logo
Lakroan'i Madagasikara
Iles Eparses

Des efforts éparpillés ne donneront que des résultats dispersés

Babany C. il y a 3 années

l’ambassadrice de France, Vouland-Aneini, a soulevé un lièvre et quel lièvre...

Des efforts éparpillés ne donneront que des résultats dispersés

On peut dire que l’ambassadrice de France, Vouland-Aneini, a réussi son coup en voulant créer la zizanie dans la communauté malagasy. Etait-ce le but recherché ? Cela y ressemble en tout cas. De plus, on ne peut pas écarter l’assertion que la France a toujours privilégié comme mode de gouvernance le “diviser pour régner” ou “zarazarao hanjakana”. Un mode de gouvernance qui a réussi pleinement à ce pays colonisateur. Pourquoi la France en changerait-elle ! Elle é déclaré clairement que “Les Iles Eparses appartiennent à la France”. Il faut rappeler que les Nations Unies ont pris une résolution en 1979 déclarant que les Iles Malagasy (que la France appelle Iles Eparses) appartiennent à Madagasikara. On pense que la déclaration a été faite délibérément et que le choix de l’Hôtel de ville comme lieu pour lancer la déclaration que les Iles Eparses sont propriétés exclusives de la France n’est pas fortuite. Oui, ce n’est pas le fruit du hasard. Le hasard n’existe pas en politique. Certains chroniqueurs politiques se posent alors la question de savoir qui était le (ou la) journaliste qui avait posé la question à l’Ambassadrice (et à quel appartenait appartenait ce confrère). Une manière de susurrer que la question était dictée. Ces chroniqueurs vont jusqu’à dire que cette question voulait mettre dans l’embarras “la” maire d’Antananarivo, nouvellement élue et taxée (à tort ou à raison de pro-américain parce c’est la femme de Marc Ravalomanana donc anti-français). Pour certains analystes politiques, la question (ou la réponse de l’Ambassadrice) cherchait à viser le président Rajaonarimampianina. Certains commentateurs avaient poussé le président à parler de ces Iles malagasy lorsqu’il avait prononcé son discours devant l’Assemblée Générale des Nations Unies. Que nenni. Le président n’a pas pipé mot concernant ces Iles. Comme si elles n’existaient pas, comme si le problème était réglé.

En répondant à la question posée dans les couloirs de l’Hôtel de ville d’Antananarivo, le (ou la) journaliste n’a certainement pas cherché à être plus nationaliste que les nationalistes. Il (ou elle) a fait son boulot : chercher la vérité. Un bon point. De son côté, l’ambassadrice n’a pas cherché à être diplomate en donnant sa réponse (la réponse de la France). Elle aurait pu donner une réponse diplomatique et attendre une autre occasion. Ou provoquer cette nouvelle occasion. Par exemple, lors de la remise du prix RFI qui été faite dans les locaux de l’Ambassade de France. En terre française pour parler du territoire français selon sa vision. Non, l’Ambassadrice a préféré déclaré la guerre au sein de l’Hôtel de ville de la Capitale, un monument symbolique qui soit. Il ne faut pas oublier que c’est la France qui a construit l’Hôtel de ville là où on le trouve aujourd’hui. Qu’on le veuille ou non c’est un héritage colonial. L’incendie de l’Hôtel de ville en 1972 était une occasion pour construire un autre palais dans un autre lieu. Les nationalistes n’ont pas su profiter de cette occasion.

 

Un arbre cachant une forêt de problèmes

La déclaration de l’Ambassadrice en date du 19 octobre 2015 a mis, dans le microcosme politique, sous l’éteignoir plusieurs dossier chauds en cours. On parle plus de cette déclaration que du Memorandum de stabilité, un document inventé par les thuriféraires du président de la République. Même les pourfendeurs de l’inertie de la Présidence concernant la mise en application du Pacte de responsabilité imposé par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) ont perdu la voix devant ce nouveau dossier.

Depuis ce 19 octobre le conflit entre Ravalomanana, président du parti Tim, et Rivo Rakotovao, président du parti Hvm a été mis de côté dans les médias. Un conflit qui prend une dimension politique et une dimension économique.

Les élections passent inaperçues. Il y a les communales partielles et les sénatoriales. Il existe 19 communes où les élections sont à refaire. On n’en parle pratiquement pas. On ne voit même pas les propagandes sur la chaîne nationale, ou dans les chaines privées. Cela n’intéresse que les seuls concernés.

