logo
Lakroan'i Madagasikara
Iavoloha 6 janvier 2017

Discours de Monsieur le Président de la République

admin il y a 11 mois

Nous publions ici intégralement le discours en français du Président de la République de Madagasikara, Hery Rajaonarimampianina, transmis par les services de la communication de la Présidence.

Discours de Monsieur le Président de la République

DISCOURS de Monsieur le Président de la République

Palais d’Iavoloha – 6 janvier 2017


Honorables invités, Excellences, Mesdames, Messieurs,

C’est avec un grand honneur et un plaisir aussi profond que particulier, que mon épouse et moi-même vous accueillons en cette journée des Vœux, dans ce Palais de Iavoloha.

Je voudrais vous remercier pour les vœux et les paroles aimables que vous avez prononcés à notre égard ainsi que les vœux que vous avez formulés pour le devenir de ce pays qui est un peu le vôtre, puisque vous y consacrez une partie de votre vie et beaucoup de votre énergie.

Je voudrais souhaiter à chacun de vous ainsi qu’à vos familles respectives une année 2017 pleine de joie et de bonheur. Que Dieu vous accordent toutes ses bénédictions.

 

Il y a un an, Excellences, Mesdames et Messieurs, nous sortions d’une année, 2015, pleine d’épreuves dues à une certaine instabilité politique. Je peux dire que nous en sommes sortis, heureusement, et, en grande partie, grâce à un gain en maturité de l’opinion majoritaire qui est de moins en moins encline à jouer le dindon de la farce politicienne.

 

Mais, en même temps, ici aussi, dans les mêmes circonstances, il y a un an, une nuée de jeunes est entrée en fanfare, brandissant les drapeaux du COMESA et de l’OIF pour bien marquer notre entrée dans une année de défis multiples, qu’était l’année 2016.

 

Un penseur a dit que le temps ne paraît long qu’à ceux qui ne savent qu’en faire. Nous avions tant à faire que l’année 2016 est passée si vite. Un simple coup d’œil en arrière nous rappelle que l’année 2016 a été une année charnière qui a placé cette année 2017 sous de meilleurs auspices. Grâce aux Sommets que nous avons accueillis avec dignité, Madagascar a retrouvé la plénitude de son espace dans le concert des Nations et nous avons redoré une image trop longtemps réduite à celle d’un pays pauvre, sans aucune perspective, ni aucun avenir.

 

Le rétablissement de nos relations avec les partenaires techniques et financiers a abouti à la tenue de la Conférence des Bailleurs et Investisseurs de Paris dont nous connaissons tous les résultats. Cette conférence a aussi renforcé l’engagement du secteur privé, tant national qu’international, à rester actif pour le développement économique et social du pays.

 

Ces résultats, qui apportent à cette nouvelle année toutes les raisons de croire au véritable décollage de Madagascar, ne sont pas le fruit du hasard ou de la seule mais réelle sympathie que les partenaires et les investisseurs ont pour ce beau pays. De mon point de vue, trois raisons majeures expliquent ces résultats encourageants et décisifs.

 Tout d’abord, le Plan National de Développement qui fut le fruit d’échanges intenses entre les techniciens nationaux, connaissant bien le pays, son histoire, son potentiel et ses blocages, confrontés ensuite avec l’expérience des experts partenaires. Ce document de PND a été et reste une base lisible, cohérente et crédible, sinon les engagements n’auraient pas dépassé les attentes;

• La deuxième grande raison, me semble-t-il, ce sont les efforts d’amélioration de la gouvernance en général, en particulier de la gouvernance des finances publiques. Cela a été maintes fois souligné. L’année 2016 a enregistré des résultats probants dans ce domaine. 2017 sera une année de montée en puissance des réformes, en y intégrant les corrections ou les ajustements nécessaires, pour être en mesure d’absorber les financements annoncés, et avec la meilleure qualité de mise en œuvre ;

• La troisième grande raison, et c’est la représentante d’une organisation internationale d’envergure qui l’a dite, c’est que, et je cite « la perception des bailleurs de fonds internationaux a changé. Elle tient désormais compte du véritable potentiel que recèle ce pays et des tournants politiques engagés ».

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Je suis convaincu, et je vous le dis en toute humilité et franchise, que c’est aussi grâce aux efforts, aux appuis de vous tous ici présents, à des degrés différents que cela a été rendu possible. C’est pourquoi, au nom du peuple malgache, je tiens à vous exprimer notre reconnaissance et notre espoir de voir continuer et s’amplifier cette solidarité de la Communauté internationale avec Madagascar. Mais je voudrais vous dire aussi que Le meilleur est à venir. Ici et maintenant commence une autre étape du travail pour qu’il en soit ainsi.

Vous en conviendrez avec moi que ce qui a été réalisé jusqu’ici prouve que lorsque les malgaches le veulent, ils peuvent, et peuvent même, bien au-delà de ce que l’on est en droit attendre.

 

A aucun moment de son histoire, Madagascar n’a réuni autant de conditions favorables, comme aujourd’hui, pour se mettre sur l’orbite d’une émergence. Cette émergence est basée sur un capital naturel considérable aux multiples facettes, une culture nationale multiséculaire éprise de paix, un peuple travailleur dont la jeunesse qui, comme celle de tous les pays du monde, aspire et se prépare à vivre dans un monde ouvert en y apportant le meilleur d’elle-même et pour en tirer aussi, bien évidemment, le meilleur.

 

On dit que nous vivons dans un monde qui change de plus en plus vite. Mais c’est un monde qui a aussi accumulé d’innombrables inégalités de toutes sortes à sa base.

 

Au mieux des cas, l’association du changement rapide et des inégalités engendre l’instabilité. Mais au pire des cas, elle peut engendrer la violence et les extrémismes de diverses natures, et ce, de manière de plus en plus imprévisible.

Ce qui nous incite tous à la plus grande des prudences dans la gestion du changement, qui est par ailleurs inévitable.

Madagascar, je voudrais vous le dire, adhère totalement aux objectifs de paix et de sécurité dans le monde.

 

L’actualité à Madagascar, ou ailleurs, illustre bien ce glissement dangereux qui tire souvent ses sources dans une mauvaise compréhension de certaines réalités, sinon tout simplement, une ignorance même de ces réalités sociales et historiques. La recherche de meilleures solutions n’aboutit nécessairement pas aux résultats escomptés, car, parfois même, comme le disait Montesquieu « le mieux est le mortel ennemi du bien ». Il faut se rendre à l’évidence que, de nos jours, combien de conflits armés sont partis de bons sentiments, d’idéaux qui ont justifié diverses formes d’intervention, voire d’ingérence, au mépris de la souveraineté des pays et des peuples ?

 

Je voudrais vous dire que chaque société, chaque peuple, chaque pays avance avec le fond de sa culture, le poids de son histoire et la force de son espérance. Il faudrait comprendre cela.

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Avec les résultats de l’année 2016, Madagascar avance en disposant du crédit de ses partenaires et des investisseurs, motivé par les objectifs plus que jamais réalisables et la détermination de toutes ses forces vives.

 

Mais Madagascar avance aussi vers des échéances dont l’approche nécessite notre plus grande attention et notre plus grand discernement, afin de ne pas compromettre les résultats espérés. Autant Madagascar que la Communauté internationale ont été solidaires pour réunir des conditions de la réussite dans les années à venir, autant nous devrons renforcer cette solidarité pour consolider la stabilité politique, une autre condition importante.

 

Excellence, Mesdames et Messieurs,

Je voudrais vous réitérer l’expression de mon plaisir ainsi que celui de mon épouse de vous avoir avec nous aujourd’hui, et de l’honneur que vous nous faites et que vous faites aussi à nos institutions, ainsi qu’au peuple malgache par votre présence à ces vœux pour une belle et fructueuse année 2017. Je vous invite à avoir ensemble les yeux tournés vers l’avenir. Et c’est dans cette perspective que je voudrais terminer avec une autre citation, celle d’un homme épris d’humanité et de poésie que vous connaissez, Antoine de St Exupéry, qui a dit, et je cite : “Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.”

L’avenir de Madagascar, Pays moderne et prospère, nous sommes en train, ensemble, je le crois, de le rendre possible.

Je vous remercie de votre attention.

 



Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 16 Dec. 2017 - 07:46-

    Amdp à Taolagnaro. L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) rattachée à la Présidence République effectue une enquête nationale sur l’économie de l’environnement des affaires à Madagasikara. Dans cette enquête les responsables de l’Amdp sillonnent le pays. Ils étaient à Taolagnaro ce 14 décembre 2017 pour effectuer l’enquête au niveau de la région Anosy. Cette enquête est constituée de consultation publique pour la contribution de toutes les forces à une étude visant l’émergence d’un développement économique durable et inclusif à Madagasikara.

  • 30 Nov. 2017 - 13:41-

    Baby shopping 2017. Pour la cinquième fois Prima Baby donne rendez-vous aux enfants et parents. Les dates à retenir sont les 1 et 2 décembre. Le lieu du rendez-vous se trouve sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Le vendredi 1 décembre : Shopping à petit prix ; Mora Mahazo (vente aux enchères) ; Coaching Parental. Le samedi 2 décembre Animations et Aire de Jeux en collaboration avec Le Marathon International de Tana. Concours de Déguisement. Coaching Parental avec les spécialistes de l'enfance. Le prix d’entrée est de 1000 ariary.

  • 28 Nov. 2017 - 14:39-

    Salon de la Microfinance. Annulé pour cause d’épidémie de peste, le rendez-vous pour mieux connaître les acteurs de la Microfinance se tient finalement ce jour 28 et le 29 novembre. Le Salon de la Microfinance des Banques et des Assurances, destiné au grand public, se tient sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Cette première édition du salon est orientée vers les offres de crédit répondant aux attentes de tous : particuliers, fonctionnaires, salariés des privés, agriculteurs, commerçants, artisans, transporteurs, et autres. Des conférences sont proposées aux visiteurs.

  • 24 Nov. 2017 - 07:10-

    Accaparement des terres en Afrique francophone : identifier et promouvoir les solutions endogènes pour s’en sortir”, c’est le thème de la Conférence Régionale Afrique Francophone qui a eu lieu du 21 au 23 novembre 2017 à Abidjan. Cette conférence a vu la participation archevêques, des Evêques, prêtres, religieux et religieuses, Imams, chefs coutumiers, chef de village, agents pastoraux et acteurs de la société civile, les organisations partenaires. Les participants affirment que “L'accaparement des terres aggrave le fossé entre les pauvres et les riches en Afrique”. Cet accaparement est dissimulé sous le couvert des expressions de «croissance économique», «développement», «sécurité alimentaire» pour l'Afrique. Il est à noter que les participants se sont appuyés sur la parole de Dieu et l’enseignement du Pape François sur l’Environnement dans la Lettre Encyclique Laudato si (LS), et faisant suite à la conférence continentale sur l'accaparement des terres qui s'est tenue à Limuru, au Kenya, en novembre 2015.

  • 24 Nov. 2017 - 07:08-

    Convention pour le personnel du Ministère du Commerce et de la Consommation. Chabani Nourdine, Ministre du Commerce et de la Consommation, et Alexandre Mey, Directeur Général de Bni madagascar, ont signé un document de partenariat le mercredi 22 novembre. Il s’agit du Pack Mpiasam-Panjakana de Bni madagascar, une offre commerciale personnalisée avec des conditions préférentielles pour le personnel du Ministère de Commerce et de la Consommation. Cette convention leur facilite également l’obtention de crédits pour réaliser leurs projets.

  • 23 Nov. 2017 - 08:52-

    Pourquoi le foncier est-il source de conflit ? Le nombre de conflit avec en toile de fond le foncier augmente chaque jour. Des résultats ont été obtenus en 15 ans. On peut citer les différents textes de base, (lettre de politique foncière, des nouveaux textes législatifs…). Mais tout cela n’est pas suffisant pour éradiquer les conflits. Pourquoi cela ? L’Ong SIF, Sehatra Iombonan’ny Fananantany avec Transparency International organisent un atelier pour mieux appréhender les causes de ce conflit. Les raisons sont-elles conjoncturelles, structurelles ou… culturelles ? L’atelier se fera sur deux jours les 23 et 24 novembre à Antananarivo avec la participation des acteurs venant des régions.

  • 21 Nov. 2017 - 07:43-

    Parutions récentes. La Une = http://www.lakroa.mg/item-1227_articles_une_18-aoeny-marina-no-haha-olona-afaka-anareoa-jn-8-32.html ; Finoana = http://www.lakroa.mg/item-1228_articles_religion_18-aoela-varita-vous-libareraa-jn-8-32.html ; dossier = http://www.lakroa.mg/item-1229_articles_dossier_18-naaimons-pas-en-paroles-mais-par-des-actes.html ;

  • 20 Nov. 2017 - 07:54-

    Formation des formateurs de l’industrie culturelle. Le Ministère de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine, en étroite collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), initie un projet portant sur la formation des formateurs de l’industrie culturelle du théâtre et renforcement de capacité des écoles de théâtre à Madagasikara. Le projet se fera en cinq jours, à partir du 20 au 24 novembre 2017 au SAF FJKM à Soavina Ambanitsena et comptera 43 participants issus des 22 régions.

  • 17 Nov. 2017 - 08:33-

    Préparation conférence interministérielle de l’Omc. Le Ministère du Commerce avec l’appui de l’Union Européenne, organise les 16 et 17 novembre 2017, un atelier qui s’inscrit dans la continuité de la 6ème réunion du Comité APEI-UE/AFOA du début d’octobre. Il se définit aussi comme une réunion préparatoire à la 11ème Conférence interministérielle de l’OMC du 11 au 14 décembre 2017 à Buenos Aires. Le Ministère du commerce a toujours prôné l’approche inclusive dans le cadre des négociations et de la mise en œuvre des accords commerciaux internationaux auxquels Madagasikara a adhéré.

  • 17 Nov. 2017 - 06:57-

    Avant-projet sur les élections. Trois Avant-projets de Loi ont fait l’objet de débats, en profondeur lors du Conseil du Gouvernement du mercredi 15 Novembre 2017. A savoir : Avant-projet de Loi organique relative au régime général des élections et des referendums ; Avant-projet de Loi organique relative à l’élection du Président de la République ; et Avant-projet de Loi organique relative à l’élection des Députés de l’Assemblée Nationale. Ces trois Avant-projets de Loi organique seront soumis au prochain Conseil des Ministres pour débats et adoption.

  • 13 Nov. 2017 - 08:46-

    Publications du 7 nov. Culture :http://www.lakroa.mg/item-1218_articles_culture_18-message-et-marche-vers-une-journae-mondiale.html

  • 13 Nov. 2017 - 08:45-

    La triplette femme en argent. La triplette malagasy engagée dans le championnat du monde féminin de pétanque, en Chine, est arrivée en finale. Elle a été battue par la triplette de la France sur le score de 13 à 6. Elle a écarté l’équipe italienne  en demi-finale (13-4) et éliminé celle de Thaïlande en 1/4 sur le score étriqué de de 13-12 et la Chine en 1/8 (13-7). La triplette est passée par le repêchage et a battu l’équipe du Canada (13-6).

  • 07 Nov. 2017 - 12:38-

    Publications du 7 nov. Culture : http://www.lakroa.mg/item-1215_articles_culture_18-7-novambra-andron-ny-mpanoratra-afrikanina.html Social: http://www.lakroa.mg/item-1213_articles_societe_18-formation-des-agents-ecd-a-toliara.html

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    Chamboulement à la tête du Sénat. En fin de matinée du mardi 31 octobre, Honoré Rakotomanana se démet de ses fonctions de président du Sénat. Immédiatement après l’annonce, une élection a été organisée pour élire son successeur. Rivo Rakotovao, nouveau sénateur, président du parti Hvm est le candidat unique. Il a été élu avec 52 voix sur les 55 électeurs (63 inscrits) et 2 votes blanc et 1 nul. Le sénateur Velontsara Paul Bert a été le seul sénateur a dénoncé cette élection fait à la va-vite. Une élection qui n’a pas été inscrite à l’ordre du jour.

  • 02 Nov. 2017 - 08:28-

    2 novembre : Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. http://www.journee-mondiale.com/412/journee-internationale-de-la-fin-de-l-impunite-pour-les-crimes-commis-contre-des-journalistes.htm

  • 02 Nov. 2017 - 08:19-

    Publication récente. Politique : Adoubement de la manipulation des urnes http://www.lakroa.mg/item-1208_articles_politique_18-adoubement-de-la-manipulation-des-urnes.html

  • 31 Oct. 2017 - 09:58-

    Nécrologie. Deux personnalités publiques et connues ont disparu dans la journée du 30 octobre 2017. Dans la matinée de ce 30 octobre, Paul Rabary a fait savaoir sur son compte facebook la mort de sa mère dame Mathilde Rabary, femme politique, médecin, parlementaire, militante des droits de l’homme en créant l’association Sos victimes au non-droit. Et dans l’après-midi, on apprend le décès de Ralitera Etienne, âgé de 79 ans, grand chancelier de la République. Etienne Ralitera a occupé le poste de Grand Chancelier du temps du président Marc Ravalomanana. Paîx à leur âme.

  • 30 Oct. 2017 - 08:43-

    Carte professionnelle des  journalistes. Le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions vient de nommer les nouveaux membres de la Commission de délivrance de la carte d'identité professionnelle de journaliste. Lova Rabary Rakotondravony, Hery Rakotomalala, et Laza Marovola Rabenjamina sont nommés au titre des représentants des journalistes. Rocco Rasoanaivo, Nicolas Rabemananjara, et Salomon Ravelontsalama sont par ailleurs nommés au titre des représentants des patrons de presse, tandis que Volamiranty Donna Mara est désignée pour représenter le ministère au sein de la Commission.

  • 27 Oct. 2017 - 07:31-

    Bilan de la peste ce 26 octobre avec deux décès.  Avec deux nouveaux décès enregistrés ce 26 octobre le total des personnes décédées depuis le 1er août s’élève à 126. Les deux nouveaux cas de décès ont été enregistrés dans la Région Analamanga et dans la région Atsimo Andrefana. On constate selon la remontée des informations provenant du Ministère de la Santé publique que le nombre de nouveaux cas diminue cas (12 nouveaux cas pour la journée du 26 contre 28 pour celle du 25 octobre).

  • 18 Oct. 2017 - 12:09-

    Blueline business. Blueline lance ce 18 octobre son offre dénommée Blueline business. Cette offre est destinée spécialement aux entreprises avec 3 pôles de compétence : offre de connectivité, intégration et infogérance et services hébergés.

Du même auteur

societe
newtech

Dans la même rubrique

politique
politique
Publicité