logo
Lakroan'i Madagasikara
Iles Eparses

Des efforts éparpillés ne donneront que des résultats dispersés

Babany C. il y a 3 années

l’ambassadrice de France, Vouland-Aneini, a soulevé un lièvre et quel lièvre...

Des efforts éparpillés ne donneront que des résultats dispersés

On peut dire que l’ambassadrice de France, Vouland-Aneini, a réussi son coup en voulant créer la zizanie dans la communauté malagasy. Etait-ce le but recherché ? Cela y ressemble en tout cas. De plus, on ne peut pas écarter l’assertion que la France a toujours privilégié comme mode de gouvernance le “diviser pour régner” ou “zarazarao hanjakana”. Un mode de gouvernance qui a réussi pleinement à ce pays colonisateur. Pourquoi la France en changerait-elle ! Elle é déclaré clairement que “Les Iles Eparses appartiennent à la France”. Il faut rappeler que les Nations Unies ont pris une résolution en 1979 déclarant que les Iles Malagasy (que la France appelle Iles Eparses) appartiennent à Madagasikara. On pense que la déclaration a été faite délibérément et que le choix de l’Hôtel de ville comme lieu pour lancer la déclaration que les Iles Eparses sont propriétés exclusives de la France n’est pas fortuite. Oui, ce n’est pas le fruit du hasard. Le hasard n’existe pas en politique. Certains chroniqueurs politiques se posent alors la question de savoir qui était le (ou la) journaliste qui avait posé la question à l’Ambassadrice (et à quel appartenait appartenait ce confrère). Une manière de susurrer que la question était dictée. Ces chroniqueurs vont jusqu’à dire que cette question voulait mettre dans l’embarras “la” maire d’Antananarivo, nouvellement élue et taxée (à tort ou à raison de pro-américain parce c’est la femme de Marc Ravalomanana donc anti-français). Pour certains analystes politiques, la question (ou la réponse de l’Ambassadrice) cherchait à viser le président Rajaonarimampianina. Certains commentateurs avaient poussé le président à parler de ces Iles malagasy lorsqu’il avait prononcé son discours devant l’Assemblée Générale des Nations Unies. Que nenni. Le président n’a pas pipé mot concernant ces Iles. Comme si elles n’existaient pas, comme si le problème était réglé.

En répondant à la question posée dans les couloirs de l’Hôtel de ville d’Antananarivo, le (ou la) journaliste n’a certainement pas cherché à être plus nationaliste que les nationalistes. Il (ou elle) a fait son boulot : chercher la vérité. Un bon point. De son côté, l’ambassadrice n’a pas cherché à être diplomate en donnant sa réponse (la réponse de la France). Elle aurait pu donner une réponse diplomatique et attendre une autre occasion. Ou provoquer cette nouvelle occasion. Par exemple, lors de la remise du prix RFI qui été faite dans les locaux de l’Ambassade de France. En terre française pour parler du territoire français selon sa vision. Non, l’Ambassadrice a préféré déclaré la guerre au sein de l’Hôtel de ville de la Capitale, un monument symbolique qui soit. Il ne faut pas oublier que c’est la France qui a construit l’Hôtel de ville là où on le trouve aujourd’hui. Qu’on le veuille ou non c’est un héritage colonial. L’incendie de l’Hôtel de ville en 1972 était une occasion pour construire un autre palais dans un autre lieu. Les nationalistes n’ont pas su profiter de cette occasion.

 

Un arbre cachant une forêt de problèmes

La déclaration de l’Ambassadrice en date du 19 octobre 2015 a mis, dans le microcosme politique, sous l’éteignoir plusieurs dossier chauds en cours. On parle plus de cette déclaration que du Memorandum de stabilité, un document inventé par les thuriféraires du président de la République. Même les pourfendeurs de l’inertie de la Présidence concernant la mise en application du Pacte de responsabilité imposé par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) ont perdu la voix devant ce nouveau dossier.

Depuis ce 19 octobre le conflit entre Ravalomanana, président du parti Tim, et Rivo Rakotovao, président du parti Hvm a été mis de côté dans les médias. Un conflit qui prend une dimension politique et une dimension économique.

Les élections passent inaperçues. Il y a les communales partielles et les sénatoriales. Il existe 19 communes où les élections sont à refaire. On n’en parle pratiquement pas. On ne voit même pas les propagandes sur la chaîne nationale, ou dans les chaines privées. Cela n’intéresse que les seuls concernés.

La gouvernance en catimini ne gêne personne : Conseil des ministres qui se déroule un samedi, pour valider la Loi de finances rectificative 2015 et la loi de finances initiale 2016 ; désignation à la va-vite des membres de la nouvelle CENI qui est en fait une bombe à retardement…, et plusieurs autres dossiers des meilleurs.

Il faudra du temps pour voir ce que nos dirigeants ont tenté de cacher en lançant cette déclaration au grand public. Le bruit court au sein des employés du Ministère des finances que le pays est en cessation de paiement. Quels accords secrets nos dirigeants ont-ils donc signé en catimini pour sortir la tête de l’eau ? Cette déclaration s’adressait-elle aux Indiens qui veulent investir à Madagasikara ?

 

Voix et voies sans issue

Et les meneurs de la lutte anti-francophonie se délectent d’avoir cet élément. Pour eux, un argument de taille pour refuser la tenue du sommet de la Francophonie en 2016 à Antananarivo. Pour ces meneurs, la tenue du sommet de la Francophonie est une image de la néo-colonisation. Toutefois, ils n’arrivent pas à faire entendre leurs voix et leur choix sur les réseaux sociaux n’est pas suivi. En fait ils invitent à changer le profil des propriétaires de compte facebook pour mettre le profil qu’ils proposent. Profil qui est une invitation à refuser la tenue du sommet de la Francophonie.

Puis, James Ratsima n’a pas voulu rater le coche. Cet électron libre du landerneau politique a organisé une rencontre avec la presse pour expliquer sa vision de la question. Il était ce jour-là entouré de quelques députés (comme par hasard, ils sont tous issus du groupe Mapar 1, sauf le député de Betafo qui est un sympathisant de Ravalomanana). Puis il a invité le public à venir parler des Iles Eparses. Les participants ont pu s’exprimer. Un rendez-vous qui oscille entre débats de techniciens et épanchement. Michelle Ratsivalaka, députée issue du groupe Mapar, a essayé d’expliquer que la solution technique (juridique) concernant les Iles Malagasy existe sans passer nécessairement par une révision de la Constitution. Il suffit de reformuler les démembrements au niveau des régions. Pour certains politiciens, il faut ériger une commission au niveau de l’Assemblée Nationale. Mais quand on sait que les Commissions érigées au sein du Parlement n’ont jamais abouti à de bons résultats, on peut d’ores et déjà croire que ces propositions ne vont déboucher que sur une voie sans issue.

 

Des cailloux en or… et alors ?

Mais au fait pourquoi se battre pour des cailloux ? Parce que ces cailloux sont revêtus d’or. Ces îles regorgent de richesse. On estime que ces îles renferment une des plus grandes réserves de gaz naturel au monde. Et alors ?

Pour la grande majorité des Malagasy cela ne leur fait ni chaud ni froid. On parle à longueur d’année que Madagasikara renferme la plus grande réserve du monde en matière de biodiversité mais quels sont les impacts dans leur portefeuille ? Les défenseurs des lémuriens crient que Madagasikara possède plus de 90% des variétés de lémuriens… et alors ? La population est-elle pour autant riche ? Bien sûr que non. Une émission sur M6, chaîne française, vient de clamer que le salaire mensuel de la femme de chambre d’un hôtel de luxe n’est que de 60 € alors que la nuitée se paie rubis sur ongle 600 €. Les Malagasy ne considèrent pas ces îles comme faisant partie de leur patrie. Il ne faut pas se leurrer. Pour le Malagasy lambda la Patrie ne va pas plus loin que le fokontany où se trouve le caveau familial. Le  président Rajaonarimampianina a lui-même abandonné la version de co-gestion.