La gouvernance en catimini ne gêne personne : Conseil des ministres qui se déroule un samedi, pour valider la Loi de finances rectificative 2015 et la loi de finances initiale 2016 ; désignation à la va-vite des membres de la nouvelle CENI qui est en fait une bombe à retardement…, et plusieurs autres dossiers des meilleurs.

Il faudra du temps pour voir ce que nos dirigeants ont tenté de cacher en lançant cette déclaration au grand public. Le bruit court au sein des employés du Ministère des finances que le pays est en cessation de paiement. Quels accords secrets nos dirigeants ont-ils donc signé en catimini pour sortir la tête de l’eau ? Cette déclaration s’adressait-elle aux Indiens qui veulent investir à Madagasikara ?

 

Voix et voies sans issue

Et les meneurs de la lutte anti-francophonie se délectent d’avoir cet élément. Pour eux, un argument de taille pour refuser la tenue du sommet de la Francophonie en 2016 à Antananarivo. Pour ces meneurs, la tenue du sommet de la Francophonie est une image de la néo-colonisation. Toutefois, ils n’arrivent pas à faire entendre leurs voix et leur choix sur les réseaux sociaux n’est pas suivi. En fait ils invitent à changer le profil des propriétaires de compte facebook pour mettre le profil qu’ils proposent. Profil qui est une invitation à refuser la tenue du sommet de la Francophonie.

Puis, James Ratsima n’a pas voulu rater le coche. Cet électron libre du landerneau politique a organisé une rencontre avec la presse pour expliquer sa vision de la question. Il était ce jour-là entouré de quelques députés (comme par hasard, ils sont tous issus du groupe Mapar 1, sauf le député de Betafo qui est un sympathisant de Ravalomanana). Puis il a invité le public à venir parler des Iles Eparses. Les participants ont pu s’exprimer. Un rendez-vous qui oscille entre débats de techniciens et épanchement. Michelle Ratsivalaka, députée issue du groupe Mapar, a essayé d’expliquer que la solution technique (juridique) concernant les Iles Malagasy existe sans passer nécessairement par une révision de la Constitution. Il suffit de reformuler les démembrements au niveau des régions. Pour certains politiciens, il faut ériger une commission au niveau de l’Assemblée Nationale. Mais quand on sait que les Commissions érigées au sein du Parlement n’ont jamais abouti à de bons résultats, on peut d’ores et déjà croire que ces propositions ne vont déboucher que sur une voie sans issue.

 

Des cailloux en or… et alors ?

Mais au fait pourquoi se battre pour des cailloux ? Parce que ces cailloux sont revêtus d’or. Ces îles regorgent de richesse. On estime que ces îles renferment une des plus grandes réserves de gaz naturel au monde. Et alors ?

Pour la grande majorité des Malagasy cela ne leur fait ni chaud ni froid. On parle à longueur d’année que Madagasikara renferme la plus grande réserve du monde en matière de biodiversité mais quels sont les impacts dans leur portefeuille ? Les défenseurs des lémuriens crient que Madagasikara possède plus de 90% des variétés de lémuriens… et alors ? La population est-elle pour autant riche ? Bien sûr que non. Une émission sur M6, chaîne française, vient de clamer que le salaire mensuel de la femme de chambre d’un hôtel de luxe n’est que de 60 € alors que la nuitée se paie rubis sur ongle 600 €. Les Malagasy ne considèrent pas ces îles comme faisant partie de leur patrie. Il ne faut pas se leurrer. Pour le Malagasy lambda la Patrie ne va pas plus loin que le fokontany où se trouve le caveau familial. Le  président Rajaonarimampianina a lui-même abandonné la version de co-gestion.

Avec ces différentes données on peut affirmer d’avance que les efforts des Ratsima et consorts sont voués à l’échec. Mais qui sait si Didier Ratsiraka va donner, en ce 4 novembre 2015 date de son anniversaire, de nouvelles munitions pour mieux revendiquer ces Iles Malagasy selon l’appellation des Nations Unies. Dossier à suivre sans grand espoir.

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 30 Jun. 2018 - 08:40-

    Remplacement à l’Assemblée Nationale. « Le Député dont siège devient vacant est remplacé par le suppléant élu en même temps que lui, sauf en cas d’annulation de l’élection, jusqu’au renouvellement de l’Assemblée nationale ». .Que suivant le certificat de décès n°65969 versé au dossier, sieur ABDILLAH est décédé le 21 février 2018 à l’hôpital Apollo de New Delhi. La vacance d’un siège de Député à l’Assemblée nationale est constatée, à la suite du décès de sieur ABDILLAH. Est proclamé Député à l’Assemblée nationale, le candidat EDIZARD, premier suppléant de la liste VPM-MMM de Vohémar. (Arrêt de la HCC du 28 juin 2018).

  • 30 Jun. 2018 - 08:34-

    Remplacement au sénat.« Le député nommé membre du Gouvernement est suspendu d’office de son mandat. Il est remplacé par son suppléant » et que « Les dispositions des articles 71 à 79 sont applicables, par analogie, au Sénat ». Que par décret n°2018-540 du 11 juin 2018, le Sénateur ANDRIAMANDAVY VII Riana a été nommé membre du Gouvernement. Qu’il y a donc lieu de suspendre d’office de son mandat le sénateur Riana  Andriamandavy VII. Est proclamé Sénateur de Madagascar le candidat Rajaonarivelo Henri Velomaro, premier suppléant de la liste « HVM » de Fianarantsoa. (Arrêt de la Hcc du 28 juin 2018.

  • 29 Jun. 2018 - 13:34-

    Dates des élections présidentielles.-  Le Premier ministre, Ntsay Christian, a annoncé lors d'un point de presse qu'il a donné à Mahazoarivo ce 29 juin la date des élections présidentielles. Le premier tour se tiendra le 7 novembre 2018 et le second tour se tiendra le 19 décembre 2018. La convocation des électeurs se fera dans le courant du mois d’août. Suivant la Constitution, le président de la République Hery Rajaonarimampianina, s'il se porte candidat, devrait démissionner le 7 septembre de cette année.

  • 16 Jun. 2018 - 10:10-

    Minisitera MPAE : mitohy ny asa. Isan’ny Miinisitera tsy nisolo ny minisitra mitantana azy ny Minisiteran’ny Fambolena sy Fiompiana. Nahatsapa ankehitriny ny mpitantana ity minisitera ity fa misy mpanakorontana tafiditra ao anatiny ka nahatonga azy i reo hanao fanambarana. Nanambara ireo tompon’andraikitra ao amin’ny minisiteran’ny fambolena sy fiompiana ny alakamisy 14 jona lasa teo teny Ampadrianomby fa mandeha tsara ny asa rehetra ao amin’ny minisitera. Tsy mba nahitana olana hatramin’izay na dia minisitra Hvm aza no nitondra tao hatramin’izay ka hatramin’izao. Nilaza ireo tompon'andraikitra fa tsisy tombontsoa ho azon'ny Firenena indrindra ny tantsaha sy ny mpiompy amin'ny fanakorontanana.

  • 05 Jun. 2018 - 06:58-

    Concours pour pourvoir les 40 postes d’inspecteurs du Trésor. Le ministère des Finances et du Budget informe que le dépôt de dossier pour le concours de recrutement d'élèves inspecteurs du trésor est ouvert depuis ce 4 juin. A noter que 40 postes sont à pourvoir, dont 35 sur concours direct et 5 pour les fonctionnaires du ministère. Le concours se tiendra du 22 au 23 novembre 2018 à Antananarivo Renivohitra, Antsiranana I, Fianarantsoa I, Mahajanga I, Toamasina I et Toliara I. http://www.tresorpublic.mg/tresorpublic/download.php?path=wp-content/uploads/2018/06/&file=concours_ins_2018.pdf

  • 26 May. 2018 - 11:34- GBM Fête des Mères. La GBM ou Grande Braderie de Madagascar a ouvert ses portes ce 23 mai comme annoncé dans les médias. On observe une grande affluence dans les allées. Selon MadaVision la règle de la réduction minimale de 15% est respectée par les participants.
  • 26 May. 2018 - 08:27-

    Décision HCC. Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 Relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery Rajaonarimampianina : La Haute Cour Constitutionnelle, Vu la Constitution ; Vu l’Ordonnance n°2001-003 du 18 novembre 2001 portant loi organique relative à la Haute Cour Constitutionnelle ; Vu la loi n°2014-043 relative à la Haute Cour de Justice ; Les rapporteurs ayant été entendus… (lire la suite sur  http://www.lakroa.mg/item-1389_articles_politique_18-dacision-relative-a-une-requate-en-dachaance-du-prasident.html

  • 22 May. 2018 - 07:11-

    Nouveau cardinal. Le Pape François a annoncé ce 20 mai dimanche de Pentecôte, qu’il créera le 29 juin prochain 14 nouveaux cardinaux dont 11 parmi eux sont des électeurs. Parmi ces 14 nouveaux cardinaux se trouvent l’Archevêque Désiré Tsarahazana. L’équipe de http://www.lakroa.mg/ salue ce nouveau cardinal en particulier et toute l’Eglise catholique notamment à Madagascar pour cette nomination. Que le souffle de l’Esprit Saint souffle sur ce nouveau cardinal pour donne un nouvel élan toujours plus positif sur l’EKAR que cela influe positivement sur la vie du pays.

  • 19 May. 2018 - 09:50-

    GBM Fête des mères. La Grande Braderie de Madagascar dédiée à la fête des Mères se déroulera du 23 au 27 mai 2018. Comme d’habitude les visiteurs bénéficieront d’une garantie d’obtenir une remise de 15% minimum. Les visiteurs auront une large gamme de choix pour honorer les mamans. Mais les stands traditionnels seront aussi là pour satisfaire toutes les demandes.

  • 09 May. 2018 - 11:42-

    Daty 3. Nanao fanambarana ny CENI ka nanolotra daty telo. Momba ny datim-pifidianana dia tranga telo no azo eritreretina ka nanaovan'ny CENI tolokevitra :
    - Tranga voalohany: Fifidianana Filoham-pirenena mialoha ny fotoana (alarobia 29 aogositra ny fihodinana voalohany)
    - Tranga faharoa: Fifidianana Filoham-pirenena tanterahina araka ny voalazan'ny andininy faha 47 amin'ny lalàm-panorenana (alarobia 28 novambra ny fihodinana voalohany)
    - Tranga fahatelo: Fanemorana ny fifidianana noho ny antony voalazan'ny Lalàm-panorenana hatrany (29 mai 2019 ny fihodinana voalohany)
    Hahafahana mandrindra araka ny tokony ho izy ny fifidianana sy manatanteraka izany ao anatin'ireo tranga roa voalohany (izany hoe amin'ity taona 2018 ity) dia takiana hazava amin'ity volana mey 2018 ity ny lalàm-pifidianana sy ny fandaminana ara-politika.

  • 05 May. 2018 - 15:04-

    Médiation du FFKM. Le FFKM continue à son rythme sa médiation. Une médiation qui a été ouverte par un culte œcuménique le dimanche 29 avril 2018. Un culte où déjà on a remarqué l’absence d’une certaine partie des acteurs politiques. Puis le lundi 30 avril, le FFKM a invité les députés de chaque camp. Seul le camp des députés “pro-régime” s’est fait représenter. Le camp des députés 73 n’a pas répondu à l’invitation du FFKM. Les quatre chefs d’Eglise du FFKM se sont déplacés, ce 4 mai, à Tsimbazaza pour rencontrer le président de l’Assemblée nationale et à Anosikely pour rencontrer le président du Sénat.

  • 05 May. 2018 - 12:59-

    Dates du recensement. Le Premier Ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier, a présidé ce 3 mai 2018 la cinquième réunion du Conseil National du Recensement (CNR). Cette réunion du CNR s’inscrit toujours dans le cadre de la préparation du troisième recensement général de la population et de l’habitation (RGPH-3). L’objet principal de cette réunion du CNR est de soumettre aux membres du CNR une proposition de date pour la réalisation du lancement du dénombrement. Ainsi, il a été validé que le recensement aura lieu du 18 mai au 10 juin 2018 à commencer par la numérotation de bâtiments (18 au 24 mai 2018), et par la suite, le  dénombrement de la population et des ménages (25 mai au 10 juin 2018).

