logo
Lakroan'i Madagasikara
Message des Evêques

Les Évêques sondent 10 millions d’électeurs

Babany C. il y a 1 année

Pour la deuxième fois cette année 2016 les Évêques adressent un message aux baptisés et hommes et femmes de bonne volonté de ce pays. Faut-il faire une lecture politique ou sociale de ce message? ou prophétique?

Les Évêques sondent 10 millions d’électeurs

Le premier message a été publié dans Lakroan’i Madagasikara pour la version en malagasy et sur www.lakroa.mg pour la version en français dont voici le lien pour relire le contenu.

http://www.lakroa.mg/item-781_articles_religion_18-a-soyez-misaricordieux-comme-le-pare-a-lc-6-36.html.

Ce premier message a été envoyé le 29 avril 2016. Il y a moins de quatre mois de cela. Quelle mouche a donc piqué nos Évêques pour envoyer un deuxième message ?

Si on se réfère aux commentaires des confrères de La Croix dans le premier message susmentionné les Évêques ont envoyé un cri d’alarme. (lire : http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Monde/Cri-d-alarme-des-eveques-de-Madagascar-2016-05-06-1200758353). Et dans cet article l’auteur de rappeler que “Il y a tout juste un an, la conférence épiscopale malgache avait déjà mis en exergue le fléau de la corruption, parlant « d’une vraie culture de la corruption » et pointant du doigt les fraudes électorales qui permettent, par le mensonge, d’arrêter « ceux qui tentent de résister, fiers de leur liberté », et rendent ainsi « l’autorité de l’État, invisible »”.

 

Malgré ces messages largement relayés dans la presse et par les politiciens de l’opposition, le changement de comportement n’arrive toujours pas. Bien sûr il faut des années pour changer de mentalité et de comportement… On imagine ainsi que les Évêques désespèrent de voir ce changement. Que faire ?

Le changement ne pointe pas son nez. Au contraire… La situation s’empire. Le tableau peint par nos Évêques n’est point idyllique. Ils ont bien essayé de trouver des points d’espoir dans un paragraphe. Mais le reste du Message est sombre. Le pays va à vau-l’eau. Si c’est un bateau, il n’y a pas de capitaine à bord. Si c’est un avion la commande automatique est branchée ce qui permet à l’avion de ne pas s’écraser.

Pour les Évêques, le déblocage des premiers crédits octroyés par les bailleurs de fond est un signe positif. Mais… pour certains économistes ce premier déblocage n’est même pas une bouffée d’oxygène. Et ces économistes de faire la comparaison entre le coût de la route Tsarasaotra-Ivato (projet présidentiel) qui est de 30 millions de dollars et le premier décaissement immédiat du FEC qui est de l’ordre de 43 millions de dollars (pour tout le gouvernement). À moins que… le coût de fabrication de la route a été surfacturé ?

Oui, les Évêques ont essayé de trouver des rayons de lumière mais sans réel conviction puisqu’ils opposent immédiatement la réalité actuelle ou dans un passé récent, aux points positifs. Par exemple, quand nos Raiamandreny disent que “l’accord diplomatique entre la République malgache et le Saint Siège a permis à l’Église de travailler en toute sérénité…” c’est oublier les premières années après la révolution apportée par mai 72. Et dans le tableau négatif ils signalent l’existence des tracas administratifs subis par les missionnaires étrangers (qui travaillent au nom de l’Église), les tracas administratifs procédés par l’administration fiscale [texte des Évêques : “On complique l’obtention et on alourdit le coût des permis de séjour des missionnaires résidants à Madagascar. A cela s’ajoute la requête du permis de construire des lieux de culte qui se sont implantés depuis longtemps dans le but de perturber la foi chrétienne.”]

Un tableau sombre

Mais hélas, des ténèbres envahissent notre ciel” s’exclame les Évêques après avoir énoncé les quelques points positifs. Et sur un tiers du Message ils relèvent les points négatifs répartis sur 4 parties :

1. Les valeurs malgaches sont détruites.

2. Confusion sur le plan spirituel.

3. Désordre dans la vie politique et économique.

4. La vie sociale et culturelle suit une pente vertigineuse.

Faut-il reprendre ici ces points négatifs ? Les Malagasy les vivent au quotidien : appauvrissement permanent, insécurité, corruption, impunité des dirigeants et de leur entourage, injustice comme l’appropriation illégale des terres d’autrui… Tout cela parce que la loi est bafouée, les organes de contrôle pour prévenir tout détournement n’existent pas ou ne fonctionnent pas. On sait ce qu’il est advenu des inspecteurs d’État qui ont effectué un contrôle sur un dossier où un proche du président de la République est incriminé.

Que faire ?

Sur un tiers du message les Évêques exhortent les Malagasy à faire triompher la justice et le droit. Ils demandent aux acteurs de la vie nationale, notamment aux politiques, de ne pas “instrumentaliser le message de l’Église et de Justice et Paix pour renforcer leurs idées et s’auto-justifier”. Mais dans la mesure où les points d’ancrage n’existent plus, faut-il donner tort aux acteurs politiques de se tourner vers les Raiamandreny ? Quand on sait que le FFKM est muet et restera muet au moins pour la prochaine année encore ? Alors que c’est maintenant que le sort des élections se jouent ? C’est maintenant qu’il faut préparer les acteurs (observateurs, candidats…). Et ces candidats sont à trouver et à préparer dans les 10 millions d’électeurs. On sait que rares sont les partis politiques qui prennent le temps d’éduquer leurs membres et sympathisants. Les Évêques déclarent que “L’époque que nous vivons exige la prise de responsabilités par des personnes de bonne volonté et par des hommes nouveaux, prêts à travailler pour la nation ainsi qu’à animer les institutions et les vivifier, afin de motiver tout le monde, particulièrement les paysans.” Et certains analystes politiques de s’insurger : “trouver des hommes neufs ne suffit pas, il faut exiger des pratiques saines en politique respectant l’orthodoxie financière et législative et faire vivre la démocratie”. Ces hommes et femmes existent-ils ? C’est à désespérer (qui n’est pas chrétien) si on ne trouve pas ces Malagasy-là.


Quelle mouche a donc piqué les Evêques pour qu'ils envoient deux textes (il est toujours difficile de diiférencier un message d'une letre et d'une déclaration) en l'espace de quatre mois? On pense que ce n'est pas une mouche tsé-tsé... Mais, il est possible que les Evêques n'ont pas été piqués par une mouche mais utilisent la technique de la pêche à la ligne avec une mouche pou pêcher le moins pécheur entre les 10 millions d'électeurs... Quién sabe?

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 16 Dec. 2017 - 07:46-

    Amdp à Taolagnaro. L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) rattachée à la Présidence République effectue une enquête nationale sur l’économie de l’environnement des affaires à Madagasikara. Dans cette enquête les responsables de l’Amdp sillonnent le pays. Ils étaient à Taolagnaro ce 14 décembre 2017 pour effectuer l’enquête au niveau de la région Anosy. Cette enquête est constituée de consultation publique pour la contribution de toutes les forces à une étude visant l’émergence d’un développement économique durable et inclusif à Madagasikara.

  • 30 Nov. 2017 - 13:41-

    Baby shopping 2017. Pour la cinquième fois Prima Baby donne rendez-vous aux enfants et parents. Les dates à retenir sont les 1 et 2 décembre. Le lieu du rendez-vous se trouve sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Le vendredi 1 décembre : Shopping à petit prix ; Mora Mahazo (vente aux enchères) ; Coaching Parental. Le samedi 2 décembre Animations et Aire de Jeux en collaboration avec Le Marathon International de Tana. Concours de Déguisement. Coaching Parental avec les spécialistes de l'enfance. Le prix d’entrée est de 1000 ariary.

  • 28 Nov. 2017 - 14:39-

    Salon de la Microfinance. Annulé pour cause d’épidémie de peste, le rendez-vous pour mieux connaître les acteurs de la Microfinance se tient finalement ce jour 28 et le 29 novembre. Le Salon de la Microfinance des Banques et des Assurances, destiné au grand public, se tient sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Cette première édition du salon est orientée vers les offres de crédit répondant aux attentes de tous : particuliers, fonctionnaires, salariés des privés, agriculteurs, commerçants, artisans, transporteurs, et autres. Des conférences sont proposées aux visiteurs.

  • 24 Nov. 2017 - 07:10-

    Accaparement des terres en Afrique francophone : identifier et promouvoir les solutions endogènes pour s’en sortir”, c’est le thème de la Conférence Régionale Afrique Francophone qui a eu lieu du 21 au 23 novembre 2017 à Abidjan. Cette conférence a vu la participation archevêques, des Evêques, prêtres, religieux et religieuses, Imams, chefs coutumiers, chef de village, agents pastoraux et acteurs de la société civile, les organisations partenaires. Les participants affirment que “L'accaparement des terres aggrave le fossé entre les pauvres et les riches en Afrique”. Cet accaparement est dissimulé sous le couvert des expressions de «croissance économique», «développement», «sécurité alimentaire» pour l'Afrique. Il est à noter que les participants se sont appuyés sur la parole de Dieu et l’enseignement du Pape François sur l’Environnement dans la Lettre Encyclique Laudato si (LS), et faisant suite à la conférence continentale sur l'accaparement des terres qui s'est tenue à Limuru, au Kenya, en novembre 2015.

  • 24 Nov. 2017 - 07:08-

    Convention pour le personnel du Ministère du Commerce et de la Consommation. Chabani Nourdine, Ministre du Commerce et de la Consommation, et Alexandre Mey, Directeur Général de Bni madagascar, ont signé un document de partenariat le mercredi 22 novembre. Il s’agit du Pack Mpiasam-Panjakana de Bni madagascar, une offre commerciale personnalisée avec des conditions préférentielles pour le personnel du Ministère de Commerce et de la Consommation. Cette convention leur facilite également l’obtention de crédits pour réaliser leurs projets.

  • 23 Nov. 2017 - 08:52-

    Pourquoi le foncier est-il source de conflit ? Le nombre de conflit avec en toile de fond le foncier augmente chaque jour. Des résultats ont été obtenus en 15 ans. On peut citer les différents textes de base, (lettre de politique foncière, des nouveaux textes législatifs…). Mais tout cela n’est pas suffisant pour éradiquer les conflits. Pourquoi cela ? L’Ong SIF, Sehatra Iombonan’ny Fananantany avec Transparency International organisent un atelier pour mieux appréhender les causes de ce conflit. Les raisons sont-elles conjoncturelles, structurelles ou… culturelles ? L’atelier se fera sur deux jours les 23 et 24 novembre à Antananarivo avec la participation des acteurs venant des régions.

  • 21 Nov. 2017 - 07:43-

    Parutions récentes. La Une = http://www.lakroa.mg/item-1227_articles_une_18-aoeny-marina-no-haha-olona-afaka-anareoa-jn-8-32.html ; Finoana = http://www.lakroa.mg/item-1228_articles_religion_18-aoela-varita-vous-libareraa-jn-8-32.html ; dossier = http://www.lakroa.mg/item-1229_articles_dossier_18-naaimons-pas-en-paroles-mais-par-des-actes.html ;

  • 20 Nov. 2017 - 07:54-

    Formation des formateurs de l’industrie culturelle. Le Ministère de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine, en étroite collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), initie un projet portant sur la formation des formateurs de l’industrie culturelle du théâtre et renforcement de capacité des écoles de théâtre à Madagasikara. Le projet se fera en cinq jours, à partir du 20 au 24 novembre 2017 au SAF FJKM à Soavina Ambanitsena et comptera 43 participants issus des 22 régions.

  • 17 Nov. 2017 - 08:33-

    Préparation conférence interministérielle de l’Omc. Le Ministère du Commerce avec l’appui de l’Union Européenne, organise les 16 et 17 novembre 2017, un atelier qui s’inscrit dans la continuité de la 6ème réunion du Comité APEI-UE/AFOA du début d’octobre. Il se définit aussi comme une réunion préparatoire à la 11ème Conférence interministérielle de l’OMC du 11 au 14 décembre 2017 à Buenos Aires. Le Ministère du commerce a toujours prôné l’approche inclusive dans le cadre des négociations et de la mise en œuvre des accords commerciaux internationaux auxquels Madagasikara a adhéré.

  • 17 Nov. 2017 - 06:57-

    Avant-projet sur les élections. Trois Avant-projets de Loi ont fait l’objet de débats, en profondeur lors du Conseil du Gouvernement du mercredi 15 Novembre 2017. A savoir : Avant-projet de Loi organique relative au régime général des élections et des referendums ; Avant-projet de Loi organique relative à l’élection du Président de la République ; et Avant-projet de Loi organique relative à l’élection des Députés de l’Assemblée Nationale. Ces trois Avant-projets de Loi organique seront soumis au prochain Conseil des Ministres pour débats et adoption.

  • 13 Nov. 2017 - 08:46-

    Publications du 7 nov. Culture :http://www.lakroa.mg/item-1218_articles_culture_18-message-et-marche-vers-une-journae-mondiale.html

  • 13 Nov. 2017 - 08:45-

    La triplette femme en argent. La triplette malagasy engagée dans le championnat du monde féminin de pétanque, en Chine, est arrivée en finale. Elle a été battue par la triplette de la France sur le score de 13 à 6. Elle a écarté l’équipe italienne  en demi-finale (13-4) et éliminé celle de Thaïlande en 1/4 sur le score étriqué de de 13-12 et la Chine en 1/8 (13-7). La triplette est passée par le repêchage et a battu l’équipe du Canada (13-6).

  • 07 Nov. 2017 - 12:38-

    Publications du 7 nov. Culture : http://www.lakroa.mg/item-1215_articles_culture_18-7-novambra-andron-ny-mpanoratra-afrikanina.html Social: http://www.lakroa.mg/item-1213_articles_societe_18-formation-des-agents-ecd-a-toliara.html

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    Chamboulement à la tête du Sénat. En fin de matinée du mardi 31 octobre, Honoré Rakotomanana se démet de ses fonctions de président du Sénat. Immédiatement après l’annonce, une élection a été organisée pour élire son successeur. Rivo Rakotovao, nouveau sénateur, président du parti Hvm est le candidat unique. Il a été élu avec 52 voix sur les 55 électeurs (63 inscrits) et 2 votes blanc et 1 nul. Le sénateur Velontsara Paul Bert a été le seul sénateur a dénoncé cette élection fait à la va-vite. Une élection qui n’a pas été inscrite à l’ordre du jour.

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    2 novembre : Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. http://www.journee-mondiale.com/412/journee-internationale-de-la-fin-de-l-impunite-pour-les-crimes-commis-contre-des-journalistes.htm

  • 02 Nov. 2017 - 08:19-

    Publication récente. Politique : Adoubement de la manipulation des urnes http://www.lakroa.mg/item-1208_articles_politique_18-adoubement-de-la-manipulation-des-urnes.html

  • 31 Oct. 2017 - 09:58-

    Nécrologie. Deux personnalités publiques et connues ont disparu dans la journée du 30 octobre 2017. Dans la matinée de ce 30 octobre, Paul Rabary a fait savaoir sur son compte facebook la mort de sa mère dame Mathilde Rabary, femme politique, médecin, parlementaire, militante des droits de l’homme en créant l’association Sos victimes au non-droit. Et dans l’après-midi, on apprend le décès de Ralitera Etienne, âgé de 79 ans, grand chancelier de la République. Etienne Ralitera a occupé le poste de Grand Chancelier du temps du président Marc Ravalomanana. Paîx à leur âme.

  • 30 Oct. 2017 - 08:43-

    Carte professionnelle des  journalistes. Le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions vient de nommer les nouveaux membres de la Commission de délivrance de la carte d'identité professionnelle de journaliste. Lova Rabary Rakotondravony, Hery Rakotomalala, et Laza Marovola Rabenjamina sont nommés au titre des représentants des journalistes. Rocco Rasoanaivo, Nicolas Rabemananjara, et Salomon Ravelontsalama sont par ailleurs nommés au titre des représentants des patrons de presse, tandis que Volamiranty Donna Mara est désignée pour représenter le ministère au sein de la Commission.

  • 27 Oct. 2017 - 07:31-

    Bilan de la peste ce 26 octobre avec deux décès.  Avec deux nouveaux décès enregistrés ce 26 octobre le total des personnes décédées depuis le 1er août s’élève à 126. Les deux nouveaux cas de décès ont été enregistrés dans la Région Analamanga et dans la région Atsimo Andrefana. On constate selon la remontée des informations provenant du Ministère de la Santé publique que le nombre de nouveaux cas diminue cas (12 nouveaux cas pour la journée du 26 contre 28 pour celle du 25 octobre).

  • 18 Oct. 2017 - 12:09-

    Blueline business. Blueline lance ce 18 octobre son offre dénommée Blueline business. Cette offre est destinée spécialement aux entreprises avec 3 pôles de compétence : offre de connectivité, intégration et infogérance et services hébergés.

Du même auteur

societe
newtech

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité