logo
Lakroan'i Madagasikara
Interview exclusive

Vers le 50è anniversaire des relations diplomatiques avec le Vatican

Guillaume R. et Noro R. il y a 2 années

Lakroan'i Madagasikara a publié dans son édition numéro 3947 du 22 novembre 2015 en page 7 une interview exclusive du Nonce apostolique, Mgr Paolo Rocco Gualtieri, nous publions ici in extenso cette interview, notre initiative ne vous empêchera pas d'acheter le journal, nous en sommes certains. Merci.

Vers le 50è anniversaire des relations diplomatiques avec le Vatican

Interview exclusive de Mgr Paolo Rocco Gualtieri, nonce apostolique

Vers le 50è anniversaire des relations diplomatiques avec le Vatican

 

 

 

Vous êtes à Madagascar depuis quelques mois. Bienvenu Monseigneur.

Effectivement, je suis arrivé à Madagascar le 28 juillet dernier et j’ai présenté les Lettres de Créance au président de la République, Monsieur Hery Rajaonarimampianina, le 19 septembre dernier, au Palais d' Iavoloha, en présence du ministre des Affaires Etrangères, Madame Béatrice Attalah et des divers fonctionnaires de la Présidence de la République et du Gouvernement.

 

Vous avez assisté à des célébrations telles que l’ouverture des soixante ans de 10 diocèses à Morondava, et les JMJ – Mada VIII à Fianarantsoa. Vous avez également eu l’occasion de visiter quelques diocèses. Comment définiriez-vous l’Eglise de Madagascar ?

Avant la présentation des Lettres de Créance, ensemble avec le Secrétaire de la Nonciature, le R.P. Giuseppe Quirighetti, j’ai accompagné Son Excellence Monseigneur Savio Hon Tai-Fai, S.D.B. Secrétaire de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, pendant la visite (du 1er au 10 août) que celui-ci a effectuée à travers le pays. Nous avons visité quatre Eglises particulières: Antsiranana, Ambanja, le futur diocèse de Maintirano et Morondava. Nous avons célébré des Messes et nous avons rencontré des évêques, des prêtres, des religieux, des laïcs engagés et surtout des catéchistes.

Après ces Eglises particulières, je me suis rendu dans l’Archidiocèse de Toamasina, chez le président de la Conférence Episcopale, Son Excellence Monseigneur Désiré Tsarahazana, pour lui présenter la Lettre Commendatizia (c’est la lettre avec laquelle le Pape informe officiellement les évêques du pays, qu’un nouveau représentant de Sa Sainteté a été nommé).

Puis j’ai participé aux Journées Mondiales de la Jeunesse nationale, qui ont eu lieu à Fianarantsoa du 15 au 20 septembre.

Cela a été une très belle manifestation de foi de la jeunesse catholique malgache. J’ai vu de nombreux jeunes prier avec joie et enthousiasme. J’ai vu, en particulier à Fianarantsoa, une Eglise jeune et dansante. Je définirais ainsi l’ Eglise malgache: une Eglise dansante.

 

Quelles sont alors vos premières impressions sur la vie de l’Eglise catholique à Madagascar ?

Une Eglise qui ne reste pas au balcon; une Eglise qui se confronte avec l’histoire, une Eglise très engagée dans la société, en particulier dans les secteurs de l’éducation, de la santé, et de la charité…… Une Eglise hôpital de campagne. Mais aussi une Eglise, (non selon Pélage), consciente de ses propres limites. Une Eglise qui ne se laisse pas enfoncer dans ses limites et qui se confie à la Providence, dans une attitude de confiance, en ne se fermant pas sur elle-même.

L’œuvre la plus belle que l’Eglise est appelée à faire dans l’histoire est de la marquer de sa présence et la transformer à travers la charité. Ce qui rend grande l’Eglise dans l’histoire c’est l’incarnation du chapitre 25 de l’Evangile des Béatitudes: “J’avais faim et vous m’avez donné de quoi manger, j’avais soif et vous m’avez donné à boire, j’étais nu, malade, en prison et vous êtes venus me visiter”.

L’Eglise sans charité n’est rien. Chacun de nous sans les œuvres de charité n’est rien. Saint Paul nous le rappelle dans la deuxième Lettre aux Corinthiens; “si j’avais le don de la prophétie, et si je connaissais tous les mystères et toutes les sciences, et si je possédais la plénitude de la foi jusqu’à transporter les montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien”. 1 Cor 13,2).

 

Vous dites avoir visité le futur diocèse de Maintirano. Où en est-on sur ce dossier?

Oui, je suis en train de travailler pour la fondation du diocèse de Maintirano. Avant qu’un Nonce ne propose au Saint Père des noms pour la fondation d’une Eglise particulière, il doit avoir une connaissance pastorale de celle-ci. Après cette première phase, on passe à la connaissance de la personne à proposer au Pape, pour être l'évêque. Cela demande du temps, pour avoir une connaissance de la situation pastorale. Il est nécessaire, pour choisir la personne adaptée, de consulter les évêques, les prêtres, les laïcs.

 

Le synode sur la famille vient de se terminer à Rome. Quels messages aimeriez-vous transmettre aux fidèles de Madagascar, pour une bonne compréhension de ce qui y a été discuté ?

Certainement, comme l’a relevé le Pape dans le Discours à la Conclusion des travaux de la XIV Assemblée Générale Ordinaire du Synode des Evêques, le Synode n’a pas conclu tous les thèmes inhérents à la famille, mais il a cherché de les illuminer avec la lumière de l’Evangile, de la tradition et de l’histoire bimillénaire de l’Eglise, en y introduisant la joie de l’espérance, sans tomber dans la facile répétition de ce qui est indiscutable ou qui a été déjà dit.

Du Synode a surgi pour tous les fidèles une invitation à comprendre l’importance de l’institution de la famille et du Mariage entre homme et femme, fondé sur l’unité et l’indissolubilité, et à l’apprécier comme la base fondamentale de la société et de la vie humaine. (cf. Discours du Saint-Père pour la clôture de la XIVè Assemblée générale du Synode des évêques)

L’Eglise, Pasteurs et laïcs, a devant elle un grand défi: annoncer l’Evangile, en défendant la famille contre toutes les attaques idéologiques et individualistes. La signification de la conclusion du Synode l’a relevée le Pape François même: “Pour l’Eglise conclure le Synode signifie revenir à “marcher ensemble” réellement pour porter dans toutes les parties du monde, dans chaque diocèse, dans chaque communauté et dans chaque situation la lumière de l’Evangile, l’union de l’Eglise et le soutien de la miséricorde de Dieu”. (cf. Discours du Saint-Père pour la clôture de la XIVè Assemblée générale du Synode des évêques)

 

Le Nonce apostolique que vous êtes a-t-il quelques mots à dire sur la diplomatie vaticane ?

Les finalités de la diplomatie vaticane consistent à introduire dans les nombreuses relations internationales le levain des valeurs évangéliques.

Selon l’expression du Pape François, il existe dans le monde une “guerre mondiale combattue à pièces”. Et, malheureusement, l’identité religieuse, parfois, est employée pour enflammer les esprits et cacher des intérêts matériels et de pouvoir. Les objectifs propres de la diplomatie pontificale consistent à construire des ponts. A toujours soutenir la négociation et le dialogue comme moyen pour la solution des conflits. A promouvoir la paix, le respect réciproque, le développement intégral des peuples ainsi que le bien-être spirituel et matériel, dans la lutte contre la pauvreté et la faim,…Il n’existe pas d’autres intérêts dans la diplomatie pontificale.

Ainsi, en tenant compte des données, dans l’actuelle situation de la Communauté internationale, le Saint Siège a des relations diplomatiques bilatérales avec 179 Etats, auxquels s’ajoutent l’Union Européenne et l’Etat de la Palestine. Puis, dans les rapports stables de type multilatéral avec de nombreuses institutions intergouvernementales, compétentes dans différents secteurs, à travers lesquels s’articule la structure da la gouvernance internationale.

 

Et en ce qui concerne les relations diplomatiques entre le Vatican et Madagascar ?

Concernant les relations diplomatiques du Saint-Siège avec la République de Madagascar, elles furent établies le 19 décembre 1966 et publiées dans L’Osservatore Romano du 9-10 janvier 1967. Avant, il y avait une Délégation Apostolique, c’est-à-dire, qu’il y avait seulement un représentant pontifical auprès de l’Eglise, pas auprès de l’Etat. Le premier Nonce Apostolique a été Félix Pirozzi, Archevêque titulaire d’Orasiane.

Ainsi l’année prochaine on célébrera le 50è Anniversaire des relations diplomatiques entre le Saint-Siège et Madagascar. Elles ont été et elles sont bonnes ces relations, orientées vers la collaboration réciproque entre l’Eglise et l’Etat.

Les célébrations de cet Anniversaire seront prises en commun accord entre la Nonciature Apostolique, la Conférence Episcopale de Madagascar et le Gouvernement du pays.

Les évêques réunis en Assemblée Plénière, les jours passés dans la Capitale, ont déjà commencé à penser aux initiatives qui pourraient être mises en œuvre.

 

La Grande Ile peut-elle espérer une visite du Pape François ?

Concernant la visite du Pape, elle serait souhaitable, mais nombreux sont les pays qui désirent être visités par le Pape François. Il faudra voir si cela sera possible selon son agenda.

 

Merci Monseigneur de nous avoir accordé cette interview.

C’est moi qui remercie le journal Lakroa. Lakroa m’a le plus intéressé, de tous les journaux que j’ai lus depuis mon arrivée à Madagascar.

Je m’arrête là, car je dois partir pour Toliara, assister à la célébration du 25è anniversaire de l’épiscopat de Monseigneur Fulgence Rabeony, et lui apporter la lettre de vœux du Pape François. Je profite de cette interview pour lui exprimer mes cordiales félicitations.

Aux évêques et à l’Eglise de Madagascar, ainsi qu’au pays tout entier, je souhaite un bien-être tant spirituel que social.

 

[...] J’ai vu de nombreux jeunes prier avec joie et enthousiasme. J’ai vu, en particulier à Fianarantsoa, une Eglise jeune et dansante. Je définirais ainsi l’ Eglise malgache: une Eglise dansante.


Mgr Paolo Rocco Gualtieri  Nonce apostolique 

 

Propos recueillis par : Par Guillaume Rakotonandratoniarivo et Noro Razafimamonjy

 

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 16 Dec. 2017 - 07:46-

    Amdp à Taolagnaro. L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) rattachée à la Présidence République effectue une enquête nationale sur l’économie de l’environnement des affaires à Madagasikara. Dans cette enquête les responsables de l’Amdp sillonnent le pays. Ils étaient à Taolagnaro ce 14 décembre 2017 pour effectuer l’enquête au niveau de la région Anosy. Cette enquête est constituée de consultation publique pour la contribution de toutes les forces à une étude visant l’émergence d’un développement économique durable et inclusif à Madagasikara.

  • 30 Nov. 2017 - 13:41-

    Baby shopping 2017. Pour la cinquième fois Prima Baby donne rendez-vous aux enfants et parents. Les dates à retenir sont les 1 et 2 décembre. Le lieu du rendez-vous se trouve sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Le vendredi 1 décembre : Shopping à petit prix ; Mora Mahazo (vente aux enchères) ; Coaching Parental. Le samedi 2 décembre Animations et Aire de Jeux en collaboration avec Le Marathon International de Tana. Concours de Déguisement. Coaching Parental avec les spécialistes de l'enfance. Le prix d’entrée est de 1000 ariary.

  • 28 Nov. 2017 - 14:39-

    Salon de la Microfinance. Annulé pour cause d’épidémie de peste, le rendez-vous pour mieux connaître les acteurs de la Microfinance se tient finalement ce jour 28 et le 29 novembre. Le Salon de la Microfinance des Banques et des Assurances, destiné au grand public, se tient sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Cette première édition du salon est orientée vers les offres de crédit répondant aux attentes de tous : particuliers, fonctionnaires, salariés des privés, agriculteurs, commerçants, artisans, transporteurs, et autres. Des conférences sont proposées aux visiteurs.

  • 24 Nov. 2017 - 07:10-

    Accaparement des terres en Afrique francophone : identifier et promouvoir les solutions endogènes pour s’en sortir”, c’est le thème de la Conférence Régionale Afrique Francophone qui a eu lieu du 21 au 23 novembre 2017 à Abidjan. Cette conférence a vu la participation archevêques, des Evêques, prêtres, religieux et religieuses, Imams, chefs coutumiers, chef de village, agents pastoraux et acteurs de la société civile, les organisations partenaires. Les participants affirment que “L'accaparement des terres aggrave le fossé entre les pauvres et les riches en Afrique”. Cet accaparement est dissimulé sous le couvert des expressions de «croissance économique», «développement», «sécurité alimentaire» pour l'Afrique. Il est à noter que les participants se sont appuyés sur la parole de Dieu et l’enseignement du Pape François sur l’Environnement dans la Lettre Encyclique Laudato si (LS), et faisant suite à la conférence continentale sur l'accaparement des terres qui s'est tenue à Limuru, au Kenya, en novembre 2015.

  • 24 Nov. 2017 - 07:08-

    Convention pour le personnel du Ministère du Commerce et de la Consommation. Chabani Nourdine, Ministre du Commerce et de la Consommation, et Alexandre Mey, Directeur Général de Bni madagascar, ont signé un document de partenariat le mercredi 22 novembre. Il s’agit du Pack Mpiasam-Panjakana de Bni madagascar, une offre commerciale personnalisée avec des conditions préférentielles pour le personnel du Ministère de Commerce et de la Consommation. Cette convention leur facilite également l’obtention de crédits pour réaliser leurs projets.

  • 23 Nov. 2017 - 08:52-

    Pourquoi le foncier est-il source de conflit ? Le nombre de conflit avec en toile de fond le foncier augmente chaque jour. Des résultats ont été obtenus en 15 ans. On peut citer les différents textes de base, (lettre de politique foncière, des nouveaux textes législatifs…). Mais tout cela n’est pas suffisant pour éradiquer les conflits. Pourquoi cela ? L’Ong SIF, Sehatra Iombonan’ny Fananantany avec Transparency International organisent un atelier pour mieux appréhender les causes de ce conflit. Les raisons sont-elles conjoncturelles, structurelles ou… culturelles ? L’atelier se fera sur deux jours les 23 et 24 novembre à Antananarivo avec la participation des acteurs venant des régions.

  • 21 Nov. 2017 - 07:43-

    Parutions récentes. La Une = http://www.lakroa.mg/item-1227_articles_une_18-aoeny-marina-no-haha-olona-afaka-anareoa-jn-8-32.html ; Finoana = http://www.lakroa.mg/item-1228_articles_religion_18-aoela-varita-vous-libareraa-jn-8-32.html ; dossier = http://www.lakroa.mg/item-1229_articles_dossier_18-naaimons-pas-en-paroles-mais-par-des-actes.html ;

  • 20 Nov. 2017 - 07:54-

    Formation des formateurs de l’industrie culturelle. Le Ministère de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine, en étroite collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), initie un projet portant sur la formation des formateurs de l’industrie culturelle du théâtre et renforcement de capacité des écoles de théâtre à Madagasikara. Le projet se fera en cinq jours, à partir du 20 au 24 novembre 2017 au SAF FJKM à Soavina Ambanitsena et comptera 43 participants issus des 22 régions.

  • 17 Nov. 2017 - 08:33-

    Préparation conférence interministérielle de l’Omc. Le Ministère du Commerce avec l’appui de l’Union Européenne, organise les 16 et 17 novembre 2017, un atelier qui s’inscrit dans la continuité de la 6ème réunion du Comité APEI-UE/AFOA du début d’octobre. Il se définit aussi comme une réunion préparatoire à la 11ème Conférence interministérielle de l’OMC du 11 au 14 décembre 2017 à Buenos Aires. Le Ministère du commerce a toujours prôné l’approche inclusive dans le cadre des négociations et de la mise en œuvre des accords commerciaux internationaux auxquels Madagasikara a adhéré.

  • 17 Nov. 2017 - 06:57-

    Avant-projet sur les élections. Trois Avant-projets de Loi ont fait l’objet de débats, en profondeur lors du Conseil du Gouvernement du mercredi 15 Novembre 2017. A savoir : Avant-projet de Loi organique relative au régime général des élections et des referendums ; Avant-projet de Loi organique relative à l’élection du Président de la République ; et Avant-projet de Loi organique relative à l’élection des Députés de l’Assemblée Nationale. Ces trois Avant-projets de Loi organique seront soumis au prochain Conseil des Ministres pour débats et adoption.

  • 13 Nov. 2017 - 08:46-

    Publications du 7 nov. Culture :http://www.lakroa.mg/item-1218_articles_culture_18-message-et-marche-vers-une-journae-mondiale.html

  • 13 Nov. 2017 - 08:45-

    La triplette femme en argent. La triplette malagasy engagée dans le championnat du monde féminin de pétanque, en Chine, est arrivée en finale. Elle a été battue par la triplette de la France sur le score de 13 à 6. Elle a écarté l’équipe italienne  en demi-finale (13-4) et éliminé celle de Thaïlande en 1/4 sur le score étriqué de de 13-12 et la Chine en 1/8 (13-7). La triplette est passée par le repêchage et a battu l’équipe du Canada (13-6).

  • 07 Nov. 2017 - 12:38-

    Publications du 7 nov. Culture : http://www.lakroa.mg/item-1215_articles_culture_18-7-novambra-andron-ny-mpanoratra-afrikanina.html Social: http://www.lakroa.mg/item-1213_articles_societe_18-formation-des-agents-ecd-a-toliara.html

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    Chamboulement à la tête du Sénat. En fin de matinée du mardi 31 octobre, Honoré Rakotomanana se démet de ses fonctions de président du Sénat. Immédiatement après l’annonce, une élection a été organisée pour élire son successeur. Rivo Rakotovao, nouveau sénateur, président du parti Hvm est le candidat unique. Il a été élu avec 52 voix sur les 55 électeurs (63 inscrits) et 2 votes blanc et 1 nul. Le sénateur Velontsara Paul Bert a été le seul sénateur a dénoncé cette élection fait à la va-vite. Une élection qui n’a pas été inscrite à l’ordre du jour.

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    2 novembre : Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. http://www.journee-mondiale.com/412/journee-internationale-de-la-fin-de-l-impunite-pour-les-crimes-commis-contre-des-journalistes.htm

  • 02 Nov. 2017 - 08:19-

    Publication récente. Politique : Adoubement de la manipulation des urnes http://www.lakroa.mg/item-1208_articles_politique_18-adoubement-de-la-manipulation-des-urnes.html

  • 31 Oct. 2017 - 09:58-

    Nécrologie. Deux personnalités publiques et connues ont disparu dans la journée du 30 octobre 2017. Dans la matinée de ce 30 octobre, Paul Rabary a fait savaoir sur son compte facebook la mort de sa mère dame Mathilde Rabary, femme politique, médecin, parlementaire, militante des droits de l’homme en créant l’association Sos victimes au non-droit. Et dans l’après-midi, on apprend le décès de Ralitera Etienne, âgé de 79 ans, grand chancelier de la République. Etienne Ralitera a occupé le poste de Grand Chancelier du temps du président Marc Ravalomanana. Paîx à leur âme.

  • 30 Oct. 2017 - 08:43-

    Carte professionnelle des  journalistes. Le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions vient de nommer les nouveaux membres de la Commission de délivrance de la carte d'identité professionnelle de journaliste. Lova Rabary Rakotondravony, Hery Rakotomalala, et Laza Marovola Rabenjamina sont nommés au titre des représentants des journalistes. Rocco Rasoanaivo, Nicolas Rabemananjara, et Salomon Ravelontsalama sont par ailleurs nommés au titre des représentants des patrons de presse, tandis que Volamiranty Donna Mara est désignée pour représenter le ministère au sein de la Commission.

  • 27 Oct. 2017 - 07:31-

    Bilan de la peste ce 26 octobre avec deux décès.  Avec deux nouveaux décès enregistrés ce 26 octobre le total des personnes décédées depuis le 1er août s’élève à 126. Les deux nouveaux cas de décès ont été enregistrés dans la Région Analamanga et dans la région Atsimo Andrefana. On constate selon la remontée des informations provenant du Ministère de la Santé publique que le nombre de nouveaux cas diminue cas (12 nouveaux cas pour la journée du 26 contre 28 pour celle du 25 octobre).

  • 18 Oct. 2017 - 12:09-

    Blueline business. Blueline lance ce 18 octobre son offre dénommée Blueline business. Cette offre est destinée spécialement aux entreprises avec 3 pôles de compétence : offre de connectivité, intégration et infogérance et services hébergés.

Du même auteur

societe
newtech

Dans la même rubrique

une
une
Publicité