logo
Lakroan'i Madagasikara
40 jours

Comment vivre le carême ?

Recueillis par JRR il y a 2 années

Quelques précieux éclaircissements de Sœur Régine du Charlat, auxiliatrice, qui nous invite à bien nous positionner spirituellement, pour vivre pleinement ce temps de ressourcement.

Le carême est un temps de préparation à la célébration de Pâques. Son objectif est de nous rendre aptes à rejoindre le coeur de la foi, la mort et la résurrection du Christ. Comme Jésus au désert, nous sommes invités à vivre quarante jours et quarante nuits de décantation, de confrontation, de mise à l'épreuve et de combat spirituel.


Chiffre symbolique

Quarante jours, quarante nuits : "Carême" vient de "quarante". À lui seul ce mot évoque les quarante ans passés par le peuple hébreu au désert, entre l'Égypte opulente et la Terre promise (livre de l'Exode), mais aussi les quarante jours et les quarante nuits de marche d'Élie jusqu'à la montagne de Dieu, l'Horeb (1 Rois 19,8), et les quarante jours passés par Jésus au désert, poussé par l'Esprit après son baptême, avant de se lancer sur les routes pour y faire entendre la parole de Dieu (Matthieu 4).

 

Nous préparer à Pâques

Quarante est le nombre de l'attente, de la longue et éprouvante durée avant le passage et l'arrivée au terme de la marche. Saint Augustin en faisait le nombre de la pérégrination vers le Royaume de Dieu. Quarante ans, quarante jours et quarante nuits inscrivent cette pérégrination dans le temps, le temps de la préparation et qui ne trouve son sens que dans ce que l'on prépare. C'est ainsi que, dès les débuts de l'Église, le Carême est essentiellement le temps de la préparation de la célébration de Pâques et, pour la même raison, le temps de la préparation des catéchumènes au baptême.

Chaque jour du Carême, l'évêque réunissait les catéchumènes pour une catéchèse pré-baptismale. On en a même parfois conservé le texte, comme les très célèbres catéchèses de Cyrille de Jérusalem. On en trouve surtout la trace dans les grands textes de l'Évangile qui structurent la liturgie du carême : les tentations du Christ au désert, l'aveugle-né, le dialogue de Jésus avec la Samaritaine, la résurrection de Lazare. Aujourd'hui, du fait de la répartition des lectures sur trois années liturgiques, nous n'avons plus ces textes chaque année, mais ils sont toujours la marque du parcours d'initiation chrétienne proposé à ceux qui seront baptisés à Pâques, et donc à tout baptisé dans la mémoire de son baptême.

 

Prendre le temps

Depuis, le Carême s'est affirmé comme un temps durant lequel les chrétiens se mettent plus intensément en présence du "mystère" de leur foi, pour se préparer à le célébrer pleinement à Pâques : la vie, la mort et la résurrection de Jésus Christ. Parce qu'ils se souviennent des quarante jours de Jésus au désert et des "tentations" qu'il eut à subir, ils inscrivent dans ce temps la prière, le jeûne et l'invitation à la conversion. Invitation qui ne s'entend que parce que nous savons que, dans la résurrection du Seigneur, nous sommes déjà passés de la mort à la vie (1 Jean). C'est donc uniquement dans la lumière de Pâques que nous pouvons comprendre cette "quarantaine" qui inscrit dans le temps notre marche en Dieu. Quarante jours et quarante nuits de décantation, de confrontation, peut-être de mise à l'épreuve et de combat pour nous rendre aptes à rejoindre, comme pour la première fois, le cœur incandescent de la foi, la mort et la résurrection du Christ.

Nous sommes invités à entrer dans le Carême avec tout le soin qu'on met à la préparation d'un événement décisif. Et d'abord à prendre le temps, car nous n'avons plus aujourd'hui les mêmes rythmes que naguère, et le temps n'est plus structuré de la même façon régulière pour tous. Même le dimanche a perdu quelque chose de sa ritualité et, hormis l'arrêt de la vie professionnelle, il se distingue mal des autres jours. Nous sommes tous pris dans cette réalité. Pourtant, quelle qu'en soit la forme, cherchons comment inscrire dans le temps ce que nous voulons vivre. Prendre le temps : de se souvenir, de se préparer, de s'orienter.

 

Trouver son propre désert

Prendre du recul. Se décharger, se débarrasser de ce qui alourdit, de ce qui ligote. Accepter de faire une pause, de rejoindre quelque désert intérieur, un lieu qui éloignera un peu des bruits immédiats superficiels pour s'enfoncer plus loin, pour écouter plus loin. S'alléger par le jeûne, s'écarter au désert sont les conditions qui nous sont proposées pour nous mettre en marche vers une connaissance plus grande, une découverte plus neuve. À chacun de trouver son désert et son jeûne. Le plus souvent, on n'aura pas à chercher bien loin. Les rythmes de la vie, les encombrements émotifs, les préoccupations quotidiennes, et peut-être aussi la trop bonne chère, nous signalent très vite nos points de saturation.

Plus difficile est de savoir comment y faire une brèche. Rien ne s'arrête pendant le carême : ni la vie familiale, ni le travail, ni les soucis, ni les relations heureuses ou difficiles. Les soirs sont harassés, les fins de semaine trop courtes. Trouver la brèche pourtant, qui doit être à la fois accessible et attirante parce qu'elle correspond à quelque chose de profond et de vrai. Que ce soit sur un point limité ; que cela n'exige pas une volonté surhumaine mais un effort simple et juste. À être attentif à soi-même, on doit pouvoir trouver le lieu personnel de son désert et de son jeûne.

Et consentir à cela, si modeste soit-il, c'est déjà être poussé par l'Esprit, comme ce fut le cas pour Jésus se retirant au désert. C'est le signe d'une disponibilité qui ouvre sur le travail de préparation dont chacun a besoin pour entrer dans l'intelligence de Pâques. Le récit des quarante jours de Jésus au désert montre comment il a été confronté à lui-même, à toutes les sollicitations qui surgissent en l'homme lorsqu'il s'agit de décider de sa relation à Dieu. De même pour nous. Quand nous avons accepté de mettre en notre vie un peu de recul et de jeûne, dans l'espace libre ainsi ouvert, nous commençons à voir les choses autrement, à les éprouver autrement et peut-être même à en être éprouvés, parfois durement. Le désert n'est pas forcément le lieu du silence. Il est aussi le lieu où se laissent entendre les tumultes intérieurs rendus habituellement inaudibles par les bruits extérieurs ordinaires.

 

Consentir au combat spirituel

Chaque carême ne nous offre pas des combats d'égale ampleur, mais il y a un combat fondamental qui demeure toujours, dont la structure se retrouve dans le récit symbolique des tentations de Jésus au désert. Que ce soit dans la violence d'une crise ou dans la simple clairvoyance sur les enjeux du quotidien, nous sommes mis, par nos résistances, nos angoisses ou nos refus, au cœur du drame qui se joue dans le Christ et dont nous percevons le véritable sens à la lumière de Pâques.

Si notre désert et notre jeûne nous permettent de lire en nous-mêmes, nous éprouverons peut-être le scandale de ne pas être Dieu et de ne pouvoir tout mettre sous nos pieds ; ou nous nous découvrirons terriblement affamés d'un autre pain que celui de la parole de Dieu ; ou encore nous serons tentés par le désespoir devant notre péché et notre incapacité à répondre totalement à l'appel de Dieu. Mais, dans ce combat, peut-être vivrons-nous aussi une rencontre amoureuse, comme dans la lutte de Jacob avec l'Ange, dans un corps à corps avec Dieu jusqu'à ce qu'il se dévoile : "Je ne te lâcherai pas que tu ne m'aies béni" (Genèse, 32,23-32).

 

Entendre ce que "résurrection" veut dire

Dans le temps de préparation, symbolisé par les quarante jours et les quarante nuits du désert, se mettent en place tous les éléments du drame qui se jouera définitivement à Pâques. Il est bon que le carême soit pour nous une occasion de mesurer, comme par défaut, l'urgence de Pâques. Que nous nous préparions à entendre un peu mieux ce que "résurrection" veut dire, en laissant se creuser en nous l'absolue nécessité du salut.

Pendant cette "quarantaine", nous pouvons doucement nous réorienter, nous tourner vers cet Orient où se lève le Ressuscité, en cultivant avant tout la confiance qui vient de la foi et la disponibilité du disciple qui se laisse instruire. Ce qui a besoin d'être mis en ordre, émondé, converti, apparaîtra simplement, selon le moment où on en est. Au fond il ne s'agit que d'écouter, éventuellement de se donner les moyens de l'écoute, plus radicalement de consentir à notre vie comme lieu même de l'écoute et de l'apprentissage progressif de la vie de foi.

Entendre vraiment suppose un long travail de préparation, où la terre de nos vies est labourée pour devenir capable de recevoir l'eau de la Parole de Dieu. Travail de tous les jours, travail de toute la vie. Nous croyons et nous savons que la Résurrection que nous allons célébrer plus particulièrement - car nous la célébrons sans cesse - est ce qui oriente le travail et lui donne sens. Mais nous avons besoin de le découvrir un peu plus, un peu mieux, chaque fois de façon neuve. Le carême peut nous y préparer activement en nous faisant rejoindre, au-dedans de toutes choses, le grand corps à corps avec Dieu qui trouvera son issue au matin de Pâques.

 

S'exercer ensemble à être chrétiens

"Sans doute il n'est pas de saison qui ne soit pleine des dons divins, et la grâce de Dieu nous ménage en tout temps l'accès à sa miséricorde ; c'est maintenant cependant que toutes les intelligences doivent être excitées avec plus d'ardeur à leur avancement spirituel et animées d'une plus large confiance, alors que le jour [de la Pâque] où nous avons été rachetés nous invite par son retour à toutes les oeuvres de piété ; ainsi célébrerons-nous, le corps et l'âme purifiés, le mystère qui l'emporte sur tous les autres, la Passion du Seigneur. De tels mystères exigeraient certes une dévotion sans défaillance et un respect sans relâche, en sorte que nous demeurions toujours sous le regard de Dieu, tels que nous devrions nous trouver en la fête même de Pâques. Mais une telle vertu n'est le fait que d'un petit nombre : les pratiques les plus austères se relâchent par suite de la faiblesse de la chair et le zèle se détend par suite des activités variées de cette vie ; il est dès lors inévitable que les cœurs religieux eux-mêmes se ternissent de la poussière du monde. Une institution divine éminemment bienfaisante a donc prévu, pour rendre leur pureté à nos intelligences, le remède d'exercices poursuivis quarante jours au cours desquels les fautes des autres temps pussent être rachetées par les bonnes oeuvres et réduites, comme à petit feu, par les jeûnes saints."

LÉON LE GRAND (pape de 441 à 460), SERMONS 29,- Extrait de SOURCES CHRÉTIENNES n°49 bis, Paris, 1969, P.101-103.

 

Pour réfléchir à partir de cet article, seul ou en groupe

- Pour vous, qu'est-ce que le Carême ?

- Ce moment est-il important dans votre foi ? Pourquoi ?

- Quels moyens vous donnez-vous cette année pour vivre votre marche ?

Sœur  Régine du Charlat, auxiliatrice


Publié le 3 février 2015.

 

http://www.croire.com/Definitions/Fetes-religieuses/Careme/Comment-vivre-le-careme

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 16 Dec. 2017 - 07:46-

    Amdp à Taolagnaro. L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) rattachée à la Présidence République effectue une enquête nationale sur l’économie de l’environnement des affaires à Madagasikara. Dans cette enquête les responsables de l’Amdp sillonnent le pays. Ils étaient à Taolagnaro ce 14 décembre 2017 pour effectuer l’enquête au niveau de la région Anosy. Cette enquête est constituée de consultation publique pour la contribution de toutes les forces à une étude visant l’émergence d’un développement économique durable et inclusif à Madagasikara.

  • 30 Nov. 2017 - 13:41-

    Baby shopping 2017. Pour la cinquième fois Prima Baby donne rendez-vous aux enfants et parents. Les dates à retenir sont les 1 et 2 décembre. Le lieu du rendez-vous se trouve sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Le vendredi 1 décembre : Shopping à petit prix ; Mora Mahazo (vente aux enchères) ; Coaching Parental. Le samedi 2 décembre Animations et Aire de Jeux en collaboration avec Le Marathon International de Tana. Concours de Déguisement. Coaching Parental avec les spécialistes de l'enfance. Le prix d’entrée est de 1000 ariary.

  • 28 Nov. 2017 - 14:39-

    Salon de la Microfinance. Annulé pour cause d’épidémie de peste, le rendez-vous pour mieux connaître les acteurs de la Microfinance se tient finalement ce jour 28 et le 29 novembre. Le Salon de la Microfinance des Banques et des Assurances, destiné au grand public, se tient sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Cette première édition du salon est orientée vers les offres de crédit répondant aux attentes de tous : particuliers, fonctionnaires, salariés des privés, agriculteurs, commerçants, artisans, transporteurs, et autres. Des conférences sont proposées aux visiteurs.

  • 24 Nov. 2017 - 07:10-

    Accaparement des terres en Afrique francophone : identifier et promouvoir les solutions endogènes pour s’en sortir”, c’est le thème de la Conférence Régionale Afrique Francophone qui a eu lieu du 21 au 23 novembre 2017 à Abidjan. Cette conférence a vu la participation archevêques, des Evêques, prêtres, religieux et religieuses, Imams, chefs coutumiers, chef de village, agents pastoraux et acteurs de la société civile, les organisations partenaires. Les participants affirment que “L'accaparement des terres aggrave le fossé entre les pauvres et les riches en Afrique”. Cet accaparement est dissimulé sous le couvert des expressions de «croissance économique», «développement», «sécurité alimentaire» pour l'Afrique. Il est à noter que les participants se sont appuyés sur la parole de Dieu et l’enseignement du Pape François sur l’Environnement dans la Lettre Encyclique Laudato si (LS), et faisant suite à la conférence continentale sur l'accaparement des terres qui s'est tenue à Limuru, au Kenya, en novembre 2015.

  • 24 Nov. 2017 - 07:08-

    Convention pour le personnel du Ministère du Commerce et de la Consommation. Chabani Nourdine, Ministre du Commerce et de la Consommation, et Alexandre Mey, Directeur Général de Bni madagascar, ont signé un document de partenariat le mercredi 22 novembre. Il s’agit du Pack Mpiasam-Panjakana de Bni madagascar, une offre commerciale personnalisée avec des conditions préférentielles pour le personnel du Ministère de Commerce et de la Consommation. Cette convention leur facilite également l’obtention de crédits pour réaliser leurs projets.

  • 23 Nov. 2017 - 08:52-

    Pourquoi le foncier est-il source de conflit ? Le nombre de conflit avec en toile de fond le foncier augmente chaque jour. Des résultats ont été obtenus en 15 ans. On peut citer les différents textes de base, (lettre de politique foncière, des nouveaux textes législatifs…). Mais tout cela n’est pas suffisant pour éradiquer les conflits. Pourquoi cela ? L’Ong SIF, Sehatra Iombonan’ny Fananantany avec Transparency International organisent un atelier pour mieux appréhender les causes de ce conflit. Les raisons sont-elles conjoncturelles, structurelles ou… culturelles ? L’atelier se fera sur deux jours les 23 et 24 novembre à Antananarivo avec la participation des acteurs venant des régions.

  • 21 Nov. 2017 - 07:43-

    Parutions récentes. La Une = http://www.lakroa.mg/item-1227_articles_une_18-aoeny-marina-no-haha-olona-afaka-anareoa-jn-8-32.html ; Finoana = http://www.lakroa.mg/item-1228_articles_religion_18-aoela-varita-vous-libareraa-jn-8-32.html ; dossier = http://www.lakroa.mg/item-1229_articles_dossier_18-naaimons-pas-en-paroles-mais-par-des-actes.html ;

  • 20 Nov. 2017 - 07:54-

    Formation des formateurs de l’industrie culturelle. Le Ministère de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine, en étroite collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), initie un projet portant sur la formation des formateurs de l’industrie culturelle du théâtre et renforcement de capacité des écoles de théâtre à Madagasikara. Le projet se fera en cinq jours, à partir du 20 au 24 novembre 2017 au SAF FJKM à Soavina Ambanitsena et comptera 43 participants issus des 22 régions.

  • 17 Nov. 2017 - 08:33-

    Préparation conférence interministérielle de l’Omc. Le Ministère du Commerce avec l’appui de l’Union Européenne, organise les 16 et 17 novembre 2017, un atelier qui s’inscrit dans la continuité de la 6ème réunion du Comité APEI-UE/AFOA du début d’octobre. Il se définit aussi comme une réunion préparatoire à la 11ème Conférence interministérielle de l’OMC du 11 au 14 décembre 2017 à Buenos Aires. Le Ministère du commerce a toujours prôné l’approche inclusive dans le cadre des négociations et de la mise en œuvre des accords commerciaux internationaux auxquels Madagasikara a adhéré.

  • 17 Nov. 2017 - 06:57-

    Avant-projet sur les élections. Trois Avant-projets de Loi ont fait l’objet de débats, en profondeur lors du Conseil du Gouvernement du mercredi 15 Novembre 2017. A savoir : Avant-projet de Loi organique relative au régime général des élections et des referendums ; Avant-projet de Loi organique relative à l’élection du Président de la République ; et Avant-projet de Loi organique relative à l’élection des Députés de l’Assemblée Nationale. Ces trois Avant-projets de Loi organique seront soumis au prochain Conseil des Ministres pour débats et adoption.

  • 13 Nov. 2017 - 08:46-

    Publications du 7 nov. Culture :http://www.lakroa.mg/item-1218_articles_culture_18-message-et-marche-vers-une-journae-mondiale.html

  • 13 Nov. 2017 - 08:45-

    La triplette femme en argent. La triplette malagasy engagée dans le championnat du monde féminin de pétanque, en Chine, est arrivée en finale. Elle a été battue par la triplette de la France sur le score de 13 à 6. Elle a écarté l’équipe italienne  en demi-finale (13-4) et éliminé celle de Thaïlande en 1/4 sur le score étriqué de de 13-12 et la Chine en 1/8 (13-7). La triplette est passée par le repêchage et a battu l’équipe du Canada (13-6).

  • 07 Nov. 2017 - 12:38-

    Publications du 7 nov. Culture : http://www.lakroa.mg/item-1215_articles_culture_18-7-novambra-andron-ny-mpanoratra-afrikanina.html Social: http://www.lakroa.mg/item-1213_articles_societe_18-formation-des-agents-ecd-a-toliara.html

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    Chamboulement à la tête du Sénat. En fin de matinée du mardi 31 octobre, Honoré Rakotomanana se démet de ses fonctions de président du Sénat. Immédiatement après l’annonce, une élection a été organisée pour élire son successeur. Rivo Rakotovao, nouveau sénateur, président du parti Hvm est le candidat unique. Il a été élu avec 52 voix sur les 55 électeurs (63 inscrits) et 2 votes blanc et 1 nul. Le sénateur Velontsara Paul Bert a été le seul sénateur a dénoncé cette élection fait à la va-vite. Une élection qui n’a pas été inscrite à l’ordre du jour.

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    2 novembre : Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. http://www.journee-mondiale.com/412/journee-internationale-de-la-fin-de-l-impunite-pour-les-crimes-commis-contre-des-journalistes.htm

  • 02 Nov. 2017 - 08:19-

    Publication récente. Politique : Adoubement de la manipulation des urnes http://www.lakroa.mg/item-1208_articles_politique_18-adoubement-de-la-manipulation-des-urnes.html

  • 31 Oct. 2017 - 09:58-

    Nécrologie. Deux personnalités publiques et connues ont disparu dans la journée du 30 octobre 2017. Dans la matinée de ce 30 octobre, Paul Rabary a fait savaoir sur son compte facebook la mort de sa mère dame Mathilde Rabary, femme politique, médecin, parlementaire, militante des droits de l’homme en créant l’association Sos victimes au non-droit. Et dans l’après-midi, on apprend le décès de Ralitera Etienne, âgé de 79 ans, grand chancelier de la République. Etienne Ralitera a occupé le poste de Grand Chancelier du temps du président Marc Ravalomanana. Paîx à leur âme.

  • 30 Oct. 2017 - 08:43-

    Carte professionnelle des  journalistes. Le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions vient de nommer les nouveaux membres de la Commission de délivrance de la carte d'identité professionnelle de journaliste. Lova Rabary Rakotondravony, Hery Rakotomalala, et Laza Marovola Rabenjamina sont nommés au titre des représentants des journalistes. Rocco Rasoanaivo, Nicolas Rabemananjara, et Salomon Ravelontsalama sont par ailleurs nommés au titre des représentants des patrons de presse, tandis que Volamiranty Donna Mara est désignée pour représenter le ministère au sein de la Commission.

  • 27 Oct. 2017 - 07:31-

    Bilan de la peste ce 26 octobre avec deux décès.  Avec deux nouveaux décès enregistrés ce 26 octobre le total des personnes décédées depuis le 1er août s’élève à 126. Les deux nouveaux cas de décès ont été enregistrés dans la Région Analamanga et dans la région Atsimo Andrefana. On constate selon la remontée des informations provenant du Ministère de la Santé publique que le nombre de nouveaux cas diminue cas (12 nouveaux cas pour la journée du 26 contre 28 pour celle du 25 octobre).

  • 18 Oct. 2017 - 12:09-

    Blueline business. Blueline lance ce 18 octobre son offre dénommée Blueline business. Cette offre est destinée spécialement aux entreprises avec 3 pôles de compétence : offre de connectivité, intégration et infogérance et services hébergés.

Du même auteur

societe
newtech

Dans la même rubrique

chronique
chronique
Publicité