  • 05 May. 2018 - 09:21-

    MTS. Le parti MTS (Malagasy Tonga Saina) a tenu son congrès le 4 mai 2018 à Antanimena. A l’issue de ce congrès, Mirasoa Razanamasy a été élu au poste de Secrétaire général du parti. Il remplace à ce poste Benjamina Ramanantsoa. Le Congrès a également désigné les coachs par Faritany. Concernant les afairres nationales, Roland Ratsiraka, président national du MTS, prône le « Soa toavina », faisant valoir le dialogue. Pour lui, il vaut mieux qu’un candidat soit présenter par un parti cela suppose l’existence d’une organisation. Le MTS affirme aligner des candidats à toutes les échéances électorales.

  • 03 Apr. 2018 - 08:58-

    Joyeuses Pâques à tous et à chacun. www.lakroa.mg souhaite à tous et à chacun de Joyeuses fêtes de Pâques. Que chaque jour qui se lève soit un jour de Pâques, un jour de victoire pour le monde. Dans son homélie de la nuit de Pâques 2018, le Pape François nous a invités à « transformer l’espérance en gestes concrets de charité ». La suite nous appartient.

  • 23 Mar. 2018 - 07:59-

    Passage de Eliakim (bilan du 22 mars à 20h). Le bilan provisoire global en date du 22 mars 2018 transmis par le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation du Bngrc nous donne les chiffres suivants : A l’échelle nationale, le bilan provisoire global fait état de : 21 décédés ; 50 872 sinistrés ; 19 439 déplacés cumulés ; 1 491 cases d’habitations endommagées ; 13 345 d’habitations inondées ; 2 392 cases détruites.

  • 20 Mar. 2018 - 07:58-

    José Vianey candidat aux présidentielles. Chaque week end apporte son lot de candidat à la candidature au poste de président de la République de Madagasikara. José Vianey vient d’annoncer sa candidature ce samedi 17 mars 2018 au Paon d’Or. Si l’on se réfère aux informations dans les informations, José Vianey ou Vijo a annoncé sa candidature en son  nom propre et non comme candidat du parti RAM. Ce parti certainement va entériner prochainement cette volonté du candidat Vijo. C’est devenu le modus vivendi.

  • 19 Mar. 2018 - 08:45-

    Passage de Eliakim. Le bilan provisoire global en date du 18 mars 2018 à 18h transmis par le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation du Bngrc nous donne les chiffres suivants : A l’échelle nationale, le bilan provisoire global fait état de : 17 décédés ; 15 772 sinistrés ; 6 282 déplacés cumulés ; 251 cases d’habitations endommagées ; 1 271 cases d’habitations inondées ;  648 cases détruites.

  • 19 Mar. 2018 - 08:29-

    200 étudiants s’imprègnent du Fisandratana2030. Hugues Ratsiferana, Conseiller spécial du Président de la République, a eu comme invité près de 200 étudiants issus de plusieurs universités de la Capitale (des universités publiques et des instituts supérieurs privés). Ces étudiants ont pu s’imprégner du Fisandratana 2030, dans l’amphithéâtre du Centre d’Application de Développement Intégré (Cadi), durant la matinée du 17 mars 2018. Après la présentation succincte du Fisandratana 2030 les étudiants ont pu poser des questions sur ce programme présidentiel. Le président Rajaonarimampianina est passé pour partager avec ces étudiants son expérience de vie.

  • 15 Mar. 2018 - 07:38-

    Jour J pour Aok’izay. C’est aujourd’hui 15 mars de 12h à 12h05 que le rendez-vous a été fixé par les organisateurs pour sensibiliser les tenants du pouvoir sur l’insécurité. Les organisateurs demandent une table ronde aux dirigeants mais surtout l’effectivité des décisions prises. Pour ce jour les organisateurs demandent à tous et à chacun de faire le maximum de bruit (klaxon, son de cloche, sifflet…) pour que ce cri soit entendu en haut lieu. Les organisateurs se donnent rendez-vous sur le parking de Jumbo Score Ankorondrano pour faire le maximum de bruit.

  • 15 Mar. 2018 - 07:36-

    Salon du chocolat et de la gourmandise. Pour la deuxième année consécutive, Wednesday Morning Group a choisi le chocolat et la gourmandise pour son activité de levée de fonds. Cet événement se déroulera durant la journée du 17 mars et se tiendra au Carlton Anosy. “Ce sera une journée d’animation, de démonstration, de préparation, mais surtout de dégustation” annonce les organisatrices car WMG est une association composée uniquement de femmes. Le but de WMG est de recueillir des fonds pour permettre la réalisation des actions sociales de cette Ong.

Du même auteur

economie
societe

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité