logo
Lakroan'i Madagasikara
Diplomatie moderne

La diplomatie par les stades en Afrique à la sauce chinoise

Recueillis par Babany C. il y a 8 jours

Quand on parle de stade de foot on pense immédiatement sport, ce qui est normal. Mais, il avait raison l’autre de dire que ‘le foot, le foot ça rend fou…’. Oui, le foot mène à tout même en diplomatie. La Chine nous le montre. Voici quelques extraits d’articles de journaux qui nous parlent de la diplomatie chinoise et des stades de football. Du sérieux et avec des aspects de chinoiserie dans le financement.

La diplomatie par les stades en Afrique à la sauce chinoise


Le dimanche 6 juin, le président Andry Rajoelina a inauguré le stade de football de Mahitsy, dans la banlieue d’Antananarivo. Ce n’est que le début d’une série d’inauguration d’une trentaine de stade de football à travers le pays. Et la plus importante de toutes ces inaugurations se fera le 26 juin avec la fête de l’indépendance et l’inauguration du stade ‘Kianja Barea de Mahamasina’. On aura largement le temps de parler de long et en large sur cet évènement.

Quand on parle de stade de foot on pense immédiatement sport, ce qui est normal. Mais, il avait raison l’autre de dire que ‘le foot, le foot ça rend fou…’. Oui, le foot mène à tout même en diplomatie. La Chine nous le montre.

Voici quelques extraits d’articles de journaux qui nous parlent de la diplomatie chinoise et des stades de football.

Le plus récent, un article de Le Monde publié le 26 avril 2021

 

Par la « diplomatie des stades », la Chine étend son influence en Afrique

Pékin continue d’offrir ou de rénover des stades sur le continent africain. Son objectif : décrocher de grands contrats, accéder aux ressources extractives et s’assurer de soutiens aux Nations unies.

Un stade olympique flambant neuf est soudain entré dans l’histoire politique de la Côte d’Ivoire. Il se trouve à Ebimpé, au nord d’Abidjan. D’une capacité de 60 000 places, il brille par son architecture moderne en forme de nid d’oiseau. Le président ivoirien, Alassane Ouattara, l’a fait rebaptiser à son nom et y a organisé, le 17 mars, une cérémonie en hommage à son « fils », le premier ministre Hamed Bakayoko, mort d’un cancer le 10 mars en Allemagne. Sur la pelouse ont défilé des personnalités politiques, puis des stars de la musique africaine ont chanté jusqu’au petit matin les louanges du chef de gouvernement défunt.

Pour les « Messieurs Afrique » de Pékin, cette célébration est considérée comme un succès diplomatique. Le « stade Alassane-Ouattara » est un don de la Chine à la Côte d’Ivoire, qui accueillera, en 2023, la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football.

Si Pékin prend également en charge la construction des stades de Korhogo (nord) et de San Pedro (sud-ouest), pour un montant de près de 200 millions d’euros, celui d’Abidjan a une place à part. En quatre ans, plus de 1 500 ouvriers chinois et ivoiriens ont bâti ce « joyau de la coopération amicale » entre les deux pays, selon les mots de l’ambassadeur chinois en Côte d’Ivoire, Wan Li. Le coût des travaux avoisine les 130 millions d’euros.

« L’une des plus belles réalisations de notre pays »

« Il s’agit de l’une des plus belles réalisations de notre pays dans le domaine des sports », s’est réjoui le président ivoirien, qui, un mois avant sa réélection controversée pour un troisième mandat, avait remercié son homologue chinois, Xi Jinping, lors de l’inauguration du site, en octobre 2020. A ses côtés, M. Wan avait précisé que « ce stade est le plus grand et le mieux équipé que la Chine ait financé et construit en Afrique ».

https://www.lemonde.fr/sport/article/2021/04/26/comment-la-chine-etend-son-influence-en-afrique-grace-a-la-diplomatie-des-stades_6078112_3242.html

 

En février 2017, afrique.latribune.fr a publié en rubrique économie un article intitulé : ‘Diplomatie des stades : la Chine construit son image sur les pelouses’. Voici de larges extraits.

Diplomatie des stades : la Chine construit son image sur les pelouses

Depuis plusieurs années, la Chine a lancé une véritable offensive commerciale et économique envers l’Afrique avec des investissements tous azimuts. Loin du paternalisme occidental, la Chine a développé une diplomatie parallèle qui privilégie la coopération bilatérale. Cette nouvelle diplomatie se manifeste également à travers la construction d’infrastructures dont les plus visibles sont les très nombreux stades financés, construits, rénovés et livrés clés en main au pays africains. Diplomatie des stades : la nouvelle arme de séduction massive de la Chine en Afrique.

Nous sommes en octobre 1985. Abdou Diouf inaugure en grande pompe au cœur de Dakar, le Stade de l'Amitié, un équipement multisports sous forme de soucoupe volante. Ce bijou reluisant pour l'époque, d'une capacité d'accueil de 60.000 places construit par les Chinois, aiguise l'envie de plusieurs chefs d'Etat ouest-africains et même au-delà. Voyant dans cette «soucoupe» terrestre dakaroise le décollage de ses ambitions pour la postérité, le Général Seni Kountché - qui régna sur le Niger de 1974 à sa mort en 1987- affirme son vœu de doter Niamey, d'une réplique à l'identique.

Même s'il ne verra pas son rêve se réaliser, le Général Seni Kountché donnera son nom à l'ex-Stade du 29 juillet qui cède la place en 1989 à un stade flambant neuf de 35.000 places construit grâce... aux Chinois. Pour l'anecdote, le Sénégal et le Niger avaient chacun leur stade aux normes internationales. Au-delà de l'événement, la Chine venait de se dépeindre en réalisatrice de rêve et en bâtisseuse d'édifices en Afrique.

Les stades «made in China», la nouvelle offensive

L'offensive économique, commerciale et même culturelle lancée par la Chine contre l'influence des pays européens sur le continent ne suffit plus. Dans ses ambitions de vouloir supplanter les puissances occidentales en Afrique, le pays de Xi Jinping manie désormais avec subtilité et tactique, le langage des grands travaux qui font mouche. Sa partie la plus visible : la «diplomatie des stades».

 

Le phénomène est loin d'être nouveau. Cette recette, la Chine l'avait déjà testée auparavant à Zanzibar (actuelle Tanzanie) où elle concrétisa en 1970, les 15.000 places de l'Amaan Stadium qui continuent d'accueillir des Tanzaniens passionnés de football sur l'île d'Unguja, baignée par l'Océan Indien. Moins de 50 ans après cette toute première infrastructure sportive sur le continent, l'Empire du milieu fera alors littéralement pousser plus d'une cinquantaine de stades dans la presque totalité des pays du continent entre les années 1970 et les années 2000. C'est ainsi qu'en 1983, la Chine permit à la Mauritanie de se doter du Stade Olympique de Nouakchott d'une capacité de 10.000 places. Aujourd'hui, elle assure les travaux d'agrandissement et de rénovation pour porter cette capacité à 25.000 places à terme. La même année, le Stade de l'Amitié (35.000 places) de Kouhounou à Cotonou au Bénin a été construit en 1982 puis rénové en 2008... par la Chine. Si le plus grand Stade du Rwanda, l'Amahoro Stadium de Kigali (30.000 places) a pu accueillir la CHAN 2016, il a vu le jour en 1986 grâce au génie civil chinois. En 1987, c'est au tour du Kenya, où la Chine inaugure le «Moi International Sports Centre» (60.000 places) à Kasarani pour les Jeux Africains de Nairobi avant d'en financer les travaux de rénovation en 2010.

Dans les années 1990, les champignons de stades «made in China» continuent de pousser en Afrique. En 1990, l'Ile-Maurice inaugure son stade d'Anjalay (15.000 places) dans la localité de Mapou tandis que Djibouti s'offre son Stade national El Hadj Hassan Gouled Aptidon 1993 (rénové en 2002). Du temps où elle s'appelait encore Zaïre, la RDC a commandé en 1988 à la Chine la construction du Stade Kamanyola. Inauguré en 1994, puis rebaptisé Stade des Martyrs, ses 80.000 places lui permettent de se poser en 2ème plus grand stade d'Afrique.

La rançon de la patience

En 2008, c'est également la Chine qui a achevé de rénover deux stades au Ghana pour lui permettre d'accueillir la 26ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN). En 2010 en Angola, les quatre stades qui ont accueilli la grand-messe du football continental ont été tous financés et bâtis par la Chine. Rebelote pour la 28ème édition de la CAN conjointement organisée en 2012 par la Guinée Equatoriale et le Gabon. Le Stade de Bata a été remis à neuf et agrandi par la Chine tandis que le Stade d'Angondjé est un «cadeau» de l'Empire du Milieu et a été baptisé Stade de l'Amitié sino-gabonaise. Consécration ultime pour l'ingénierie et le savoir-faire chinois : excepté le Stade de Franceville, tous les autres terrains qui abritent les rencontres de la CAN 2017 au Gabon, sont chinois.

Les grues chinoises sont encore loin d'être démontées. Au mieux, elles devraient être déplacées dans un autre pays pour ériger un autre stade. Au Cameroun qui se prépare à accueillir la CAN 2019, les stades de Limbe et Bafoussam, prévus pour abriter la compétition seront de construction chinoise. La Côte d'ivoire qui devrait accueillir les Jeux de la Francophonie 2017 s'est vue «offrir» un nouveau Stade olympique d'une capacité de 60.000 places par la Chine. Le Stade devrait être érigé en 2021 à Ebimpé en banlieue d'Abidjan en prélude de l'édition prévue la même année.

Pour la construction de telles infrastructures, la Chine supporte pratiquement toutes les charges liées aux travaux de construction et parfois de rénovation. A la différence de la relation établie par les anciens colons avec les pays africains, la Chine n'a pas choisi le mimétisme. Le pays de Xi Jinping tente de développer des partenariats bilatéraux avec les pays du continent, présentés comme «win-win»  et sans droit de regard sur les affaires internes des pays. Une façon de procéder qui séduit sur un continent «asphyxié» par les conditions des aides internationales, souvent accordées au prix de plusieurs mesures imposées qui ont fini par agacer certains dirigeants africains. De plus, la coopération chinoise dans la construction permet aux Africains de rattraper leur retard infrastructurel en se dotant d'édifices d'envergure.

En contrepartie, que gagne l'Empire du milieu ?

La réalisation de ces infrastructures intervient dans le cadre de «packages deals», c'est-à-dire d'une convention comprenant plusieurs lots. A un pays qui accepterait d'ouvrir ses ressources du sous-sol à des entreprises chinoises, ces dernières pourraient par exemple prévoir dans le contrat, la construction et la livraison clés en main d'un ouvrage de génie civil.

En échange de la signature de ces contrats, la Chine décroche de juteux marchés pour ses entreprises de construction, d'aciérie, dont les grues et machines n'ont pas encore fini de conquérir un continent en plein boom économique et démographique. Au Cameroun, au Gabon, en RDC, au Kenya, en Côte d'Ivoire... les entreprises chinoises lorgnent les importantes réserves de matières premières. Elles s'y arriment pour des décennies d'exploitation du pétrole, du gaz ou encore du bois précieux pour alimenter les besoins énergétiques et industriels de la Chine. Ces pays africains constituent en outre d'importants débouchés pour les manufactures chinoises qui pourront désormais y déverser leurs excédents de production. Autre objectif de cette ruée de la Chine vers l'Afrique : la construction d'une bonne image. La construction de ces stades ou leur rénovation est une fenêtre publicitaire inespérée qui permet à la Chine d'affirmer son savoir-faire dans l'ingénierie et la construction. Cette image est un argument qui pèsera lourd dans la balance lorsqu'elle voudra convaincre des pays réticents à soutenir sa politique africaine. Plus loin, la Chine se pose en alternative aux puissances occidentales qu'elle vient concurrencer dans leurs pré-carrés. Sans référentiel ni vestige colonial avec l'Afrique, la Chine se pose en grande puissance économique sur la scène internationale et bénéficie d'une meilleure image que les autres puissances.

Au détracteurs de la Chine qui l'accusent de sous-payer ses employés africains, d'importer une main d'œuvre chinoise docile avant d'enclencher une nouvelle forme de colonisation, l'ex-président guinéen Lansana Conté répondait : «Les Chinois ne colonisent pas, ils travaillent. La Chine n'a pas besoin de dominer les Etats africains pour rafler leurs matières premières, elle troque capital et travail contre ressources». On ne pouvait être plus explicite !

 

https://afrique.latribune.fr/economie/strategies/2017-02-24/diplomatie-des-stades-la-chine-construit-son-image-sur-les-pelouses.html

 

Et nous ? Nous avons déjà eu le Palais des sports à Antananarivo. Et que donnons-nous à la Chine en contrepartie de ce Kianja Barea ? Le 26 juin 2021 nous éclairera-t-il avc les feux d’artifices ?

Partager l'article:

Lakroa en direct
  • 10 Apr. 2021 - 05:29-

    ‘‘Antso vonjy ny an’ny vahoaka, miantso ny fanjakana hoe « aiza e… vonjeo e… avela ho ringana ve ny vahoaka ?’’ hoy ny fanombohan’ny Matoan-dahatsoratra ao amin’ny Lakroan’i Madagasikara efa hita teny amin’ny mpivarotra nanomboka ny alakamisy 8 avrily teo… Fa hoy izy mamarana ‘‘Izao no mila jerena…’’ Raha manjifa ny Lakroa ianao dia hahafantatra ny famoaboasana ihany koa ary ahita ny famaranana… Miarova tena, arovy ny akaiky anao. Md Roch…

  • 27 Jan. 2021 - 12:11-

    Fanambaran’ny FFKM. Namoaka fanambarana ny Filoham-piangonana efatra ato anatin'ny FFKM, Fiombonan'ny Fiangonana Kristianina eto Madagasikara, ny alahady 24 janoary ao anatin’ny Herinandro fiaraha-mivavaka ho an’ny Firaisan’ny Kristianina manerana  ny tany sy eto Madagasikara (18-25 janoary). Vakio ato izany https://www.lakroa.mg/item-2548_articles_politique_18-aoka-ny-rariny-hikoriana.html

  • 25 Jan. 2021 - 08:42-

    Televiziona katolika voalohany eto Madagasikara. Notokanana ny 23 janoary 201 teo tao Toamasina ny televiziona katolika voalohany eto Madagasikara. Ny RTCM na Radio Télévision Catholique Masova no televiziona katolika voalohany eto Madagasikara ary ny diosezin’i Toamasina no nanangana azy io. Miarahaba azy ny www.lakroa.mg ary mirary soa hahavita ny anjara andraikiny amin’ny fampitana ny feon’ny marina sy ny rariny. Ny RTCM dia raisina eo amin’ny ontsam-peo sy sary UHF 42 ao Toamasina. Sary vitsivitsy: https://www.lakroa.mg/item-2545_articles_newtech_18-notokanana-ny-televiziona-katolika-voalohany-eto...

  • 23 Jan. 2021 - 04:30-

    Tatitra Bngrc 22 Janoary 2021. Toy izao raha fintinana ireo antontan’isa voaray haatramin'ny 22 janoary mahasika ny vokatry ny fandalovan’ny rivodoza ELOISE teto anivon’ny BNGRC (mahakasika ny olona)
    Maty
     : Olona 1 no lavo tamin’ny fandalovan’i ELOISE.
    Traboina
    3 601 ireo traboina.
    Nafindra toerana
    : Nitombo 470 ireo nafindra toerana vonjy maika izay mitotaly 835 izy raha atambatra amin’ny efa voaagona hatramin’izay.

  • 23 Jan. 2021 - 04:28-

    Tatitra Bngrc 22 Janoary 2021.Raha ny mahakasika ireo foto-drafitr’asa sy trano fonenana dia:
    Miisa 156 ireo trano fonenana dibo-drano raha 645 ireo voakasika sy nahitam-pahasimbana.
    Miisa 193 kosa ireo trano fonenana rava tanteraka.
    142 trano fianarana voakasika sy nahitam-pahasimbana raha roa
    12 kosa ny trano fianarana rava tanteraka.

  • 23 Jan. 2021 - 04:26-

    Birao maharitra Antenimierandoholona. Tontosa ny zoma 22 janoary 2021 ny fifidianana ireo mpikambana mandrafitra ny Birao Maharitra eto anivon’ny Antenimierandoholona. Ka, voafidy ho :
    Filoha Lefitra ho an’ny faritany Avaratra : Loholon’i Madagasikara Imbiki Herilaza ;  
    Filoha lefitra ho an’ny faritany Atsimo : Loholon’i Madagasikara Rabemananjara Jean Paul Nicolas,
    Kestiora : Loholon’i Madagasikara Fernand Eddie Serge,
    Mpampakateny Jeneraly : Loholon’i Madagasikara Rasolondratsimba Raymond.
    Ny Filoha Razafimahefa Herimanana dia efa voafidy ny 19 janoary.

  • 07 Jan. 2021 - 07:36-

    Bonne année 2021. Toute l'équipe, rédaction et technique, de www.lakroa.mg se joint ici pour vous souhaiter, à vous lecteurs et sources, une bonne et heureuse année 2021. Que cette nouvelle année 2021 vous apporte, le bonheur, la joie et la prospérité et l’amour du prochain et du Pays. Notre unique résolution pour l’année 2021 est de réussir à vous apporter la nouvelle vraie avec des analyses lucides hors des sentiers battus. Et soyons solidaires pour notre Patrie et nos concitoyens. https://www.facebook.com/100002397970826/videos/3535584526531445/

  • 26 Dec. 2020 - 10:22-

    Que la magie de Noêl impacte sur votre vie 

    et voici des Suggestions de cadeaux de Noël:

    Pour l’ennemi, le pardon.
    Pour l’adversaire, la tolérance.
    Pour l’ami, votre cœur.
    Pour un client, du service.
    Pour tous, la charité.
    Pour chaque enfant, le bon exemple.
    Pour vous, le respect et

    Pour le Monde entier : l’Amour du Christ par la croix

    Et notre cadeau notre fidélité envers vous sur www.lakroa.mg

  • 07 Dec. 2020 - 07:23-

    Lahatsoratra mety hahaliana anao... Resaka tany

    https://www.lakroa.mg/item-2486_articles_economie_18-a-a-madagascar-comme-partout-sur-le-continent-les-alites-africaines-accaparent-les-terres-fertiles-a.html 

  • 25 Nov. 2020 - 12:28-

    l'économie bleue de l'AMDP a été engloutie par la vague orange. Et voilà que le dossier resurgit sous une autre forme avec d'autres acteurs mais toujours économie bleue (orangée).
    https://www.lakroa.mg/item-2465_articles_economie_18-petite-pache-en-paril-madagascar-signe-des-accords-de-pache-destructeurs-avec-des-investisseurs-chinois.html

  • 18 Oct. 2020 - 04:51-

    Arrêt n°10-HCC/AR du 16 octobre 2020 relative à une demande de non-conformité à la Constitution du décret n° 2020-1110 du 9 septembre 2020 portant convocation du collège électoral pour les élections sénatoriales du vendredi 11 décembre 2020 et l’annulation dudit décret, formulée par le KMF/CNOE Fanabeazana Olompirenena. La demande de non-conformité à la Constitution du décret n° 2020-1110 du 9 septembre 2020 portant convocation du collège électoral pour les élections sénatoriales du vendredi 11 décembre 2020 et l’annulation dudit décret, formulée par le KMF/CNOE Fanabeazana Olompirenena, est déclarée recevable. Article 3.-La demande du KMF-CNOE Fanabeazana Olompirenana est rejetée comme mal fondée en vertu des considérants 16 à 27. 

  • 18 Oct. 2020 - 04:50-

    Décision n°17-HCC/D3 du 16 octobre 2020 portant sur des requêtes aux fins d’inconstitutionnalité du décret n°2020-1110 portant convocation du collège électoral pour les élections sénatoriales du 11 décembre 2020. Selon l’article 1, les requêtes sont déclarées recevables mais rejetées comme non fondées sur la base des considérants 17 à 25, 27 et 28 (article 3).

  • 17 Oct. 2020 - 05:06-

    Lu pour vous: Une usine clés en main normande expédiée à Madagascar contre la faim.  https://www.lakroa.mg/item-2413_articles_monde_18-une-usine-clas-en-main-normande-expadiae-a-madagascar-contre-la-faim.html

  • 13 Oct. 2020 - 04:49-

    62 taona ny Repoblika Malagasy. Hetsika maro no fantatra fa ho karakaraina hanamarihana ny faha 62 taona ny nanambarana ny fitsanganan’ny Repoblika Malagasy voalohany. Iray amin’ireny ny karakarain’ny Hetsika Fampiraisana ny Kristianina. Ny 14 oktobra dia hisy ny fotoam-pivavahana hatao ao amin’ny FJKM Atsimon’i  Mahamasina ny maraina amin’ny 9 ora sy sasany ary fikaonan-doha atao ao amin’ny Le pave Antaninarenina kosa ny tapany hariva. Asaina ny rehetra ka ny lohahevitra amin’izany ny hoe « maro tohanan’ny maro »

  • 12 Oct. 2020 - 05:08-

    Lu pour vous. Le Conseil des Ministres du 7 octobre a pris la décision que l’Etat va effectuer des travaux de relevés sismiques marins pour déterminer la ZEE. Et on apprend sur Africa Intelligence que. Il faut rappeller aussi que durant la présidence de Rajaonarimampianina un programme a été lancé en 2017. Quel sous-marin derrière tout cela ? Lu pour vous ne fait que transmettre l’article de Africa Intelligence. https://www.lakroa.mg/item-2404_articles_monde_18-culmen-international-intronisa-conseiller-stratagique-de-la-marine-malgache.html

  • 09 Oct. 2020 - 17:44-

    Marine malgache a un conseiller stratégique. Culmen International pressenti est intronisé conseiller stratégique de la marine malgache Comme l'avait anticipé Africa Intelligence (09/09/20), Culmen International a remporté le 28 septembre le marché de mise à disposition d'un conseiller stratégique pour la marine malgache. Ce contrat est financé par le Département d'Etat américain à hauteur d'un million de dollars. Culmen s'est imposé face à un autre contractor de défense américain, Sincerus Global Solutions, qui a absorbé en juillet la branche internationale du géant Science Applications International Corp (SAIC).

  • 01 Oct. 2020 - 09:23-

    Le mois d’octobre est consacré au  Saint Rosaire. La prière du rosaire se décline en 4 «groupes» de mystères : joyeux, lumineux, douloureux, glorieux. Chacun de ces «groupes» (ou méditations) se décline en 5 mystères. La prière du rosaire, au complet, comprend donc 20 mystères au total. Prier le chapelet, c’est par conséquent, quotidiennement, prier 5 mystères par jour.

  • 30 Sep. 2020 - 07:34-

    #COVID19
    Atontanisa momba ny Covid-19 ny 29 septambra 2020. Sitrana 192 vaovao.  
    Lavo 229 (+ 0).  
    Marary mafy 16 (– 1).
    FITILIANA : Tests PCR (297), Tests GeneXpert (53)
    Marary 29 vaovao : 1 Cas importé, 2 Analamanga,  Sainte Marie, 4 Ambatondrazaka, 2 Amparafaravola, 3 Matsiatra Ambony, 1 Atsimo Andrefana, 1 Menabe, 4 Antsohihy, 1 Bealanana, 5 Sava, 4 Diana

  • 21 Sep. 2020 - 07:15-

    Mikasika ny toeram-pivavahana: Toy izao indray ireo fepetra arahina mandritra ny 15 andro nanomboka ny 19 septambra teo:
    - Misokatra ireo fiangonana sy mosquée rehetra manerana ny Nosy saingy tsy maintsy manaja ireo fepetra rehetra ara-pahasalamana sy ara-pidiovana
    - Hajaina hatrany ny elanelana 1 metatra
    - Manao aro vava orona ny rehetra
    - Raisina ny mari- pana eo am-pidirana
    - Mampiasa gel désinfection
    - Fandrarahana fanafody mamono otrik'aretina
    - Tsy azo atao ny fifandraisan-tanana mandritra ny fotoam-pivavahana.

    Jereo ny fepetra manontolo :

    https://www.lakroa.mg/item-2386_articles_societe_18-ireo-fepetra-arahina-mandritra-ny-15-andro-nanomboka-ny-19-septambra-teo.html

  • 11 Sep. 2020 - 07:15-

    #COVID19 : Antontan'isa ny 10 Septambra 2020
    #Sitrana: 52
    #Tranga_vaovao:104
    • 53 Analamanga, • 17 Antsirabe I, • 2 Antsirabe II, • 1 Mandoto, • 4 Ambositra, • 1 Antsohihy, • 6 Sambava, • 16 Antsiranana I, • 2 Antsiranana II, • 2 Ambilobe
    FITILIANA : Tests PCR (676), Tests GeneXpert (66)
    #Tranga_misy_fahasarotana: nijanona ho 48 (-3)
     #Aina_nafoy: 02

Du même auteur

sport
politique

Dans la même rubrique

politique
politique