logo
Lakroan'i Madagasikara
Le lundi au soleil

10 trucs pour être une maman heureuse (presque) tout le temps… et ses enfants aussi !

admin il y a 2 années

Le lundi au soleil… les orteils en éventail. On en rêve, on veut les offrir tous ces lundis de l’année à sa maman pour la fête des mères. Une bonne mère. On demande à la Mère de Dieu de prier pour que cela se réalise. Mais restons entre humains, quels conseils pour être une bonne maman ?

Etre une maman est (je ne vous passe aucun cliché !) un des plus grands bonheurs de l’existence. J’ai attendu longtemps pour me lancer, j’ai régulièrement la sensation de faire de la haute voltige pour tout concilier mais le fait est que j’adore être une mère, et que je suis d’une fierté absolument viscérale pour ce qu’est mon fils… avec une vague lucidité néanmoins : il n’est jamais qu’un petit garçon parmi tant d’autres. Mais c’est le mien, et je m’émerveille tous les jours de le voir grandir.

Cela dit ce n’est pas absolument drôle tous les jours non plus. (…) Que celle qui ne s’est jamais sentie au bord de la crise de nerf à la fin d’un dimanche pluvieux la ramasse. Oui, il y a vraiment des jours où être parent vous vaut un bon ulcère de l’estomac.

(…) Quelques trucs essentiels, me semble t il, pour être une mère de famille épanouie. Et devinez quoi, Messieurs ? la plupart de ces trucs marchent aussi pour les Papas !! si si, lisez, vous verrez…

  

  1- Soyez fidèle à ce que vous êtes

Certes, avec l’arrivée d’un enfant, toue votre vie change (ceux qui n’ont pas encore d’enfant peuvent me croire sur parole, la vie n’est PLUS JAMAIS comme avant !). Mais ça n’est pas une raison pour abandonner ce qui vous tient à coeur. Au contraire, travaillez à vous préserver du temps sur la semaine pour faire ce qui vous plait, à vous . C’est recommandé pour votre santé mentale, d’une part, et ça vous évitera la tentation de cette terrible phrase que beaucoup d’entre nous ont entendue sans pouvoir répondre :

« Quand je pense que j’ai abandonné (la course à pied, le parachutisme, la conquête de l’ouest…cochez ce qui convient) pour vous « .

Premier conseil donc : pour être une bonne maman soyez aussi un être humain entier avec ses passions et son jardin (secret… ou non !)

 


  2- Ne devenez pas une martyr

Il y a un stade ou le dernier combat Pokemon sur DS raconté par le menu vous amène au bord de la crise de nerfs. Et où l’idée d’une simple conversation avec une copine, tranquille, sans interruption, sans nez à moucher, sans urgence gouter devient une question de survie. Vous n’avez pas à être une mère tout le temps ! Confiez le ou les juniors à une babysitter ou … à leur papa. Et allez vous faire une bonne sortie entre adultes, comme avant, quand vous ne regardiez pas frénétiquement votre montre en vous demandant si les juniors ont diné et sont bien couchés. Vivez ! vous serez plus détendue pour les jours ou semaines à venir, et tout le monde (les juniors compris) en profiteront. Vous arriverez peut être même à vous intéresser aux points de vie de Picachu (tout ceux qui ont des garçons entre 6 et 12 ans comprennent de quoi je parle, et les autres sont exclus du club. désolée !)

 

  3- N’essayez pas d’être parfaite

Il faut que je vous l’avour tout de go, vous n’avez aucune chance d’y arriver. Et pour une raison toute simple : la perfection que vous pourriez représenter pour, par exemple, The Homme (un mélange de séduction animale, de compréhension footballistique et de maternage savamment dosé) est incompatible avec la perfection telle que la conçoit, par exemple, la professeur de français de junior (un mélange d’autorité et de culture, matiné de grammaire latine et de perfection rédactionnelle) ou telle que la conçoit votre belle mère (modestie, silence, admiration dans une enveloppe douce et vaguement déprimante).

Parfaite, vous n’y arriverez pas, alors autant le dire tout de suite à tout le monde… et notamment aux enfant eux mêmes. C’est rassurant pour eux, j’en suis sûre, de voir que nous avons tous nos failles et nos défauts.Et c’est moins fatiguant pour vous d’avouer, une bonne fois pour toute, que vous êtes nulle en calcul mental, déshéritée côté sens de l’orientation, et pas toujours passionnée par la perspective de faire à diner ce soir… Bref laissez tomber la perfectionnite, grand facteur de stress en famille, et profitez des bons moments quels qu’ils soient

 

  4- Tordez le cou à la culpabilité

On m’avait annoncé plein de choses sur la maternité : l’amour, l’inquiétude, le quotidien échevelé… Ce que je n’avais pas prévu en revanche, c’est à quelle point la culpabilité devient instantanément notre meilleure compagne. Quoique l’on fasse, quelque décision que l’on prenne, la culpabilité nous guette.

De trop travailler pour voir grandir junior et donc de lui causer des dommages irréversibles. Ou de ne pas travailler pour le voir grandir et du coup de ne pas « réussir » sa vie comme ses copines.

De le laisser trop regarder la télé. Ou de l’avoir privé de l’émission que tous ses copains ont regardé.

De lui faire faire trop de sport pour s’en débarrasser . Ou de ne pas lui faire faire de sport par flemme de le trimballer d’un stade à l’autre.

Tout est bon à la culpabilité pour venir nous chatouiller.

Alors au lieu de vous torturer, arrêtez net la prochaine fois que cette petite voix acide intervient, et ignorez la. Vous vous souvenez de la copine que vous vous étiez faite les premiers jours au bureau, et que vous avez arrêté d’écouter depuis que vous avez réalisé à quel point elle dit du mal tout le temps, et de tout le monde ? eh bien, avec la culpabilité, faites pareil. Ignorez la. Elle vous mange de l’énergie, elle vous amène à mal vivre, mal dormir… et elle n’aide pas. D’ailleurs on n’a jamais vu la culpabilité élever correctement des enfants… alors que vous y arrivez finalement pas si mal.

 

  5- Soyez patient

Ceux qui lisent ce blog régulièrement le savent la patience n’est pas ma vertu fondatrice… Il semblerait que ce soit familial, d’ailleurs. Il est bon, avant de se lancer dans l’aventure d’une famille, de savoir que c’est une des vertus cardinales pour survivre à l’arrivée d’enfant. La patience est le seul remède aux 150 questions heures des 3-5 ans, au désordre bruyant des 6-10 ans, à la préadolescence complexe des 11 – 14 ans, et à l’adolescence vaseuse des plus grands. elle aide à tenir dans les situations les plus inattendues et à éviter les gestes ou les mots que l’on regrette ensuite. Alors premier conseil pour être une bonne mère : apprenez à compter jusqu’à 10 et à respirer avant de vous mettre à crier… ça désamorce bien des situations

(nota : ce conseil n’est PAS valable quand junior ou juniorette descend du trottoir en courant pour aller rattraper son ballon sous les roues de la BMW qui ignore superbement la zone 30 de votre quartier. Il est des cas où crier est parfaitement recommandé !)

 

  6- Ecoutez vos enfants

Parce que j’adore lire, écrire, et que du haut de mes quelques décennies je crois avoir compris des choses de la vie, j’ai tendance à beaucoup parler quand je discute avec mon fils. Et plus d’une fois je me suis rendu compte que j’aurais mieux fait de simplement … l’écouter. Parce que , pour prendre un proverbe chinois que j’aime beaucoup  » la lanterne de l’expérience n’éclaire que les pas de celui qui la porte ». Et parce que parfois il veut simplement raconter, partager. et pas se faire offrir une dissertation de Maman sur ce qu’elle a , elle aussi, vécu, et ce qu’il faut faire. Désormais je m’impose, à table le soir, le « quardeurjemetê ». Le quart d’heure ou mon fils raconte sa journée, ses préoccupations ou ses joies. et où je me tais, je réfrène mes envies d’expliquer, de répondre. J’écoute seulement. Magique, vous verrez …

 

  7- N’essayez pas d’être leur copine

Vous êtes leur mère, pas leur copine de classe. Et vous avez un rôle précis : fixez les limites, donnez les valeurs, aidez à grandir. Ne mélangez pas les rôles, soyez claires sur ce que vous êtes pour vos enfants, et toute la famille s’en portera mieux. Vos enfants surtout… des copains, ils en auront partout. Des repères et des valeurs solides, c’est à vous de les donner !

 

  8- Apprenez leur à déjouer les pièges de la société

Nous traversons unegrande crise qui amène à une grande remise en question. Tant mieux, nous ne pouvions pas continuer à ce rythme. Mais vous pouvez déjà inculquer à vos enfants des valeurs et des attitudes qui les aideront à vivre plus heureux dans notre monde, quelle que soit son évolution. Entre autre : posséder n’est pas synonyme de bonheur, acheter n’est pas consolateur, donner est important au quotidien, comprendre la valeur des choses permet de mieux en profiter, déjouer les messages publicitaires évite de devenir soi même un objet… Oui, vous parler argent, consommation, publicité même avec les tout petits. Après tout ils sont déjà la cible des publicitaires, il n’y a que vous pour leur donner les moyens intellectuels et émotionnels de se défendre !

 

  9- Ne les poussez pas tout le temps

Nous n’en sommes pas encore aux maternelles stackanovistes des japonais, mais la tendance se dessine. Gagner une année de primaire, être le meilleur, faire à la fois du sport, de la musique, du dessin à 7 ans… je vois tout cela autour de moi. C’est clairement une bonne chose d’ouvrir le monde d’un enfant, de le pousser à se découvrir. C’en est une autre de le pousser à bout, de lui mettre une pression systématique pour qu’il soit le meilleur, pour qu’il « réussisse ». Méfiez vous des réussites dans la tête des parents qui font les grands naufrages ensuite dans la vie des enfants ! Et relaxez vous, tout le monde s’en portera mieux.

 

  10- Développez leur autonomie

Quand on est maman, et qu’on est souvent pressée, on a tendance à tout faire à la place de junior : ça va plus vite et c’est mieux fait, n’est-ce pas… Morale de l’histoire, plus ils grandissent, moins ils apprennent et plus les mamans s’épuisent.

Halte au piège : laissez les faire, même si ce n’est pas top au début, et que vous repassez discrètement derrière. Mais dans 6 mois, un an, ils maitriseront. Vous aurez gagné du temps, et votre enfant aura gagné de l’autonomie et de la confiance en lui. Ai je besoin de rappeler à quel point l’estime de soi, la confiance en ses propres capacités est essentiel pour avancer ensuite dans la vie ? alors apprenez leur à faire, et déléguez !
La mission d’une bonne mère, j’en suis persuadée, ce n’est pas de se rendre indispensable. C’est au contraire de donner tous les moyens à ses enfants de pouvoir s’en sortir seuls. Pour qu’ils ne reviennent à leur mère que pour le plaisir, pour l’échange, et pas par nécessité…

Vous êtes venus jusque là ? Bravo ! Et permettez-moi de vous offrir, courageuse lectrice, un dernier truc en plus, une surprise du chef.

 

Bonus :

  11- Riez, éclatez vous !

La crise est partout dans la presse, les médias, le boulot, l’hiver n’en finit pas, les impots ne disparaissent pas… oui, oui, la vie n’est pas super drôle. Alors s’il y a bien un endroit où vous pouvez – où vous devez- cultiver la bonne humeur, c’est bien en famille. Prenez le temps de rire ensemble, que ce soit sur une partie de jeu de l’oie, un bon film comique éprouvé, ou un concours de blagues idiotes. Ecoutez les histoires drôles ineptes de vos tout petits et riez avec eux. Profitez de la vie, ramassez les marrons en automne et les perce neige au printemps… Apprenez leur à voir la beauté autour d’eux. C’est vous qui armez vos enfants pour la vie, et la bonne humeur est une incontestable arme pour bien vivre. Elle est décisive pour la santé, pour le moral, pour les relations avec les autres… alors pratiquez la, et inculquez la à vos enfants. C’est surement un des plus beaux cadeaux que vous puissiez leur faire !

 

Source

http://entouteserenite.unblog.fr/2009/02/25/10-trucs-pour-etre-une-maman-heureuse-presque-tout-le-temps-et-ses-enfants-aussi/

 

Autres conseils

http://www.10-trucs.com/etre-une-bonne-mere.html 

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 26 May. 2017 - 07:59-

    Fin d’année scolaire pour l’Ecole des sports. Comme chaque année scolaire, l’Ecole des sports a organisé une journée spéciale pour clôturer l’année scolaire 2016-2017. Durant la journée du samedi 20 mai 2017 les pratiquants dans les disciplines ouvertes au sein de l’Ecole des sports sise à l’Ans (Académie nationale des sports) Ampefiloha ont montré une partie de ceux qu’ils ont appris durant l’année scolaire. "L’année scolaire au niveau de l’Ecole des sports prend fin bien avant l’année scolaire académique pour permettre aux inscrits de se concentrer sur leurs études académiques" explique Ranaivoson Patrice, dg de l’Ans.

  • 26 May. 2017 - 06:58-

    Salon de la technologie. L’agence Seho organise un salon dédié à la technologie. Il se tiendra du 1er juin au 3 juin au Palais des sports et de la culture. Les visiteurs trouveront dans ce salon Ventes-expos de produits à la pointe de la technologie (matériels informatiques, smartphones, objets et gadgets électroniques, jeux vidéos…), des démos de simulateur de vol, drones, RC... Il y aura divers concours (concours de développement de site web en 48h,  et un concours d'objets, de gadgets et d'invention électronique et technologique innovantes, un concours de jeux vidéos).

  • 24 May. 2017 - 18:00- Fetin'ny reny. Maro ireo hetsika misy natao hisarihana ny mpanjifa hividy fanomezana ho an'ny reny amin'izao fetin'ny reny izao. Ny fikambanana Ceinture Verte dia manao varotra fampirantiana voninkazo ary tontosaina ao amin'ny tranombokim-pirenena ao Anosy. Nanomboka io alarobia maraina io ny hetsika ho an'ity fikambanana ity. Ny Madavision dia manolotra ny Grande Braderie de Madagascar ao amin'ny Palais des sports Mahamasina. Santionany ihany ireo.
  • 24 May. 2017 - 17:33- Première journée et une grande affluence. La grande braderie de Madagascar a ouvert ses portes comme prévue sur  les coups de 9 heures du matin. Pour Harilala Ramanantsoa en cette première journée les habitués de l'événement étaient au rendez-vous surtout dans l'après-midi avec les enfants car demain jeudi Ascension il n'y a pas école. Elle pense que pour la journée du jeudi l'affluence sera encore plus grande avec la venue des visiteurs en famille.
  • 24 May. 2017 - 07:00-

    Grande Braderie mai 2017. La Grande Braderie ouvre ses portes ce mercredi 24 mai 2017 dès 8 heures. Elle revient dans sa cour de prédilection, là où elle a grandi et créé ses lettres de noblesse. Elle se déroulera du 24 au 28 mai 2017 au Palais des sports de Mahamasina. Cette seconde édition pour l’année est dédiée aux mamans mais aussi en prévision de la saison hiver avec les produits pour affronter le froid. Madavision la société organisatrice exige de la part des participants un minimum de remise de 15%. Une formule qui a fait la renommée de cet événement.

  • 20 May. 2017 - 08:13-

    Grande Braderie mai 2017. Après un détour au Stade annexe de Mahamasina, la Grande Braderie revient dans sa cour de prédilection, là où elle a grandi et créé ses lettres de noblesse. L’édition de la fête des Mères 2017 se déroulera du 24 au 28 mai 2017 au Palais des sports de Mahamsina. La formule ne change pas. Un minimum de remise de 15% est exigé de la part des participants par Madavision la société organisatrice. Harilala Ramanantsoa a rencontré les participants ce 19 mai 2017 pour rappeler cette base et faire connaître les dernières consignes.

  • 19 May. 2017 - 06:56-

    20 taona ny Fdl Spaa. Feno 20 taona ny firaisan’ny diakona sy loholona eo amin’ny sinaodam-paritany andrefana eo anivon’ny fiangonana FJKM.  Entina hanamarihana izany vanim-potoana izany dia miantso ireo rehetra efa nandalo tao anatin’izany firaisana izany sy ireo kristianina rehetra eo anivon’ny sinaodam-paritany ary ny mpino rehetra hiara-hiombom-bavaka ny tontolo andron’ny sabotsy 20 mey 2017. Hisy fotoam-pivavahana ny maraina ary antsam-piderana ny tolakandro. Ny toerana hanaovana izany dia ao amin’ny Lapan’ny Kolontsaina sy Fanatanjahantena.

  • 11 May. 2017 - 13:52-

    Le Conseil des Ministres du mercredi 10 mai 2017 au Palais d’Etat d’Iiavoloha a pris un décret pour le compte de la Présicence de la République désignant les membres du Comité de sélection national des membres du Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) à savoir : Madame Razafindrakoto Harimisa, Madame Ratsimbazafy Claudine, Madame Voahita Colette, Monsieur Tehindrazanarivelo Emmanuel Djacoba, Monsieur Velompanahy Aristide, Monsieur Rabenirainy Nirina, Monsieur Andrianasolo Andry Fiankinana Manantsaina, Monsieur Randriamampionintsoa Lantonirina, Général Mounibou Ismael.

  • 02 May. 2017 - 07:39-

    Session ordinaire du Parlement. Selon la Constitution, l'Assemblée Nationale se réunit de plein droit en deux sessions ordinaires par an. La durée de chaque session est fixée à soixante jours. La première session commence le premier mardi de mai (article 75). Il en est de même pour le Sénat comme stipulé dans l’article 84 de cette même constitution. L’ouverture de la session se fera ce 2 mai 2017 à 14 heures pour la Chambre basse et à 16 heures pour la Chambre haute. L’ordre du jour de la session sera dévoilé au fur et à mesure.

  • 28 Apr. 2017 - 13:20-

    SMédFM attaque le SMM. Le syndicat des médecins fonctionnaires de Madagasikara (SMédFM) dans a effectué une conférence de presse ce 28 avril 2017. Le président de ce syndicat dénonce ouvertement les attaques effectuées par le Syndicat des Magistrats de Madagasikara en faisant irruption à l’hôpital Hjra dans le cadre du dossier Claudine Razaimamonjy. Le SMédFM demande à ce que tout un chacun respecte les médecins et que tout citoyen souhaitant avoir des informations au sein d’un hôpital suit les procédures et les différentes étapes.

  • 28 Apr. 2017 - 13:17-

    Jazz Day. En novembre 2011, la Conférence générale de l’UNESCO a décrété le 30 avril pour être la Journée internationale du Jazz ou Jazz Day. Il s’agit d’un événement dédié exclusivement à la musique jazz. A Madagasikara, cela fera 6 années consécutives que cette journée est célébrée dans le pays. Pour la journée du dimanche 30 avril de cette année placée sous le signe du swing. L’agenda est le suivant : à 13h : Atelier de sensibilisation et d’initiation au jazz à l’attention des jeunes ; à 14 h : Podium Jazz au jardin d’Antaninarenina ; à 19h : Soirée cabaret jazz à l’Hôtel du Louvre Antaninarenina.

  • 27 Apr. 2017 - 08:52-

    Produire 100 000 tonnes de riz. Une cérémonie de signature de convention s’est déroulée ce jour dans les locaux de l’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) sis à Ambohitsorohitra (Immeuble de la Présidence) entre l’AMDP et la société chinoise Yuan’s, représentées par leur Directeur Général respectif, M. Hugues Ratsiferana et Lijun Zhang. Cette convention porte sur la promotion de la culture de riz hybride à Madagascar. Ce partenariat va toucher initialement quelques  communes des  zones des hauts plateaux et des zones côtières avec comme objectif 100 000 t de riz sur une surface test de 10 000 ha de surfaces cultivées en riz hybride.

  • 26 Apr. 2017 - 13:34-

    Hauts emplois de l’Etat. Le Conseil des Ministres du mercredi 26 avril 2017 à 10 Heures au Palais d’Etat d’Iavoloha vient de nommer par décret JAOMIARY Olivier Aimé comme nouveau Directeur Général de la Société Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Et ce même Conseil des Ministres du mercredi 26 avril 2017 à 10 Heures au Palais d’Etat d’Iavoloha vient de nommer par décret RAJAONARIVELO Laurent, Secrétaire Général du Ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures. Il est à noter que le regroupement de 2 Ministères du précédent Gouvernement a entraîné de nombreuses abrogations de nominations.

  • 24 Apr. 2017 - 08:33-

    Le Père Njiva Lucien assassiné. Selon www.sobikamada.com Un prêtre catholique assassiné par balles cette nuit, un frère Noviciat blessé. L’attaque a eu lieu la nuit du samedi 22 avril visant la résidence des prêtres catholiques sise Ambendrana au cours de laquelle un prêtre au nom de Njiva Lucien de la congrégation capucine a été tué sur le coup, par balles de Kalachnikov. Le frère du Noviciat a été blessé au cours de l'attaque. Les bandits ont oublié sur le lieu du crime un sac plein de munitions de AK 47 généralement utilisées par les forces de l'ordre.

  • 20 Apr. 2017 - 07:21-

    Carte d’électeur biométrique. Teknet Group organise une porte ouverte sur l’utilisation des imprimantes à cartes et des solutions complètes pour l’identification et la personnalisation de badges et cartes plastiques tant à une petite société qu’à des grosses sociétés avec plusieurs milliers d’employés mais aussi pour les écoles. Selon Johanne Raharinosy, DG de la société, cette technologie a été utilisée en Tanzanie pour les cartes d’électeurs des 23 millions d’inscrits avec la société partenaire. Un exemple de dimension importante qui montre l’utilisation de cette technologie au-delà des utilisations dans la vie courante.

  • 20 Apr. 2017 - 07:17-

    Fivoriana ara-potoana voalohany ho an’ny Filankevitra monisipaly an’ny kaominina Antananarivo renivohitra. Nisokatra ny 19 avrily 2017 ny fivoriana ara-potoana Filankevitra monisipaly an’ny kaominina Antananarivo renivohitra. Haharitra folo andro izany ary hifarana ny 28 avrily izao. Faustin Andriambahoaka filohan’ny Filankevitra monisipaly sy ny birao miaraka aminy no nanokatra ny fotoana. Nanatrika ny fanokafana ofisialy ny Ben’ny tanana Lalao Ravalomanana sy ny mpiara-miasa akaiky aminy. Nirary soa ho an’ny mpanolotsaina rehetra ny ben’ny tanàna. "Ny mahasoa ny mponina aloha no mila banjinina fa avela ny adilahy, ny fampandrosoana ny Renivohitra no tokony himasoana" hoy ny Ben'ny tanana.


  • 19 Apr. 2017 - 12:49-

    Evolis à la conquête du marché malagasy. La société Evolis spécialisée dans la fabrication des cartes organise trois jours pour découvrir ses produits à l’hôtel Colbert. Selon le représentant de la société partenaire de Evolis des solutions complètes pour l’identification et la personnalisation de badges et cartes plastiques sont proposées tant à une petite société qu’à des grosses sociétés avec plusieurs milliers d’employés mais aussi pour les écoles. L’impression va du simple badge à des badges sécurisés. Evolis a ainsi imprimé les cartes d’électeurs en Tanzanie. La Commission électorale nationale (NEC) en Tanzanie a décidé de mettre en place un système d’enregistrement biométrique décentralisé, couplé avec l’émission instantanée d’une carte d’électeur dans un format carte plastique.

  • 19 Apr. 2017 - 12:44-

    Le président de l'Asoimi a fait faux bond. Le président Abel Randriamiarinarivo a fait faux bond. Il est le président élu pour l'Asoimi lors de la première élection effectuée en début du mois de mars. Il avait prévu de faire une déclaration à la presse ce 19 avril. Les membres de l’Asoimi était bien au rendez-vous donné ce matin du 19 avril mais le président Abel Randriamiarinarivo s’est excusé. Aux dernières nouvelles des tractations se déroulent en haut lieu pour résoudre le problème de l’existence de ces deux associations pour encourager les fonctionnaires à faire du sport. On attend donc les révélations de l’un des deux responsables de ces deux associations.

  • 18 Apr. 2017 - 14:33-

    Asoimi a régularisé sa situation. Pour mémoire, le président sortant Abel Randriamiarinarivo a recueilli 63 voix sur les 171 votants contre 4 voix pour Oliva Randimbiarison lors de l’élection organisée par le comité électoral au début du mois de mars 2017. On sait que le président Abel Randriamiarinarivo a effectué la régularisation du renouvellement des membres du bureau de l’Asoimi et le changement du siège de l’association. Cette régularisation a été effectuée le 23 mars 2017 auprès du Ministère de l’Intérieur et de la décentralisation soit au lendemain de la deuxième élection pour élire le président de l’Asoimi. Une façon pour Abel Randriamiarinarivo de refuser les résultats de la deuxième élection. Il apportera des précisions ce 19 avril.

  • 17 Apr. 2017 - 08:57-

    Judo malgache. Malgré des mois de préparation à l'ANS Ampefiloha, nos judoka n'ont obtenu aucune médaille en combat individuel ni en équipe. Mais au moins les malgaches sont à la treizième place avec 4 judoka à la 5ème place et 5 autres à la 7ème position. Heureusement, ce n'était pas le cas en kata. Rabemasoandro Tarimy et Ratovona Rija ont obtenu la médaille d'or en nage-no-kata. On a aussi eu l'argent en katame-no-kata et en nage-no-kata. Ce sont les frères Trabelsi du Tunisie qui gagnent la médaille d'Or. Mais dommage, le soleil n'a pas brillé en kime-no-kata.

Du même auteur

monde
politique

Dans la même rubrique

chronique
chronique
Publicité