Avec ces différentes données on peut affirmer d’avance que les efforts des Ratsima et consorts sont voués à l’échec. Mais qui sait si Didier Ratsiraka va donner, en ce 4 novembre 2015 date de son anniversaire, de nouvelles munitions pour mieux revendiquer ces Iles Malagasy selon l’appellation des Nations Unies. Dossier à suivre sans grand espoir.

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 21 Jan. 2019 - 15:57-

    Gouverneur de région ? Dans son premier discours après la prestation de serment ce 19 janvier, le président Andry Rajoelina a utilisé le mot “gouverneur” de région. On lit dans la Constitution que “La fonction exécutive est exercée par un organe dirigé par le Chef de Région élu au suffrage universel. Le Chef de Région est le premier responsable de la stratégie et de la mise en œuvre de toutes les actions de développement économique et social de sa région. Il est le Chef de l’Administration de sa région.” Première entorse devant le gardien de la Constitution ?

  • 21 Jan. 2019 - 15:34-

    10 décès au moins. Les pluies torrentielles tombées sur Antananarivo dans la soirée du samedi 19 janvier ont perturbé la fin des festivités de la prestation de serment du Président Rajoelina (fête à Mahamasina, feux d’artifices annulées). Mais plus grave, elles ont provoqué un éboulement en plusieurs endroits et plusieurs maisons ont été démolies. Plusieurs personnes ont été ensevelies sous les décombres. Plusieurs personnes ont été sauvées mais on déplore une dizaine de victimes. On compte au moins 10 personnes décédées et on craint que le nombre ira en croissant.

  • 19 Jan. 2019 - 11:48-

    Hevi-dehibe notsoahina tamin'ny lahatenin'ny filoha Rajoelina. Ezaka lehibe no atao momba ny famokarana ny herinaratra. Politikan’ny kibo velaran-tany hovolena, tsy hanafatra vary intsony. Hitsinjo sy hanampy ireo tena marefo efa eny ambony sambo ny vary tena mora ho zaraina sy hamidy mora. Asa fa tsy kabary. Hanangana sy hanorina tanana vaovao isika ho modely aty amin’ny ranomasina Indiana izay atomboka amin’ity taona ity ihany. Ho mpandresy amin’ny lafiny rehetra ny Malagasy. Ampiray sy ampitambatra ny Malagasy aho. Tsy ny eto antananarivo ihany no hisitraka fa hapetraka ny fanamby fa hisitraka izany ny any amin’ny faritra. Apetraka ny governora hisolo ny lehiben’ny faritra. Izy ireo no hitarika ny asa goavana. Omentsika fitaovana manokana fanamboaran-dalana ny faritra rehetra. Ho lasa 23 ny faritra. Tsy ekeko ny gaboraraka. Tsy azo ekena ny fanaovana tolotrasa kanefa tsy  nisy asa notanterahina akory. Ady amin’ny kolikoly sy fitsarana marina tsy mitanila. Tsy ekeko ny fitsabahana amin’ny raharaha fitsarana.

    Tsy fandriampahalemana. Vahaolana koa ampitomboina ny isan’ny mpitandro filaminana. Ho vatsiana fitaovana mendrika manaraka ny toetrandro ny foloalindahy sy mpitandro filaminana. Handalo eto ny santionany amin’ny fitaovana tsy mataho-bala. Fankahalana fanaratsiana fisaraham-bazana hahilika izany.

  • 18 Jan. 2019 - 08:14-

    Passation à Iavoloha. Selon l’article 48 de la constitution “La passation officielle du pouvoir se fait entre le Président sortant et le Président nouvellement élu.” Il n’est nullement indiqué que c’est le président démissionnaire ou le président intérimaire. La passation se fera officiellemen ce vendredi 18 janvier. Selon la rumeur la passation se fera entre le président Rajaonarimampianina qui a démis de ses fonctions présidentielles en septembre 2018 et le président Rajoelina. Si cela se fera cela veut dire une passation des dossiers de janvier 2014 à septembre 2018. Qu’en sera-t-il des dossiers durant l’intérim ? Y aura-t-il une autre cérémonie de passation ce vendredi aussi ?


  • 09 Jan. 2019 - 08:42-

    Le FFKM présente ses vœux au Président de la République p.i. Les représentants du Conseil Chrétien des Eglises (FFKM), sont venus présenter les vœux de nouvel an au Président de la République p.i, Rivo Rakotovao, au palais d’Ambohitsorohitra, le 8 janvier 2019. Le Président en exercice de la FFKM a évoqué lors de la rencontre l’importance de la période que traverse le pays à l’heure actuelle, et n’a pas manqué de souligner l’union dans la prière pour la marche du pays ; il a aussi mis en relief la noble mission et les responsabilités qui incombent au Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao, et invoqué la bénédiction divine à son endroit ainsi qu’à sa famille.

  • 07 Jan. 2019 - 14:16-

    Jours fériés de 2019. Mardi 1er Janvier, Vendredi 8 Mars : Journée de la Femme. Vendredi 29 Mars : Jour des martyrs 1947. 21 Avril : Pâques ; 22 Avril : Lundi de Pâques. Mercredi 1er Mai : Fête du travail. 30 Mai : Ascension. 4 Juin : L'Aïd el Fitr. 9 Juin : Pentecôte ; 10 Juin : Lundi de Pentecôte. 26 Juin : Fête de l'Indépendance. 11 Aout : L'Aïd el kebir ou Aïd-al-adha. 15 Août : Assomption. Vendredi 1er Novembre : Toussaint. 25 Décembre : Noël.

  • 05 Jan. 2019 - 09:59-

    Différents cas d’annulation d’une élection. Suivre les liens

    http://www.lakroa.mg/item-1607_articles_monde_18-la-cour-suprame-annule-laalection-prasidentielle.html


    http://www.lakroa.mg/item-1608_articles_monde_18-annulae-a-cause-daune-utilisation-abusive-de-facebook.html

  • 04 Jan. 2019 - 07:17-

    Résultats officiels le 8 janvier. La HCC, Haute Cour Constitutionnelle, dans un communiqué publié sur son site fait savoir la date de la proclamation officielle des résultats. La HCC procèdera à la proclamation officielle du second tour de l’élection présidentielle le mardi 8 janvier 2019 à 15 heures. La cérémonie aura lieu à la salle de proclamation du Palais d’Etat d’Ambohidahy. Pour la la HCC, s’applique de facto l’Article 61 de la Loi organique N°2018-009 relative à l’élection du Président de la République qui dit que la HCC procède à la proclamation officielle des résultats définitifs dans un délai de neuf (9) jours à partir de la date de publication des résultats provisoires par la CENI.

  • 02 Jan. 2019 - 12:49-

    Sainte et heureuse année 2019. Nous vous envoyons des étoiles de Paix, de solidarité, de Vérité et d’Amour pour qu’elles illuminent votre vie toute l’année 2019. toute l'équipe de www.lakroa.mg nous vous offrons comme menu au quotidien pour les 365 jours : "De belles coupes de sourire, Quelques éclats de rires, Une grande cuillerée de gentillesse, Quelques grains de tendresse, Une bonne pincée d’affection, Des poignées d’or et d’argent, Un maximum de réussite, Saupoudrer de gaïté, Faire mijoter avec douceur, Servir joyeusement."

  • 29 Dec. 2018 - 13:12-

    Délai des requêtes. En application du système de délai franc mis en œuvre lors du premier tour de l’élection présidentielle, le dernier jour de dépôt des requêtes tombant normalement un samedi (voir communiqué du 28 décembre 2018, in infra), la date limite de dépôt est reportée au premier jour ouvrable suivant, c’est-à-dire le lundi 31décembre 2018 à 16 heures. La proclamation officielle des résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle ayant eu lieu le jeudi 27 décembre 2018, la date limite de réception des requêtes auprès du greffe de la Haute Cour Constitutionnelle est fixée au samedi 29 décembre 2018 à minuit.

  • 29 Dec. 2018 - 13:02-

    Mamory vahoaka. Tsy manaiky ny voka-pifidianana navoakan’ny CENI ny mpomba ny kandida laharana faha 25, Marc Ravalomanana. Mamory vahoaka eo amin’ny “kianjan’ny 13 mai” izy ireo ny sabotsy 29 desambra. Milaza ny ampiseho ireo porofo mitarika azy ireo tsy hanaiky iny voka-pifidianana iny, porofo izay ho azy ireo milaza fa nisy hala-bato tany rehetra tany. Hala-bato amin’ny endrika isan-karazany ka nahatonga ny fandresen’ny kandida lahanara faha 13 Andry Nirina Rajoelina.

  • 29 Dec. 2018 - 13:01-

    Vokatra navoakan’ny CENI ny alakamisy 27 desambra. Tamin’ireo mpifidy miisa 9 913 599  voasoratra anarana ao anaty lisi-pifidianana, 4 767 697 (48, 09%) no tonga naneho ny safidiny. Ny isan’ny vato manankery tamin’izany dia nahatratra, 4 648 086, ny vato maty tamin’izany, 78 465 ary ny vato fotsy 41 146. Mitsinjara toy izao ny vato azon’ireo kandidà mpifanina tamin’izany fifidianana izany : ny an’ny kandidà laharana faha 13, RAJOELINA Andry Nirina, 2 587 035 manome isan-jato 55,66% ary ny an’ny kandidà laharana faha 25, RAVALOMANANA Marc, 2 061 051 manome ny salan’isa 44,34%.

  • 24 Dec. 2018 - 12:15-

    Joyeux Noël ...
    Lorsque décembre frappe à la porte
    Dame pluie arrose la terre qui se couvre de beauté…
    Plus Noël approche plus la douceur s’installe
    Les guirlandes illuminent nos sapins de noël,
    Et sur tous les visages, la joie et les sourires.
    Noël arrive, quel grand bonheur !
    A cette occasion, www.lakroa.mg vous dit : “Joyeux Noël”
    Merry Christmas dia samia ho lavitry ny kirizy mafy !

  • 20 Nov. 2018 - 07:46-

    Communiqué HCC. Suite à la publication officielle des résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle par la CENI le samedi 17 novembre 2018, s’appliquent de facto les dispositions suivantes de la Loi organique N°2018-009 relative à l’élection du Président de la République :
    Article 61 :
    La Haute Cour Constitutionnelle procède à la proclamation officielle des résultats définitifs dans un délai de neuf (9) jours à partir de la date de publication des résultats provisoires par la Commission Electorale Nationale Indépendante.
    Article 66 alinéa 2 :
    Le délai de recours est fixé à deux (2) jours après la publication des résultats provisoires par la Commission Electorale Nationale Indépendante.
    En application du système de délai franc, la réception des requêtes sera clôturée le mardi 20 novembre 2018 à 24h.

  • 16 Nov. 2018 - 07:45-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 16 novembre 2018 à 6 heures et 58 minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 22 576 sur 24 852 soit : 90,84%. Inscrits : 8 906 101 sur 9 913 599 votants : 4 807 829 suffrages exprimés 4 453 212 soit 92,48%. Taux de participation : 53,98%.

    - RAJOELINA Andry Nirina : 1 763 347 soit 39,60%

    - RAVALOMANANA Marc : 1 535 795 soit 34,49%

    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery : 390 356 soit 8,77%

    - MAILHOL André Christian Dieu Donné : 56 928 soit 1,28%

    - RANDRIAMAMPIONONA Joseph Martin : 53 629 soit 1,20%

    - RAFALIMANANA Ny Rado : 52 897 soit 1,19%

  • 16 Nov. 2018 - 07:45-

    Administrateur apostolique du diocèse de Mahajanga. Mgr Gustavo Bombin Espino, OSST, actuellement évêque du diocèse de Maintirano (dont il est le premier évêque) a été désigné comme Administrateur apostolique du diocèse de Mahajanga. L’annonce a été faite durant les obsèques de Mgr Roger Victor Solo Rakotondrajao le vendredi 9 novembre à Mahajanga. Pour mémoire, Mgr Gustavo Bombin Espino était évêque de Tsironomandidy entre février 2004 et février 2017 ‘érection du noouveau diocèse de Maintirano). Mgr Gustavo Bombin Espino est né le 24 septembre 1960 à San Llorente (Valadolid en Espagne).

  • 14 Nov. 2018 - 13:41-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 14 novembre 2018 à 13 heures et 6 minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 17504 sur 24 852 soit : 70,43%. Inscrits : 7 062 725 sur 9 913 599 votants : 3 827 816 suffrages exprimés 3 539 985 soit 92,48%. Taux de participation : 54.20%.

    - RAJOELINA Andry Nirina: 1396356 (39.45%)
    - RAVALOMANANA Marc: 1297579 (36.65%)
    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 266857 (7.54%)
    - MAILHOL André Christian Dieu Donné: 46243 (1.31%)
    - RANDRIAMAMPIONONA Joseph Martin: 41091 (1.16%)
    - RAFALIMANANA Ny Rado: 39742 (1.12%)

  • 13 Nov. 2018 - 14:56-

    FMF out, comité de normalisation in. Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé, ce 12 novembre 2018, de désigner des comités de normalisation pour les Fédérations de Football de République dominicaine (FEDOFUTBOL) et Madagascar (FMF) conformément à l’art. 14, al. 1a et l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA. À Madagascar, la décision de nommer un comité de normalisation est liée à la procédure électorale de la FMF, qui n’a pas été effectuée conformément aux exigences réglementaires applicables aux membres de la FIFA. Le mandat du comité expirera au plus tard le 12 mai 2019. La participation des Barea à la CAN n'est pas concernée par la mise en place du comité de normalisation.

  • 13 Nov. 2018 - 07:46- Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 13 novembre 2018 à 6 heures et 57minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 13 283 sur 24 852 soit : 53,45%. Inscrits : 5 370 311 sur 9 913 599 votants : 2 876 312 suffrages exprimés 2 659 943 soit 92,48%. Taux de participation: 53,56%.
    - RAJOELINA Andry Nirina : 1 051 134 (39,52%)
    - RAVALOMANANA Marc: 950 724 (35,74%)
    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 212 682 (8%)
    - MAILHOL André Christian Dieu Donné: 35 382 (1,33%)
  • 12 Nov. 2018 - 08:08-

    Voici les tendances publiées sur le site de la CENI ce 12 novembre 2018 à 6 heures et 8 minutes. C’est une tendance nationale, BV traités : 10437 sur 24852 soit : 42%. Inscrits 4 285 527 sur 9 913 599 votants : 2 301 808 suffrages exprimés 2 129 443 soit 92,51%. Taux de participation: 53.71%.

    - RAJOELINA Andry Nirina : 835301 soit 39.23%
    - RAVALOMANANA Marc: 785748 soit 36.90%
    - RAJAONARIMAMPIANINA Hery: 160879 soit 7.55%
    - MAILHOL André Christian Dieu Donné: 28308 soit 1.33%

Du même auteur

sport
politique

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité