20150130.CHA2663/ces-dix-lecons-inattendues-d-un-economiste-du-bonheur.html

 


Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 16 Dec. 2017 - 07:46-

    Amdp à Taolagnaro. L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) rattachée à la Présidence République effectue une enquête nationale sur l’économie de l’environnement des affaires à Madagasikara. Dans cette enquête les responsables de l’Amdp sillonnent le pays. Ils étaient à Taolagnaro ce 14 décembre 2017 pour effectuer l’enquête au niveau de la région Anosy. Cette enquête est constituée de consultation publique pour la contribution de toutes les forces à une étude visant l’émergence d’un développement économique durable et inclusif à Madagasikara.

  • 30 Nov. 2017 - 13:41-

    Baby shopping 2017. Pour la cinquième fois Prima Baby donne rendez-vous aux enfants et parents. Les dates à retenir sont les 1 et 2 décembre. Le lieu du rendez-vous se trouve sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Le vendredi 1 décembre : Shopping à petit prix ; Mora Mahazo (vente aux enchères) ; Coaching Parental. Le samedi 2 décembre Animations et Aire de Jeux en collaboration avec Le Marathon International de Tana. Concours de Déguisement. Coaching Parental avec les spécialistes de l'enfance. Le prix d’entrée est de 1000 ariary.

  • 28 Nov. 2017 - 14:39-

    Salon de la Microfinance. Annulé pour cause d’épidémie de peste, le rendez-vous pour mieux connaître les acteurs de la Microfinance se tient finalement ce jour 28 et le 29 novembre. Le Salon de la Microfinance des Banques et des Assurances, destiné au grand public, se tient sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Cette première édition du salon est orientée vers les offres de crédit répondant aux attentes de tous : particuliers, fonctionnaires, salariés des privés, agriculteurs, commerçants, artisans, transporteurs, et autres. Des conférences sont proposées aux visiteurs.

  • 24 Nov. 2017 - 07:10-

    Accaparement des terres en Afrique francophone : identifier et promouvoir les solutions endogènes pour s’en sortir”, c’est le thème de la Conférence Régionale Afrique Francophone qui a eu lieu du 21 au 23 novembre 2017 à Abidjan. Cette conférence a vu la participation archevêques, des Evêques, prêtres, religieux et religieuses, Imams, chefs coutumiers, chef de village, agents pastoraux et acteurs de la société civile, les organisations partenaires. Les participants affirment que “L'accaparement des terres aggrave le fossé entre les pauvres et les riches en Afrique”. Cet accaparement est dissimulé sous le couvert des expressions de «croissance économique», «développement», «sécurité alimentaire» pour l'Afrique. Il est à noter que les participants se sont appuyés sur la parole de Dieu et l’enseignement du Pape François sur l’Environnement dans la Lettre Encyclique Laudato si (LS), et faisant suite à la conférence continentale sur l'accaparement des terres qui s'est tenue à Limuru, au Kenya, en novembre 2015.

  • 24 Nov. 2017 - 07:08-

    Convention pour le personnel du Ministère du Commerce et de la Consommation. Chabani Nourdine, Ministre du Commerce et de la Consommation, et Alexandre Mey, Directeur Général de Bni madagascar, ont signé un document de partenariat le mercredi 22 novembre. Il s’agit du Pack Mpiasam-Panjakana de Bni madagascar, une offre commerciale personnalisée avec des conditions préférentielles pour le personnel du Ministère de Commerce et de la Consommation. Cette convention leur facilite également l’obtention de crédits pour réaliser leurs projets.

  • 23 Nov. 2017 - 08:52-

    Pourquoi le foncier est-il source de conflit ? Le nombre de conflit avec en toile de fond le foncier augmente chaque jour. Des résultats ont été obtenus en 15 ans. On peut citer les différents textes de base, (lettre de politique foncière, des nouveaux textes législatifs…). Mais tout cela n’est pas suffisant pour éradiquer les conflits. Pourquoi cela ? L’Ong SIF, Sehatra Iombonan’ny Fananantany avec Transparency International organisent un atelier pour mieux appréhender les causes de ce conflit. Les raisons sont-elles conjoncturelles, structurelles ou… culturelles ? L’atelier se fera sur deux jours les 23 et 24 novembre à Antananarivo avec la participation des acteurs venant des régions.

  • 21 Nov. 2017 - 07:43-

    Parutions récentes. La Une = http://www.lakroa.mg/item-1227_articles_une_18-aoeny-marina-no-haha-olona-afaka-anareoa-jn-8-32.html ; Finoana = http://www.lakroa.mg/item-1228_articles_religion_18-aoela-varita-vous-libareraa-jn-8-32.html ; dossier = http://www.lakroa.mg/item-1229_articles_dossier_18-naaimons-pas-en-paroles-mais-par-des-actes.html ;

  • 20 Nov. 2017 - 07:54-

    Formation des formateurs de l’industrie culturelle. Le Ministère de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine, en étroite collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), initie un projet portant sur la formation des formateurs de l’industrie culturelle du théâtre et renforcement de capacité des écoles de théâtre à Madagasikara. Le projet se fera en cinq jours, à partir du 20 au 24 novembre 2017 au SAF FJKM à Soavina Ambanitsena et comptera 43 participants issus des 22 régions.

  • 17 Nov. 2017 - 08:33-

    Préparation conférence interministérielle de l’Omc. Le Ministère du Commerce avec l’appui de l’Union Européenne, organise les 16 et 17 novembre 2017, un atelier qui s’inscrit dans la continuité de la 6ème réunion du Comité APEI-UE/AFOA du début d’octobre. Il se définit aussi comme une réunion préparatoire à la 11ème Conférence interministérielle de l’OMC du 11 au 14 décembre 2017 à Buenos Aires. Le Ministère du commerce a toujours prôné l’approche inclusive dans le cadre des négociations et de la mise en œuvre des accords commerciaux internationaux auxquels Madagasikara a adhéré.

  • 17 Nov. 2017 - 06:57-

    Avant-projet sur les élections. Trois Avant-projets de Loi ont fait l’objet de débats, en profondeur lors du Conseil du Gouvernement du mercredi 15 Novembre 2017. A savoir : Avant-projet de Loi organique relative au régime général des élections et des referendums ; Avant-projet de Loi organique relative à l’élection du Président de la République ; et Avant-projet de Loi organique relative à l’élection des Députés de l’Assemblée Nationale. Ces trois Avant-projets de Loi organique seront soumis au prochain Conseil des Ministres pour débats et adoption.

  • 13 Nov. 2017 - 08:46-

    Publications du 7 nov. Culture :http://www.lakroa.mg/item-1218_articles_culture_18-message-et-marche-vers-une-journae-mondiale.html

  • 13 Nov. 2017 - 08:45-

    La triplette femme en argent. La triplette malagasy engagée dans le championnat du monde féminin de pétanque, en Chine, est arrivée en finale. Elle a été battue par la triplette de la France sur le score de 13 à 6. Elle a écarté l’équipe italienne  en demi-finale (13-4) et éliminé celle de Thaïlande en 1/4 sur le score étriqué de de 13-12 et la Chine en 1/8 (13-7). La triplette est passée par le repêchage et a battu l’équipe du Canada (13-6).

  • 07 Nov. 2017 - 12:38-

    Publications du 7 nov. Culture : http://www.lakroa.mg/item-1215_articles_culture_18-7-novambra-andron-ny-mpanoratra-afrikanina.html Social: http://www.lakroa.mg/item-1213_articles_societe_18-formation-des-agents-ecd-a-toliara.html

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    Chamboulement à la tête du Sénat. En fin de matinée du mardi 31 octobre, Honoré Rakotomanana se démet de ses fonctions de président du Sénat. Immédiatement après l’annonce, une élection a été organisée pour élire son successeur. Rivo Rakotovao, nouveau sénateur, président du parti Hvm est le candidat unique. Il a été élu avec 52 voix sur les 55 électeurs (63 inscrits) et 2 votes blanc et 1 nul. Le sénateur Velontsara Paul Bert a été le seul sénateur a dénoncé cette élection fait à la va-vite. Une élection qui n’a pas été inscrite à l’ordre du jour.

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    2 novembre : Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. http://www.journee-mondiale.com/412/journee-internationale-de-la-fin-de-l-impunite-pour-les-crimes-commis-contre-des-journalistes.htm

  • 02 Nov. 2017 - 08:19-

    Publication récente. Politique : Adoubement de la manipulation des urnes http://www.lakroa.mg/item-1208_articles_politique_18-adoubement-de-la-manipulation-des-urnes.html

  • 31 Oct. 2017 - 09:58-

    Nécrologie. Deux personnalités publiques et connues ont disparu dans la journée du 30 octobre 2017. Dans la matinée de ce 30 octobre, Paul Rabary a fait savaoir sur son compte facebook la mort de sa mère dame Mathilde Rabary, femme politique, médecin, parlementaire, militante des droits de l’homme en créant l’association Sos victimes au non-droit. Et dans l’après-midi, on apprend le décès de Ralitera Etienne, âgé de 79 ans, grand chancelier de la République. Etienne Ralitera a occupé le poste de Grand Chancelier du temps du président Marc Ravalomanana. Paîx à leur âme.

  • 30 Oct. 2017 - 08:43-

    Carte professionnelle des  journalistes. Le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions vient de nommer les nouveaux membres de la Commission de délivrance de la carte d'identité professionnelle de journaliste. Lova Rabary Rakotondravony, Hery Rakotomalala, et Laza Marovola Rabenjamina sont nommés au titre des représentants des journalistes. Rocco Rasoanaivo, Nicolas Rabemananjara, et Salomon Ravelontsalama sont par ailleurs nommés au titre des représentants des patrons de presse, tandis que Volamiranty Donna Mara est désignée pour représenter le ministère au sein de la Commission.

  • 27 Oct. 2017 - 07:31-

    Bilan de la peste ce 26 octobre avec deux décès.  Avec deux nouveaux décès enregistrés ce 26 octobre le total des personnes décédées depuis le 1er août s’élève à 126. Les deux nouveaux cas de décès ont été enregistrés dans la Région Analamanga et dans la région Atsimo Andrefana. On constate selon la remontée des informations provenant du Ministère de la Santé publique que le nombre de nouveaux cas diminue cas (12 nouveaux cas pour la journée du 26 contre 28 pour celle du 25 octobre).

  • 18 Oct. 2017 - 12:09-

    Blueline business. Blueline lance ce 18 octobre son offre dénommée Blueline business. Cette offre est destinée spécialement aux entreprises avec 3 pôles de compétence : offre de connectivité, intégration et infogérance et services hébergés.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

chronique
chronique
Publicité