logo
Lakroan'i Madagasikara
Faits de société:

Insécurité fruit de l'impunité cultivée par nos dirigeants et élus

Babany C. il y a 3 années

Terrible. Le mot est faible. Tant de morts dans nos campagnes comme dans nos villes. Des personnes trucidées, des gens assassinés. Litanie accablante.

Insécurité fruit de l'impunité cultivée par nos dirigeants et élus

Trop. La coupe est pleine. Ce lundi 9 novembre plus d'une quarantaine d'associations et d'ong élèvent la voix par presse interposée. La presse actuellement sert de courroie de transmission. Un média.  Ainsi 42 organisations ont organisé une conférence de presse à Antananarivo pour dénoncer les actes de violences et les dérives perpétrées par des éléments des forces de l'ordre. Des actes qui font désordre. Des gestes qui déshonorent ces personnes en qui on devrait poser la confiance, une confiance aveugle. La réalité est tout autre.

 

La vidéo de ces agents des forces de l'ordre (des gendarmes dit-on) tabassant Jean Pierre, cet étudiant meneur de grève à Ankatso, a fait le tour du monde. Puis tout récemment, voilà qu'un malfaiteur blessé a été abattu à bout portant dans la voiture des policiers à Ambolokandrina. Et que dire de ces informations dévoilées par des familles d'origine Antandroy vivant dans la région de Bongolava. Les membres de ces familles dénoncent (par deux fois devant la presse) le fait que plusieurs membres de leur famille ont été assassinés par des militaires. Des faits répétés durant ces dernières semaines (octobre et novembre).

 

Et les membres des 42 organisations de la société civile de rajouter le fait que des agents des forces de l'ordre soutirent de l'argent à des personnes. Ces membres agissent sous la protection de leurs chefs hiérarchiques affirment les membres l'organisation de la société civile (OSC). Pour ces Osc “Ihorombe, Anosy, Atsimo Andrefana, Androy et Bongolava” sont les régions où sévissent ces membres des forces de l'ordre.

 

Pourquoi ces régions ?

Bien sûr la question se pose : pourquoi ces régions ? Veut-on vider ces régions de leur population ? Une affirmation que véhiculent certains commentateurs sur les réseaux sociaux, déclarant que des investisseurs veulent vider les régions riches en minerais des populations pour pouvoir prospecter aisément.

 

En attendant la réponse à cette question, les membres de l'Osc assurent que les membres des forces de l'ordre pratiquent toutes les formes de tortures (torture physique, morale et psychologique). Ces membres des forces de l'ordre procèdent à des exécutions sommaires comme s'ils éliminaient des témoins gênant. Des faits enregistrés à Ankazoabo, Betroka, Beroroha et Tsiroanomandidy. Dans ces régions le pillage des biens de la population est monnaie courante, les zébus sont les premiers cibles. Ces pillages sont parfois précédés de l'incendie des villages entiers, accusés d'être des repaires de dahalo.

 

On se demande pourquoi brusquement les membres de ces 42 organisations montent au créneau et élèvent la voix. Veulent-ils contredire les responsables des forces de l'ordre à l'instar du colonel Serge Gellé, Chef de la circonscription régionale de la gendarmerie nationale (CIRGN) de Fianarantsoa. Ce dernier au cours d'une conférence de presse donnée le 4 novembre à Antananarivo a montré une importante saisie d'armes de guerre (24 fusils à pompe et des armes de poing) effectuée par la gendarmerie dans la région sous sa responsabilité. Le colonel Serge Gellé déclare que ces armes saisies ne sont pas répertoriées appartenant à l'armée (y compris la gendarmerie). Ces armes saisies sont interdites à l'importation. “L'introduction de ces armes ne peuvent pas être le fait des paysans. Il faut un réseau pour pouvoir importer ces armes” déclare le CIRGN de Fianarantsoa. Quid de ce réseau ?

Le colonel a été avare d'information et de précision concernant ce réseau. Mais n'est-ce pas le rôle des forces de l'ordre d'effectuer les investigations nécessaires pour trouver commanditaires et exécutants ?

 

Tous pourris ?

Pour le député Jean Martin Randrianatoavina, élu à Vohibato, la responsabilité de l'instauration de l'insécurité généralisée actuelle revient indéniablement aux membres de l'Exécutif. Pour lui les gens à la base jugent que les membres de l'Exécutif montrent une arrogance certaine et une certaine indifférence face aux problèmes que rencontre la population. L'Exécutif actuel n'apporte aucune solution véritable pour atténuer les difficultés de la vie. On parle de corruption mais jamais de sanction. Les gens voient des personnalités qui s'enrichissent en quelques mois et d'un côté la population s'appauvrit d'autant.

Ce député rejoint ainsi la version des Refondateurs e la République. Pour le Dr Joseph Randriamiarisoa, un des refondateurs, la situation actuelle reflète la défaillance totale de l'Etat. Il rappelle que la sécurité figure parmi les pouvoirs régaliens de l'Etat avec la santé, l'éducation nationale et la diplomatie. Devant cette défaillance il ne faut pas s'étonner que l'on voit augmenter le nombre de cas dite fitsaram-bahoaka où la population se fait justice elle-même (à tort ou à raison). Ces cas où la population le fait justice elle-même montre une réelle perte de confiance de la population envers l'Etat.

 

Solution idoine ?

 

Chaque partie avance sa proposition selon sa vision.

Face aux exactions perpétrées par les membres des forces de l'ordre, les membres de l'Osc lancent un appel afin que le gouvernement ordonne des enquêtes dans les régions suscitées. L'Osc reconnaît que la mise en place d’une commission d'enquête pour le cas du député Mara Niarisy et un bon début mais ce n'est pas suffisant. Les membres de l'Osc réclament l'élargissement des enquêtes sur l'ensemble de l'opération dite Fahalemana. L'opération Fahalemana a été initiée voici près de trois mois et effective dans la partie sud et dans le nord de l'Ile.

 

Pour le Cirgn de Fianarantsoa, il reconnait que certains dossiers sont maintenant entre les mains de la Justice. La justice doit suivre son propre rythme. "Toutefois, il y a des décisions administratives que certain ministère peut prendre, comme l'affectation voire la suspension de certains fonctionnaires impliqués dans la falsification des FIB (Fiche individuel des bovidés)” déclare le colonel Gellé. Le CIRGN vise le Ministère e l'Intérieur responsable des délégués d'arrondissement.

 

Pour le député Randrianatoavina il réclame tout simplement la démission du gouvernement tout entier. Il met tous les responsables dans le même sac. Catégorique, il affirme qu'ils sont tous responsables de l'insécurité généralisée actuelle.

 

Pour le Dr Joseph le retour de la sécurité passe par le retour de la confiance des citoyens aux dirigeants de ce pays et à l'Etat. Il faut aussi retisser les liens sociaux. La pauvreté n'est pas la raison fondamentale de l'insécurité. La pauvreté "mentale" est une des raisons majeures de l'insécurité. Avant les Malagasy n'étaient pas riches, mais le tain'omby mivadika était la règle et tout le monde pauvre ou riche acceptait cette règle. C'était la loi ou le dina de l'époque. Antan, les Malagasy dormaient les fenêtres ouvertes. Aujourd'hui les grilles de protection deviennent la norme. Les sociétés de sécurité privées augmentent en nombre. Elles profitent de cet atmosphère instable.

 

Tout récemment, le problème de la sécurité a occasionné un atelier national. Une loi vient d’être votée à l’Assemblée Nationale après cet atelier sur le RSS, Réforme sur le Secteur Santé. En attendant la promulgation de cette nouvelle loi et les décrets d’application y afférents la population vit l’insécurité au quotidien. Il suffit de voir les articles sur les faits-divers où les titres font frissonner de peur et d’horreur. Des attaques à main armée dans les quartiers, là où il y a l’argent le soir avant la fermeture des épiceries… L’insécurité prend plusieurs formes touche le secteur économie. Partout.

 

Oui, dans la Grande Ile tout est à reconstruire. Il faut que les gens réapprennent à vivre ensemble. Les riches acceptent de côtoyer les pauvres et ne s’enferment pas dans leurs 4x4 avec vitre fumée et s’isolent dans leur villa avec de multiples protections (mur d’enceinte de 3 mèetre de haut, barbelé et les chiens, la sécurité privée de surcroît et en plus le système de protection électronique…)

Malheureusement cette reconstruction s'avère difficile quand les malfaiteurs tuent pour quelques peccadilles et quand les justiciers ressemblent à des malfaiteurs.

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 26 May. 2018 - 11:34- GBM Fête des Mères. La GBM ou Grande Braderie de Madagascar a ouvert ses portes ce 23 mai comme annoncé dans les médias. On observe une grande affluence dans les allées. Selon MadaVision la règle de la réduction minimale de 15% est respectée par les participants.
  • 26 May. 2018 - 08:27-

    Décision HCC. Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 Relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery Rajaonarimampianina : La Haute Cour Constitutionnelle, Vu la Constitution ; Vu l’Ordonnance n°2001-003 du 18 novembre 2001 portant loi organique relative à la Haute Cour Constitutionnelle ; Vu la loi n°2014-043 relative à la Haute Cour de Justice ; Les rapporteurs ayant été entendus… (lire la suite sur  http://www.lakroa.mg/item-1389_articles_politique_18-dacision-relative-a-une-requate-en-dachaance-du-prasident.html

  • 22 May. 2018 - 07:11-

    Nouveau cardinal. Le Pape François a annoncé ce 20 mai dimanche de Pentecôte, qu’il créera le 29 juin prochain 14 nouveaux cardinaux dont 11 parmi eux sont des électeurs. Parmi ces 14 nouveaux cardinaux se trouvent l’Archevêque Désiré Tsarahazana. L’équipe de http://www.lakroa.mg/ salue ce nouveau cardinal en particulier et toute l’Eglise catholique notamment à Madagascar pour cette nomination. Que le souffle de l’Esprit Saint souffle sur ce nouveau cardinal pour donne un nouvel élan toujours plus positif sur l’EKAR que cela influe positivement sur la vie du pays.

  • 19 May. 2018 - 09:50-

    GBM Fête des mères. La Grande Braderie de Madagascar dédiée à la fête des Mères se déroulera du 23 au 27 mai 2018. Comme d’habitude les visiteurs bénéficieront d’une garantie d’obtenir une remise de 15% minimum. Les visiteurs auront une large gamme de choix pour honorer les mamans. Mais les stands traditionnels seront aussi là pour satisfaire toutes les demandes.

  • 09 May. 2018 - 11:42-

    Daty 3. Nanao fanambarana ny CENI ka nanolotra daty telo. Momba ny datim-pifidianana dia tranga telo no azo eritreretina ka nanaovan'ny CENI tolokevitra :
    - Tranga voalohany: Fifidianana Filoham-pirenena mialoha ny fotoana (alarobia 29 aogositra ny fihodinana voalohany)
    - Tranga faharoa: Fifidianana Filoham-pirenena tanterahina araka ny voalazan'ny andininy faha 47 amin'ny lalàm-panorenana (alarobia 28 novambra ny fihodinana voalohany)
    - Tranga fahatelo: Fanemorana ny fifidianana noho ny antony voalazan'ny Lalàm-panorenana hatrany (29 mai 2019 ny fihodinana voalohany)
    Hahafahana mandrindra araka ny tokony ho izy ny fifidianana sy manatanteraka izany ao anatin'ireo tranga roa voalohany (izany hoe amin'ity taona 2018 ity) dia takiana hazava amin'ity volana mey 2018 ity ny lalàm-pifidianana sy ny fandaminana ara-politika.

  • 05 May. 2018 - 15:04-

    Médiation du FFKM. Le FFKM continue à son rythme sa médiation. Une médiation qui a été ouverte par un culte œcuménique le dimanche 29 avril 2018. Un culte où déjà on a remarqué l’absence d’une certaine partie des acteurs politiques. Puis le lundi 30 avril, le FFKM a invité les députés de chaque camp. Seul le camp des députés “pro-régime” s’est fait représenter. Le camp des députés 73 n’a pas répondu à l’invitation du FFKM. Les quatre chefs d’Eglise du FFKM se sont déplacés, ce 4 mai, à Tsimbazaza pour rencontrer le président de l’Assemblée nationale et à Anosikely pour rencontrer le président du Sénat.

  • 05 May. 2018 - 12:59-

    Dates du recensement. Le Premier Ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier, a présidé ce 3 mai 2018 la cinquième réunion du Conseil National du Recensement (CNR). Cette réunion du CNR s’inscrit toujours dans le cadre de la préparation du troisième recensement général de la population et de l’habitation (RGPH-3). L’objet principal de cette réunion du CNR est de soumettre aux membres du CNR une proposition de date pour la réalisation du lancement du dénombrement. Ainsi, il a été validé que le recensement aura lieu du 18 mai au 10 juin 2018 à commencer par la numérotation de bâtiments (18 au 24 mai 2018), et par la suite, le  dénombrement de la population et des ménages (25 mai au 10 juin 2018).

  • 05 May. 2018 - 09:21-

    MTS. Le parti MTS (Malagasy Tonga Saina) a tenu son congrès le 4 mai 2018 à Antanimena. A l’issue de ce congrès, Mirasoa Razanamasy a été élu au poste de Secrétaire général du parti. Il remplace à ce poste Benjamina Ramanantsoa. Le Congrès a également désigné les coachs par Faritany. Concernant les afairres nationales, Roland Ratsiraka, président national du MTS, prône le « Soa toavina », faisant valoir le dialogue. Pour lui, il vaut mieux qu’un candidat soit présenter par un parti cela suppose l’existence d’une organisation. Le MTS affirme aligner des candidats à toutes les échéances électorales.

  • 03 Apr. 2018 - 08:58-

    Joyeuses Pâques à tous et à chacun. www.lakroa.mg souhaite à tous et à chacun de Joyeuses fêtes de Pâques. Que chaque jour qui se lève soit un jour de Pâques, un jour de victoire pour le monde. Dans son homélie de la nuit de Pâques 2018, le Pape François nous a invités à « transformer l’espérance en gestes concrets de charité ». La suite nous appartient.

  • 23 Mar. 2018 - 07:59-

    Passage de Eliakim (bilan du 22 mars à 20h). Le bilan provisoire global en date du 22 mars 2018 transmis par le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation du Bngrc nous donne les chiffres suivants : A l’échelle nationale, le bilan provisoire global fait état de : 21 décédés ; 50 872 sinistrés ; 19 439 déplacés cumulés ; 1 491 cases d’habitations endommagées ; 13 345 d’habitations inondées ; 2 392 cases détruites.

  • 20 Mar. 2018 - 07:58-

    José Vianey candidat aux présidentielles. Chaque week end apporte son lot de candidat à la candidature au poste de président de la République de Madagasikara. José Vianey vient d’annoncer sa candidature ce samedi 17 mars 2018 au Paon d’Or. Si l’on se réfère aux informations dans les informations, José Vianey ou Vijo a annoncé sa candidature en son  nom propre et non comme candidat du parti RAM. Ce parti certainement va entériner prochainement cette volonté du candidat Vijo. C’est devenu le modus vivendi.

  • 19 Mar. 2018 - 08:45-

    Passage de Eliakim. Le bilan provisoire global en date du 18 mars 2018 à 18h transmis par le Centre d'Etudes de Réflexion de Veille et d'Orientation du Bngrc nous donne les chiffres suivants : A l’échelle nationale, le bilan provisoire global fait état de : 17 décédés ; 15 772 sinistrés ; 6 282 déplacés cumulés ; 251 cases d’habitations endommagées ; 1 271 cases d’habitations inondées ;  648 cases détruites.

  • 19 Mar. 2018 - 08:29-

    200 étudiants s’imprègnent du Fisandratana2030. Hugues Ratsiferana, Conseiller spécial du Président de la République, a eu comme invité près de 200 étudiants issus de plusieurs universités de la Capitale (des universités publiques et des instituts supérieurs privés). Ces étudiants ont pu s’imprégner du Fisandratana 2030, dans l’amphithéâtre du Centre d’Application de Développement Intégré (Cadi), durant la matinée du 17 mars 2018. Après la présentation succincte du Fisandratana 2030 les étudiants ont pu poser des questions sur ce programme présidentiel. Le président Rajaonarimampianina est passé pour partager avec ces étudiants son expérience de vie.

  • 15 Mar. 2018 - 07:38-

    Jour J pour Aok’izay. C’est aujourd’hui 15 mars de 12h à 12h05 que le rendez-vous a été fixé par les organisateurs pour sensibiliser les tenants du pouvoir sur l’insécurité. Les organisateurs demandent une table ronde aux dirigeants mais surtout l’effectivité des décisions prises. Pour ce jour les organisateurs demandent à tous et à chacun de faire le maximum de bruit (klaxon, son de cloche, sifflet…) pour que ce cri soit entendu en haut lieu. Les organisateurs se donnent rendez-vous sur le parking de Jumbo Score Ankorondrano pour faire le maximum de bruit.

  • 15 Mar. 2018 - 07:36-

    Salon du chocolat et de la gourmandise. Pour la deuxième année consécutive, Wednesday Morning Group a choisi le chocolat et la gourmandise pour son activité de levée de fonds. Cet événement se déroulera durant la journée du 17 mars et se tiendra au Carlton Anosy. “Ce sera une journée d’animation, de démonstration, de préparation, mais surtout de dégustation” annonce les organisatrices car WMG est une association composée uniquement de femmes. Le but de WMG est de recueillir des fonds pour permettre la réalisation des actions sociales de cette Ong.

  • 12 Mar. 2018 - 07:14-

    LCD met sur rails 3 infrastructures. Lors de sa réunion annuelle du mois de mars l’association LCD a fait savoir qu’elle se lance comme défi à partir de cette année 2018 la mise en place ou la construction de 3 infrastructures. Elle envisage la construction d’un auditorium de 2500 places et plusieurs niveaux places, puis d’une université de leadership chrétien et enfin la mise en place d’un hôpital ambulant. Le président Rajoelison Herilala a dévoilé ces projets lors de la journée de rencontre et de formation qui s’est déroulée ce 11 mars 2018.

  • 01 Mar. 2018 - 08:31-

    Salon des études internationales. Le salon des études internationales représente une opportunité unique de rencontrer les meilleures universités au monde et d'obtenir toutes les informations sur les possibilités d'études à l'étranger, le contenu des formations, les conditions d'admission, les moyens de financement, les débouchés et plus encore. Le salon est organisé par MadaJeunes. qui propose des séries de conférences. Le vendredi 2 Mars, des conférences traiteront des choix de formations à l’étranger, de destinations, de diplômes… Celles-ci vous permettront de comprendre les spécificités de nombreux pays, de connaître les modalités des bourses, des programmes d’échanges, les possibilités d’études...

  • 28 Feb. 2018 - 18:32-

    FIGS en un an 30 étudiants. Depuis un an FIGS est présent à Madagasikara. FIGS ? ou France International Graduate Schools est présent à Madagasikara depuis un an. En un une trentaine d’étudiants a demandé l’appui et l’expertise de cet organisme pour étudier en France. Et depuis FIGS a décidé d’ouvrir un bureau permanent pour répondre plus rapidement aux demandes et mieux accompagner les étudiants dans les démarches académiques et auprès du consulat. “FIGS c’est un organisme qui regroupe une vingtaines d’écoles supérieures réparties sur 10 villes en France offrant des enseignements professionnalisants” fait savoir Bénédicte Favre, la directrice qui a fait le déplacement à Madagasikara pour ouvrir le bureau. FIGS sera présent lors du salon organisé par MadaJeunes 1 et 2 février.

  • 26 Feb. 2018 - 08:22-

    Député Djaosera. Le député Djaosera Iréné déclare que pour lui la lutte continue. Il réclame une plus large indépendance du CENI notamment en matière de la fixation des dates des élections. Pour lui les nouvelles lois sur les élections (code électoral, lois sur les présidentielles, les législatives) doivent assurer l’égalité de traitement des candidats. Comment y arriver ? Les débats qui s’ouvriront doivent apporter les réponses aux nombreuses questions. Le but fondamental est d’éviter les crises postélectorales. Il rappelle qu’il a déjà déposé une proposition de loi amendant la loi sur la CENI et qui a été déclarée recevable par le bureau à Tsimbazaza.

  • 26 Feb. 2018 - 08:10-

    ASNA 2018. L’association des Natifs d’Antalaha a convié ses membres et sympathisants ce dimanche 25 février au Cemes Soanierana pour la présentation des vœux de bonne année 2018. Pour Beantidahy Johan, président en exercice de l’association, la réponse effective des membres témoigne du succès de l’organisation. Les organisateurs avaient prévus la présence de 800 personnes, l’association compte 850 membres inscrits. Au compteur des responsables à 14 heures plus de 1000 personnes étaient passées devant l’accueil. Comme toutes les associations des antifs d’une localité l’objet de l’association est surtout à vocation social (entraide, solidarité, lien avec la localité d’origine).

Du même auteur

politique
religion

Dans la même rubrique

une
une
Publicité