logo
Lakroan'i Madagasikara
Faits de société:

Insécurité fruit de l'impunité cultivée par nos dirigeants et élus

Babany C. il y a 2 années

Terrible. Le mot est faible. Tant de morts dans nos campagnes comme dans nos villes. Des personnes trucidées, des gens assassinés. Litanie accablante.

Insécurité fruit de l'impunité cultivée par nos dirigeants et élus

Trop. La coupe est pleine. Ce lundi 9 novembre plus d'une quarantaine d'associations et d'ong élèvent la voix par presse interposée. La presse actuellement sert de courroie de transmission. Un média.  Ainsi 42 organisations ont organisé une conférence de presse à Antananarivo pour dénoncer les actes de violences et les dérives perpétrées par des éléments des forces de l'ordre. Des actes qui font désordre. Des gestes qui déshonorent ces personnes en qui on devrait poser la confiance, une confiance aveugle. La réalité est tout autre.

 

La vidéo de ces agents des forces de l'ordre (des gendarmes dit-on) tabassant Jean Pierre, cet étudiant meneur de grève à Ankatso, a fait le tour du monde. Puis tout récemment, voilà qu'un malfaiteur blessé a été abattu à bout portant dans la voiture des policiers à Ambolokandrina. Et que dire de ces informations dévoilées par des familles d'origine Antandroy vivant dans la région de Bongolava. Les membres de ces familles dénoncent (par deux fois devant la presse) le fait que plusieurs membres de leur famille ont été assassinés par des militaires. Des faits répétés durant ces dernières semaines (octobre et novembre).

 

Et les membres des 42 organisations de la société civile de rajouter le fait que des agents des forces de l'ordre soutirent de l'argent à des personnes. Ces membres agissent sous la protection de leurs chefs hiérarchiques affirment les membres l'organisation de la société civile (OSC). Pour ces Osc “Ihorombe, Anosy, Atsimo Andrefana, Androy et Bongolava” sont les régions où sévissent ces membres des forces de l'ordre.

 

Pourquoi ces régions ?

Bien sûr la question se pose : pourquoi ces régions ? Veut-on vider ces régions de leur population ? Une affirmation que véhiculent certains commentateurs sur les réseaux sociaux, déclarant que des investisseurs veulent vider les régions riches en minerais des populations pour pouvoir prospecter aisément.

 

En attendant la réponse à cette question, les membres de l'Osc assurent que les membres des forces de l'ordre pratiquent toutes les formes de tortures (torture physique, morale et psychologique). Ces membres des forces de l'ordre procèdent à des exécutions sommaires comme s'ils éliminaient des témoins gênant. Des faits enregistrés à Ankazoabo, Betroka, Beroroha et Tsiroanomandidy. Dans ces régions le pillage des biens de la population est monnaie courante, les zébus sont les premiers cibles. Ces pillages sont parfois précédés de l'incendie des villages entiers, accusés d'être des repaires de dahalo.

 

On se demande pourquoi brusquement les membres de ces 42 organisations montent au créneau et élèvent la voix. Veulent-ils contredire les responsables des forces de l'ordre à l'instar du colonel Serge Gellé, Chef de la circonscription régionale de la gendarmerie nationale (CIRGN) de Fianarantsoa. Ce dernier au cours d'une conférence de presse donnée le 4 novembre à Antananarivo a montré une importante saisie d'armes de guerre (24 fusils à pompe et des armes de poing) effectuée par la gendarmerie dans la région sous sa responsabilité. Le colonel Serge Gellé déclare que ces armes saisies ne sont pas répertoriées appartenant à l'armée (y compris la gendarmerie). Ces armes saisies sont interdites à l'importation. “L'introduction de ces armes ne peuvent pas être le fait des paysans. Il faut un réseau pour pouvoir importer ces armes” déclare le CIRGN de Fianarantsoa. Quid de ce réseau ?

Le colonel a été avare d'information et de précision concernant ce réseau. Mais n'est-ce pas le rôle des forces de l'ordre d'effectuer les investigations nécessaires pour trouver commanditaires et exécutants ?

 

Tous pourris ?

Pour le député Jean Martin Randrianatoavina, élu à Vohibato, la responsabilité de l'instauration de l'insécurité généralisée actuelle revient indéniablement aux membres de l'Exécutif. Pour lui les gens à la base jugent que les membres de l'Exécutif montrent une arrogance certaine et une certaine indifférence face aux problèmes que rencontre la population. L'Exécutif actuel n'apporte aucune solution véritable pour atténuer les difficultés de la vie. On parle de corruption mais jamais de sanction. Les gens voient des personnalités qui s'enrichissent en quelques mois et d'un côté la population s'appauvrit d'autant.

Ce député rejoint ainsi la version des Refondateurs e la République. Pour le Dr Joseph Randriamiarisoa, un des refondateurs, la situation actuelle reflète la défaillance totale de l'Etat. Il rappelle que la sécurité figure parmi les pouvoirs régaliens de l'Etat avec la santé, l'éducation nationale et la diplomatie. Devant cette défaillance il ne faut pas s'étonner que l'on voit augmenter le nombre de cas dite fitsaram-bahoaka où la population se fait justice elle-même (à tort ou à raison). Ces cas où la population le fait justice elle-même montre une réelle perte de confiance de la population envers l'Etat.

 

Solution idoine ?

 

Chaque partie avance sa proposition selon sa vision.

Face aux exactions perpétrées par les membres des forces de l'ordre, les membres de l'Osc lancent un appel afin que le gouvernement ordonne des enquêtes dans les régions suscitées. L'Osc reconnaît que la mise en place d’une commission d'enquête pour le cas du député Mara Niarisy et un bon début mais ce n'est pas suffisant. Les membres de l'Osc réclament l'élargissement des enquêtes sur l'ensemble de l'opération dite Fahalemana. L'opération Fahalemana a été initiée voici près de trois mois et effective dans la partie sud et dans le nord de l'Ile.

 

Pour le Cirgn de Fianarantsoa, il reconnait que certains dossiers sont maintenant entre les mains de la Justice. La justice doit suivre son propre rythme. "Toutefois, il y a des décisions administratives que certain ministère peut prendre, comme l'affectation voire la suspension de certains fonctionnaires impliqués dans la falsification des FIB (Fiche individuel des bovidés)” déclare le colonel Gellé. Le CIRGN vise le Ministère e l'Intérieur responsable des délégués d'arrondissement.

 

Pour le député Randrianatoavina il réclame tout simplement la démission du gouvernement tout entier. Il met tous les responsables dans le même sac. Catégorique, il affirme qu'ils sont tous responsables de l'insécurité généralisée actuelle.

 

Pour le Dr Joseph le retour de la sécurité passe par le retour de la confiance des citoyens aux dirigeants de ce pays et à l'Etat. Il faut aussi retisser les liens sociaux. La pauvreté n'est pas la raison fondamentale de l'insécurité. La pauvreté "mentale" est une des raisons majeures de l'insécurité. Avant les Malagasy n'étaient pas riches, mais le tain'omby mivadika était la règle et tout le monde pauvre ou riche acceptait cette règle. C'était la loi ou le dina de l'époque. Antan, les Malagasy dormaient les fenêtres ouvertes. Aujourd'hui les grilles de protection deviennent la norme. Les sociétés de sécurité privées augmentent en nombre. Elles profitent de cet atmosphère instable.

 

Tout récemment, le problème de la sécurité a occasionné un atelier national. Une loi vient d’être votée à l’Assemblée Nationale après cet atelier sur le RSS, Réforme sur le Secteur Santé. En attendant la promulgation de cette nouvelle loi et les décrets d’application y afférents la population vit l’insécurité au quotidien. Il suffit de voir les articles sur les faits-divers où les titres font frissonner de peur et d’horreur. Des attaques à main armée dans les quartiers, là où il y a l’argent le soir avant la fermeture des épiceries… L’insécurité prend plusieurs formes touche le secteur économie. Partout.

 

Oui, dans la Grande Ile tout est à reconstruire. Il faut que les gens réapprennent à vivre ensemble. Les riches acceptent de côtoyer les pauvres et ne s’enferment pas dans leurs 4x4 avec vitre fumée et s’isolent dans leur villa avec de multiples protections (mur d’enceinte de 3 mèetre de haut, barbelé et les chiens, la sécurité privée de surcroît et en plus le système de protection électronique…)

Malheureusement cette reconstruction s'avère difficile quand les malfaiteurs tuent pour quelques peccadilles et quand les justiciers ressemblent à des malfaiteurs.

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 18 Oct. 2017 - 11:54-

    Récente publication. Santé : http://www.lakroa.mg/item-1197_articles_sport_18-la-commission-encourage-la-poursuite-de-la-lutte.html

  • 17 Oct. 2017 - 13:38-

    Senatera vaovao, minisitra vaovao. Araky ny fanambarana nataon’i Sekretera Jeneralin’ny Fiadidiana ny Repoblika teny Iavoloha ny antoandron’ny 17 okitobra dia : voatendry ho loholon’i Madagasikara nisolo toerana an’i Ahmad i Rivo Rakotovao. Randriarimanana Harison Edmond kosa no voatendry ho minisitra eo anivon’ny Fiadidiana ny Repoblika misahana ny fambolena sy fiompiana misolo ny toeran’i Rivo Rakotovao. Soritana fa efa nisahana io ministera io i Randriarimanana Harison Edmond. Izao fanapahana izao dia efa noraisina ny 12 okitobra fa izao vao nambara ampahibemaso.

  • 17 Oct. 2017 - 12:48-

    Bilan de la peste au 16 octobre. La situation de l’épidémie de la peste affecte actuellement 38 Districts, qui se trouvent dans 17 Régions de Madagascar. 805 cas de peste ont été notifiés, dont 595 de formes pulmonaires et 210 de formes buboniques. Le bilan fait état de 74 décès.  Parmi ces cas notifiés : 62 sont confirmés selon les résultats de l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) ; 367 sont probables selon le test de diagnostic rapide (TDR) ; 377 sont des cas suspects. Source : Minsanp

  • 17 Oct. 2017 - 07:12-

    Deuxième session ordinaire. Selon l’article 75 de la Constitution l'Assemblée Nationale se réunit de plein droit en deux sessions ordinaires par an. La durée de chaque session est fixée à soixante jours. La première session commence le premier mardi de mai et la seconde, consacrée principalement à l'adoption de la loi de finances, le troisième mardi d'octobre. De même pour le Sénat comme le dispose l’article 84. Cette deuxième session commence ce 17 octobre à 14 heures pour les députés et 16 heures pour les sénateurs.

  • 17 Oct. 2017 - 06:37-

    Araka ny fanarahana akaiky ataon'ny #cellule_riposte_peste ireo ZAP nahitana ny trangana pesta ka nanakatonana ireo sekoly dia misy izy ireo no efa tsy misy ahiahiana intsony. Miverina mianatra noho izay ny mpianatra eny anivon'ireto ZAP ireto manomboka ny Alarobia 18 Oktobra ho avy izao:

    DREN ANALAMANGA:
    CISCO MANJAKANDRIANA

    • ZAP RANOVAO
    • ZAP AMBOHITROLOMAHITSY

    DREN ITASY:
    CISCO ARIVONIMAMO

    • ZAP ARIVONIMAMO I
    • ZAP ARIVONIMAMO II
    • ZAP ALAKAMISY KELY
    • ZAP AMPAHIMANGA
    • ZAP AMBATOMIRAHAVY

     CISCO MIARINARIVO
    • ZAP MIARINARIVO I
    • ZAP MANAZARA

     CISCO SOAVINANDRIANA
    • ZAP MAHAVELONA

    DREN HAUTE MATSIATRA:
    CISCO LALANGINA

    • ZAP ALAKAMISY AMBOHIMAHA 

    CISCO AMBOHIMAHASOA
    •ZAP AMPITANA
    •ZAP ISAKA
    •ZAP AMBOHINAMBOARINA

    DREN AMORON'I MANIA:
    CISCO FANDRIANA
    • ZAP IMITO

    DREN VAKINANKARATRA:
    CISCO ANTSIRABE I manontolo

     

    Cellule riposte/MEN

  • 16 Oct. 2017 - 07:29-

    Situation générale de la peste le 13 octobre. La situation épidémiologique du 1er août au 13 octobre 2017 est détaillée comme suit : 610 est le nombre total de cas rapporté (cumul pour tout Madagasikara pour toute cette période et pour tout type de peste confondue).

    63 : Nombre de personnes décédées (cumul pour tout Madagasikara pour toute cette période et pour tout type de peste confondue).  Taux de létalité nationale : 10,3% (c’est le rapport du nombre de décès avec le nombre total des cas notifies). Source : Minsan.

  • 15 Oct. 2017 - 18:13-

    Atlantis Business School renforce sa présence auprès des écoles à Antananarivo. Le samedi 14 octobre Rasolofonjatovo Ny Aina, un des responsables du bureau de Atlantis Business School ou ABS offre à Antananarivo a rencontré les représentants de quelques écoles d’expression française pour présenter les avantanges et les possibilités de poursuivre les études au sein de l’ABS. ABS offre aux étudiants la possibilité d'étudier à Maurice pour obtenir un diplôme internationalement reconnu décerné par UUM (University Utara Malaysia)  prestigieuse université malaisienne. ABS est aussi accréditée auprès de he Association to Advance Collegiate School of Business des États-Unis.

  • 14 Oct. 2017 - 13:13-

    Fahatongavan’ny nofo mangatsiakan’ny Filoham-pirenena teo aloha Zafy Albert. Ny nofo mangatsiakan'ny Filoha Albert Zafy dia ho tonga eny Ivato ny 14 oktobra amin'ny 4 ora sy 10mn. Aorian'ny fanomezamboninahitra ho tontosanan’ny fanjakana, dia ho entina eny antranony eny Ivandry villa franchise ny vata mangatsiaka. Toy izao ny lalana hizorana: Ivato- Talatamaty-rond point Ankazomanga - route des hydrocarbures - Ivandry.

  • 14 Oct. 2017 - 12:21-

    Fanambaran’ny Filoham-pirenena, Hery Rajaonarimampianina, manoloana ny fahalasanan’ny Filoha Zafy Albert. Ry Vahoaka malagasy, amin’alahelo tokoa no nandrenesana ny fodiamandrin’ny Profesora ZAFY Albert tany amin’ny Nosy La Réunion. Very olomanga ny firenena satria Filoham-pirenena voafidim-bahoaka tamin’ny taona 1992 ny filoha Zafy Albert, ary niady sy nandala ny demokrasia sy ny fihavanam-pirenena. Koa amin’ny anaran’ny vahoaka Malagasy, amin’ny anaran’ny fitondram-panjakana iray manontolo, sy amin’ny anaran’ny tenanay manokana, no itondranay ny fiaraha-miory amin’ny vadiny sy ny zanaka aman-jafiny ary ny fianakaviana, mangataka ny fitahian’Andriamanitra mba hampahery azy ireo hatrany.

  • 13 Oct. 2017 - 14:04-

    Décès du Pr Zafy Albert. Le professeur Albert Zafy, ancien président de la République malgache, est décédé ce vendredi 13 octobre à l’hôpital de Saint-Pierre, selon la publication qu’on peut lire sur le site de la Présidence de la République de Madagasikara. Il a été évacué sur l'île de la Réunion ce jour 12 octobre. Le Professeur, fondateur du parti Undd et acuellement Président d’honneur, ancien Président de la république a été admis à la polyclinique d’Ilafy le 11 octobre 2017. Il est âgé de 90 ans. www.lakroa.mg présente ses condoléances à la famille. Paix à son âme.

  • 13 Oct. 2017 - 07:35-

    Situation épidémiologique à Madagascar du 1er août au 12 octobre 2017. Voici la situation épidémiologique : Au total : 561 cas dont 57 décédés. • Létalité globale est de : 10,2%. • Formes cliniques : 415 cas de Peste pulmonaire ; 144 cas de Peste bubonique ; 1 cas Peste septicémique ; 1 cas de peste non précisée. • Confirmés : 39, • Probable : 219, • Suspect : 303. Source : MSANP, Communiqué par : BNGRC.

  • 11 Oct. 2017 - 07:26-

    Lisitra fanampiny zap hanakatona sekoly, lisitra navoaka ny 10 okitobra. Miato ihany koa ny fampianarana amin'ireto toerana ireto, na ny sekoly miankina na ny tsy miankina. Misy amin'izy ireo no efa tsy nampianatra androany misy kosa ireo hikatona manomboka rahampitso 11 okitobra 2017= Dren Itasy, Cisco Soavinandriana : ZAP Antanetibe. Dren Haute Matsiatra, Cisco Vohibato : Zap Mahaditra. Dren Vakinankaratra, Cisco Antsirabe 1 : Zap Antsirabe Ampovoany, Zap Soamalaza Mahatsinjo, Zap Antsenakely Andraikiba, Zap Mahazoarivo Avarabohitra.

  • 10 Oct. 2017 - 13:59-

    Récentes parutions. Culture : http://www.lakroa.mg/item-1190_articles_culture_18-pesita-sy-fantsy.html. Social: http://www.lakroa.mg/item-1189_articles_societe_18-signature-daune-convention-entre-la-cnaps-et-la-flm.html

  • 10 Oct. 2017 - 13:32-

    Communiqé du Sefafi. Le Sefafi vient de publier un nouveau communiqué intitulé : “Intérêt légitime et droit à être informé”. Épidémie de peste, révision de la constitution, accueil de réfugiés syriens… Autant d’actualités polémiques qui ont soulevé un tollé, suscité l’incompréhension et l’indignation, semé le désarroi voire même la panique au sein de l’opinion et qui, dans certains cas, ont fini par indisposer le pouvoir ! L’État aurait pu éviter la psychose en tenant le public informé et en prenant les devants par des mesures d’urgence appropriées pour limiter la propagation de la maladie.

  • 10 Oct. 2017 - 07:23-

    Lisitra fanampiny. Ankoatra ireo ZAP sy CISCO voalaza eto ambany dia mihato ihany koa ny fampianarana eny anivon'ireto ZAP sy CISCO ireto mandritra ity herinandro ity:

    DREN ANALAMANGA CISCO ANJOZOROBE: ZAP ANJOZOROBE I

    DREN ITASY, CISCO ARIVONIMAMO:

    - ZAP ALAKAMISY KELY

    - ZAP AMPAHIMANGA

    - ZAP AMBATOMIRAHAVAVY

    DREN HAUTE MATSIATRA CISCO FIANARANTSOA MANONTOLO

    DREN ANALANJIROFOCISCO FENERIVE EST MANONTOLO

    DREN AMORON'I MANIA CISCO FANDRIANA: ZAP IMITO

    (Cellule riposte/MEN)

  • 07 Oct. 2017 - 08:28-

    Cisco sy zap tsy mianatra. Manoloana ny fitrangan’ny aretina pesita dia nandray fepetra samihafa ny Ministeran’ny Fanabeazam-pirenena. Voalohany, misy ny  Fanadiovana faobe ny sekoly rehetra ao amin’ilay ZAP na CISCO misy ny marary ;  Fandrarahana fanafody ireo sekoly rehetra ao anatin’ny ZAP na ny CISCO ;  Fanakatonana ny sekoly ao anatin’ny 3 andro aorian’ny fandrarahana fanafody. Faharoa, misy ny fepetra ho raisina amin’ny herinandron’ny faha 9 oktobra ka hatao “Semaine d’observation” ny herinandron’ny miandoha ny 9 okitobra. Ka jereo anatin’ity rohy ity ny Cisco sy zap tsy mianatra mandritra io herinandro io : http://www.lakroa.mg/item-1183_articles_education_18-fepetra-noraisina-ho-fisorohana.html

  • 05 Oct. 2017 - 08:41-

    Premium class Soatrans. La coopérative Soatrans vient de lancer une nouvelle offre dénommée Premium class. Le lancement de cette offre a été effectué ce 3 octobre 2017. Avec cette offre les passagers sont sûrs de partir à l’heure indiquée quelle que soit le nombre de clients ayant réservés. Les voyageurs bénéficient de l’internet avec le Wi-Fi intégré à bord. Chaque voiture est dotée de gps cela permet de contrôler la vitesse employée et de suivre la voiture en temps réel. Les départs se font toutes les deux heures (6h, 8h, 10h le matin et 14h, 16h et 18h l’après-midi).

  • 05 Oct. 2017 - 07:42-

    Lahatsoratra farany. Santé : http://www.lakroa.mg/item-1180_articles_sport_18-pesita-misy-mpizesita-mahay.html

  • 03 Oct. 2017 - 06:58-

    Sekoly mikatona ho an’ny Cisco 6. Tahaka izao ny fanambarana navoakan’i Paul Rabary, minisitry ny fanabeazam-pirenena : « Miato ny fampianarana amin'ireto toerana voalaza ireto amin'ity herinandro ity ho fanohizana ny fanadiovana ny sekoly (miankina sy tsy miankina): Antananarivo Renivohitra, Antananarivo Avaradrano, Antananarivo Atsimondrano, Ambohidratrimo, Toamasina I, Toamasina II.

    Amin'ny alatsinainy izany ny ankizy vao miverina mamonjy ny toeram-pianarany any amin'ireo toerana ireo ! »

  • 30 Sep. 2017 - 09:32-

    THB Ligue des champions 2017, phase 2. La Phase 2 du THB Ligue des champions 2017 a commencé ce 29 septembre. Les équipes du groupe 1 jouent à Mahajanga. Dans ce groupe se trouvent les équipes HZAM Amparafaravola (Alaotra Mangoro), CNAPS SPORT (Itasy), USSK Ambanja (Diana), VARATRAZA (Sofia), FC MAEVA (Betsiboka), AJESAIA (Bongolava). Les équipes du groupe 2 évoluent à Fianarantsoa. Dans ce groupe se rencontreront les équipes suivantes :  COSFA (Analamanga II), ELGECO PLUS (Analamanga I), TOP DOM (Amoron'imania), ZANAKALA FC (Haute Matsiatra), FC ANGELE (Anosy), RTS JET MADA (Itasy II).

Du même auteur

sport
societe

Dans la même rubrique

une
une
Publicité